Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Akihito Kuang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: A
Race de Monstre: Spiritualiste
Karma:
90/200  (90/200)
Messages : 18
Date d'inscription : 08/01/2017
MessageSujet: Akihito Kuang Dim 8 Jan - 23:00

   
Kuang Akihito


   
† Nom(s)
► Kuang
   
†  Prénoms(s)
► Akihito
   
†  Âge
► 25 ans
   
† Sexe
► Homme
   
† Race
► Spiritualiste
   
† Origines & Nationalité
► Origine Chinoise
   
† Orientation Sexuelle
► Hétérosexuel
   
† Situation amoureuse
► Célibataire
   
† Ancien du Lycée Yôkai
► Oui
   
† Statut
► Assistant Bibliothécaire pour l'instant.
   
† Objectif(s)
► Retrouver la mémoire, puis va en découler beaucoup de chose...
   
† Alignement
► C'est compliqué à savoir... Pour l'instant, il est Bon / Neutre
   
Autres
► I'm mysterious ~
   


   
Aspect Physique




Nu face au miroir, je me retrouve plongé dans mon propre esprit. Je me regarde, inerte, sans pouvoir bouger. Mon corps ne répond pas tandis que mon regard ne peut se détourner de mon reflet... Seul face à moi-même, je me juge sans en comprendre l'intérêt. Je ne peux pas me comparer à quelqu'un d'autre, car je n'arrive pas à imaginer qui que ce soit. Malgré tout, je me trouve bien maigre. Je suis pâle comme la mort. Mes muscles fins se dessinent pourtant bien. Je n'ai pourtant pas l'air d'être un combattant, mais j'ai l'impression d'avoir été actif ces derniers temps. Mon torse nu semble avoir des cicatrices, des cicatrices récentes même... Que font-elles sur ma peau ? Étaient t-elles ici auparavant ? Je ne pense pas... Mon cou également est griffé, mon visage aussi, partiellement du moins. Mes paupières sont fermées, pourtant je me vois. J'ai l'air épuisé. Je suis plutôt mignon en fait. Si si je vous assure, j'ai ce visage typiquement d'origine chinois. Mais mon état m'inquiète. Mes cheveux sont longs et blancs, ils flottent autour de moi comme s'ils étaient en lévitation. Mes ongles sont longs aussi, je me suis négligé. Je ne peux pas le voir mais je le sais, je suis quelqu'un d'assez souple. Mes muscles ne sont certes ni imposants ni puissants, mais ils sont là, comme si je les avais souvent sollicités. Je commence à avoir l'esprit plus clair, j'ai un mauvais pressentiment. Le miroir me faisant face n'en est pas un. C'est une vitre. Je me vois sur une grande vitre, je vois une silhouette derrière... Je sens mes poumons se remplir, je me noie ! Qu'est-ce qui ce passe ?!

   


   <
Spiritualiste



Nous sommes tous libre de croire en quelque chose. C'est une des libertés qui nous est propre. Le spiritualisme est une doctrine qui pour Akihito, n'a rien de théorique. Il existe bel et bien deux réalités, la matérielle et la spirituelle. Chaque être vivant possède une âme, chaque être non-vivant devient esprit. Il en va autant pour les Humains que pour les Monstres. Les âmes, tout comme les esprits peuvent prendre de très nombreuses formes et peuvent être bonnes ou mauvaises. Des termes permettent facilement de les ranger par "catégorie".
Les mauvais, les bons, les néfastes, les bienveillants, les solitaires, les errants, les protecteurs...

Afin de mieux percevoir ce qu'est le Spiritualisme pour Akihito, il faut pouvoir distinguer la puissance de l'âme ou de l'esprit en question. Plus une forme (âme ou esprit) sera puissante, plus il sera facile pour Akihito de la ressentir, de la localiser, de la voir, voire même de l'entendre et de communiquer avec elle. La puissance d'une forme spirituelle est déterminée par son passé, plus précisément par ses actes.
Je prends un exemple tout bête : Alucard. Il en a fait des victimes celui-là. Par conséquent, son esprit est gargantuesque ! Akihito est bien trop faible pour lui parler ou même le voir, bien au contraire il serait tellement perturbé par celle-ci qu'il souffrirai mentalement et continuellement s'il était proche de lui... (s'ensuivant des séquelles assez morbides, je vous laisse imaginer).
Pour conclure, la puissance équivaut aux actes bons ou mauvais que l'âme a perpétrés.

C'est bien passif tout ça me dirait vous ? Passons alors à l'actif !

Détecter une âme/un esprit – Recette :
Préchauffer votre cerveau à 38°C. Créer un environnement propice, simple, afin de plonger votre esprit dans la réalité spirituelle. Mélanger votre réalité avec la sienne. Servir tiède.

Exorciser une forme néfaste – Mode d'emploi :
Ouvrer votre boîte crânienne. Semer l'anarchie dans la forme néfaste pour la dissoudre ou l'éloigner. Vérifier que vous avez bien semé le chaos dans la réalité spirituelle. Refermer votre boîte crânienne. Faites la refroidir pendant plusieurs heures sous peine d'intense mot de tête ou d'incapacité à réfléchir plus de deux secondes affilées.

Vibration de forme – Publicité :
Vous voulez littéralement droguer vos adversaires ? Alors, la vibration de forme est faite pour vous. Lancez une vague de vent de couleur rose en forme de lame sur votre adversaire et faite vibrer son âme ! Selon l'endroit où elle touche, les effets peuvent être diverses mais surtout aléatoire ! Vous avez touché une jambe ?! Bien, elle va s'endormir lentement pendant quelques secondes ou se contracter en se pliant sans que vous le souhaitez.  Une main ?! Bien, des crampes, des incapacités temporaires de quelques secondes sont à prévoir ! La tête ?! Bingo ! Les yeux risquent d'en voir de toutes les couleurs et le sol risque fort de se mettre à bouger. La gorge pourra vous faire croire que vous avalez des aiguilles au lieu de votre salive. Les oreilles bourdonnent, le son est bien trop fort ou vous n'attendez qu'un long sifflement continue et bien stressant. Le nez vous démange, vous sentez cette odeur de moisi insupportable, vous saignez du nez ou tout ce que vous sentez c'est l'odeur du sang ? Mais c'est qu'un seul effet par vague hien ! Certes, ça ne dure pas longtemps, mais c'est cumulable ! Attention quand même à ne pas trop en faire car sinon c'est vous qui risquez de vibrer ! A moins que ça vous plaise d'être drogué ?

Dissipation spontanée – Procédure :
Concentrez-vous sur un objet sans bouger pendant au moins 10 secondes si l'objet est petit. Vous y êtes ? Pouf ! Il a disparu ?! Oui, l'objet n'a pas bougé mais il est devenu un esprit. Pendant quelques secondes, il n'existera plus dans la réalité matérielle. Du coup oui il existe plus ... Mais il est toujours là ! Vous avez pigé ? ... Bah relisez ! Raah les élèves ...
Effets secondaires : Cette procédure pourrait causer saignement de nez, douleur physique et perte de tout les pouvoirs pendant plusieurs secondes. Vous loupez pas !

Nous voilà dont désormais à un gros chapitre pour Akihito.

Le soin

Et oui un spiritualiste soigne ! Ce n'est pas aussi efficace qu'un être divin comme un clerc ou un prêtre, mais ça dépanne bien. Rêvez pas, Aki' ne pourra pas vous recoudre un doigt, par contre il va pouvoir arrêter temporairement le saignement, prendre soin que la plaie ne s'infecte pas ... Voir la guérir à long terme si il a le temps. Mais là on ne parlera pas d'artères fémorales sectionner ni de gorge trancher attention. On parlera de plaie ouverte comme une blessure d'épée ou de dague. Aki' sera capable de soigner aussi une plaie interne, mais avec bien plus de difficulté.

On imagine un scénario de combat : si Akihito est blessé, alors il dira "Pouce !" et se concentrera sur sa blessure en émettant un rayon blanc éblouissant afin de commencer lentement la guérison de celle-ci. Quelques minutes plus tard, il pourra aller se remettre sur la tronche. Un déboitement d'épaule, c'est presque cinq minutes pour une guérison totale. Une brûlure ou une blessure mineur c'est plusieurs minutes (De 10 à 20 minutes). Un os brisé c'est plusieurs jours. Un membre arraché c'est ... C'est mort il ne pourra rien faire pour vous, à part se mettre à vos côtés et vous faire sentir moins seul, peut-être.

Vous l'aurez compris, il n'y a rien d'extraordinaire. Le spiritualisme s'arrête à la médecine de base et n'intègre en rien la chirurgie complexe. Notre cher spiritualiste pourra cependant être multi-tâche. Sa capacité de soin (à savoir le rayonnement blanc de sa propre âme), guérit les blessures physiques mais aussi mentales. Pareil pour tout ce qui est poison et maladie. Encore une fois, tout dépend de la gravité de la situation. Ce n'est pas un remède contre le cancer ou un anti venin mortel sur pattes ! Akihito n'est en rien un expert en guérison spirituelle. Cependant, si besoin, il pourra éventuellement développer cette capacité plutôt que les autres. Cela dépendra des événements bien sûr.

À force de faire rayonner son âme, Akihito diminue peu à peu la puissance de celle-ci. Les premiers soins sont souvent les plus efficaces. Plus il effectuera de rayonnement "de soin", moins leurs effets seront probants. En effet, c'est le même fonctionnement qu'une lampe dynamo, vous pédalez vous pédalez, histoire de charger la batterie afin que la lampe dure longtemps. Mais à force, la batterie va s'épuiser, jusqu'à finir par s'éteindre. Le rayonnement de son âme brillera de milles feux lors des premiers soins. Puis peu à peu, il deviendra moins puissant, jusqu'à s'éteindre, ne permettant plus d'effectuer le moindre soin avant un moment.

Le Spititualisme inspire aussi l'art des potions et de l'alchimie en général. Mais Akihito n'a jamais touché à ce genre de chose, il n'y connaît rien. Il lui sera plutôt aisé d'apprendre peu à peu ces domaines, mais en attendant, il est nul à leurs sujets. Cependant il est excellent en ce qui concerne la connaissance théorique de la faune et de la flore. Les poisons par exemple, il saura les reconnaître et connaîtra leurs effets.

La transcendance est également un état que pourrait éteindre un spiritualiste. Il est considéré comme l'état ultime que pourrait maîtriser un spiritualiste. Mais aucun ritualiste vivant n'a été assez puissant pour transcender. Akihito espère pouvoir transcender un jour, mais cela risque d'être fort difficile, sauf prouesse exceptionnelle de ça part. La transcendance permet d'être à la fois, dans la réalité matérielle et dans la réalité spirituelle, jouant ainsi sur les deux mondes à la fois. Sous cette forme, il serait capable de traverser les corps matériels comme le buste d'un homme, y attraper son cœur et de le retirer hors de celui-ci. Tout en finesse n'est-ce pas ? La transcendance permettrait ainsi d’innombrables choses. Mais dieu merci, personne n'a réussi transcender, même partiellement...

Éclat d'esprit

Akihito lance une lame plus petite que celle de la vibration d'âme. La lame est de couleur jaune et est plus chargé en énergie que la vibration d'âme. Elle est donc plus visible et relativement assez lente. Elle est aussi relativement "lourde" se qui limite la portée de l'attaque. À environ 10 mètres elle tombera progressivement jusqu'à heurter le sol. L'incantation est instantanée et peut-être faite en double. (Une dans chaque main)

La charge d'énergie étant relativement conséquente, Aki' ne peut en crée qu'une dizaine d'éclats avant de sentir la fatigue et ne plus pouvoir l'utiliser.

L'attaque est d'origine spirituelle, mais dès que la lame touche un élément physique, elle passe dans la réalité matérielle en une fraction de seconde. Ce qui a pour effet qu'elle éclate comme un petit explosif avant de disparaître naturellement. Aki' ne contrôle pas à distance le sort et ne peut donc pas déclencher le passage dans la réalité matérielle avant qu'elle ne touche quelque chose. Les dégâts sont relativement faible sur la chair, elle arrache un peu la peau en faisant des dommages superficiels. Cependant sur les autres matières comme le bois ou le fer, elle crée de bon dommage comme un véritable petit explosif. Il en faudrait par exemple deux pour crée un trou suffisamment gros pour abattre un arbre. Deux éclats sur un corps donnerait une peau partiellement arrachée et saignante. Mais sans grande gravité sur les muscles ou les os.

En gros :
+ = Incantation instantanée et répétitive
+ = Dégât correct sur de la matière
+ = Premier sort d'Aki infligeant des dégâts physique

- = Portée limitée
- = Grosse dépense d'énergie
- = Moins de dégât sur la chair

À force d'utilisation, la dépense en énergie se réduira naturellement et Aki' pourra augmenter le nombre d'utilisation avant de s’essouffler. Pour le moment, maximum 6 éclats par jour avant d'attendre afin de se recharger pendant 2 jours.

----

†Points faibles :

- Faible résistance physique : Un mental d'acier dans un corps de guimauve. Malgré l'aspect appétissant de la guimauve, Akihito n'a rien d'un athlète. Il ne possède aucun atout physique qui lui permettra de se sortir de situation difficile. Sa force physique reste ça plus grande faiblesse.

- Sensibilité mentale :
Malgré sa volonté inflexible, il est souvent victime de maux de tête à se cogner contre un mur pour la calmer. L'utilisation quotidienne de son pouvoir lui incombe de dormir plus longtemps que la normal. Environ 10 heures par jours au lieu de 8 heures pour un bon cycle de sommeil. Peureux, il a tendance à vite devenir paranoïaque, ceci est un des signes de fatigue mentale. Il pourra être amené à s'évanouir tout seul suite à un long combat ou à un manque de sommeil.

- Insensibilité affectueuse : Malheureusement, Akihito ne peut être triste ou de se sentir mal pour un acte. Il n'aura aucune compassion envers qui que ce soit et ne pourra s'attacher à quelqu'un que grâce au point de vue spirituel de la personne (en gros il vous aime bien que si ce que vous pensez lui convient). Sans remord, pas de retenu, sans retenu, pas de pitié. Sans remord, pas de compassion, sans compassion, pas d'amour. Cependant, il n'est pas insensible aux auras des succubes par exemple. Tomber amoureux, c'est possible, mais pas naturellement disons.

    †Points forts :

- Volonté inflexible : La façon d'être et de penser d'Akihito le rend difficile à corrompre. On est au-delà du têtu. Akihito n'éprouve pas de remord. Même sous la torture, son opinion et sa volonté sera très difficile à changer, sauf si lui même le décide.

- Agilité insoupçonnée : Cela peut paraître bête mais il passe son temps accroupis, perché en hauteur, tête en bas, sur un pied, par terre... Cette attitude inconnu qui ressemble à du "yoga" lui permet d'être à l'aise à tout ce qui est escalade, fuite ou déplacement furtif, surtout en milieu forestier.

- Perception Mentale :
En plus de tout ses sens, Akihito possède un sens passif qui lui permet de détecter les âmes et les esprits qui l'entourent (CF - Pouvoir). Cela lui permet de deviner avec un peu de bon sens, la puissance d'une âme qui lui fait face. Aussi, il est capable de sentir si l'âme en face de lui possède des attributs mentales ou non. (Ce sens à des limites bien évidemment. Il faut qu'Aki' sois assez puissant pour percevoir la puissance d'en face.


"Aujourd'hui"


Tout ce qui est marqué ci-dessus représente l'ancien Aki'. De nos jours, à l'académie Shinsei, son pouvoir est engourdi au plus haut point. Les spiritualistes sont habitués à percevoir quantité d'informations, que ce soit dans la réalité matérielle, spirituelle ou magique. Chaque jour, Aki' va donc souffrir de ne pas savoir pourquoi il entend des voix, pourquoi il ne comprend rien à ce qu'il ressent. Son pouvoir reste le même, mais il n'aura pas conscience de ses capacités. Sa mémoire perdue reviendra petit à petit, mais il va devoir supporter toutes ces choses jusqu'à ce qu'il comprenne qui il est.

Son pouvoir passif de ressentir les âmes autour de lui reste le même. Il va devoir supporter le fait d'entendre des voix, qu'elles puissent lui répondre, qu'il puisse même les voir et déterminer leur puissance. Reste à espérer qu'il ne devienne pas fou au passage.

Le soin sera surement la première capacité qu'Aki' (re)découvrira. Même s'il n'en a pas conscience, son esprit cherchera à soigner de lui-même ses propres blessures, autrement dit sa mémoire endommagée. Il risque d'avoir de brefs flashs/des moment où il perdra la vue pendant quelques instants avant de reprendre le contrôle de ses capacités de soin.

Ses capacités d'attaque réapparaitront après. Elles sembleront incontrôlables et Akihito risque fort de lancer des sorts lors des moments douloureux ou sous le coup de fortes décharges émotionnelles. Elles ne seront pas canalisées par sa volonté et seront donc plus fortes que jamais, mais elles l'épuiseront énormément.

Il est possible que de nouvelles capacités entrent en jeu. Deux ans de recherche puis deux ans d'inertie ont passé, mais ces quelques années ont continué à contribuer à l'évolution de ses capacités. La bataille de Rosario a également été une bataille des plus éprouvantes et donc très instructive. L'évolution ne s'arrête jamais vraiment...

   


   <
Mental et Caractère




A nouveau, je sens ce sentiment d'inertie arriver. Je me réveille, encore une fois sous une anesthésie qui j'arrive à ignorer partiellement. Cette fois-ci, je ne vois rien mais je ressens mon esprit et ma force. On dirait bien que j'arrive à réfléchir. Où suis-je ? Mais... Comment surtout, comment je m'appelle ? Je ne sais plus... Alors, qu'est-ce que je sais ?

Je pense que je suis quelqu'un d'assez farfelu. On me regarde, on se moque, on me pointe du doigt. On vient me parler pour me dire d'arrêter ou de rester sérieux. Pourtant je suis très sérieux, mais pour moi le sérieux vient avant tout du naturel. En fait je suis naturellement un peu fou. Mes mouvements et mes gestes ressemblent à des tics et des tocs que j'aurais développés et acceptés. Je me balance tête en bas sur une branche quand je veux voir les choses d'un autre angle ; je touche le mur sur ma droite pour tenter de savoir s'il est vivant ou non. J'entends qu'on m'appelle au loin alors j'y vais, je m'y rends sans savoir pourquoi, puis je fais demi-tour lorsque j'y suis. Je m'assieds sur une chaise d'une manière fort étrange : elle est pour moi plus confortable ainsi alors le le fais et je me fiche des avis des autres. Je suis franc et trop curieux. J'aime poser la question gênante et voir les visages des gens choqués par ce que je dit. Pourtant je ne suis pas si choquant que ça.

Je suis fidèle lorsque je le veux. J'ai une volonté de fer, alors je ne lâche jamais le morceau quitte à ce que le sujet ou le contexte devienne dangereux pour moi. J'avais trouvé ma cause il y a de ça quelque temps, une cause où je m'étais investi à 200 %. Mais les choses ont du mal se passer puisque que je suis là maintenant. Avec vous, en train de raconter... Mais pourquoi je raconte tout ça, moi ? On dirait que je cherche à enregistrer quelques dernières informations sur moi-même avant de... On me rendort encore... Mais qu'est-ce qui se passe ?

   


   
Histoire Post-Yökai



Lorsqu'un Homme meurt, il libère son âme avant de prendre la direction de ses actes passés. L'enfer ou le paradis. Dans de rares occasions, ces âmes parviennent à rester errantes. Les "faucheurs" sont ainsi là pour préserver la logique des choses et traquent les âmes ou esprits errants afin de les envoyer là où ils devraient déjà êtres... Si Aki' n'était pas spiritualiste, il aurait surement prit la direction de l'enfer. Mais les spiritualistes possèdent un rite qui leurs permettent de passer entre les mailles du filet une seule fois et de devenir un esprit errant dès leurs morts. Ils appellent cela le "Rite du passage".

Ce rite dure plusieurs heures voir plusieurs jours. Il n'est pas complexe en soi bien qu'unique. En effet, les spiritualistes n'ont le droit de faire qu'une seule fois ce rite de passage durant leurs vies et leurs vies futures. Ce rite permet donc de devenir automatiquement un esprit errant au lieu de passer directement en enfer ou au paradis. Dans quel but ? C'est au spiritualiste de décider. Il peut très bien choisir de ne pas faire ce rite et de laisser la nature choisir son destin. Mais même si il devient un esprit errant à sa mort, aucuns rites ni aucunes précautions post-mortem n'échappent aux "faucheurs". C'est pourquoi même après avoir fait ce rite, rien ne leurs garantis de rester errants bien longtemps.

À quoi bon devenir une âme ou un esprit errant, si c'est pour attendre la venu du "faucheur" ? Et bien, il existe un moyen de "renaître" que seuls les spiritualistes peuvent faire. Autant vous dire que ceci est extrêmement rare. Le spiritualiste étant déjà en voie de disparition, ce moyen requière encore, une très grande dose de chance. En effet, les âmes errantes des spiritualistes ont la possibilité de fusionner avec ce qu'on appelle, une âme ouverte. C'est comme un réceptacle, une âme faible et fragile qu'on déstabilise facilement avant de fusionner avec elle. En général, aucun Monstre n'est assez faible pour posséder une âme ouverte, il s'agit forcément d'un Humain...

----------

Aki’ est devenu un esprit vagabond peu de temps après sa mort. Durant près de 40 ans, il arpenta les vastes territoires de la Chine et du Japon. Espérant constamment que le faucheur était loin, très loin... Il avait au fond de lui, l’intime conviction que son âme ouverte se trouvait dans les parages. Imaginez-vous quelques secondes à sa place. Perdu dans un monde où personne ne peut vous voir ni vous entendre, où votre seul objectif est de trouver une âme ouverte dont vous n’avez aucune idée de son emplacement ni comment la reconnaître... Ajoutez à cela, un faucheur qui restera inexorablement à votre poursuite ... Oui, il y a de quoi devenir fou !

Les années passent à toute vitesse alors que toute notion du temps est impossible sous cette forme. Bien que les miracles n’existent pas, il n’y a que très peu de chance pour qu’Aki’ ne trouve son âme. Et pourtant, son intime conviction n’était pas fausse. Son âme était là, proche, il pouvait le sentir. Voltigeant de plus en plus vite, sa forme était comme impatiente d’apercevoir l’espoir qui l’animait depuis si longtemps. Et c’est lorsqu’il voguait à vive allure qu’il heurta quelque chose qui stoppa net sa course.

Sa petite boule d’esprit vagabond avait comme rebondit sur quelque chose. Perturbé, il tenta de nouveau et de nouveau encore, s’obstinant à vouloir travers cet espèce de barrière invisible... Rien à faire, impossible pour lui de traverser. Il se mit alors à longer cette barrière qui ressemblait au fur et à mesure à un dôme plutôt qu’un simple mur. Son âme était à l’intérieur, du moins, c’est ce qu’il pensait. Quand soudain, après quelques kilomètres à longer la barrière, il aperçu un jeune homme près d’un feu, entouré par de l'équipement et quelques coffres en bois ...

Il faisait nuit et un jeune homme semblait être assis à proximité de la barrière, un feu à ses côtés pour le réchauffer. Cet humain avait quoi, peut-être 20/21 ans ? Mais que diable faisait-il ici à cette heure ? Peu importe, pas le temps de tergiverser devant cet homme, il fallait qu’Aki’ poursuive son chemin vers son âme ouverte. Lorsqu’il passa à côté du jeune homme, il entendit distinctement :

« Attend ! Vous allez où ? »

Sa forme stoppa nette et tourna sur elle brusquement. Puis Aki’ se mit à penser.

*Comment ?! Il ... Il me voit là ? Non, c’est impossible, il doit être en train de se parler tout seul ...*

« Non non je vous vois, vous allez où ? »

*QUOI ?! Mais attend tu m’attend en plus là ? Mais qui est tu Humain ?!*

« Ça va pas la peine de s’énerver.. Je m’appelle Akihito Kuang et je pense que je t’attendais. »

*Akihito Kuang c’est moi espèce de cingler ! Comment tu connais mon nom et pourquoi tu ... Qu’est-ce que tu veux ?*

« Je suis ton âme ouverte »

Après cette dernière phrase, un immense silence se créa. Il était parfaitement illogique, que cet Humain puisse le voir et encore moins lui parler. De plus, il dit s’appeler aussi Akihito Kuang ? Définitivement, tout était bien trop illogique pour Aki’. En tant qu’esprit vagabond, il savait que jamais on ne l’aurait aider à trouver son âme ouverte... Mais jamais il n’avait penser une seule seconde que son âme ouverte pouvait le chercher aussi.

*Je ... Je ne comprend pas*

« C’est normal. Rapproche toi je t’explique. »

La petite boule blanche que formait Aki’ se rapprocha alors peu à peu près de ce jeune homme. Captivé par ce qui se passait devant lui.

« Mon père m’a élevé afin d’être prêt pour ce moment. C’est l’accomplissement de ma courte vie. Il m’a dit qu’un jour, un esprit nommé Akihito Kuang, exactement comme moi, se présentera à moi pour me ôter la vie. Cet esprit vagabond qui allait me donner cet honneur, était un espoir. Un espoir infime de pouvoir changer les choses et de montrer au monde entier à quel point le monde des esprits est présent et serait capable de grandes prouesses. Mon père était convaincu, que tu sera un grande personne une fois que tu auras pris possession de mon corps. »

Si il était capable de vomir, Aki’ le ferait sans hésiter... Beaucoup de questions se bouscula en lui.

* Mais qui est ton père ? *

« À ça je ne sais pas. »

Peu à peu Aki’ commençait à comprendre ce qui se passait. Le mystérieux père de ce jeune homme avait complétement manipuler son fils pour lui... Mais pourquoi ?

* ... Donc je vais fusionner avec toi ... Et ensuite ? *

« Ensuite débutera ta nouvelle existence. C’est aussi simple que ça. Alors qu’attend tu ? Va y, prend mon corps ? »

*Attend attend ! Euh ... Et si je ne deviens pas une grande personne plus tard ? Et si je mourrais stupidement d’ici quelques années ? »

« Ce n’est rien. Comme je te l’ai dit, tu n’est qu’un infime espoir. Mais pour mon père et moi, c’est déjà beaucoup. Aller, arrête de parler maintenant et ôte moi la vie. »

Aki’ ne savait pas quoi faire à cet instant. Même si les Humains ne représentaient rien pour lui, il avait comme un sentiment de honte à faire ce qu’il allait faire. L’esprit vagabond se déplaça vraiment tout près du jeune homme qui lui, restait totalement immobile, le sourire aux lèvres. Avant qu’il n’entame la fusion de son esprit à son âme, Aki’ tenait à lui dire ce mot.

* Hé petit ... Merci *

Le jeune garçon afficha un immense sourire de satisfaction avant de ressentir une douleur atroce à la poitrine. Il tomba à la renverse alors qu’il sentait peu à peu son âme se dissiper jusqu’à s’éteindre lentement.

Ses yeux s’ouvrirent peu à peu. Il commençait à faire jour et les rayons du soleil faisait légèrement souffrir les rétines du jeune garçon. Mettant une main à terre pour relever son torse, il mit son autre main sur son visage en soufflant vivement. Des feuilles mortes qui étaient sur lui se mirent à rouler sur le côté. Il semblerait que cela faisait un moment qu'il était allongé au milieu de la forêt. Un léger vent souffla sur son visage tendit qu'il reprenait peu à peu ses esprits.

C'était assez impressionnant à quel point cette âme c'était préparée à cette fusion. Son corps réagissait parfaitement, il avait l'esprit claire même si un mal de crâne sévissait en lui - c'est la moindre des choses après avoir subit un tel traumatisme mental -. Lentement, sa mémoire revint à lui. Il se souvenait partiellement de son ancien vie d'il y a plus ou moins 40 ans. Impossible de se souvenir des circonstances de sa mort, mais ce détail n'était pas la priorité du moment.

Akihito regarda autour de lui. Une sorte de petit campement gisait aux alentours. Une tente, deux coffres contenant probablement des affaires, un sac de survie avec de la nourriture très correct. Du bois sec, quelques raisins sec sur un torchon posé au sol... Il avait eu du mal à se relever complètement, regardant ses mains avec attention. Il tenta d'utiliser son pouvoir de spiritualiste en se concentrant afin de faire apparaître, ne serait-ce qu'une brève lame rose. Mais cela faisait un long moment qu'il n'avait pas utilisé ses pouvoirs. Aussi, lorsqu'il réussi à faire apparaître une petite lame de 2 cm au dessus d'une de ses mains, il sentit un vif éclaire dans son dos, qui le mit à genoux sous la douleur. Il était encore trop tôt pour ça. Une fusion d'âme laissait parfois de violentes séquelles qui ne s'estompaient qu'après plusieurs mois.

Rassuré d'avoir entrevu son pouvoir, il arqua ses jambes jusqu'à l'un des deux coffres, puis l'ouvra. Dans ce coffre, se trouvait ses anciens habits... Même ses masques étaient sous ses yeux ! Comment c'était possible ? La famille du jeune garçon avait vraiment récupéré toute ses affaires d'il y a 40 ans ?
Inquiet de cette surprise, il tituba jusqu'au deuxième coffre puis l'ouvra violemment en le renversant d'un coup de pied. Des journaux glissèrent accompagné par le vent. Il tendit la main afin de ramasser l'une des pages et la lu à haute voix.

" 10 Septembre 1975. Le premier ministre Chinois fut retrouvé nu, pendu à un arbre au milieu de la forêt de Longchi. Les autorités de Chengdu précises avoir entendus des témoins affirmant la présence du premier ministre Chinois dans un club de nuit, connu pour la forte présence de produits illicites. Le gouvernement est choqué par cet découverte et promet au pays de trouver le responsable de cet assassinat. "

Un légers sourire se dessina sur son visage. C'était lui qui avait fait cela. Une grande réalisation, résultant de plusieurs semaines de prépartion. C'était également son premier acte de grande ampleur contre les Humains. Peut-être que suite à cet assassinat, les autorités l'avaient trouvé puis exécuté ? Akihito se mit expressément à genoux pour trouver d'autres pages du journal qui commençait partiellement à s'envoler avec le vent. Lisant les gros titres, espérant trouver la une de sa mort.

Malheureusement, il ne trouva la présence que d'autres informations relatives aux événements suivant son acte. Apparemment, il avait réussi à se cacher suffisamment pour ne pas être retrouvé, mais rien n'était sûr... Du coup, les circonstances de sa mort restait un mystère. Durant sa fouille, il trouva une lettre écrite à la main, lui étant adressé. Lorsqu'il lut les mots : "Cher Akihito," il s'adossa un à arbre en glissant son dos jusqu'au sol, toujours autant épuisé par la fusion avec son nouveau corps.

- Cher Akihito,

   J'aurais aimé pouvoir te rencontrer. Mais la maladie a surement eu raison de moi à l'heure qu'il ai. Je ne peux pas te dire mon nom, ni pourquoi j'ai élevé mon fils pour ta résurrection. Je peux seulement te dire que j'ai foi en toi.

   Tes actes contre des Humains ont vivement éveillés la curiosité d'un groupe de monstre nommé "Antithèse". Il s'agit d'une branche d'un groupe plus important encore, ayant pour but de soumettre les Humains à leur volonté. Ce sont des gens très puissants, qui pourront t'aider à devenir quelqu'un de fort. Ainsi, tu pourras continuer l’œuvre que tu as entrepris. J'ai moi même soumis ta candidature au lycée Yokaï où règne ce groupe. Ta couverture sera d'être le professeur des sciences occultes. J'ai pensé que ça te plairait... Tu peux très bien choisir d'ignorer ma proposition. Mais crois moi, je n'ai pas fais tout cela si je n'étais pas sûr de ton potentiel. L'antithèse pourra t'aider, j'en suis convaincu.

   D'ailleurs, ils t'attendent déjà. Derrière-toi ce trouve le Kekkaï du lycée. Franchit là et va au devant de ta nouvelle vie.

   Sincèrement,

                                                    V
. -

---

Que penser après avoir lu de telles phrases. Akihito était frustré qu'on décide son avenir à sa place ! Surtout venant d'un homme qui ne souhaitait pas révéler son nom ! ... Cependant, il avait lui même pu constater que pour agir contre les Humains, il ne pouvait pas rester seul. Un lycée nommé Yokaï ? Amusant ... Professeur des sciences occultes pour des élèves ? Encore plus amusant ...

Akihito se releva, sentant déjà son mal de crâne se dissiper. Il regarda au loin en prenant une grande respiration. L'idée de ce mystérieux homme commençait doucement à lui plaire. Ça serait dommage de gaspiller l'effort de celui-ci. Il lui avait donné le corps de son fils, toute ses affaires, des informations, des indications, des vivres et même l'entrée gratuite dans un groupe qui semble être plus qu'intéressant.

Alors, pourquoi pas ?



   
AKI'


   
† Pseudo
► Bah Aki' ! :')
   
† Âge
► 24 ans
   
† Avez vous lu le règlement ?
► Ok by Aki' ? xD
   
† Comment as-tu connu le forum
► Hien ?
   
† Avis sur le forum
► Mais c'est quoi ces...
   
† Présence
► ... Questions à la...
   
† D'autres comptes
► Noix ! Euh non, Azarias
   
† Quelque chose à rajouter jeune yokai ?
► I'M BACK


   
© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: A
Race de Monstre: Spiritualiste
Karma:
90/200  (90/200)
Messages : 18
Date d'inscription : 08/01/2017
MessageSujet: Re: Akihito Kuang Ven 13 Jan - 11:22

   
LE COUP DU FOU


"Je me retire... Plus une goutte d'eau... Plus un rayon de soleil... Je me dessèche, de la tête au pied, en un petit cadavre sous un tas de feuilles. Les saisons me survolent sans me soupçonner... Et puis un jour, la corneille raconte qu'elle a entendu au loin quelqu'un qui recommence à pleurer... Aki... Aki... Alors j'ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l'eau croupie... Et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour !"

L'après-coup


   




L'Antithèse était à son paroxysme. L'organisation, en bas de la branche de Fairy Tale, avait étendu sa mainmise sur le lycée. L'ombre de cette main enveloppait désormais totalement notre spiritualiste. En cette obscurité, Aki' voyait un renouveau. Son âme, son corps et son esprit avaient totalement ouvert ses bras aux idéologies du groupuscule. Il venait de vouer sa vie à être leur Fou. Un Fou, qui mérite bien son nom. Les cours du lycée étaient devenus tristes et d'une cohérence parfaite face au monde des Humains. Ces êtres faibles n'avaient plus rien à faire en ce monde. Cela les élèves intelligents le savaient déjà et vouaient aux cours une admiration inexorable. Cependant d'autres personnes n'étaient pas de cet avis. Derrière l'étreinte des mauvais augures, les lycéens commençaient à vouloir se rebeller contre ce contrôle.

L'inévitable arriva brusquement lorsque des débordements mineurs ne purent être contrôlés. Les pouvoirs des Monstres habitant le Kekkai ravagèrent les couloirs et les classes. Du feu et des flammes, le chaos prit position au milieu de tout ce domaine scolaire. Aki' à cet instant, devint une dangereuse pièce d'échiquier. Le Fou se dévoila sous un jour lugubre ce soir-là. Comme beaucoup d'autres pions, il n'avait rien vu venir. Son échec en tant que responsable mit un sérieux coup à son ego. Les conséquences de cette rébellion organisée allaient être salées. Les priorités du moment fusèrent en tête du spiritualiste. Il se devait de sauver un maximum d'élèves tout en éliminant les plus désinvoltes. Il devait également retrouver ses supérieurs afin de recevoir les ordres quant aux réactions vis à vis de ce carnage.

Toute la soirée, Akihito avait combattu, porté secours et sauvé certains fidèles. Les lieux n'avaient plus rien à voir avec l'ancien lycée, désormais ruiné par les vies perdues. C'est uniquement une fois la nuit venue qu'Akihito découvrit la grande salle, transformé en campement de fortune pour les blessés et les morts. Sous sa capuche, le spiritualiste se faisait discret : il risquait de se faire interpeller suite aux événements. L'immense pièce ressemblait au plus grand tombeau du monde. Les brancards occupaient la majeure partie de celle-ci. Cependant, un coin tranquille attira son regard. Alors que personne d'autre que lui ne pouvait voir la scène, Aki' aperçut un Homme soulever un corps enveloppé d'un drap blanc. L'Homme, qu'il connaissait sous le nom de Andrew C. Hatfield, fit tomber le drap blanc, dévoilant la personne qu'il venait de soulever. Il s'agissait du corps de la Reine. Sa Reine.

Aurais-je oublié de préciser, qu'Akihito et la Reine avait... Comment dire ? Une sorte de "connexion", allant légèrement au-delà de la relation entre partisans ? La Reine avait son Fou ; le Fou avait sa Reine. Même si aux yeux "hiérarchiques" d'Akihito le Roi était aussi important que la Reine, il avait développé un sentiment protecteur et inflexible avec elle. Le Roi était bien moins précieux pour lui...

Tout se passa très vite. Le Fou tenta de courir vers eux pour porter secours à sa Reine mais il était déjà trop tard. Une porte magique s'ouvrit sous ses yeux et Andrew traversa celle-ci en emportant le corps apparemment inerte de la Reine. Akihito arrêta brusquement sa course, venant mettre ses mains sur sa tête, prenant un air choqué. Que venait-il de se passer... ? Sa Reine était-elle vraiment morte ? Comment cela était-il possible quand on connaissait la puissance de celle-ci ? Les genoux du spiritualiste cédèrent sous l'émotion, le laissant tomber au sol. Le buste droit, il leva les yeux au plafond, se demandant s'il devait hurler ou réfléchir. Les mains maintenant toujours son crâne se resserrèrent sur sa chevelure. Sa mâchoire se crispa violemment contre ses dents, tandis qu'une rage immense prenait possession de son esprit. Un hurlement de colère finit par surgir de ces cordes vocales désabusées...

------

Les yeux d'Akihito furent éblouis par le soleil levant du monde extérieur. Il venait de quitter le Kekkai avec le peu d'affaires qu'il avait réussi à rassembler. Une page se tournait pour lui. Son esprit et son cœur le faisaient souffrir. Sa précieuse Reine venait de s'envoler. Désormais, son esprit allait obsessionnellement se corrompre sous le choc qu'il venait de vivre. Les cauchemars des nuits à venir ne feraient qu'attiser sa volonté inflexible : il devait la retrouver, coûte que coûte, sa vie en dépendait.

Notre spiritualiste n'eut pas beaucoup de difficultés à s'adapter aux monde des Humains. La tâche la plus difficile était de ne pas attirer l'attention... Non, la tâche la plus difficile était de ne pas tous les tuer un par un. Sa situation lui donnait envie de vomir. Son principe du bonheur, autrefois nécessaire, disparut sous la douleur de ses émotions. Son quotidien de nomade se transforma ainsi en une quête interminable.

Après plusieurs semaines, son esprit n'arrivait toujours pas à lâcher prise. Où était-elle ? Où était-il...

Un soir, sous l'obscurité d'une ruelle, il reçut un appel sur son nouveau téléphone portable. L'appel affichait anonyme sur l'écran, mais Aki' savait très bien de qui il s'agissait... Il décrocha, sa gorge se serrant violemment.

"Biiiip"

"Oui ?"

"L'appel est sécurisé"

"Avez-vous reçu ma demande ?"

"Oui, nous n'allons pas donner suite."

"..." la main d'Aki' serra lourdement le téléphone à son oreille, il était en colère.

"Queen est morte. C'est triste, mais vous avez failli à votre tâche. Nous ne mobiliserons aucune force pour vous aider. Aussi, suite au conseil de Paris, nous vous radions de nos rangs. Estimez-vous heureux de ne pas être pourchassé pour votre incompétence. Adieu."

Akihito jeta contre le mur le plus proche le téléphone portable. Celui-ci éclata partiellement tandis que le Fou lui lançait une puissante décharge d'énergie spirituel. Le téléphone portable disparut brutalement dans un éclair lumineux. Vous l'aurez comprit, Fairy Tale venait de répondre à sa demande. L'organisation principale refusé de donner suite à l'affaire, comme si cette défaite leur avait fait honte. Ne pas ébruiter la défaite, c'était peut-être ce qu'ils venaient de faire. Quelle déception pour Aki'...

Il prit son bracelet de Fou blanc en main, le serrant dans sa paume. Pour lui, c'était Fairy Tale qui était une honte. Jamais il n'abandonnerais sa Reine. Si Fairy Tale ne l'aidait pas, rien n'était fini. Il allait continuer, inexorablement continuer, tel était sa volonté. Une volonté, désormais légendaire...

Le désespoir d'un Fou


*Fairy Tale, quelle bande de lâches !*

Déjà un an. Au milieu de cette vie humaine, Akihito n'avait pas chômé. Adieu l'idéologie du couple royal, son avenir n'était dessiné qu'avec sa Reine et uniquement sa Reine. Le spiritualiste avait grandi depuis. Sa puissance spirituelle avait pris de l'ampleur, sa raison aussi. Fini les petits projets, aujourd'hui laissait place au culot d'un Fou en colère et sans retenue. Sa recherche obsessionnelle l'avait conduit à entrer en contact avec un dénommé "Le Prince Marchand" : une personne pouvant lui octroyer des capacités supplémentaires en échange d'informations importantes. Pour cet Homme, la connaissance était le pouvoir. Cela tombait bien. Aki' savait bien des choses, dont une que le Prince Marchand désirait : comment contacter et trouver Fairy Tale...

A Berlin, l'échange venait de se terminer. Malgré le danger évident, Akihito avait transmis au Prince Marchand toutes les informations dont il disposait au sujet de Fairy Tale. Ce groupuscule d'incapables le méritait de toute manière. En échange, ce prince lui offrit une pièce à porter autour du cou, sous forme de collier. Cette pièce était remplie d'une magie dont l'origine était un mystère pour Aki'. Peu importait : en la portant, il se sentait plus puissant encore qu'auparavant et c'était tout ce qui importait...

------

De fil en aiguille, Aki' réussit à prendre contact avec une nouvelle organisation totalement différente de Fairy Tale. Il s'agissait d'une fameuse communauté de nécromanciens où siégeait autrefois une famille connue d'Akihito : les Corvus Hatfield. "Siégeait" car un certain Andrew avait massacré jusqu'au dernier de ses membres. La haine de cette communauté envers Andrew pouvait lui être utile. L'ancien Fou espérait qu'ils l'aideraient dans sa quête.

Direction l'Angleterre donc. La communauté nécromancienne l'accueillit malgré son statut d'étranger avec toute la cordialité que cette rencontre imposait. Sagement, Akihito raconta son histoire aux responsable tout en mettant l'accent de façon assez théâtrale sur son "intimité" avec la Reine. Bien que la communauté ne soit pas emballée par cette partie, le fait qu'Aki' témoigne d'une rage infinie envers Andrew la poussa à lui accorder son soutien.

Tout allait lui être révélé : la localisation du manoir familial, ses spécificités et le danger que représentait son propriétaire. Aki' apprit également que le "Andrew" qu'il traquait depuis si longtemps n'existait pas. Une théorie courait disant que l'ultime descendant des Corvus Hatfield était un dénommé Luka ; Aki' en conclut aussitôt qu'Andrew était en réalité ce fameux Luka... Le sourire d'Akihito ne pouvait être ignoré. Enfin, après deux ans de recherche, il connaissait l'emplacement du ravisseur de sa Reine.

La communauté nécromancienne refusa de lui apporter plus d'aide cependant. Cela importait peu à Aki qui estimait avoir obtenu tout ce qu'il voulait. La complexité de cette recherche et la rage qui le consumait l'avaient-il rendu naïf ou aveugle face au danger que représentait Luka ?...

La confrontation


Forêt de Sheffield. Deux ans plus tard...

Enfin, enfin il y était. Notre spiritualiste venait de trouver le Kekkai de Luka. Il pouvait sentir la satisfaction grandir en lui. Le but de sa quête était proche. Queen, était proche. Il avait envie de hurler son nom, de la voir et de récupérer son corps. Par la suite, il allait surement devoir chercher un moyen de la réanimer, même s'il devait payer de sa propre vie...

Pièce de prince autour du cou, pièce blanche d'échiquier autour du poignet, Akihito était proche de la conclusion de ses recherches. Aussi, lorsqu'il entra dans le Kekkai, il put sentir l'aura écrasante des lieux. Entrer au manoir n'allait pas être facile. Aussi, il dû marcher un moment avant d'atteindre le portail du domaine. C'était à cet instant, qu'il fallait à tout prix rester discret. Au loin, l'imposant manoir lui tendait les bras, mais Aki' devait contenir son impatience. Aussi, il marcha, aussi discrètement que possible le long des barrières entourant le domaine. Cherchant à se rapprocher du plus près possible de l'arrière du manoir.

Le spiritualiste pris son temps. Lorsqu'il arriva finalement, il se concentra comme jamais il ne l'avait fait auparavant. Comme le cite le passé des spiritualistes, aucun d'entre-eux n'avait réussit l'exploit de ce qu'Akihito était en train de faire. Ses bras et ses jambes commencèrent à devenir flou. Une aura jaune dorée l'entoura puis disparu dans son corps. Son torse puis sa tête, commencèrent également à devenir flou puis à prendre une teinte transparente... Enfin, il avait réussi à le faire. Akihito venait transcender. Son corps physique était désormais à la fois dans le monde des esprits et dans le monde des vivants. Ainsi, dans cet état, le spiritualiste avait de grands pouvoirs. Il pouvait localiser toutes les auras, aussi grande soit-elle, traverser les corps physiques tout en pouvant les toucher. Cependant, le risque de cette forme était immense, il pouvait se perdre et passer définitivement du côté spirituelle, devenant instantanément un esprit inutile.

Sans plus attendre, Akihito traversa les grilles du domaine sans difficulté, flottant jusqu'à un mur du manoir. Il vit à travers celui-ci la présence d'un acolyte. Agissant vite et sans bruit, il traversa sa main du mur pour continuer son chemin jusqu'à cet acolyte. Il traversa le dos de celui-ci sans qu'il ne s'en rend compte, empoignant son coeur pour le sortir de son être à mains nues... L'acolyte tomba inexorablement au sol. Il lâcha ensuite son cœur, pour se concentrer de nouveau sur la raison de sa présence.

A cet instant, le spiritualiste était juste au-dessus du sous-sol où l'aura la plus imposante se trouvait. Il en conclut qu'il s'agissait de Luka... Il se laissa glisser à travers le sol jusqu'à tomber du plafond de la salle d'expérimentation de Luka.

Il ne put poursuivre sa transcendance, redevenant normal une fois que ses pieds touchèrent le sol de la salle. Soudain, l'horreur des choses le frappa. La pièce, ensanglantée était digne d'un film d'horreur insoutenable.

Inutile de préciser les détails de ce qu'Akihito découvrit dans cette pièce... Lorsqu'il aperçus Luka, il l'attendait déjà. Aussi, tout se passa en un éclair. Queen était là, comme inerte dans un tube rempli d'eaux. Aki' compris qu'elle était endormie, dans un sommeil forcé et éternel. Il fut quelque part rassuré de la voir ainsi, plutôt que morte. Face à Luka, il ne put se contenir et chercha à frapper le premier. Malheureusement, malgré ses entraînements, le temps passé à la recherche de sa Reine, Akihito découvrit qu'il s'agissait simplement d'une mission suicide. Même s'il put enchaîner quelques sorts et coups violents, Luka finit par mettre K.O notre spiritualiste... Affaiblis comme jamais suite à ses efforts et à la puissance qui lui faisait face, il tomba finalement au bout de la pièce. Ses yeux commencèrent à se fermer tendit qu'il leva une dernière fois sa main ensanglantée, où on pouvait voir son pendentif de Fou pendre à son poignet. Sa main se tendit alors une dernière fois vers sa Reine, comme un dernier appel à la mémoire de celle-ci. L'agonie du désespoir pris fin lorsque les paupières du spiritualiste finirent par se fermer. Sa volonté avait fait tout ce qu'il a pu pour la sauver. Mais le destin en avait décidé autrement...

La mémoire empoisonnée




Quelle est cette sensation étrange... Mon esprit dort, mon corps ne répond plus et pourtant je suis là. Vous avez lu ma description physique et mentale ? On dirait que ça recommence... Je vous parle sans le savoir ni le comprendre. Mais que ce passe t'il a la fin ? Soudain, je suis éblouie, je vais peut-être enfin comprendre. Mes yeux s'ouvrent avec peine. Je constate alors, que je suis dans une vitre. Je suis dans un liquide, dans une vitre. Je respire avec difficulté. Mon coeur commence à s'emballer tandis que mes oreilles se réveillent. Ma vue commence à se troubler de nouveau. En face, je crois reconnaître quelqu'un. Cette personne est dans la même situation que moi. J'ai, l'impression de la reconnaître... Je la connais...

------

A nouveau, je me réveille. J'ai mal cette fois-ci. J'ai mal à mon dos, à mon torse, mon corps me fait souffrir. Je n'arrive pas à ouvrir les yeux. Je stress soudainement, car je ne me souviens pas où je suis. Quelle heure est-il ? Quelle jour est-il ?... Je m'appelle... Je n'arrive pas à le dire. J'ai l'impression de le savoir pourtant. Je me sens faible. Soudain, mes oreilles se réveillent. J'entends autre chose cette fois-ci. Je sens un visage qui me regarde.

"Bonjour Aki'... J'espère que tu t'amus..."

Je ne l'entends plus ! Qui est là ?!

------

Akihito, aura tout tenté pour réaliser sa retrouvailles avec sa Reine. La défaite est lourde de conséquence, la puissance acquise va disparaître, sa personne va s'évanouir pour redémarrer à zéro. Sa mémoire empoisonnée lui offre malgré lui une seconde chance. Si la mort l'avait emporté, il n'aurait pas eu la chance de redevenir une âme errante comme avant. Son corps actuel est unique et son âme ne survivra pas sans lui. Son bracelet, symbole de son passé ne lui fera plus aucun effet. Sa pièce autour du cou sera peut-être perdu à jamais. Fairy Tale, n'en restera peut-être pas là. Les menaces se sont multipliées sans qu'il n'en ai conscience. Les nouvelles personnes du lycée l'aideront peut-être à retrouver la mémoire. Il ne reste qu'en lui, ce sentiment incompris. Il va chercher à se découvrir. Chercher à savoir qui il est et pourquoi il est là. De grandes questions, venant de profondes réflexions, envahiront son esprit pendant un moment. Puis, s'il retrouve un jour la mémoire, comment réagira t-il ?...

Queen, si tu m'entends, viens m'aider...

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: A
Race de Monstre: Spiritualiste
Karma:
90/200  (90/200)
Messages : 18
Date d'inscription : 08/01/2017
MessageSujet: Re: Akihito Kuang Dim 15 Jan - 16:55


Je crois que j'ai fini !
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 238
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Akihito Kuang Dim 15 Jan - 18:58
Validé lvl A comme sur l'ancien forum :) avec un karma de 90 (par rapport aux actes passés, mais moins important car amnésique)

Enjoy ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Yu Jing · Imperial Services [MARC C]
» Foutu subconscient qui l'amène en terre hostile... [pv Akihito]
» Qu'avons-nous en commun ? (Privé Akihito)
» Qui es-tu ? [PV Hojo Akihito]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: