Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2016
MessageSujet: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Lun 9 Jan - 15:58
Maki trottinait plus qu'elle ne marchait à travers les petits sentiers de gravillons blancs qui sinuaient entre les massifs et autres buissons fleuris de la roseraie. La fraîcheur de la fin de journée, l'agréable parfum dans l'atmosphère qui se mêlait à celui de sa compagne de promenade, déjà bien agréable, la lueur du crépuscule qui jouait sur sa substance en d'harmonieux jeux de couleurs. Tantôt vert mordoré, rappelant sa récente consommation de thé vert et de menthe, tantôt rose orangé à la faveur d'un rayon de soleil couchant. 
La jeune slime se sentait plus joyeuse que jamais, emplie d'une énergie nouvelle, non seulement gagné par les réactions chimiques qu'elle avait pu entreprendre avec Setsuna, mais également de part le simple fait de ressentir un tel réconfort après les durs épreuves qu'elle avait dû subir au laboratoire du club de physique-magie appliquée de l'université. 

"Setsuna-chaaan, Setsuna-chaaan ♪, elle a le goût de la pêche et du soda à la cerise ♪, celui du melon-pan et plein d'autres surprises ! ♪"

Et tandis qu'elle continuait de gambader à deux petits mètres devant la succube, elle se retourna en continuant de se déplacer en marche arrière pour pouvoir la regarder en face et lui sourire. 


"J'ai adoré t'embrassé. Est-ce que mon goût était bon ?"  demanda-t-elle avec une désarçonnante candeur en se désignant elle-même du bout de l'index. "J'ai essayer d'avoir la saveur que tu aimais." ajouta-t-elle en tournoyant sur place.

Et sans parler du fait que cette petite pirouette aurait eue bien plus d'effet si elle portait une jupe, il s'avéra qu'un papier s'aventura hors de la poche arrière de son jean sans qu'elle ne s'en aperçoive tandis qu'elle continuait ses joyeuses gambades à travers le roseraie.
Et quiconque posant les yeux sur ce ticket aux allures étranges pourrait y lire qu'il s'agissait d'un récépissé de la trésorerie du club de physique-magie appliqué de l'université pour une remise en espèce de la somme de deux-cent mille yens. Il s'y trouvait également une petite soustraction retirant à la somme originelle le prix d'une mallette à revêtement aluminium, à hauteur de trois-mille yens.
Maki continua ainsi de profiter du jardin, puis retourna rapidement auprès de la succube en passant son bras autour du sien, désirant tout de même profiter de sa présence à elle.

"Je vais pas pouvoir dormir ce soir, je suis toute pleine d'énergie !" musa-t-elle avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Lun 9 Jan - 22:51
Parfum de soirée
Fleur à peine éclose
J'attends la rosée.


Du bout des doigts, la geisha froissa une des feuilles épaisses d'une branche de cerisier avant de les ramener à son visage. La légère teinture verte qui maculait sa peau lui arracha un sourire. Malgré l'approche de la basse saison, l'arbre prospérait. D'ici quelques mois il fleurirait de nouveau et les pétales de ses fleurs viendraient parer la pelouse de leur délicate teinte rose pâle. Serait-elle encore ici pour le voir ? Setsuna le redoutait presque autant qu'elle l'espérait. La chaleur de son clan lui manquait chaque jour un peu plus.

Maki la ramena à la réalité. Quelques mètres avant elle, la jeune slime déclamait à plein poumon la liste de ses parfum. Quel manque de retenue. Setsuna sentait le rouge tentait d'atteindre ses joues. La branche de cerisier, relâchée de sa prise, se détendit avec force bruissements derrière elle tandis qu'à petits pas rapides elle tentait de rattraper sa cliente.

Son goût. Sa saveur. Son sourire resta mais devint un tout petit peu plus faux en arrivant à rejoignant Slime. On ne parlait pas de ces choses là en public, ou uniquement sous couvert d'art. L'intime avait cela de merveilleux qu'il disparaissait à la lumière du jour et se déployait à l'extrême périphérie de l'attention des autres. Qu'on lui parle de caresse et de souffle léger, la geisha rayonnait ; par contre, qu'on ravale la saveur de ses baisers à l'équivalent d'un parfum de soda artificiel lui faisait presque physiquement mal. Le sentiment d'être rabaissée ne lui était pas du tout agréable, contrairement aux goûts de certaines de ses consoeurs.

Mais Maki ne lui laissa pas le temps de répondre ou de la reprendre. Pirouettant de plus belle, la slime la rejoignit. Setsuna baissa les yeux vers sa main agrippée à la manche de son kimono. Vert émeraude sur blanc pur. Etrange vision, digne d'une estampe ou d'une peinture sur porcelaine. Au gré du soleil, son étrange corps se moirait de reflets tantôt orange, tantôt cerise. Vision esthétique malgré l'aspect poisseux de la chose. Setsuna sentit son agacement s'amoindrir, ravie de pouvoir admirer cet effet de lumière.

Délaissant sa main, elle revint à son visage. Une ombre vagabonde y passa et y laissa son empreinte fugace : vert d'eau sur émeraude luisante. Sourire ravi de la geisha devant le nuancier qui s'étalait et se délayait au rythme de la promenade. Cotoyer une slime n'avait pas que des inconvénients.

- Je n'en doute pas. Vu tout le sucre que tu as ingurgité, tu n'es pas prête de te reposer" dit-elle doucement tout en attirant la jeune demoiselle plus près d'elle. Un gravillon vagabond ; sa semelle ripa légérement, tordant la cheville de la geisha, peu habituée à ne pas porter ses habituelles geta sur ce sol cahoteux.

Un petit gémissement de douleur filtra entre ses lèvres tandis que, déséquilibrée, elle faillit tomber. Sa chute fut heureusement empêchée grâce à l'épaule prévenante de Maki mais la sensation gluante de sa forme changeant lagérement de forme sous son poids lui retourna légérement l'estomac.

- Je suis... Je suis désolée... Fit-elle en se mordant la lèvre, tant de remords d'avoir ainsi bronché que de douleur. Est-ce que tu peux m'aider... à m'asseoir ?

Eclair cramoisi
Le coeur palpite, vivant
Souffle suspendu
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2016
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Lun 9 Jan - 23:22
Maki souriait toujours aussi distraitement en continuant de se promener aux côtés de la geisha. 
La couleur de la lumière, le reflet de sa substance qui illuminait discrètement le vêtement tout blanc de sa compagne de ballade par intermittence, selon l'angle dans lequel elle se présentait. 
La slime pencha alors légèrement la tête en fixant la succube dans les yeux, son sourire se fit un peu plus décontracté et elle leva légèrement les yeux au ciel. 


"Hummm... du sucre ? C12H220... environs vingt-deux grammes." Elle poussa un petit rire presque enfantin et agrippa un peu plus fermement le bras de la geisha. "C'est pas tant que ça, je contiens soixante-quinze litres,et je dilue très bien le sucre." déblatéra-t-elle avec une grande précision.

Elle écarquilla alors vaguement les yeux et fut soudainement surprise par la chute de la geisha.
Par réflexe, en plus de lui offrir son épaule, la slime durcit sa substance pour offrir une meilleure prise et étendit un bras pour soutenir le poids presque dérisoire de la demoiselle.

"Fais attention Setsuna-chan." commenta-t-elle avec un sourire qui se voulait réconfortant.

Maki adopta alors sa forme masculine, qu'il trouvait bien plus pratique pour se mouvoir, et conduisit son rendez-vous jusqu'à un petit banc en bois toute proche. Elle l'assit donc confortablement et passa un bras autour de ses épaules pour l'inviter à reposer sa tête contre lui, souriant toujours avec un plaisir non dissimulé de se trouver ici en si agréable compagnie.

"Tu veux du froid sur ta cheville ?" proposa-t-il en levant sa main. "Il faut mettre du froid au début pour éviter l’hématome, puis la tenir au chaud ensuite pour qu'elle guérisse plus vite."

Sans demander plus avant une quelconque autorisation, il se pencha en avant et fit trouver à sa main le chemin de la cheville de la demoiselle afin d'y appliquer une certaine fraîcheur. Créer du froid était chimiquement assez facile pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mar 10 Jan - 15:57
Le soleil réchauffe
Le coeur de ce banc ; tes mots
le mien, vivant.


Sa cheville palpitait au rythme de son pouls : vilaine foulure probablement. Douillette, Setsuna serrait les dents pour s'empêcher de geindre lorsqu'elle devait y prendre appui. Avec l'aide de Maki, elle parvint à se trainer jusqu'au banc. Ce fut un soulagement de s'y laisser tomber. En temps normal, elle aurait joué de sa proximité et de la position retirée du siège pour aguicher le slime mais en la circonstance, son attention était vraiment focalisée sur la douleur. Sous ses paupières transparaissait par flash la sensation sous forme de taches couleur ecchymose, recouvrant le reste du monde.

Maki l'attira contre elle - non, contre lui réalisa-t-elle en enfouissant son visage dans son épaule un brin plus haute. Elle se laissa faire, laissant enfin son visage se relâcher et son sacro-saint sourire s'effacer maintenant qu'il n'y avait plus de témoin de sa douleur. Que c'était ridicule de souffrir pour une si petite chose, vraiment. Quelle honte d'être aussi faible. Sans le slime, où serait-elle maintenant ? Probablement à genoux sur le sentier, rampant presque pour continuer sa route et trouver de l'aide. Elle se serait sans doute égratiné sur les graviers, les gouttelettes écarlate de son sang auraient souillé son kimono blanc. Chignon défait, joues rouges et larmes aux bords des paupières... Quel spectacle pitoyable. Indigne d'une geisha. A tâtons, elle agrippa une des mains de Maki et la serra, tant sous l'effet de la douleur que pour le remercier de lui avoir évité un tel destin. "Merci" balbutia-t-elle, mais son souffle rauque hacha tellement le mot qu'elle doutait qu'il puisse l'entendre.

Il bougea, lui parla. Par réflexe, elle acquiesça, visage toujours enfoui dans sa chemise. Oui, tout à fait. Tout ce qu'il voulait. Tel était son devoir. Que sempai fasse ce qu'il souhaitait. Et il le fit. Elle laissa son souffle s'échapper le sentant saisir sa cheville, le contact ravivant les douleurs mais celui-ci devint petit cri lorsqu'elle sentit le froid courir sur sa peau. Une bréve seconde, le flash de lumière violette menaçant de la recouvrir totalement avant de commencer à s'estomper lorsque la douleur commença à s'estomper.

Ouvrant les yeux, elle s'écarta juste assez de lui pour pouvoir voir sa main libre posée sur sa cheville. Bleu sur chair, étrange contraste mais elle n'y porta pas attention. Tout ce qu'elle savait, c'est que son contact la soulageait, la laissant chaque minute redevenir un peu plus maitresse d'elle-même. Ses yeux se relevèrent pour attraper son regard et lui faire comprendre combien elle appréciait cela. "Merci Maki-sempai" lui dit-elle d'une voix reconnaissante et humble. "Merci beaucoup de vous donner tout ce mal pour moi. Je ne le mérite pas." Poussant sur son pied intact, elle se redressa légérement pour venir embrasser la peau de son cou, à l'endroit exact où elle aurait pu sentir battre sa carotide s'il avait été humain. A l'instant où ses lèvres se posérent sur sa surface, elle fit flamboyer son aura de séduction, augmentant ainsi le plaisir qu'il ressentirait à ce contact mais prenant garde à ne rien prendre de lui. Ceci était un geste de remerciement pur, sans contrepartie financière ou énergétique. Même les onsen-geisha connaissaient la gratitude.

"Je vous offre ceci de bon coeur, sempai" lui chuchota-t-elle, restant une trop brève seconde à froler sa peau avant de revenir se blottir contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2016
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mar 10 Jan - 18:12
Maki sourit en sentant la geisha frémir lorsqu'il toucha sa cheville afin d'y appliquer le froid salvateur qui lui épargnerait un énorme hématome. Sa substance avait quitté sa teinte verte mordorée pour regagner son bleu habituel et limpide, offrant de nouveaux contrastes et jeux de lumières à la faveur du crépuscule. Cette couleur, il l'adoptait inconsciemment, devant produire un effort psychologique, même infime, pour en garder une autre. Pareil, voir même davantage compliqué pour son goût et son odeur, qu'il devait synthétisé en boucle après en avoir assimilé un échantillon. Aussi, retrouver ainsi ses saveurs initiales, très neutres, lui interdisait de reprendre celles de la menthe et du thé verts, dont il n'avait plus guère d'échantillons sous la main. 

"Je pense que ça va aller." souffla-t-il avec bonne humeur. "Demain tu iras mieux." promit-il ensuite.

Il retira ensuite délicatement sa main, caressant la délicate cheville avec attention, y laissant une partie de sa substance, à la texture de pommade, afin qu'elle continue d'agir un petit temps sans son intervention. 
Et au moment où il rajusta sa position sur le banc, prenant de nouveau ses aises aux côté de la succube, il se sentit frémir dans tout son corps. Partant de son cou, tout près de sa gorge, une sensation un brin électrisante le parcouru, se répandant comme une onde à la surface de son être. Cela n'était pas aussi intense que le baisé de tout à l'heure, mais valait bien quelques frissons. 
Ses joues devinrent fatalement plus foncées et il porta une main à l'une d'elle avec un léger sourire, quoi que sincère. 

"Bien-sûr que tu le mérites, dis pas de bêtises Setsuna-chan." gloussa-t-il avec innocence. 

Il porta ensuite une main dans les cheveux de la geisha, prenant soin de garder une substance acceptable en terme de densité pour ne rien salir. Cette simple caresse, il souhaitait qu'elle possède l'effet apaisant qu'il recherchait. 
Il invita donc de nouveau la demoiselle, d'une légère poussée contre son épaule, d'un geste chaleureux, à continuer de s'appuyer contre lui. Il adorait cela, sentir cette présence contre lui, sentir son aura si singulière.
Maki cligna alors des yeux en suivant un chat du regard, qui passait par là, s’insinuant sous le banc en se frottant autour des jambes humanoïdes qui traînaient là.
Sans aucune hésitation, le slime étira son bras libre et s'empara de la bestiole qui ne sembla même pas protester, comme si elle était habituée à un tel traitement. Il posa ensuite le félin sur ses genoux, laissant ce dernier s'y installer à son aise, et commença à le caresser distraitement. 
Aujourd'hui, il n'avait rien à lui donner à manger. Mais le chat ne le sachant pas, il venait tout de même se montrer affectueux. 

"Tu crois qu'il continuerait de me laisser le toucher si je ne lui apportais plus jamais à manger ?" murmura le slime qui était bien trop bête pour faire un quelconque parallèle. 

Du moins, pas consciemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mar 10 Jan - 19:30
Murmure de voix
Berce l'esprit alangui ;
Soudain silence.


Ses doigts vinrent fouiller dans sa chevelure. D'abord légèrement tendue, Setsuna se relâcha en sentant qu'il conservait sa forme : sa coiffure n'avait rien à craindre de lui sauf accident. Elle inclina un peu la tête, lui accordant la permission tacite de continuer à la toucher. Epaule contre épaule, elle était confortablement installée ainsi. Quelques minutes encore pour récupérer ses forces, et ils pourraient repartir. Mais avant, qu'ils se reposent un peu. Et qu'ils s'embrassent probablement. Dans la chambre, elle ne lui avait pas accordé tout ce à quoi il avait le droit : plaisir en échange de son énergie. Ce doux baiser n'était que de la pacotille comparée à ce qu'elle pouvait lui faire ressentir...

Mais avant qu'elle ne puisse aller plus loin avec Maki, un félin vint leur rendre visite. Ou plus exactement, rendre visite à Maki. Bien installé sur ses genoux, il entreprit de patpater le slime, se creusant visiblement un nid où s'installer. Setsuna le regarda avec un brin de curiosité le pétrir et le déformer à sa guise, visiblement totalement inconscient de l'étrange nature de son jouet provisoire/maitre temporaire/coussin dodu.

La question de Maki lui fit relever la tête. Etait-ce une pique à son égard ? Un simple regard à son visage la rassura. Non, le jeune slime n'avait visiblement aucune idée en tête. Littéralement. Elle se pencha un peu plus de lui pour le rassurer. Du bout du doigt elle vint gratouiller le menton du chat qui ferma les yeux, profitant de sa caresse.

- Pourquoi arrêterais-tu de le nourrir si tu l'aimes ? Et si tu ne l'aimes pas, pourquoi t'inquiéterais tu de ce qu'il... Aie !

Le fauve avait visiblement décidé que plutôt que de l'affection, il voulait de la nourriture. Son doigt lui avait servi d'apéritif. Ramenant aussitôt son doigt éraflé, la succube le ramena à ses lèvres et en suça la plaie. Le fer sur sa langue agita aussitôt son estomac précédemment chamboulé par sa chute. Sale bête, songea-t-elle en voyant que le félin, bien loin de se reprocher son acte, se frottait au ventre de Maki dans l'espoir d'obtenir plus de lui. Ses yeux jaunes lui rendaient même son regard, narquois. Que vas-tu me faire ? semblait-il lui dire. Me chasser ? Crier ? Montrer à Maki comme tu es fragile et facile à déstabiliser ?

Rien. Bien évidemment, rien. Elle se contenta de lui lancer un regard noir et d'accroitre la dureté de son aura dans l'espoir de compenser la faiblesse qu'elle avait montré. Il était hors de question que ce chat recommence à l'attaquer, ce qu'il ferait si elle faisait semblant de rien. Son aura de séduction ne marchait pas sur un animal aussi peu intelligent qu'un chat, mais celle de menace pourrait faire l'affaire. Approche-toi de moi et je te le ferai payer.

Pendant ce temps là, Maki se trouvait entre eux deux, réduit au rôle de spectateur passif. Il avait probablement perçu son changement d'aura, mais elle doutait que ce soit bien grave vu l'affection qu'il éprouvait pour elle. Au pire, il l'aurait trouvée soudainement plus froide. Elle ne doutait pas de trouver une façon de lui faire oublier ça plus tard.

Elle cessa de sucer son doigt et examina les dégâts. Une profonde griffure, déchiquetée, menaçant de se rouvrir à chaque fois qu'elle pliait l'articulation. Pas de shamisen ou de tambour pour les prochains jours, réalisa-t-elle. Cette fois-ci, le regard qu'elle adressa au félin était plus dépité que méchant.

-En tout cas, je ne le nourrirai pas" déclara-t-elle franchement. Ses lèvres étaient encore teintées de rubis à la commissure, faute au sang versé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2016
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mar 10 Jan - 23:48
Maki tourna brièvement le regard en direction de la succube, caressant distraitement le chat qui ronronnait à présent sur ses genoux, ayant l'air de trouver son vieux jean délavé parfaitement à son goût en terme de confort. 
Setsuna dégageait encore cette aura mystérieuse qui poussait le slime à la désirer davantage, à ressentir toujours plus de satisfaction et de plaisir à se trouver à ses côtés, à la goûter même. Il n'avait jamais été très familier avec l'attention physique et ce genre de choses. Il fallait dire que peu de gens avaient le courage de le toucher, encore moins de se montrer foncièrement tactile. C'était d'ailleurs sans aucun doute l'une des nombreuses raisons qui avaient poussées Maki à venir voir la demoiselle, qui promettait une infinie tendresse et moult autres choses si tant est que l'on puisse la payer. Quelle aubaine cela avait été alors. 

"Tu ne devrais pas..." commença-t-il alors en clignant des yeux, voyant la succube approché son doigt.

Et comme de raison, la vile tigresse miniature, jalouse et menacée dans son confort par une main portant une odeur inconnue, s'attaqua à la pauvre geisha. Le slime dû alors contenir un petit sourire amusé pour ne pas paraître impoli. 

"Tu sais, les chats ressentent et voient des choses que nous, on voit pas." expliqua-t-il en soulevant le félin à hauteur de son visage. "Je pari qu'elle aussi ressent ton aura, et elle imagine qu'à cause de toi, je vais la chasser."

Il glissa une main dans une de ses poches et en sortit un genre de petits snack typiquement japonnais dans un emballage fantaisiste. Il s'agissait de poisson séchée au seul. Il n'y avait encore que les personnes âgées pour trouver cela délicieux, mais Maki aimait bien, et cela lui avait également attiré l'affection de cette chatte sauvage. Celle-ci attrapa d'ailleurs la friandise entre ses crocs et la mâchouilla avant de se frotter affectueusement contre le slime et de s'en aller d'un bond.

"Tu te blesses beaucoup aujourd'hui." fit-il remarquer en se tournant complètement vers la demoiselle assise avec lui. "Laisse moi t'aider..." murmura-t-il ensuite.

Il s'empara alors délicatement de la main de la succube et conduisit son doigt blessé directement à sa bouche. De là, il ne su dire s'il s'agissait de la pire erreur ou de la meilleure découverte de sa vie. La salive de Setsuna restant encore sur son doigt était une chose, certes délicieuse et riche en acides aminés propre à sa personne... Mais le peu de sang qui perlait encore de sa petite plaie, lorsqu'il se mêla à la substance du slime, explosa en lui comme une bombe. Métaphoriquement bien sûr. Le goût divin des globules rouges oxydés, les nombreux sels minéraux, les protéines, les acides aminés encore plus purs et plus nombreux, et un millier d'autres choses emplies de saveurs et d'énergie.
Puis il relâcha le doigt qu'il avait emprunté tandis que ses pupilles semblaient avoir rétrécies au maximum.


"Je... je pense qu'il ne m'aimerait plus si... j'arrêtais de le nourrir." souffla-t-il, comme frappé d'une révélation.

Si ce félin ressentait la même chose que lui ressentait en ce moment même, il se doutait que son manque d'empathie purement animal le conduirait à le détester s'il ne lui offrait pas cette divine collation.
Maki baissa alors la tête et coinça ses main entre ses cuisses d'un air timide.

"Setsuna-chan... Tu sais... à cause de toi, je découvre des choses sur moi même et... et mon corps." Il déglutit et trouva le courage de la regarder de nouveau en face tandis que ses joues devenaient de plus en plus foncées. "J-je veux continuer d'expérimenter avec toi. Tu es la seule qui accepte de le faire..." continua-t-il un peu tristement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mer 11 Jan - 16:36
Rubis sur la peau
Dégouline , perle de vie
Aussitôt partie.


La geisha se contenta de lancer un regard en coin à la chatte sans rien répondre. La faire partir ? Tel n'était pas le but. Les succubes comme les geishas ne se situaient pas dans la chaine alimentaire ; ni prédatrices ni proies, elles vivaient en harmonie avec le tout venant tant que le salaire versé était correct. Pourquoi donc aurait-elle voulu chasser l'animal s'il ne l'avait pas blessée ? La remarque de Maki était insensée. L'ultime regard que le chat lui lança avant de déguerpir, morceau de poisson dans la gueule, confirma son intime conviction : l'animal avait agi ainsi par pur plaisir de la blesser et non pas pour se défendre. Setsuna tourna la tête jusqu'à la perdre de vue, lui souhaitant de vivre des moments intéressants comme le disaient les Chinois.

Maki la força à revenir à lui, ce qu'elle fit avec empressement. Ignorer ainsi son client était d'une impolitesse sans nom. Elle esquissa un sourire en le voyant porter son doigt à ses lèvres - il l'ignorait, mais ce genre de situation de mise en faiblesse - réconfort par le corps était un scénario de vie couramment vécu dans sa profession - mais il s'atténua rapidement lorsque son visage lui donna l'impression de se... figer. Durant tout le temps qu'elle l'avait cotoyé, s'aperçut-elle alors, jamais son visage n'était resté fixe. Les émotions y allaient et venaient comme des danseurs arpenteraient une piste de danse, fugaces et rapides, se mêlant pour mieux se dévoiler. Ses traits même n'étaient pas fixes, la gelée le composant subissant sans cesse de légers mouvements de flux et reflux. Alors que là...

"Maki-sempai ? Vous allez bien ?"

Sa voix laissait percevoir une réelle inquiétude. Jamais encore elle n'avait vu ça, même lors de ses étreintes les plus passionnées. Jamais aucun de ses partenaires n'avait donné l'impression de cesser de respirer, de penser, de vivre. Elle tira légèrement sur sa main, soudain effrayée par ce visage vide, figé, rendu encore plus vacant par le rétrécissement de ses pupilles jusqu'à atteindre le diamètre d'une tête d'épingle. Résistance.  Maki la tenait toujours. Elle tira plus fort et...

Et sa main s'ouvrit, la laissant libre de partir. Maki lui donna l'impression de recommencer à respirer. Setsuna posa sa main blessée sur ses genoux et la recouvrit de sa main indemne. Ainsi à l'abri des regards, elle palpa la griffure à la recherche d'un quelconque changement, cillant à peine lorsque la douleur repulsa. Elle ne comprenait pas. Maki, quant à lui, lui parla... du chat. Non, vraiment, elle ne comprenait pas. Elle jeta un rapide regard à sa blessure, s'attendant presque à la voir teintée de bleu slimesque mais non, il n'y avait aucun changement. Alors était-ce la faute de l'animal ? Où était-il ? Tant de questions et d'inquiétude...

- Maki... commença-t-elle avant de s'arrêter, n'osant pas l'interrompre.

Où était passée sa joie et son enfantine bonne humeur ? Elle apercevait ici un yokai qu'elle n'avait que soupçonné jusqu'ici, un jeune homme perdu et timide. Cela contribua paradoxalement à la rassurer, bon nombre de ses clients passés étant de jeunes humains uniquement guidés par de fugaces émotions et d'incontrôlables hormones. Elle savait comment gérer ça.

- Maki...

Prénom à peine soufflé. Envolé le sempai. L'émotion de l'instant ne laissait pas de place à la hiérarchie factuelle. A tâtons, ne le quittant pas des yeux, elle vint saisir ses mains et les serra dans les siennes. Ce qu'il réclamait en cet instant, ce n'était pas forcément un contact plus physique. Juste du réconfort. L'assurance qu'il n'était pas anormal, que Setsuna ne le laisserait pas de coté sous prétexte qu'il en demandait trop. Comment aurait elle pu faire ceci alors qu'elle visait justement à créer ces besoins, puis à les combler en échange d'une contribution ? Lèvres entrouvertes, elle se pencha légèrement vers lui. Son aura palpitait faiblement. Séduction. Réconfort. Tendresse. Acceptation. Un peu de peur qu'il ne la croie pas. Ses yeux scintillants le fixaient, comme cherchant à faire passer un message. Amour peut-être. Peut-être...

Passée maitresse en l'art de la dissimulation, Setsuna offrait toutes les apparences d'une amante passionnée mais timide, cherchant les mots pour convaincre son amant de sa sincérité. Peu importait que cela soit feint ou non. Peu importait que cet amour ne soit que le résultat de quelques billets échangés. Setsuna lui vendait ici des émotions. Des sensations. Elle n'était qu'un support de son plaisir et de son amour. Cela faisait bien longtemps qu'elle le savait et qu'elle l'acceptait. Elle maitrisait toutes les arcanes de l'amour et quelqu'un d'aussi innocent que Maki ne pouvait même pas imaginer qu'elle fasse semblant.

Mais l'instant magique s'arrêta comme toujours, lorsqu'elle rompit son aura parfaitement maitrisée telle une fine bulle de savon et la fit revenir à son apparence habituelle. Ses dents vinrent mordiller ses lèvres rubis tandis qu'elle faisait mine de chercher les mots, les vrais, ceux qui immortaliseraient pour toujours leur relation. Hélas, ils n'étaient que de simples yokais et non des héros de roman d'amour ; les mots ne vinrent pas, la laissant muette.

Setsuna fit donc ce qu'elle pouvait faire de mieux dans la circonstance : se rapprocher de lui. Mains toujours serrées autour des siennes - et cette légére sensation de poids sur ses cuisses, était-elle forfuite ? Bien sûr. Probablement. Peut-être... - collée contre lui, son bras frôlant ses seins menus, elle leva les yeux vers son visage et avec toute la sérénité du monde, lui dit tout doucement : "Je ferai tout ce que vous voudrez sempai, vous le savez bien. Je ne vis que pour vous faire plaisir."

Elle resta ainsi, tête levée, collée serré. Ses lèvres entrouvertes appelaient un baiser. Ses mains serrées, de la tendresse. Ses yeux innocents, une réaction. A Maki de décider. Que voulait-il ? Elle était prête à le lui donner, à défaut de le lui offrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 28
Date d'inscription : 05/11/2016
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mer 11 Jan - 19:04
Maki se trouvait un peu perdu dans ses pensées, lieu qu'il n'avait que très peu l'habitude d'explorer, donc normal qu'il y perde sa route. La geisha à côté de lui semblait également réagir à son état, mais il ne le nota pas, trop occupé à n'être occupé à rien d'autre qu'à contempler la vacuité laissée par des questions sans réponses. Voir même quelques fois, assez souvent, des réponses sans questions ; vague relents émotionnelles, presque purement chimiques d'une douce sensation induite par un contact, une présence physique. 

"Setsuna-chan, je..."

Le slime était trop occupé à contempler l'infinie complexité des replis de son jean, froissé par les ans et par les tours de machine l'ayant abîmé, pour prendre le temps de contempler le visage et les réactions pourtant pleine d'élégance et de richesse de la demoiselle qui l'accompagnait. 
Cependant, étant naturellement sensible, et plus particulièrement à la magie et ses effets, il cligna des yeux et sortit de sa torpeur lorsque l'aura de la succube s’interrompit. Il tourna alors la tête vers la délicieuse créature et la contempla tandis que ses doigts entrelaçaient les siens. Il la voyait à présent comme nue, sans plus guère d'effets magiques pour souligner son attractivité, comme sans maquillage pour ne plus embellir son visage. 
Contre toutes attentes, cela ému le jeune slime qui hoqueta de surprise, adoptant soudainement sa forme féminine comme à chaque fois qu'elle était prise d'un tel soubresaut. Le vieux sweat-shirt s'étira alors soudainement pour la énième fois aujourd'hui, sujet de trop de tourments pour ne pas légèrement se déchirer, dessinant un décolleté à la jeune slime qui lui donna un côté un peu punk pour le coup. 

"Setsuna-chan..." murmura-t-elle ensuite, caressant la joue de la geisha avant de rejoindre ses lèvres. 

Cette fois-ci, elle eut l'occasion de prendre son temps pour le baiser qu'elle savoura avec délice. N'ayant que peu de pudeur, Maki ne tenta pas de réprimer ses quelques gémissements et soupirs de bien-être, caressant avec tendresse la joue, puis la nuque de la geisha qui attisait tant son intérêt. Puis, perdant sa main libre sur la hanche de la demoiselle qui lui faisait face, elle appuya un peu plus ses lèvres contre les siennes, quémandant le passe avec le bout de sa langue, pénétrant à la première occasion à l'assaut de celle de la succube. 
Et quelle explosion ce fut. Tout ces minéraux, ces acides aminés, bien plus forts et bien plus présents que lors de leur premier et fugace échange, rechargeaient le slime en énergie, avec une intensité qu'elle n'avait que rarement connue. Ses joues s'assombrirent alors lourdement et elle se laissa aller un peu plus fort contre sa partenaire, gémissant sans pudeur aucune de l'aspect profondément délicieux de cette énergie qu'elle produisait ainsi avec l'aide de la succube, raffermissant la prise de ses mains sur sa silhouette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: Dirty Deeds Done Dirt Cheap [PV Setsuna] [terminé] Mer 11 Jan - 22:40
Iris d'argent pur
Lèvres carmin ; ce visage
Double du tien.


On dit que les yeux sont le miroir de l'âme. Si tel était le cas, l'âme de Setsuna était malléable et changeante, irisée de multiples couleurs. Un instant rose de timidité, elle se détournait d'un léger virevoltement pour laisser apparaître le pourpre de la passion. Un geste, un souffle, une pensée lui suffisait pour présenter une autre facette.

Tout ça, Maki l'eut en même temps. Une caresse de la main, le souffle de son corps en plein changement, la pensée de ce qui allait se passer entre eux. La geisha la sentit en même temps se raidir et se recroqueviller à coté d'elle, alors qu'il passait du grand jeune homme à la jeune fille plus potelée. Presque habituée, elle ne réagit au changement que par une pression un peu moins forte de son torse contre le sien, lui laissant la place de respirer à pleins poumons.

Plus proche, encore. Le chatouillis d'un doigt, la brulure d'un regard. D'une légére torsion de la nuque, Setsuna transforma son attitude sage en attente un peu plus délurée. La peau de son cou luisait légèrement, teint d'albâtre attendant que les doigts de la slime viennent la parer de reflets cyans. Quant à ses lèvres à peine humides, elles ne résistèrent qu'une seconde avant de s'entrouvrir et de laisser Maki libre de venir explorer sa bouche. Nul besoin d'user de son aura pour la convaincre d'aller plus loin ; au fond de son esprit, la geisha prit garde à ne pas l'exagérer outre mesure, craignant que sa cliente ne lui fonde littéralement entre les doigts. Le contact de sa main sur sa nuque lui arracha un soupir muet tandis qu'elle s'autorisait à profiter des sensations que Maki lui fournissait. Moiteur d'amour, chaleur de la passion ; comment une succube aurait-elle pu résister à ça ?

Elle n'y résista pas. N'essaya même pas. Alors que sa compagne la pressait d'autant plus fort, Setsuna remonta une main menue jusqu'à son cou. Là, sous le bout de ses doigts, son pouls. Sa vie. Son énergie. L'ardeur de son baiser redoubla, l'avidité de la succube, jusque là impeccablement contenue, commençant à se faire sentir. Elle en voulait plus. Voulait goûter cette vie, la dévorer, la savourer jusqu'à la dernière goutte. Là, juste au creux de sa main, juste au bout de sa langue, quelqu'un. Quelqu'un qu'elle pouvait... déguster. Son chignon se défit légèrement sous l'étreinte de plus en plus tumultueuse, laissant quelques méches de ses cheveux dégringoler le long de sa nuque. Contact supplémentaire. Délicieux. La douleur de sa chevile totalement oubliée sous l'afflux d'endorphines, elle se redressa à demi et grimpa à califourchon sur les cuisses de Maki. Un peu plus près, encore...

Si Setsuna n'avait pas été une onsen-geisha, endoctrinée depuis l'enfance à maitriser ses capacités, nul doute que Maki aurait dans le meilleur des cas perdu plusieurs années de sa vie sous ses crocs. Mais son éducation - son dressage, presque - lui servait d'échine dorsale même en la circonstance. Une mallette d'argent, une cliente néophyte, un lieu public, un laps de temps réduit... Elle ne pouvait pas aller beaucoup plus loin qu'un baiser. Son paiement s'élevait donc à ... tant.

Ainsi, même alors qu'elle était presque totalement perdue dans ses sensations, sa main libre remonta jusqu'à son décolleté et vint se poser là où aurait été son cœur si elle en avait eu un. Paume plaquée sur sa surface, elle sentait l'énergie la traverser. C'était comme un tambour à deux temps : boum ksk boum ksk boum ksk, un tambour dont les battements venaient animer sa propre énergie. L'amplifier. La magnifier. Une vague d'énergie qui menaçait de les engloutir tous les deux... Telle était la plus grande capacité des onsen-geisha, celle qui faisait tout leur prestige : l'éveil des sens à volonté.

L'entrainement parla, ne la laissant libre de ses actes qu'une fois au sommet de la vague. Celle-ci s'abattit sur eux deux, les submergea. Plus rien ne comptait en dehors de ces sensations pures, dures, bien plus vibrantes que tout ce qu'un étranger aurait pu imaginer. Setsuna se figea contre Maki, frissonna. Toutes deux étaient sous la même emprise. Ses dents s'enfoncèrent légèrement dans le slime tandis qu'elle sentait l'énergie vitale de Maki engloutir la sienne puis se retirer, laissant un peu d'elle même en son sein.

Retour au corps. Sensation de manque quasi immédiate que Setsuna mit aussitôt de coté avec aisance. Le monde semblait terne après cet échange. Morose. Un simple décor de maison de poupée. Comment aurait-il pu rivaliser avec l'assaut de sensations qu'ils venaient de vivre ?

Le baiser s'était fini presque malgré elle. Toujours à califourchon sur Maki, Setsuna laissa ses deux bras enlacer le slime et l'étreindre. Du bout des lèvres, elle vint déposer un baiser au creux de son cou et resta là, lui laissant le temps qu'il reprenne ses esprits. La première fois était toujours inoubliable. Qu'il la savoure en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» 2.07 : Dirty Money
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiments Communs :: Roseraie-
Sauter vers: