Allô rumeurs ?


Il paraît que le lycéen Altaïr Dawson aime passer ses soirées dans les discothèques de la ville. On n'aurait jamais pu croire une telle chose !
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Setsuna Matsumoto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Setsuna Matsumoto Dim 11 Déc - 23:37

Matsumoto Setsuna


† Nom(s)
► Matsumoto

†  Prénoms(s)
► Setsuna

†  Âge
► 24 ans

† Sexe
► Indéniablement féminin

† Race
► Succube, catégorie Onsen Geisha

† Origines & Nationalité
►Japonaise, Kinosaki (préfecture de Hyogo)

† Orientation Sexuelle
► A l'aune de sa rémunération

† Situation amoureuse
► A voir selon son agenda

† Ancien du Lycée Yôkai
► Absolument pas

† Statut
► Etudiante en histoire de l'art

† Objectif(s)
► Acquérir les connaissances et la posture nécessaires pour exercer le métier de geisha

† Alignement
► Neutre

Autres
En pleine chaleur
Que je pleure ou que je ris
Toujours aussi seule.



Aspect Physique


Magnifique sans être belle

Observez une photo d'elle. Décrivez-la. Que dites vous ? Visage fin. Peau pâle. Yeux en amande. Prunelles grises. Nez droit. Bouche fine. Oreilles délicates. Charmante. Jolie. Pas renversante. Le genre qu'on imagine mannequin : harmonieuse, ne gâchant pas la splendeur des habits portés mais ne la transcendant pas non plus. Un joli arrière fond. Sitôt vu, sitôt oublié.

Vraiment ?

Maintenant, voyez-la. Pour de vrai. Observez comme ses lèvres incarnats ressortent sur son teint séléne, délicats pétales de cerisier posés sur un tapis de neige. Ses yeux sont deux lacs mystérieux, ses cils les roseaux souples dissimulant à peine la pleine lune argentée qui s'y mire. Un simple trait d'encre de chine les surplombe, simple calligraphie rappelant l'âme vertueuse qui se cache derrière ce visage. Ses mèches noires tourbillonnent et remontent en délicat chignon de geisha ; leur brillance soyeuse vous donne envie d'y passer les doigts et de savourer leur contact lisse et doux. Vous l'imaginez sur un oreiller, à peine décoiffée, souffle court. Sa nuque délicate, un appel à la sensualité. Un peu de rose sur les joues, une ombre de sourire sur les lèvres. Dans son regard, vous. Uniquement vous. Vous donneriez tout pour qu'elle ne voie que vous. Vous perdre pour l'éternité dans son regard.

Donnez. Elle prendra.


Au jour le jour


Dans le monde humain, la succube porte un costume de geisha typique : chignon soigné, sandales de bois épaisses, obi et amples kimonos superposés. Rouge rubis, noir d'encre, blanc neige ; elle aime jouer sur les contrastes et d'un simple mouvement d'emmanchure devenir une estampe mouvante. Son corps ne se dévoile que peu et paradoxalement en devient plus érotique. A vous d'imaginer sous ces couches de vétements les courbes de son corps et le grain de sa peau pâle. Une cheville découverte devient un rêve, un mouvement souple de sa main gracile une invitation. Saisissez-la. Approchez vous. Lisez dans son attitude a priori si réservée cette attente tacite. Glissez discrétement votre main dans une de ses manches béantes, remontez. Explorez. Jusqu'à l'épaule. Au delà. Elle vous laissera faire, se contentant de vous offrir un regard de coté à la fois innocent et lourd de promesse. Peau douce, chair chaude. Poitrine ferme et menue. Ventre à la douceur de pêche. Et plus bas... Peut-être le découvrirez vous plus tard, seul à seul, si vous êtes prêt à en payer le prix. Quelques milliers de yens et quelques jours de vie en moins, n'est-ce pas donné pour profiter de ces trésors ?

Bien sûr, vous ne verrez jamais tout ça au sein du lycée. Setsuna respecte scrupuleusement le réglement en matière d'uniforme, portant ses jupes les plus longues possibles et se cachant de votre regard par le biais de mitaines et de chaussettes hautes. A son grand désarroi, les cols d'uniforme descendent un peu trop bas, dévoilant le haut des pivoines stylisées qui lui recouvrent les omoplates, du milieu de son dos à ses épaules. Elle déteste les dévoiler en public. Si elle le peut, elle portera toujours une écharpe de soie pour les dissimuler. Quand à sa parure, elle sera minime ; un bracelet d'ambre porte-bonheur, une épingle de corail retenant son chignon haut. Son aspect sera toujours impeccable par contre : coiffure stricte, vêtements repassés de frais et nets de toute tache, posture respectueuse et contenue.

Jamais vous ne verrez la Setsuna sensuelle... Mais nul doute que malgré cet uniforme et ce comportement des plus communs, d'étranges pensées se fraieront un chemin sous votre crâne de temps à autre. Telle est la bénédiction et le fardeau des succubes.


Un ressenti plus qu'une personne

La vraie Setsuna n'est qu'un fantôme, une ombre dissimulée derrière son état de succube, sa fonction de prostituée et son rêve de geisha. Vous retiendrez son sex-appeal, son regard mutin et ses gestes de danseuse et c'est ce qu'elle veut. Du moins le pense-t-elle. Cela n'empêche pas que sous ce carcan de retenue et d'estampe nipponne se dévoile lors de trop brefs moments la personne cachée sous la femme, sous l'élève, sous l'aspirante, sous ses masques. Un geste un peu trop vif vite transformé en mouvement alangui d'invitation ; un ongle crissant une seconde de trop sur la corde de son sharisen ; un sourire légérement trop taquin lorsque vous perdez vos mots ; il vous faudra être très sensible à la nuance pour arriver à distinguer sous ses sourires et ses politesses ce qu'elle pense réellement de vous.

A vos risques et périls.


Succube (Onsen-geisha)


Ayant vécu très longtemps en antarcie, les succubes de type « onsen geisha » ont des capacités légèrement différentes du commun des succubes.

Leurs capacités d’illusion ont été drastiquement focalisées. Impossible pour elles de créer des illusions de ronces mouvantes comme le font certaines, ou de faire surgir un (semblant de) lapin d’un chapeau. Tout ce qu’elles peuvent faire, c’est modifier légèrement leur corps/leur voix/leur odeur de façon à paraître « plus » ou « moins ». Plus pimpantes, moins agressives, plus familières, moins dangereuses… En combinant cela avec leur longue habitude de la clandestinité et des relations disons « intimes », elles sont à même de combiner pouvoirs et posture corporelle afin de manipuler subtilement mais efficacement leurs interlocuteurs.  D’ordinaire, au bout de quelques années, elles utilisent ce pouvoir de manière totalement inconsciente, influençant ainsi tout leur entourage malgré elles et se donnant un rôle ou une contenance en toute circonstance. Ainsi certaines se verront dotées d’une aura de sagesse, d’autres de mystère, mais la majeure partie se cantonnera à exhaler un sex-appeal sans faille, qualité indispensable dans leur métier.

Leurs ailes et leurs cornes sont coupées chirurgicalement peu après leur naissance dans le but que rien ne trahisse leur origine yokai auprès de leurs clients humains. Les cicatrices sur leurs omoplates sont cachées sous de délicats tatouages et par conséquent, elles n’ont donc aucune capacité de vol.

Elles ont également des ongles tranchants comme l’acier, dont la longueur peut varier quasi-instantanément entre quelques millimétres et quarante centimètres. Ne pouvant se débarrasser de ce pouvoir, les succubes du clan apprennent dès les premières années de leur vie à les maitriser et, si besoin est, à les utiliser. Néanmoins, à moins d’être dans une situation urgente ou en train de s’entrainer, aucune succube n’utilisera cette capacité.

Lorsqu’elles ont une relation charnelle avec un de leurs clients, elles lui accordent une jouissance extrême en échange d’un peu de leur énergie vitale. L’un ne peut pas aller sans l’autre. C’est sans doute en partie pour cette raison qu’aucune onsen geisha n’est morte d’inanition depuis des siècles ; les humains viennent volontairement leur offrir leur force vitale (et un peu d’argent) en échange de leur plaisir.


Points faibles ► Illusions très limitées, aucune capacité de vol, besoin d'énergie vitale extérieure/relations sexuelles conjointes, ongles utilisables uniquement en cas d'urgence

Points forts ► Usage de ses ongles en cas de besoin urgent (attaque notamment), très bon contrôle de ses pulsions sexuelles, illusions perdurant même en cas d'inconscience, "aura" manipulable selon ses envies et besoins


Mental et Caractère


D'une fierté sans faille, la jeune succube se fait fort de devenir la parfaite geisha. Toujours avenante, polie et contenue, elle se fera un plaisir de vous tenir compagnie et de vous distraire. Du moins, c'est ce qu'elle fera tant qu'elle verra un avantage à être à vos cotés et à se faire bien voir, que ce soit pour votre compagnie, pour votre argent ou juste pour le prestige social qui rejaillirait sur elle. Sinon, elle s'esquivera poliment après un dernier sourire.

Typiquement japonaise, la jeune femme ne sait pas dire non. En cas de désaccord, elle sourira et acquiescera avant de faire ce qu'elle pense être le mieux dans votre dos, sans vous en parler. Au mieux, elle tentera de transiger ; au pire, elle changera de sujet et rompra ensuite tout contact avec vous. De ce fait, elle déteste les disputes et discussions et fuira toute situation trop tendue.

Sensuelle et sensible, elle a un fort tempérament artistique fortement tempéré par son sens des convenances et sa peur de sortir de la norme de geisha. Aussi se limitera t elle aux arts traditionnels et fuira t elle toute matière ou sujet s'éloignant de son image de la geisha ou trop en lien avec l'actualité et par conséquent hors de son futur cadre de vie.  Cela dit, si vous vous limitez à des sujets qu'elle maitrise ou lui prouvez qu'elle n'a aucune raison d'agir ainsi, vous trouverez en elle une partenaire de discussion extrémement agréable.

Extrêmement pudique, Setsuna ne se révélera pas en public et d'une façon générale, restera discréte si c'est possible. Habituée à vivre seule et à porter un masque dans son travail d'onsen-geisha, elle conserve cette façon de faire et d'être au sein de l'académie, quitte à ne jamais montrer à personne ce qu'elle ressent au plus profond d'elle même.

Cependant, si profondément qu'elle même ne s'en rend pas vraiment compte, Setsuna est un peu plus qu'une aimable poupée décoratrice.

Son entrainement - d'aucuns diraient "dressage" - au sein de sa famille la poussé à avoir un coté très sectaire ; le monde se divise de façon très nette entre "nous" et "les autres". Son tempérament très individualiste s'atténue et disparait presque immédiatement lorsqu'elle se trouve en compagnie de sa famille, la laissant en règle générale suivre la volonté du groupe. Encore faudrait il pour cela qu'elle trouve des gens en qui avoir confiance, ce qui risque d'être très compliqué pour quelqu'un n'ayant jamais vécu que dans sa famille.

Elle n'est également pas épargnée par les préjugés.
Grandir uniquement au sein de femmes vivant littéralement aux crochets des hommes lui a donné l'image d'un monde clivé en deux, où les femmes, supérieures en tout point aux hommes, leur laissent l'impression de contrôle par bonté d'âme mais tirent toutes les ficelles en coulisses. Bien qu'elle n'en montre rien, elle considère les hommes comme un peu plus que des animaux nécessaires mais bien moins que les femmes. N'espérez donc pas son respect si vous êtes de la gente masculine ; vous pourrez tout au plus obtenir d'elle une affection négligente.
Cela dit, il est une chose qui peut vous déprécier tout autant que d'être un homme : être un gaijin. Montrez votre grossiéreté de barbare ou votre inculture de philistin et toute chance de gagner son respect s'évanouira. Cela n'aura aucun impact sur son comportement en votre présence cela dit, surtout si elle voit un avantage à être à vos cotés. Vous n'aurez juste aucune chance de voir la Setsuna  sous la geisha mais est-ce vraiment un mal ?
D'une façon générale, Setsuna a beaucoup de mal à tolérer le changement brusque et la différence. Peut-être reverra-t-elle ses critères au sein de l'établisement Shinsei, peut-être pas.

Enfin, bien qu'elle ne le montre jamais de face, Setsuna est quelqu'un de très fier. Fière de son statut, fière de sa race, fière de ses compétences. Perfectionniste, elle ne verra que les défauts de ses actes et travaillera d'arrache-pied pour s'améliorer. Si jamais elle se sent attaquée ou vexée, elle fera passer sa fierté outragée par de subtiles atteintes à la politesse ou du sarcasme mais ne montrera jamais de face que vous l'avez atteinte. Rancunière, elle pourra vous tenir rigueur de votre outrage, volontaire ou non, pendant très longtemps.


† Matières Favorites ►  Histoire de l'art, us et coutumes, musique, art, composition florale, danse

† Matières Détestées ► Sciences, mathématiques, maitrise des pouvoirs

{Image 250*300}



Histoire


Nul ne sait exactement quand ce clan de succubes s'est installé définitivement dans le monde humain. Les premières mentions explicites de leur présence datent du XVIIIème siècle mais la tradition orale parlent de "femmes d'art" à partir du XIV. S'agit-il d'elles ? Peut-être. Elles-même n'en savent plus rien, leurs dernières archives ayant été détruites lors de la seconde guerre mondiale.

La geisha originelle n'a que peu à voir avec la version de la prostituée nipponne qui s'est répandue à l'étranger. Femmes d'arts au sens premier du terme, elles sont des artistes émérites et reconnues, payées afin d'illuminer les banquets de leurs talents et beauté ou de tenir compagnie à des sommités lors de repas importants. Entretenir une ou plusieurs geisha est vu comme une importante marque de prestige et, d'une façon générale, relève plus du mécénat que de la prostitution. En échange de sa rémunération, la geisha a pour obligation de se former aux arts du thé, de la danse, du sharisen, de la poésie et de tout autre art noble et de venir, à la simple demande de son protecteur - tanna - montrer ses capacités devant public. Certaines d'entre elles offrirent à leur mécéne des prestations plus intimes, mais telle n'était pas la règle. Au contraire, les geisha se devaient d'être les plus pures et éloignées du monde physique et charnel.

L'image érotisée occidentale de la geisha vient justement de ce clan de succubes au métier "batard" : aussi considérées et instruites que les geisha, elles ajoutent à leurs prestations artistiques des relations sexuelles tarifées fréquentes. Au départ confondues avec elles, elles furent peu à peu repoussées à la marge de cette caste avant de s'en séparer définitivement fin du XIXème siècle. Fuyant les quartiers des plaisirs réservées aux geishas, elles s'installèrent dans les villes balnéaires où le flux constant de visiteurs leur permettait à la fois de subvenir à leurs besoins vitaux et de passer relativement inaperçus.

Quoi qu'il en soit, les succubes onsen-geisha vivent de façon permanente dans le monde humain et d'une façon générale, font sans doute partie des yokai les mieux intégrées et les moins agressifs. Dès leur naissance, elles apprennent à maitriser toutes leurs caractéristiques afin de vivre le mieux et le plus longtemps possible. Les illusions leurs servent à appâter leurs clients, leur appétit charnel doublée de leur sensibilité physique à les satisfaire.

Cependant, si la situation peut sembler parfaite, cela ne se fait pas sans effort. Les succubes vivent en petits clans obligés de changer de ville d'attache régulièrement afin de ne pas attirer l'attention. Leur nombre est scrupuleusement surveillé - une enfant succube née tous les dix ans environ et dès leur naissance elles sont élevées dans le but de devenir onsen-geisha. Cela implique un entrainement très sévére pour gérer leurs pouvoirs, un enseignement approfondi dès l'âge de trois ans en matière d'art et bien sûr une maitrise physique parfaite : chirurgie pour ce qui ne peut être camouflé, régime controlé et activité physique obligatoire. Bien que parfaitement aptes à s'intégrer au monde humain, elles le paient donc en vivant en antarcie, séparées des yokai - qui les considèrent comme déviantes à cause d'entre autres leur travail "au service" des humains et leur volonté d'éliminer ce qui les en séparent - et des humains - dont elles doivent sans cesse se séparer afin que leur jeunesse éternelle ne soit pas soupçonnée.

Elles vécurent donc pendant bien longtemps selon ce mode de vie, s'adaptant sans cesse selon les changements sociétaux humains.

Seulement à l'heure actuelle, les changements se font trop vite et trop nombreux : elles commencent petit à petit à perdre le controle sur leur propre espèce et ce malgré leur esprit de groupe.
Nombre d'entres elles, parmi les plus jeunes, se réclament comme presqu'humaines et veulent quitter le groupe afin de suivre leurs propres destinées. Il ne leur semble pas juste à l'époque de l'égalité homme-femme et du rêve individualiste de devoir renoncer à une vie pleine de potentiel juste à cause de leur espèce.
D'autres, à rebours, se sont prononcées en faveur de leur coté succube. Pourquoi devraient elles se contenir, se charcuter et finalement s'auto-dresser dans le but de satisfaire ces humains tellement moins puissants qu'elles ?

Setsuna dut donc grandir tant bien que mal au milieu de ce bouleversement sans précédent.

Effrayée par cette scission dans sa famille qui était restée unie tant et tant de siècles, la succube préféra fuir le débat en se focalisant sur autre chose. Les temps contemporains étaient fluctuants et pleins de dangers, le passé sûr et définitivement fixé sur le papier : elle s'absorba donc dans le passé glorieux et rassurant de sa famille. Arbre généalogique, livres d'histoire, mémoires, reconstitutions : ce qui était au départ une marotte l'absorba de plus en plus, proportionnellement aux débats qui agitaient son entourage, jusqu'à se mettre à la façonner. Fuyant la technologie, devenue le symbole de tout ce qui se délitait dans le monde, Setsuna se réfugia dans les kimonos et dans l'époque bénie où tout le monde vivait en paix. Les onsen-geisha suivaient la mode de leur époque ? elle la remonta à contre-courant. Elles commençèrent à se diversifier en cherchant des à-cotés ? Elle remonta aux fondamentaux : arts du thé, haiku, sharisen, danse traditionnelle. A chaque pas en avant de sa communauté, Setsuna, butée dans son petit monde, s'ancra plus fermement dans son petit monde jusqu'à finalement se décider à franchir le pas décisif. Loin de céder, elle réclama le droit de se retirer le monde et de redevenir ce qu'elles, onsen-geisha, étaient à l'origine : une geisha, "femme d'art" symbole de leur prestigieux passé.

De guerre lasse, la doyenne de son clan lui accorda le droit d'entreprendre cette formation à la condition qu'elle suive un cursus complet à l'accadémie yokai. Bien qu'elle ne le lui avouât jamais, elle espère que ces quelques années au milieu d'autres yokai lui permettront de reprendre le contact avec la réalité. Setsuna, elle, bien éloignée de ces considérations, est bien décidée à profiter de ce laps de temps pour parfaire ses compétences dans le milieu artistique et ainsi devenir la meilleure des geisha des temps modernes.


PSEUDO


† Pseudo
► L'éphémère
† Âge
► Aussi agée que ma langue, un peu moins que mes dents
† Avez vous lu le règlement ?
Ok by Raven
† Comment as-tu connu le forum
► Les hasards de la vie
† Avis sur le forum
► A ses débuts
† Etiez-vous sur le forum Rosario Vampire ?
► Je n'ai pas eu cette chance
† Présence
► Quotidiennement
† D'autres comptes
► Oui ~
† Quelque chose à rajouter jeune yokai ?
► Blabla.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'





Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 254
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Lun 12 Déc - 10:40
Bienvenue !

Bon courage pour ta fiche !(attention à la taille de l'avatar, c'est obligatoirement du 200*400 !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Sexe : Féminin Messages : 224
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Lun 12 Déc - 23:11
(re)bienvenue jolie demoiselle j'ai hâte de lire ta fiche !

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Mar 13 Déc - 17:11
Bienvenueeeeeeee~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Ven 16 Déc - 19:32
UP ! A l'exception de l'avatar qu'Ades devrait me refaire sous peu, cette fiche est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Dim 18 Déc - 15:49
Weeeeeee ! Une geisha ! Maki va rassembler ses économies et la payer pour qu'elle lui lise des histoires et qu'elle lui fasse des tartines de beurre avec du cacao saupoudré dessus ! 

Bienvenuuuuue...! ~♫
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Jeu 29 Déc - 22:24
Up ! Tout est à jour o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Sexe : Féminin Messages : 224
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Mar 3 Jan - 14:50
Chère Setsuna, je t'accorde ma pré-validation, car ta fiche est complète et très joliment écrite. J'aime beaucoup ton personnage
Il ne te reste plus que la validation d'un administrateur afin de pouvoir te lancer dans le RP !

A très vite

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 254
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Setsuna Matsumoto Jeu 5 Jan - 15:02
Validée lvl C+ (à la demande du joueur qui ne voulait pas un lvl élevé), karma de 100 (cas particulier, démon de type succube, mais modifié au fil des générations)

Pour le reste, tu connais la musique, avatar, classe, club etc, amuse toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Setsuna Sakurazaki... Setsu-chan quoi!-^^-
» Compte de Setsuna
» ¤ Setsuna Hendenmark ¤
» Un scénario oublié de Leiji Matsumoto finalement en animé !
» Leiji Matsumoto rend hommage à Queen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: