Ma classe, mes règles. [ Greg ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Jeu 8 Déc - 23:55
Regarder derrière un instant, inspirer un grand coup puis entrez, passez la porte de la raison, de la logique, brisez tout ce qui vous bloque. Encore un pas, puis laissez tout tomber, acceptez de ressentir tout ce qui est présent. Le vent sur votre peau, l'air frais, le parfum d'un rose. Laissez vous pénétrer par chacune de ces choses, laissez les entrer au plus profond de votre être. Laisser ces choses toucher votre essence, votre savoir, votre âme. Car vous n'êtes qu'énergie, que désordre et secrètement ordre. Car tout possède un pile et une face. Un coté positif et négatif. C'est ainsi que fonctionne le monde, l'avenir, le passé et même le jour et la nuit. Quand certain voit le plus bas, cherchez le haut, relevez la tête et avancez. Explosez les murs, défoncez vos remords et battez votre pire adversaire. Votre vous d'il y a pas plus d'un instant!

Je me tenais au milieu d'une classe, les élèves assis en rond autour de moi. Chacun prenait notes, écoutant, buvant des paroles qui venais d'une moi antérieure. Devais-je poursuivre? Non je pense qu'ils avaient compris. Un élève leva le doigt, je pivotais vers lui, un sourire calme aux lèvres. Où diable était la démone en moi?

Prise au tournant sur une subtilité. Avions-nous tous seulement deux faces? Moi-même j'en cachais une dizaine si ce n'était plus. Alors de là à rester sur deux possibilités? De toute évidence non, mais comment garder une telle poésie? Simplement par la vérité, car rien de tel ne valait plus que de l'or en ce monde. Je la disais toujours et de toute les façons possibles. C'est ce qui est amusant, tout le monde pense qu'une succube ne peut que mentir. Ce qui était d'une erreur monumentale!

Chacun possède une face du passé et un visage tourné vers l'avenir. Cela ne défini en rien qui nous sommes. Des monstres pour les humains? Un amant pour une femme? Un dangereux ennemis pour une proie? Ne sommes nous pas tout et rien à la fois? Nous pouvons tout devenir. Du cancre au brillant élève. De l'incontrôlable au contrôle parfait. Ne visez qu'une chose, battre votre vous du passé. S'améliorer à chaque instant. Apprenez qui vous êtes pour y parvenir. Ne craignez ni votre force, ni vos faiblesses.

- Comme une pomme en bouche? chantonna un élève.

La classe partie d'un grand rire, j'en fis de même avant de jeter un regard sombre. Le silence tomba, un instant où l'air fut en apesanteur. Je frappais des mains, tel un applaudissement. Plusieurs se regardèrent entre eux, ne sachant pas comment il faut réagir. Pour tout dire, je n'avais que peu de mérite, beaucoup pensait que ma faible force était juste un camouflage parfait. S'ils savaient que j'était vraiment faible je ne pourrais pas les tenir en place!

Bien, pour la fois prochaine lisez donc le prochain chapitre de votre livre. Nous pourrons commencer à voir sur les sources de puissances à partir de là. Pas de travaux pratique pour ce premier trimestre. Je veux que vous compreniez d'où vient votre force plus que vous ne sachez la contrôler. Kira, faites moi donc un magnifique exposé pour lundi sur la télékinésie. Soyez constructif et votre note sera positif, dans le cas contraire, tâchez donc de ne plus faire de remarque amusante.

Bien, vous pouvez y aller. Alixe, j'aimerai vous parler de votre dernier devoir.


Une vrai prof? Moi, allons ne rêvez pas trop, je fais ce pourquoi je suis venue. Bien que de temps en temps j'ai terriblement envie de sauter sur un élève, je ne peut en aucun cas leurs montrer que je suis si... vous avez compris. Aussi prévoyais-je déjà plusieurs court de rattrapage pour ma personne. La forêt est grande, personne ne remarquerai une succube s’entraînent pour tenir la distance.

La jeune femme approcha, elle était clairement troublée. Quoi avoir un D- était un tel cauchemar? Ce n'était pas comme si j'avais eu du mal à trouver des points. D'accord, la note était bien au-dessus que ce qu'elle méritait, mais enfoncer un élève pour l'enfoncer, j'allais me faire tuer par le directeur.

- Je pensais avoir la moyenne, mais comme je n'avais pas bien compris ce que vous vouliez...

Les larmes lui montèrent aux yeux. Je m'assis sur le bord de mon bureau, pas derrière elle l'aurait prit comme une marque de distance et de défis. Je suis pas conne tout de même.

Respire doucement Alixe, cela arrive. Si vous avez du mal, vous pouvez venir me voir après le cours. Prendre cinq minutes pour expliquer avec d'autre mots ou même vous guider, ce n'est pas un soucis. D'accord?

Elle approuva en baissant les yeux avant de se lever pour sortir de la classe. Je la laissais partir avant de soupirer en regardant mon horaire. Fourche, fantastique! Je n'en pouvais plus!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Ven 9 Déc - 14:32
Toc toc.

"Occupée ?"

Main encore contre le battant de la porte ouverte - il se demandait encore quelle tare mentale empêchait les adolescents de fermer une porte en sortant d'une pièce - Greg attendit qu'elle relève les yeux vers lui. Il espérait ne pas la prendre en traitre ; c'était juste très compliqué pour lui de la croiser, leurs salles de réunion étant totalement distinctes.

Quelqu'un passa derrière lui : pas réflexe, il avança d'un pas sur le seuil, s'éloignant au maximum de l'élève qui trottinait dans le couloir. Le prof le suivit du regard jusqu'à ce qu'il tourne au coin ; son énorme sac bringuebalant à chaque foulée lui donnait l'air d'une tortue ninja courant après une pizza. Encore une fausse alerte. Décidément, il détestait marcher dans ces couloirs à heure de changement de classe. Trop de monde, trop proche ; il ne s'y sentait jamais serein.

Comme là, d'ailleurs. C'était une fin de cours et en plus l'heure de déjeuner pour une partie des étudiants. Greg avait dû péniblement avancer à contre courant de la classe qui elle se ruat vers la cantine et les sacro-saintes frites du jeudi. Pas un mot audible sur le cours, juste des gargouillis d'estomacs affamés. Cela dit, une classe ne râlant pas au sujet du cours précédent, c'est qu'en général ça s'était bien passé. Ainsi étaient les adolescents : prompts à gémir sur les défauts des profs, reluctants à reconnaitre leurs qualités. C'en était désespérant quand on était un petit jeune : chaque anicroche était montée en épingle mais aucun effort n'était apprécié. Sans le soutien de quelques professeurs plus agés, lui-même serait sans doute actuellement en train de compter les jours le séparant de sa relâche et de sa liberté.

Enfin, ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix. Il avait déjà repéré quelques élèves qui ne répondaient pas bien à sa pédagogie. Peut-être que Luminaria pourrait lui fournir des pistes intéressantes pour les aider - ou, si cela ne fontionnait pas, les prendre en cours particuliers ; l'une d'elle était justement une succube qui se braquait systématiquement contre lui à cause de son genre. Enfin, si elle acceptait de lui parler. Ils n'avaient eu quasiment aucun contact depuis leur "altercation".

"Vous m'autorisez à entrer ? Je n'aimerais pas me faire coller pour insubordination envers collègue" ajouta t il, d'une voix neutre que démentait le petit rictus amusé qui relevait ses lèvres. Avec le recul, il trouvait ce souvenir plutôt drôle. Surtout le moment il où avait superposé mentalement son image à celle d'un papillon de nuit englué dans du papier tue-mouche. Et puis bon, de l'eau avait coulé sous les ponts. Ils pouvaient bien en rire un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Ven 9 Déc - 17:29
Qui dit surprise, dit surprise. A aucun moment je n'attendais à voir Greg sur la bas de la porte de ma classe. Que diable piquait donc ce fou dangereux personne coincé avec toute une penderie dans les fesses? Je n'avais pas à m’inquiéter de me faire gronder, nous avions mis les choses au claire. Pas de contacte indésirable, je devais être polie et un poil gentille sous peine d'être à nouveau comme un porcelet au sol. Cela m'énervais encore, d'autant que des élèves en profitait pour me le rappeler régulièrement. Toutefois, c'était quelque peu hilarant, je devais le reconnaître.

Il demanda ma permission pour entrer, c'était bien un prof, pas un type du quinzième siècle? Trop polis, en tout cas il l'était plus que moi. Je pouvais m'estimée heureuse que les choses se soient bien finie, sinon aucun doute que nous ne pourrions même plus nous croiser. Car oui le directeur m'en a touché deux mots... et c'était pas bon pour moi, pas du tout. mais la menace n'avait pas lieu d'être, aussi souris-je en arquant un sourcil, surprise de le voir avant de lui montrer qu'il pouvait même prendre une chaise du cercle. Tout ça dans un geste de la main. Je me levais pour aller m'asseoir, oui je passe mes journées debout, être assis fait un peu de bien.

" Bonjour, que puis-je pour vous?"

Courtois, court et polis, parfait. Je ne comptais pas les points, mais peut-être plus tard. Ce n'était pas comme si j'allais avoir une discussion chaque jours avec ce type, mais cela ne me déplairait pas. J'étais bien seule et un peu perdue avec autant de chose à dire à mes élèves et même si je me débrouillait pas trop mal jusqu'ici, le cours pratique allait me poser problème. La solution? Apprendre à utiliser mes pouvoirs, un peu ridicule, je troue toujours ça ridicule.

" Un élève s'est plaint de mes méthodes? Parce que si c'est le cas je vous assure que la pratique n'a même pas commencer. D'ailleurs je crains d'avoir un sérieux problème de ce coté là. Alors dites moi tout."

Je m'attendais à une demi-centaine de problème. Si ce n'était plus, mais en aucun cas à un appel à l'aide. Ca, jamais, pas venant de lui. Bien que je savais que certaines élèves étaient de ma " race", je ne pouvais pas prétendre pouvoir les aider. Ba oui, je suis une nulle je vous signale. Pouvoir défectueux, niveau pathétique, le seule truc que je manie bien c'est ma langue et là... Revenons donc à ce cher collègue. Dont j'attendais une réponse cinglante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Ven 9 Déc - 18:16
Sourire et politesse ? Verdict simple : combo d'accueil, trêve toujours d'actualité. "Merci." Légérement soulagé, Greg s'avança jusqu'au cercle de chaise et prit place. Sa collègue fit de même, s'installant plus ou moins en face de lui - pas assez près pour le gêner donc. Un peu de distance rendait les choses bien plus faciles.

C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il passait la majeure partie de son temps en cours planqué derrière son bureau, ne sortant de son bunker professoral que lors des séances en petit groupe. Certains de ces élèves interprétaient ça comme du dédain, d'autres se sentaient au contraire privilégiés lorsqu'il sortait de sa réserve pour venir les accompagner ; lui essayait juste de rationaliser la chose en se disant qu'on ne pouvait pas plaire à tout le monde - par contre, on pouvait facilement ne plaire à personne donc s'il pouvait éviter de tomber là dedans il ne disait pas non.

D'ailleurs, il observa avec un peu de curiosité le cercle de chaise. Il n'aurait pas cru Luminaria adepte de la proximité avec les élèves, tiens. Enfin, pas de ce type de proximité là. C'était sans aucun doute caricatural mais il l'imaginait presque louvoyer entre les bancs, effleurant un élève ou deux au passage, souriant à un autre, puis remontant sur son estrade telle une icone de mode, laissant sa classe en proie aux hormones qui leur agitaient le bas-ventre. Comme quoi, l'impression qu'elle lui avait laissé ne correspondait vraiment pas à ce qu'elle était.

Problème ? Il reporta son attention vers elle, la parcourut de haut en bas - ce qui, de l'extérieur, pouvait avoir l'air d'un reluquage mais ça, innocent qu'il était, il ne s'en doutait pas. En tout cas, elle avait l'air d'aller bien physiquement parlant. Probablement mieux que lui qui voyait son nombre d'heures de sommeil radicalement chuter, entre sa casquette de représentant adulte du club d'arts martiaux et la surveillance envahissante du croque-mitaine. Qu'avait-elle donc ?

-Non, aucun souci de ce coté là. Vos élèves ne parlent pas de vous, ce qui équivaut à au moins un "bien, continuez" aux examens d'après les anciens. Grave, le problème ?

Il se pencha légérement en avant, mains crispées sur les genoux, lui accordant toute son attention. Lui ne venait que pour un conseil, rien d'urgent. S'il y avait bien une chose qu'il avait appris, c'est qu'on traitait les réels problèmes avant les possibilités de problème sous peine de tomber dans la paranoia ou le toc.

- Je peux faire quelque chose pour vous aider ? lui demanda-t-il imprudemment, tout comme il l'aurait demandé à n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Ven 9 Déc - 18:59
Le sérieux était très sérieux, en effet j'étais incapable de bloquer ou d'arrêter un autre élève en cas de débordement. Autant dire que cela promettait d'être difficile pour les travaux pratiques de haut niveau. Hélas oui, je me retrouvais avec des premières années d'université, donc pas rien. Même si au fond cela n'avait peut-être pas d'importance niveau urgence pour d'autre.

Aussi je passais la main devant moi, chassant du révère de celle-ci la discussion. Je ne pensais pas pouvoir lui demander ça, surtout après ce qu'il était arrivé, et puis si je demandais un remplaçant durant les travaux pratique cela allait être suspect. Je n'avais pas le temps de discuter sur ce sujet, la seule solution, travaux pratiques. Et rattrapage difficile. Tout pour un prof qui aime donner cours.

" Un détail que je vais régler rapidement. Vous n’êtes pas venu me voir pour m'entendre parler de mes problèmes. Quoi que? Vous me prendriez un peu en sympathie pour m'aider? Bien que je pense que si vous venez à moi, c'est vous qui avez besoin de quelque chose de moi."

J'arquais un sourcil avant de me lever pour changer de chaise. Très curieuse, je viens plus près, pas trop. Le contacte il l'évitait, je l'avais bien compris, mais pourquoi je mourrais d'envie de le savoir. Donc je respectais au moins la distance de sécurité de la bulle personnelle de monsieur. Finir au sol comme un insecte, une fois mais pas deux. Et puis, la paix tenait cas un fils, je voulais pas avoir un type dangereux sur le dos.

D'accord, j'étais impatiente de me rendre utile et de pouvoir aider. C'était presque trop de gentillesse pour moi, au moins je n'avais plus à me forcer. Comme quoi je progressais pas mal niveau gentillesse. Quoi donner cours à des jeunes forge le caractère, je fais ce que je peux pour que tout cela marche bien. Et même si j'avais envie de fuir en hurlant, je ne le faisais pas, heureusement c'était que par moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Ven 9 Déc - 19:51
Sa question fut éludée d'un revers de la main. Forcément. A quoi pensais tu, Greg ? Ce n'est pas ton amie, à peine une connaissance. Le fait de devoir parler ensemble ne veut pas dire qu'elle t'apprécie ou te fait confiance. Encore un excès d'empathie. Si seulement il pouvait arrêter de spontanément vouloir aider tous ceux qui avaient un problème... Sa vie serait tellement plus simple. Il serra imperceptiblement les dents mais acquiesça.

C'est vrai. Son problème. Il chercha comment le formuler au mieux. Nul doute que s'il paraissait trop insistant ou désespéré, elle en profiterait pour jouer avec lui. Quoique. nul doute ? Le doppleganger s'était bien trompé sur ses compétences en matière d'enseignement donc qu'en savait il véritablement ?
Rien. Tu n'en sais rien. Mais si tu veux éviter d'être trompé, ne donne pas ta confiance à n'importe qui. T'y gagneras du temps et de l'énergie, crois moi.
Les mots résonnèrent sous son crâne brièvement, souvenirs de paroles désormais envolées. Oui, c'était vrai...

Luminaria se leva, prit un siège plus proche de lui. Juste à la limite de sa distance de sécurité. Il ne dit rien à ce sujet mais se redressa sur sa chaise, s'éloignant d'elles de quelques petits centimètres. Ce n'était rien mais les réflexes sont aussi difficiles à chasser que les professeurs autour d'une photocopieuse neuve. Du pouce, doucement, il palpa la paume de son autre main. La sensation de sa pierre de pouvoir tout contre sa peau l'aida à chasser les pensées automatiques qui lui emplissaient le cerveau dès que quelqu'un s'approcha de lui et le poussaient à agir comme un animal acculé.

Il essaya d'accrocher son regard pour qu'elle prête attention à ses paroles et se lança, nerveux mais pas paniqué.

"Est-ce que je pourrais assister à un de vos cours ? Je n'interviendrai pas, vraiment. Je suis juste tout jeune et... et bien j'aimerais faire le maximum pour aider tous mes élèves."

Là, il se sentait vraiment très bête. Comme un petit garçon qui demanderait à un plus grand s'il pouvait venir voir comme c'était dans sa classe. Est-ce que ton maitre à toi, il est grand ? Il est beau ? Il sent le sable chaud ? Mignon ou creepy ? Les deux probablement. Quoi qu'il en soit, il n'avait vraiment pas l'intention de lui causer des problèmes. Il n'interviendrait qu'en cas de danger et rien d'autre, promis juré craché !

"-Enfin, si ça ne vous embête pas. Je sais que ça peut paraitre bizarre mais... Et bien, je n'ai pas trouvé de façon plus adulte de le présenter."

Pour le coup, c'en était presque drôle, oui. L'image du gamin de CP toujours à l'esprit, il lui décocha un vrai sourire, mi-gêné mi-enfantin. Ce n'était pas un sourire magique de conte de fée qui l'aurait rendu magnifique et aurait rompu le petit coeur de la succube, non. Juste un vrai sourire qui remonte les zygomatiques et creuse deux fossettes. Mais sur ce visage d'ordinaire sévère, l'effet en était encore plus frappant. Il aurait facilement pu passer pour un des étudiants de l'université en cet instant, utilisant ses capacités en regard kromignon pour gagner une demi-point sur sa copie.
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Sam 10 Déc - 0:00
Il recula un peu, merde j'étais trop près, mais reculer, il l'aurait peut-être mal vu. Je ne bougeais donc pas, le regardant un peu perplexe, qu'est-ce qui le faisait fuir ainsi? Je voulais vraiment savoir, c'était une vilaine curiosité, mais bon sang le savoir serait trop jouissif! Allons bon! Je devais me montrer pro, sinon il allait me taper sur les doigts. Enfin, c'est ce que je croyais, c'est ce que je pensais. Car tel un enfant son regard changea, j'étais médusée.

Demander à assister à un de mes cours, je ne parvenais pas à y croire. Quel mouche l'avait piqué? Que lui arrivait-il? Où était passé son assurance, sa froideur! Je ne reconnaissais pas celui qui m'avait foutue une raclée, même je reculais un peu. Minutes c'était vraiment Greg? Pas un élève qui se faisait passer pour lui? Je reconnaissais sa luminescence d'ange saint, mais là... mon coeur se serrait. C'était quoi ce délire?

Je fronçais les sourcils, le détaillant plus, son regard relooking m'avait surpris aussi, mais là. Aucun son ne voulait sortir de bouche, j'articulais un vague O puis un E et rien ne sortait. Autant dire que je me levais en reculant le détaillant vraiment du regard. Essayant de comprendre, mais je ne parvenais pas à parler. Moi qui me taisais jamais, là pas un mot.

Aussi après un long moment à le dévisager, je votais pour aller m'asseoir à mon bureau en hochant la tête avec un bague bien sûr. Je sortis d'un tiroir mon repas avant de le fixer à nouveau en levant les yeux au ciel.

" Bien sûr, du moment que vous n'intervenez pas... J'avoue que je suis flattée et paumée. Je vous imaginez plus... sûr et confiant. Et pas du tout à venir me demander un coup de main. Franchement? Regarder un de mes cours? Wa... Je rêve pas?"

Pour être bavarde, je le redevenais, j'allais en avoir besoin avec la classe suivante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Sam 10 Déc - 1:31
Son sourire glissa de son visage, malgré lui. C'est à dire que c'était un peu gênant, là, et bizarre. D'abord ces yeux ronds, ensuite que Luminaria se lève de sa chaise pour reculer. Reculer. Elle. Devant lui. Bouche ouverte, cherchant des mots. Quoi ? Allait-elle brandir une chaise et lui hurler "Couché !" ? Il se faisait l'effet d'un monstre de foire tout à coup. Hideux. Dangereux. A fuir le plus vite possible. Il détestait ça. Vraiment. Se montrer vulnérable et qu'en réaction, l'autre s'éloigne. Ca lui rappelait à chaque fois ce qu'il était. Ses émotions glissèrent d'un extrême à l'autre, passant de la tension joyeuse au retrait prudent, teinté de honte et de peur.

Son regard se détourna d'elle, se reportant sur le tableau noir du fond de la salle. Il croisa les bras dans un geste de défense inconscient, comme s'il pouvait par ce simple mouvement se protéger de ses prunelles. Ne pas faire de geste brusque. Ne pas la brusquer. Faire comme si son visage ne cuisait pas sous son regard. Malgré lui, il tourna la tête sur le coté. Repli toujours. Te revoilà dans la peau d'un vieux ronchon Greg, ça t'avait manqué hein ?

Elle finit par rompre le silence. "sûr" et "confiant" à son sujet ? Tellement crédible... Il lança un coup d'oeil dans sa direction, rapidement. Derrière son bureau. Prise de distance. Petit coup au coeur. Quoi qu'elle en dise, il l'avait gênée. Lui avait fait peur. Plus que lors de leur première rencontre. Il ne se souvenait pas l'avoir vu muette auparavant.

- Ce n'est peut-être pas une si bonne idée... dit-il, sa voix redevant calme et inexpressive comme lors de leur entrevue précédente. Je risque de vous gêner. Vous ou vos élèves. Je ne suis pas tout à fait... enfin... Il fit un vague geste de la main, se désignant, lui dans cette situation. Difficile à décrire. Il ne savait même pas vraiment quel était le problème, juste qu'il avait fait quelque chose de travers. Et qu'il devait y remédier.

Greg se releva, raide comme un pantin et enfouit cette fois ci les mains dans ses poches. Il lui offrait une issue de secours, une façon de le renvoyer dans ses pénates sans que ni l'un ni l'autre ne perde la face. Il comprenait tout à fait. C'était juste un peu... un peu... il ne savait pas. En fait, tout ce qu'il savait, là tout de suite, c'est qu'il devait arrêter de demander des choses aux gens. Ca leur donnait l'occasion de refuser. Ca lui rappelait que finalement, on était toujours seul, quoi qu'on en pense.

Il inclina briévement la tête, la releva. "Désolé pour cette demande" fit-il avant de se tourner vers la porte, prêt à quitter la salle pour éviter de la gêner encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Dim 11 Déc - 15:45
Je croyais avoir fait une sorte de compliment. Après tout, avoué à quelqu'un qu'on n'est pas sur de pouvoir avoir confiance en lui qu'il a tout d'un type hyper cool. C'était pas rien, mais en même temps je croyais plus à une blague de la part d'un élève, jusqu'à ce qu'il prenne cet air froid et distant. ET MERDE! Il m'avait bien eu ce con avec cet air doux d'agneau perdu, j'étais dans la galère là.

De toute évidence, je ne pouvais pas aller le prendre dans mes bras en m'excusant, d'abord parce que je ne m'excuse que rarement ensuite... parce que lui et le contacte c'est comme l'eau et la lave. Au moins je pouvais en profiter pour l'empêcher de quitter la pièce en douceur. Aussi me plantais-je devant de la porte, lui barrant la route.

" Un instant, Greg. Il me semble que vous me demandez une faveur et je ne peux le nier, je vous en dois une. Après tout, vous m'avez couvert alors que je faisais l'idiote. Et je pense que cela intimiderait assez mes élèves pour qu'ils se tiennent à carreau. Je vous propose un marché. Je ne sais pas en quoi je peux vous aider, mais je le ferai en échange, vous m'aider sur mon délicat problème."

C'était équitable et bien que je voulais une poignée de main pour officialiser le marché, je me contenterai de sa parole. Un type qui ne veut pas être touché, rien a faire ça me fait craquer. Ce manque de... confiance? en lui même avait quelque chose de louche. Chacun possède un secret le sien était voyant, mais mystérieux. Je veux savoir ce que c'est. Je veux comprendre pourquoi! Et au fond, je veux lui montrer qu'il s'était trompé sur moi, quoi je suis arrogante ne l'oublié pas.

Ce n'était pas comme si je le faisais de bon cœur, en fait si je mourrais d'envie de l'aider, mais ça c'est entre moi et moi. Vous voyez ce que je veux dire? Pas un mot, sinon... j'adore les "sinon"s.

EN attendant sa réponse, je restais au milieu du chemin, un non et je me pousserai bien sagement, dans le cas contraire, je lui poserai directement rendez-vous dans la forêt cette nuit. Autant dire que ça réaction allait valoir tout l'or du monde, mais ce n'était pas un rencard, plutôt... un apprentissage ultra rapide et sévère. Il avait montré qu'il pouvait l'être, espérons qu'il le soit.Sinon… en fait je les aime pas tant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Dim 11 Déc - 16:27
Greg s'arrêta à mi-chemin de la porte, interdit. Elle s'était ruée dans l'encadrement et lui bloquait le passage. What da fuck ? Elle s'était écartée de lui plus tôt et maintenant et se jetait sur son chemin ? C'était quoi la logique de ce comportement ?

-Hein ?

Il aurait pu la pousser sans problème pour sortir mais il ne le fit pas - bon, d'accord, il détestait la proximité mais il se faisait assez confiance pour pouvoir l'écarter de là sans qu'elle le touche s'il en avait vraiment besoin. C'était surtout qu'il ne comprenait pas. Comment étaient ils passés de la guerre froide au réchauffement climatique pour finir comme ça, l'un empêchant l'autre de sortir physiquement parlant ? Il avait raté quelque chose ou quoi ?


Sourcils froncés, il accrocha le regarde de Luminaria. Son visage s'agitait comme si elle même ne savait pas quoi en penser. Ou comment réagir. Bon, en fait, ils avaient tous les deux ratés quelque chose visiblement, là... Fallait tout remettre à plat et fissa. Prendre les choses en main, sinon ils y seraient encore dans dix minutes.

- Okay, temps mort là" fit-il, une main jointe perpendiculairement à l'autre pour mimer le bon vieux "temps mort" connu de tous les amateurs de football.

- Vous me dites que vous m'appréciez sauf que vous vous écartez de moi comme si je vous faisais peur. Je peux comprendre, je ne suis pas la personne la plus sociable au monde. Et maintenant... maintenant que je vous offre une chance de vous débarrasser de moi, vous me demandez de rester. Je ne suis vraiment, vraiment plus. Et c'est quoi, votre "problème" ? Il va falloir m'en dire plus là."

Non parce que même s'il se débrouillait dans sa partie, Greg était loin d'être omnipotent. Rien ne disait qu'il puisse l'aider. Et rien ne disait que son éthique lui permette de l'aider aussi. Et puis en plus, signer un contrat avec une démone sans savoir ce qu'il avait à faire.. Vigilance maximale, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Dim 11 Déc - 22:50
Un large sourire fendit mon visage. J'étais pas si diabolique non? Quoi que?... j'avais bien plusieurs idées derrière la tête, mais franchement il ne pourrait répondre à aucune, donc restons sur un chemin droit et platonique. Quelle horreur, dois-je rappeler que sans contacte physique charnel, je meure? C'est assez drastique, mais c'est la triste réalité pour moi. C’est vitale et lui, il n'était pas vitale. Pas vraiment...

Avec mon grand sourire je lui fis signe d'aller s'asseoir en faisant attention de ne pas m'approcher de trop de lui. Ba oui, s'il aime pas le contacte qui me tenait en vie, j'allais pas l'obliger. Surtout que la dernière fois il m'a foutu la honte. C'était pour ça que j'évitais d'être trop... proche et de m'approcher. Quoi finir coller au sol c'est gênant.

Soit, je fermais la porte avant de prendre une place, pas trop proche ni trop lointaine, mais plus proche qu'avant. Subtilité, Subtilité! Je n'étais pas subtile, je ne l'ai jamais été, je suis du genre rentre dedans puis vois après. Là c'était compliqué pour moi, surtout que je savais pas comment me faire comprendre sans contacte. Le plus simple serait surement de lui expliquer, mais comment pourrait-il comprendre? A-t-il jamais au moins été touché?

" Vous vous en doutez je suis du genre rentrer dedans, mais franchement avec vous je sais pas comment m'exprimer. Je fais un geste et j'ai l'impression qu'il est analysé de dix manières différentes! C'est très.. gênant.
Pour en revenir à mon problème. Je n'ai aucun contrôle sur mes pouvoirs et le trimestre prochain, soit dans quelques semaines, je vais devoir gérer une classe de jeune adulte qui ne rêve que de me voir tenir tête en cas de pépin... sauf que j'en serai incapable. Enfin si je garde le même niveau jusque là, donc je cherche quelqu'un pour m'aider à rattraper mon retard façon... super Leçon! Et je vous vois comme le Super Prof."


Oké là ça devenait gênant. Aussi baissais-je les yeux en arrêtant d'agiter les mains, mais merde quoi! Lui il vient me trouver pour que je lui apprenne un truc, je ne sais pas quoi, mais moi... je dois m'expliquer. C'est vraiment agaçant, je n'aime pas me justifier et parler de mes faiblesses. Au fond c'est l'opposé de mes cours. J'apprends aux jeunes à dire leur problèmes et moi les miens j'y arrive pas.

Je me lève et fais les cents pas. Nerveuse? Moi? A mort!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Lun 12 Déc - 20:17
Indécis, Greg resta debout  près de sa chaise tandis qu'elle retournait à sa place. Réfléchis Greg, réfléchis. Bon. Allez. Admettons qu'elle dise vrai. Alors pourquoi son corps contredisait ses mots ? C'était une succube, nom d'un chien. Elle était censée maitriser à fond tout ce qui concernait gestuelle et posture ; après tout, sa survie dépendait du sex-appeal qu'elle dégageait. Un geste de travers, et votre proie s'enfuyait en courant. Dooonc... elle se moquait de lui. Soit ça, soit elle était vraiment, vraiment nulle dans sa partie.

Et puis, il entendit la suite.

Oh. Merde. Incompétence. A ce point- ? Seigneur, mais ils foutaient quoi aux RH ? Il se laissa tomber sur la chaise, un peu sonné. Pas par le fait de sa faiblesse. C'était plus la réalisation que l'administration s'en foutait à ce point là du CV des profs et par conséquence, de leur avenir - et de celui de leurs élèves. Qu'un seul des adolescents qu'elle avait en cours pète les plombs et hop ! Une succube de moins sur cette planète ! Et qu'on ne vienne pas lui dire que c'était paranoiaque ; en une semaine de temps, deux de leurs collègues avaient déjà fini à l'infirmerie - l'un à cause d'un sort inconnu (baptisé Crache-limace depuis), l'autre après un choc frontal avec un troll énervé.

- Attendez, ils vous laissent enseigner alors que vous ne pouvez pas vous contrôler ? Sans aucune aide ?!

Sa voix montrait toute son incompréhension. Pas du mépris non : de l'incompréhension. Ca leur aurait couté quoi de lui filer un adjoint ? Ou même moins que ça, un simple anneau de protection ? En cas de danger, hop, et 20 secondes d'immunité ! Le temps qu'au moins l'élève en fasse réalise qu'il fait une connerie ou que ses camarades le calme, quoi ! Et qu'on ne vienne pas lui dire que c'était impossible, le précédent dirlo en avait distribué comme des colifichets lors que l'AT avait attaqué le lycée quelques années plus tôt. (Bon, d'accord, lui il l'avait utilisé à l'insu de son plein gré dans le but de tuer quelqu'un, mais quand même !)

- Putain de merde...

Lassitude intense accompagnée d'un facepalm monumental. Putain, oui. Premier juron depuis son arrivée. "Nom d'un chien" ou "péripatéticienne" ne rendait absolument pas compte de la connerie du truc. Ses mains glissèrent sur son visage jusqu''en couvrir la partie inférieure ; par dessus ses doigts désormais joints, il fixa Luminaria, essayant de trouver une solution.

Ce n'était pas sa faute, bien sûr. Absolument pas. Mais apprendre ça changeait tout. Le souci, c'est qu'en lui avouant sa totale vulnérabilité, elle venait de passer du statut de "collègue/support possible" à "élève ayant besoin d'aide". Il se sentait désormais responsable de son sort. Et par contrecoup, de celui de ses élèves dont elle même était responsable.

Et donc, rajoutons à ta double casquette de représentant adulte de club et prof au lycée celle de prof d'université. Tu dormiras l'an prochain, Greg. C'est surfait, 7 heures de sommeil par nuit.

Non, impossible. Il ne pouvait pas se charger de TOUT ce monde. C'était pas humain - ou yokai. Donc il lui restait quoi comme solution ?
Faire remplacer Luminaria ? Non. Déjà par qui ?  Ils tournaient déjà à régime réduit, tous les postes n'étant pas pourvus. En plus ce n'est pas comme si c'était sa faute à elle. Il aurait fallu régler le problème au début en l'aidant ou en embauchant quelqu'un d'autre.
Fournir à Luminaria de quoi se protéger ? Bah il allait se débrouiller, c'est certain, mais ça ne suffirait pas. Tôt ou tard, elle devrait se débrouiller seule.
Donc il restait le choix de faire de Luminaria une prof.. non, pardon, une succube en pleine possession de ses moyens. Le plus vite possible. Et pour ça, il ne voyait qu'une seule personne possible...

Ses dents se resserrèrent sur sa lèvre inférieure. Amina. Il allait devoir pactiser avec elle. Putain au carré. Il n'avait pas prévu de faire ce genre de chose maintenant !

Sauf que pas le choix. Encore.

Il était fatigué. Mais si fatigué...

Il souffla encore, avala sa salive. Il allait le regretter, il le sentait...Soupira. La regarda bien en face, essayant de se convaincre que youpi, c'était une super-opportunité, yahou, ça allait être chouette.

- Je vais me débrouiller. Où et quand ?

Il baissa la tête, ferma les yeux tandis que ses doigts venaient pétrir sa nuque. Encore une journée normale à l'académie Shinsei. Youhou. Il soupira puis malgré lui pouffa nerveusement.

- En tout cas, vous devez vraiment être une putain de prof pour arriver à les gérer sans jamais avoir recours à vos pouvoirs..

Trois putains en quelques minutes ? Osez dire que la situation ne le mérite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Mer 14 Déc - 23:38
De toute évidence, la vérité le choqua plus que je ne m'y attendais. Son calme dans lequel je l'avais vu ces dernières heures s'envola comme une feuille en pleine tempête. Son expression me serra un peu le coeur, ne l'avait-il pas remarquer? Je ne cachais pas que j'étais faible, mais je ne prétendais pas être forte. Les élèves s'étaient fait une idée de moi, fausse certes, mais je voulais la rendre réelle. Celle de la dangereuse Succube capable de cacher sa force, c'était ça la réalité que je voulais leur montrer. Autant dire que j'en étais tellement loin que cela me faisait peur de ne jamais y arriver.

Sa réaction me blessa, je croisais les bras en détournant les yeux. Venir à même en jurer, ne pouvait-il donc pas faire preuve de retenue ? C'était moi la démone, le monstre des monstres, mais j'avais plus de douceur que cet idiot. C'était énervant, je lui fis dos pour aller vers les fenêtres en regardant dehors. Personne n'avait le droit de se moquer de moi, de jurer et sachant ma vérité. Que pouvais-je faire ? Essayer de devenir plus forte était la seule chose à faire, même si j'avais tout pour enseigner.

Il parla de se débrouiller, je ne comprenais pas jusqu'à ce qu'il ajoute le Où et Quand. Il allait donc m'aider ? J'avais du mal à le croire, ce n'était pas comme si j'avais beaucoup de personne à qui demander, mais de là à avoir une réponse positive du premier coup. C'était soit que je ne m'étais pas trompé sur lui, soit j'avais de la chance. N'en ayant jamais eu, je me doutais plutôt que j'avais vue juste. Il veut se montre froid et distant, mais il ne l'est en rien, que du contraire. Analyser les autres fait partie de moi, après tout en quatre ans j'avais débloqué un diplôme en Psychologie, enseignement et sciences humaines. Sans parlé que j'avais un peu apprit l'hypnose, qui ne marchait pas sur les monstres, toujours était-il que je n'avais regarder le ciel ces quatre dernières années. Certes présenter des examens après avoir lu des livres n'étaient pas dans les méthodes Humaine, mais je n'en étais pas une. J'étais une «  Putain de prof » comme il disait. Et ca je pouvais en être fière.

 » Le bleuf. Les élèves pensent que s'ils ne sentent pas ma puissance c'est que je la cache parfaitement et non que je n'en ai pas.  Mon calme face à tout situation dans cette classe les rassures, ils sont là pour apprendre et je leur montre que c'est ce que je vais faire. J'ai besoin de devenir forte rapidement, de contrôler mieux que mes mots mes pouvoirs, faire du mensonge la réalité. »

C'était bien beau, j'avais un sérieux problème avec le mensonge, peut-être parce que je l'avais trop appliqué à ma vie d'humaine. Peut-être parce que je n'avais jamais acceptée qui j'étais et que c'était différent à présent. Toujours était-il que j'étais déterminée et je le lui montrais en plongeant mes yeux vert dans les siens.

« Je vous propose ceci. Je vous suis redevable si vous m'aider, vous pourrez venir assister à n'importe lequel de mes cours quand vous le voudrez. Je vous servirai comme une esclave si c'est là votre choix, en échange… retrouvez moi chaque soir à l'entrée de la forêt pour m'apprendre à maîtriser mes pouvoirs. A devenir forte le plus vite possible. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Jeu 15 Déc - 1:37
Il l'avait vexée, se rendit-il compte. Toute l'incompréhension et le malaise qu'il avait montrés face à cette énième démission de leur hiérarchie, elle l'avait pris pour elle. Il aurait voulu lui expliquer que non, que ce qui le révulsait ce n'était pas sa condition mais le fait que finalement, tout le monde s'en fiche. Et dans ce "en", il y mettait tout : elle, lui, les élèves, l'école, le monde. Tout le monde se fichait de tout le reste -sauf de leur petite personne. Il savait de première main que les gens étaient égoistes mais... hey bien, peut-être qu'il avait commencé à se bercer d'illusions en travaillant ici. Le retour sur terre était d'autant plus douloureux.

Mais elle lui répondit et dans ses yeux il lut des lueurs de soulagement et d'espoir. L'heure n'était pas à l'apitoiement, non. Ils devaient essayer de trouver un moyen d'avancer. Il leva les yeux au ciel, compulsant mentalement son planning ; réunions, préparation de séance, travail en petits groupes sommeil ... Trop de choses, trop peu de temps. Secouant légérement la tête, il finit par extirper d'une de ses poches son agenda portable et l'ouvrit à la semaine en cours. Les pages étaient tellement raturées de rouge qu'il devait y avoir plus d'encre que de papier dans celles-ci.

-Impossible, lu idit-il en lui montrant du doigt ses soirées pleines - travail avec lycanthropes, réunion d'orientation, il en passait des pires et des meilleurs. En plus, c'est une mauvaise idée. C'est un sport national ici que d'outrepasser le couvre-feu. Cachons nos rencontres et toute l'école sera au courant dans la journée.

Du doigt, il parcourut son planning, relevant les yeux pour l'interroger du regard lorsqu'il découvrait un espace qu'il pouvait libérer. Au final, ils avaient deux demies-journées de libre en même temps dans la semaine.

- Faisons ça. Les élèves seront en cours, ceux qui font l'école buissonnière se tiendront à distance de nous. Si on vous pose la question, je vous ai plus ou moins incorporé de force dans un projet commun lycée-université. Renvoyez les vers moi. La paperasse me hait et je la déteste tout autant, mais je sais embrouiller les autres pour leur faire croire que ce que je fais est "officiel".

Il remballa ses affaires dès qu'ils eurent défini une heure de cours pendant laquelle il pourrait venir l'observer. Il aurait besoin de savoir comment elle agissait dans le cadre de ses cours pour l'aider à utiliser ses pouvoirs convenablement. Un simple coup d'oeil à l'horloge l'informa que l'heure était presque finie. Ses élèves allaient l'attendre. Tant pis pour son déjeuner...

Avant de quitter la salle, il se permit de lui donner un dernier conseil : "Ne laissez jamais à quelqu'un l'opportunité de faire de vous son esclave. Vous risqueriez de le regretter. Tout le monde n'est pas aussi intégre que moi ici."

Revenir en haut Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Démon - Succube
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Féminin Messages : 55
Date de naissance : 31/01/1996
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 21
Emploi/Situation : Professeur.
Humeur : Toujours agréable.
Situation amoureuse : Célibataire
MessageSujet: Re: Ma classe, mes règles. [ Greg ] Dim 18 Déc - 16:30
La proposition ne lui plaisait pas, il était un poil trop dans les règles, mais il trouva rapidement une solution qui était prometteuse. J'acceptais d'un hochement de tête avec un sourire, ainsi nous avions notre premier rendez vous et pas le moins du monde romantique. Que du contraire, nous allions sûrement nous taper dessus. Et franchement, il avait ce coté sur et flippant qui vous hérisse les poils des bras. C'était terriblement sexy, le savait-il? je ne le pensais pas et j'espérais qu'il ne le remarque jamais, ça gâcherai son air innocent et le charme sexy. Comme quoi l'attitude et l'apparence fait beaucoup, même s'il avait tout le temps l'air d'avoir une armoire dans le cul. Quoi ? Il est coincé à mort, je ne sais toujours pas pourquoi, mais mon petit doigt me dit que cela viendra un jour.

Il reprit d'une voix claire et calme, une pointe de désapprobation et je le fixe. Le souffle coupé par cet air, mon dieu il pouvait prendre un ton dominateur comme ça ? J'avais du mal à le croire, mais c'était juste un conseille qu'il me donnait. Si un homme me donnait un conseille avec un tel air, qu'est-ce que cela voulait dire ? Que j'avais droit à plus de considération ? Ou que je me tournais un film porno en trois secondes chronos dans ma tête de perverse. Je votais pour la seconde option avant de regarder ailleurs, gênée. Qu'est-ce que j'étais entrain de m'imaginer là ?

Puis il partit, j'avais vaguement approuvé avant de le laisser partir, toujours près de la fenêtre. Avais-je hate de me retrouver à nouveau face à lui ? Un peu, je ne savais pas encore pourquoi, mais quelque chose de spéciale se passait et cela m'intriguait pas mal. Devais-je être prudente ? Prendre mes distances avec cet homme semblait être plus logique, mais dé que j'avais fais mine de reculer, il l'avait mal prit. Bon sang, tendre la main vers lui était dangereux, reculer tout autant. Attendre était une possibilité, mais je n'étais pas patiente.

J'allais vers mon bureau, mangeant rapidement avant que le cours ne commence. Pas de temps à perdre à réfléchir là dessus, ma classe suivante n'allait pas tarder et je n'avais rien de près pour les accueillir. Que venait-il de se passer bon sang ?

Repas avalé, élèves installés et le cour commença de bon pied. Premier pas avec l'hypnose légère, pas de pouvoir, juste l'art de la parole et de la mise en confiance. Prendre confiance en soit, savoir de quoi on est capable sans avoir besoin de ses pouvoirs, connaître son corps et ses pensées. C'était ce que je voulais leur enseigner avant de passer au chose sérieuse.

Durant toute la journée je peu pourtant pas m'empêcher de penser à sa visite surprise. C'était quoi mon problème?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Deathwatch - Rèsumé des règles
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Haiti a la recherche de sa classe moyenne
» Le Zobal,une classe futur a venir,mais déja dans le role play.
» [règles] Grot bastos et unité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Université Shinsei :: Bâtiments Principaux :: Salles de classes-
Sauter vers: