I wish I was a punk rocker with flowers in my hair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2016
MessageSujet: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Ven 13 Jan - 19:02





I wish I was a punk rocker
with flowers in my hair



Ouah. Cet endroit est vraiment chouette. C'est grand, beau, tout neuf, et il y a tellement de choses à faire que Prunelle ne sait même plus comment planifier cette journée. Chaque cours lui semble infiniment intéressant, chaque personne a l'air adorable. La petite comprend bien pourquoi Imogen est venue jusqu'ici. Elle voudrait la retrouver, mais sa cousine a du bien grandir, maintenant, et si ça se trouve elle n'est même plus là. Elle partira à sa recherche plus tard.
Disons que dans l'immédiat, la blondinette compte apprendre un maximum de choses. Le cours sur les coutumes humaines dont elle sort a été particulièrement instructif. Et il lui faudra aussi découvrir tous les recoins de cette académie, et se familiariser avec une toute première chose : dormir dans une chambre, dans un bâtiment. Pour l'instant, sa maisonnette de paille ne lui manque pas. Au moins, ici elle n'a jamais froid. Tout dans cet endroit est plus chaleureux, même si Prunelle n'a qu'un seul élément de comparaison.

Avec beaucoup d'innocence, la lycéenne se dirige vers la cour, tout comme une foule d'élèves. Respirer l'air pur, laisser le soleil chauffer ses paupières pendant que le vent frais caresse ses joues. Chaque instant est à prendre, chaque instant est positif. Comme un aimant, Prunelle est logiquement attirée par les arbres, et se dirige vers l'un d'eux. Elle se met à lui parler avec bienveillance comme on s'adresse à un vieil ami. Et puis, la fillette s'agenouille par terre, pose ses mains sur les racines de l'arbre pour refaire un peu la déco à sa sauce.

- Imogen... Où es-tu, Imogen... murmure-t-elle, tout en observant une tige sortir de terre et grandir en quelques secondes. Le bourgeon puis les pétales se présentent. La fleur, verte. Comme Imogen. Fière de sa création, Prunelle se recule doucement et contemple la petite fleur. Elle restera la longtemps, car elle est plus solide que les autres. Dans ses pensées, la petite s'engage à venir prendre de ses nouvelles le plus souvent possible.


COSMIC SHEEP.

_________________


“drinking white wine in the blushing light •”

© Ely
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Mer 18 Jan - 22:43
Il était vraiment trop tôt...

Mal réveillée, la jeune succube attendait sur son banc que le sommeil la quitte. Impeccablement habillée et coiffée comme toujours, elle avait néanmoins une légére tendance à piquer du nez. Une fois, deux fois, trois fois. Tête en avant, expirant lentement, ses paupières s'abaissèrent et eurent toute la difficulté du monde à se relever. Le monde lui paraissait flou et brillant, bien trop dynamique son esprit embrumé. De jeunes garçons passèrent en trombe devant elle, pépiant comme des poussins à la recherche de leur mère. Les échos dans ses oreilles la poussèrent à se masser la tempe d'une main dans un vain espoir de soulagement.

Pourquoi les élèves devaient ils sortir du lit aussi tôt ? Chez elle, la journée commençait à midi et jamais une onsen-geisha ne se tirait du lit avant que dix heures soient sonnées. Leur métier impliquait de travailler le soir et la nuit, elles étaient donc forcées de vivre de façon décalée par rapport à l'immense majorité des gens. Ici, elle devait être au lit à 22h30 et debout à 8 : autant dire que son organisme avait beaucoup de mal à se faire à ce nouveau rythme. Son esprit encore plus : être obligée de se lever si tôt alors que son premier cours ne commençait qu'à 11h lui semblait une torture.Une sonnerie au loin, les adolescents autour d'elle accélèrérent encore le pas. Elle gémit presque imperceptiblement et tourna la tête dans l'espoir de se raccrocher à quelque chose de plus lent et stable.

Près d'elle, inconscients de tout ce tumulte, des arbres poussaient sereinement. Setsuna ne connaissait rien à leur sujet au niveau biologique, mais elle avait passé son enfance dans des villes-onsen dont la plus grande fierté, après leurs bains, était la proximité avec la nature. Combien de fois avait elle remonté les rives de la rivière toute proche dans la lumière éclatante du soleil, l'ombre jetée par les feuillages des épais cèdres la bordant dessinantsur le sol de fantastiques théatres d'ombres ? Trop pour les compter, mais pas assez selon son coeur. Les arbres ici était différents : moins policés, plus sauvages. Plus ombrageux, pour ainsi dire. Mais c'était des arbres et tout ce qui pouvait lier cet endroit à son ancienne maison lui était cher.

Tandis que la cour se vidait petit à petit, son regard passa des ramures épaisses aux troncs striés d'écorces nervurées. Ca et là se voyaient encore des graffitis incrustés dans le derme des géants, traces puériles des amours adolescentes de l'endroit. C <3 G, 4ever, I miss U, ... Laides scarifications pour ces arbres centenaires. Setsuna se sentit triste pour eux. Ces nobles titants méritaient tellement mieux que ces signes d'amourettes fugaces. Mi-honteuse mi-dégoutée, son oeil suivit les inscriptions, descendant de plus en plus bas jusqu'à... quelqu'un.

Setsuna cilla une fois. Deux fois. Et se leva malgré elle.

"Haruka ?"

Sa voix ne porta pas bien loin. Ce n'était qu'une pensée énoncée à voix haute, la stupéfaction l'ayant porté malgré elle à réagir. La jeune fille entre les racines, ces longs cheveux sombres, cette posture un peu recueillie et pourtant frémissante de joie... C'était sa petite soeur, lui souffla son cerveau embrumé par le manque de sommeil - et pendant un court instant, elle la vit réellement là, se superposant à la jeune fille. Setsuna lui manquait trop, lui dirait-elle en se retournant, des étincelles dans les yeux. Elle ne voulait pas être toute seule. Elle avait voulu la rejoindre. Elle était venue.

Un pas, puis deux. Trois. Jusqu'à arriver presque à sa hauteur. Jusqu'à ce que l'illusion se dissipe. Elle vacilla en posant son dernier pied, le monde redevenant plus normal. Plus froid. Plus solitaire. Ce n'était pas Haruka. Ce n'avait jamais été Haruka. Elle s'arrêta, juste à portée de bras de la jeune fille - qui ne partageait avec sa soeur rien, si ce n'était cette joie de vivre qui lui manquait tant et la regarda.

Impolitesse. Le monde lui rappela presqu'aussitôt sa place. Elle faisait preuve d'une incommensurable impolitesse à l'égard de cette jeune demoiselle. Elle inclina la tête, regard braqué vers les jambes de son interlocutrice et resta ainsi, penchée en avant, désirant faire pardonner ainsi son manque de convenance.

- Toutes mes excuses jeune dame, la salua-t-elle d'une voix désormais bien contrôlée. Je vous ai pris pour quelqu'un de ma connaissance. J'espère ne pas vous avoir dérangé ?

Yeux mi-clos, elle laissa son aura transmettre un léger soupçon d'humilité en plus de sa séduction habituelle. Elle espérait de tout coeur être excusée de son arrivée brusque. Une véritable geisha n'aurait jamais dû se laisser ainsi submerger par une illusion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2016
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Ven 20 Jan - 22:57





I wish I was a punk rocker
with flowers in my hair



Donne-t-on un nom aux fleurs ? Car si oui, Prunelle nommerait sans hésiter sa nouvelle amie végétale Imogen. Et puis, elle écrirait son nom sur le sol, près de la tige, afin que sa cousine la remarque, si elle passe par là un jour. La lycéenne ne connaît pas Imogen, en réalité, et pourtant elle l'apprécie beaucoup. Cela ne fait aucun doute : c'est une fille très gentille et pleine de bonté.

Derièrre elle, ou à côté peut-être, une voix. La voix d'une jeune fille. Quelques mots sont prononcés, et Prunelle a du mal à croire que c'est à elle qu'ils sont adressés. Parce qu'elle ne connaît personne, ici, du moins pour le moment. Mais curiosité oblige, elle se retourne, toujours proche du sol. Eh bien, c'était bien à elle qu'on parlait. La demoiselle se trouve alors face à une étudiante très élégante, et très gênée également. Elle dit qu'elle s'est trompée de personne. Une toute petite vague de déception traverse l'esprit de la fillette. En effet, quelqu'un est bien venu à elle, mais ce n'était pas pour elle. C'était pour une autre personne.
Oh, allez, cela peut arriver. Et ça lui fait aussi une occasion de rencontrer quelqu'un, après tout. Alors la blonde se redresse rapidement, essuyant de quelques gestes son uniforme.

- Bonjour, commence-t-elle avec un sourire accueillant. Vous ne me dérangez pas du tout, j'étais juste en train de fabriquer une fleur. Et je suis désolée si vous m'avez prise pour quelqu'un d'autre, dit-elle avec la plus grande innocence, en ne se doutant pas une seule seconde que la jeune femme aurait pu être triste en s'apercevant qu'il ne s'agissait que d'une lycéenne ordinaire.

Les yeux de Prunelle parcourent un instant la personne qui se tient en face d'elle. Une fille tirée à quatre épingles. A côté d'elle, l'uniforme de la fillette n'a vraiment pas l'air soigné.

- Vous êtes vraiment jolie, ajoute-t-elle avec un regard sincère, après avoir  pourtant essayé de se retenir de lancer ce compliment. Ben, quoi ? Il faut le dire, quand quelque chose est beau, non ?

L'élémentaire baisse doucement la tête, en guise de politesse. Elle devra certainement retourner en classe à la fin de la pause. Intérieurement, elle espère de tout son cœur que la sonnerie oubliera de retentir, ou le temps de s'écouler.

- Je m'appelle Prunelle.


COSMIC SHEEP.

_________________


“drinking white wine in the blushing light •”

© Ely
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Sam 21 Jan - 16:25
Soudain
Un vol d'étourneaux
Porté par le vent.

Quelques rayons de soleil percèrent à travers la cime de l'arbre, illuminant par tâches lumineuses la chevelure de la jeune fille. Son coeur se serra un peu plus lorsque la blondeur s'affirma, éloignant encore un peu plus l'inconnue de la petite soeur qu'elle avait espéré revoir. Son malaise grandit proportionnellement : comment avait-elle pu autant se bercer d'illusions ? Quelle honte.

La tête de Setsuna se releva légérement lorsque la jeune fille lui répondit, ses yeux se fixèrent sur son cou. Plus bas serait impoli ; plus haut inconvenant. Paupières mi-closes, elle écouta cette voix fluette d'enfant. Les mots étaient moins importants que sa tonalité, sa profondeur, cette fluidité dans les syllabes. Cours d'eau souple, naturel, aux remous chantants. Bien loin de la sophistication maitrisée de sa propre voix. L'enfance l'avait probablement quittée trop tôt, comme elle l'avait fait pour toutes les succubes.

Naturel comme ce compliment. Pas de trace de la concuspiscence ou de la jalousie qu'elle observait si souvent dans cette voix. Avant d'arriver dans cette académie, elle ignorait qu'on pouvait s'adresser à elle en toute... honnêteté. C'était perturbant tout autant que rafraichissant. Elle accepta le compliment d'un imperceptible sourire et osa enfin relever la tête et affronter son interlocutrice face à face. Celle-ci aussi aurait pu être qualifier de "jolie". Pas de belle ; il lui manquait la stature et la retenue que l'on attendait de la beauté mais la joliesse, toute en reflets et dépots légers, irradiait de son visage.

Prunelle donc ? Elle goûta le nom, savourant sa simplicité malgré l'amertume de l'étrangeté. Il roulait sous la langue et s'envolait aussitôt sur la dernière syllabe, libérée du poids de ce P balourd. Sous sa plume de calligraphe, il devenait un oiseau étirant ses larges ailes pour s'abandonner au ciel. Quel dommage que ce nom ne soit pas japonais... remarqua une petite part d'elle-même.

- Je suis Matsumoto Setsuna, Prunelle-chan se présenta-t-elle à son tour, décidant de considérer son interlocutrice comme une jeune fille et non comme une potentielle cliente. L'adolescente avait l'air subitement intimidée par sa présence, ce qui la rendait encore plus jeune et jolie. Les gens ici étaient vraiment très étranges. Pourquoi une femme aussi belle qu'elle se sentait-elle mal à l'aise en sa compagnie ?

Setsuna franchit la distance les séparant, s'arrêtant devant elle juste hors de portée. Nul besoin d'être invasif en plus d'être impolie. Mieux valait lancer la conversation. Son regard se porta sur les racines de l'arbre. Une fleur y poussait, une fleur qu'elle n'avait encore jamais vue. "Superbe" lâcha t elle en se penchant sur la plante. Qu'était-ce donc ? Sa tige déliée et pourtant solide, ces pétales aux multiples nuances... Du bout de l'index elle vint frôler l'un de ses sépales, vérifiant qu'il ne s'agissait pas d'une illusion. Déjà, différents arrangements d'ikebana lui venaient à l'esprit, tous tournant autour de la fleur vivace.

-Qu'est-ce que cette fleur ? Est-ce toi qui l'as fait pousser ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2016
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Dim 12 Fév - 17:18





I wish I was a punk rocker
with flowers in my hair



La jeune femme est d'un calme époustouflant, rien ne semble être en mesure de la déranger, ou même de l'énerver. Peut-être est-ce une simple façade, et Prunelle se doute, d'un côté, que des milliers de pensées traversent sans cesse son esprit. Elle ressemble un peu à une mère. De grandes responsabilités, des problèmes aussi, un quotidien pas facile, mais une mine toujours charmante et impassible.

Setsuna se présente, et la fillette aux cheveux blonds arbore alors un grand sourire. Actuellement, rien ne lui ferait plus plaisir que de rencontrer de nouvelles personnes. Un jour, peut-être, la jeune femme et elle deviendront amies.

Pour l'heure, l'attention de la demoiselle se porte sur le sol, et plus précisément sur la fleur que Prunelle vient de faire pousser. Au fond de son petit cœur, elle est touchée que quelqu'un s'y intéresse. Mieux encore, que quelqu'un qualifie ses fleurs de "superbes". Il est vrai que l'élémentaire y a mis toute son attention, même si faire pousser des plantes est dans ses habitudes. Il ne se passe pas un jour sans qu'elle fasse naître une tige, c'est un peu comme ceux qui ont à tout prix besoin d'un café ou d'un grand verre de jus d'orange au petit déjeuner. Et puis, cette fleur n'est pas n'importe quelle fleur. Elle ne porte pas n'importe quelles pétales, n'importe quelles couleurs. A mi chemin entre la tulipe et la violette, elle reste de toute petite taille, on ne pourrait pas la cueillir pour la mettre dans un bouquet, et c'est tout recherché : Prunelle ne supporte pas les gens qui arrachent les végétaux du sol pour les mettre dans un vase, pour les voir ensuite faner au bout de quelques jours seulement... Non, la fleur de Prunelle a tout de discret, afin de ne pas trop attirer l'attention. Mais malgré tout, sa couleur verte originale ne passe pas inaperçu. Les pétales sont vert, vert clair, vert foncé.

- C'est une... Une Imogen, lance la jeune fille, après s'être à nouveau agenouillée près du sol, tandis que Setsuna observe les détails de la fleur. En fait, je vient de l'inventer, ajoute-t-elle d'une voix plus basse, comme si elle venait de révéler un secret. Puis, elle laisse s'échapper un rire plein de joie et d'innocence.

L'élémentaire reste alors ici, tandis que les autres lycéens vaquent à leurs occupations pendant les dernières minutes de cette pause rafraîchissante. Elle pose ses petites mains sur la terre, autour de la tige de l'Imogen, avant de lancer un regard pétillant à Setsuna. On croirait voir une petite fille en train de jouer avec son amie. En réalité, il ne s'agit pas de jouer, ni d'amies, mais juste d'une agréable compagnie que Prunelle vient de trouver. Et elle souhaite lui offrir un petit cadeau...

- Quel genre de fleurs aimes-tu ?


COSMIC SHEEP.

_________________


“drinking white wine in the blushing light •”

© Ely
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Ven 17 Fév - 12:11
La fleur présente
Ses pétales à le femme,
Adoucit son regard.


L'I-mo-gen...

Setsuna se répèta ce nom, essayant de le mémoriser. Jamais elle n'en avait vu auparavant mais elle adorerait construire une composition florale autour d'un tel bourgeon. Les fleurs vertes ne sont pas légion au Japon et pourtant, leurs différentes nuances rendraient magnifiquement dans un cadre adapté. Ses doigts descendirent le long de la tige presque jusqu'au sol, effleurant les minuscules poils qui couvrent son derme. Pas d'épines, remarqua-t-elle. Lisse et douce, sans accroc, son intérêt majeur reposant dans son camouflage de teintes. Un instant, son pouce et son index pincérent la plante au niveau du sol donnant l'impression qu'elle va la couper et la porter à son nez mais elle n'en fit rien et la relâcha presque aussitôt, toujours vivace et ancrée dans l'humus. Ce serait tellement dommage de détruire cet unique spécimen...

Sans y penser, Setsuna s'est accroupie. Sa main libre retient le pan de sa jupe, empêchant la terre de salir sa jupe. Position enfantine, dépourvue de grâce et de classe mais elle doutait que cela puisse lui poser préjudice vu le peu de monde alentour. Elle releva le regard pour tomber sur le visage de Prunelle dans la même position qu'elle. Joliesse et vie, et cette candeur... Elle s'accorda une seconde pour savourer ce qui irradiait de la jeune étrangère avant de lui répondre avec un sourire presque gêné.

"L'Iris frangé... Tu crois que tu pourrais m'en faire pousser un ?"

Une légére teinte de rose colora ses joues. Elle aimait cette fleur d'un amour déraisonnable, irraisonné. Là où la majorité des Japonais adorait la fleur de sakura, le chrysanthème ou le lotus, elle préférait le charme éphémère de cette petite fleur bleue qui sitot éclose devait se résoudre à mourir. Jamais la beauté n'était aussi belle que lorsqu'elle savait qu'elle était vouée à disparaitre de son point de vue. Chaque regard devait être apprécié à sa juste valeur, chaque seconde savourée comme un fragment d'ordre arraché au chaos tout-puissant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2016
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Lun 27 Fév - 22:26





I wish I was a punk rocker
with flowers in my hair



Telle l'admiratrice d'une œuvre d'art sans pareil, Setsuna observe la fleur aux nuances vertes, sous toutes les coutures. Elle observe la tige, les pétales, les détails de cette toute nouvelle variété nommée Imogen dans la plus grande innocence. Un instant, Prunelle se voit flattée. Elle est particulièrement fière de sa création végétale du jour, mais souvent, cet enthousiasme n'emballe qu'elle. Aujourd'hui, une personne s'intéresse à ce qu'elle produit de ses mains et de son âme. Un doux sourire se dessine sur son visage et jusque dans ses joues aux fossettes d'enfant.

Les voilà donc là comme deux fillettes découvrant un trésor, et quand la jeune femme porte à nouveau son attention sur Prunelle, la fillette l'écoute avec intérêt. L'iris frangé. Voilà un choix original, auquel l'élémentaire n'aurait pas du tout pensé dans l'immédiat. Mais pourquoi pas, après tout, toutes les fleurs sont belles, et si elles ont des épines ou bien une mauvaise odeur, c'est pour les rendre plus fortes et non moins belles, du moins c'est ce qu'elle pense.

Mais celle-ci est bien différente de l'Imogen. Plus grande, plus claire, plus élégante aussi. Dans un hochement de tête presque scolaire, Prunelle adresse un sourire amical à Setsuna, avant de poser ses mains sur la terre et de se concentrer au maximum. Faire pousser des fleurs, c'est pour elle un jeu d'enfant, mais pour certaines espèces, cela demande un peu plus d'attention. Il n'est pas tellement dans ses habitudes de faire naître l'iris frangé, mais elle visualise très bien sa forme, ses couleurs et son charme. Dans un silencieux soupir, la lycéenne sent ses sens se développer, son pouls s'accélérer, ses yeux se fermer. Après quelques secondes, on voit distinctement une tige sortir de terre, puis deux, puis trois, plus plusieurs. En chœur, elles se déploient, se développent et montrent lentement leurs pétales blancs et bleus. Ces iris-là sont un peu plus petits que les véritables iris frangés, et ce n'est pas un hasard. En effet, puisqu'elles sont là au milieu de la cour, l'élémentaire préfère les savoir discrètes, afin de ne jamais se faire cueillir. D'ailleurs, elles faneront peut-être avant d'attirer l'attention.

- Si tu veux, celle que tu choisiras sera là pour toujours, tant qu'on n'y touche pas, murmure-t-elle à sa nouvelle amie, après avoir laissé quelques secondes de silence entre elles. Le tronc d'arbre est maintenant décoré d'un joli petit parterre fleuri, et les iris entourent l'Imogen comme pour la protéger. Et toi, que sais-tu faire ? poursuit-elle avec des yeux admiratifs devant la personne élégante qu'est Setsuna.

Quand Prunelle reporte ses yeux sur Setsuna, elle aperçoit par la même occasion le vide autour d'elles. Est-elle dans un rêve ? Pourquoi se retrouve-t-elle soudain toute seule ?
La blonde pose ses mains sur ses genoux, réalisant que les cours ont peut-être déjà repris. Elle n'a pas vu les minutes passer, avec l'Imogen, Setsuna et les iris.

- Tu ne dois pas aller étudier ? demande-t-elle alors, tandis que la question revient en écho vers elle-même.


COSMIC SHEEP.

_________________


“drinking white wine in the blushing light •”

© Ely
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Dim 5 Mar - 0:38
Une seule goutte d'eau
Suffit à faire s'éveiller
La graine endormie.

Setsuna observa un silence presque religieux tandis que la petite Prunelle se concentrait. Bien qu'incapable de percevoir son pouvoir, sa posture recueillie lui rappelait ces ferventes prieuses qui adressaient leurs remerciements aux dieux des temples shintoistes. Un rien de recueillement et une certitude quasi-absolue d'être entendu et écouté. Si la succube ne croyait pas réellement aux dieux, elle avait le plus profond respect pour les croyants et leur façon si particulière de percevoir le monde.

Et soudain, sous ses yeux désormais ébahis, une tige pointe le bout de son nez, suivie par ses frères et soeurs végétaux. C'est un véritable spectacle que cette croissance en accélérée sous la main de cette petite sainte recueillie, une image digne d'être peinte sur paravent. Bleu et blanc fleurissent, éclosent, éclairent : le tronc d'arbre si dégarni quelques minutes auparavant se parent de mille et une nuances. Les souvenirs se réveillent, l'enveloppent : pendant un instant, Setsuna se sent vraiment comme chez elle.

La petite lui parle ; avec un temps de retard, la succube reporte son regard sur elle et reprend le fil de sa pensée. Rendre une fleur immortelle ? L'idée lui déplait sans qu'elle sache vraiment pourquoi. Tout ce qu'elle aime dans cette fleur, sa gracieuse beauté, son éphémère délicatesse, tout n'est que poésie de l'instant, destiné à être saisi, apprécié et gravé dans son coeur afin d'être apprécié même quand la fleur sera redevenue poussière. Si les pétales n'en tombaient jamais, le présent serait une éternelle brume de cendre.

- Laisse les comme ça, pria-t-elle la petite sans arriver à lui expliquer ce qu'elle ressent. Peut-être était-ce une de ces choses que seules les geisha - ou les succubes - saisissent.

Quant à elle.. ce qu'elle pouvait faire ? Bonne question. Après ce petit miracle qu'elle venait d'observer, à quoi pouvait-elle se considérer comme bonne ? Séduire ? Elle doutait que la jeune fille n'en comprenne l'intérêt. Au final, elle ne pouvait que transformer, pas créer elle. La seule chose dont elle pouvait être fière était d'apprécier ce qui l'entourait et, parfois, de transmettre cet amour à ses clients.

- J'écoute. Parfois, j'apprends aux gens comment écouter les fleurs, lui répondit-elle avec un rien d'excuse dans la voix. Mais souvent, ils ne veulent pas apprendre.

Quant à l'heure... Oh. Oui. Setsuna se redressa, attrapa son portable glissé dans sa poche arrière. 10h47. Elle avait cours dans quelques minutes. Mieux valait se dépêcher d'y aller avant que les autres élèves ne sortent et que ce soit la ruée dans les couloirs.

- Si, je vais y aller.

Et effectivement, elle devait y aller. Toujours en avance, jamais en retard : c'était une règle de vie. Et pourtant, elle se dandinait sur un pied puis l'autre. Elle n'avait pas vraiment envie d'y aller, même si elle le devait... Pas envie de quitter les fleurs. De quitter la petite Imogen.

-Dans quel dortoir es-tu ? fit-elle par lui demander, espérant ne pas se montrer malpolie de demander ceci aussi abruptement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)
Messages : 23
Date d'inscription : 22/12/2016
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Lun 13 Mar - 21:42





I wish I was a punk rocker
with flowers in my hair



Alors, puisque Setsuna ne souhaite pas rendre l'iris éternelle, Prunelle n'y touchera pas. L'élémentaire ne donne pas la vie infinie à toutes ses fleurs, mais quand il y en a une qui lui plaît vraiment, qui a un véritable sens pour elle, alors elle modifie un peu ses caractéristiques... Rien de méchant, mais rien de très naturel non plus. C'est ainsi qu'une Papa Meilland avait poussé sans jamais faner, quelque part près du chapiteau où Prunelle avait rencontré le magicien qui faisait sortir des lapins de son chapeau. Cette rose était sortie de terre après un regard plein de curiosité que les deux amis avaient échangé. Aujourd'hui, elle a peut-être été écrasée par un pied inattentif, mais la blonde n'a aucun doute que le pied en question aura été fort blessé par les épines de la fleur rouge.

L'étudiante parle d'écoute et d'apprentissage, elle semble savoir que tout le monde n'est pas en mesure de prendre le temps d'apprendre, de comprendre, ni même d'écouter. Prunelle l'écoute, elle ne peut pas faire autrement, puisque Setsuna est si captivante. Elle apprendrait tout ce que la jeune femme réciterait.

- C'est peut-être une histoire de patience, répond-elle dans un sourire sage. Je suis sûre que tu es capable d'apprendre beaucoup de choses aux gens.

Dans peu de temps, l'iris frangé aura disparu, et c'est peut-être ce que Setsuna apprécié chez cette fleur. Le charme tout à fait éphémère. Ephémère comme leur échange, probablement sur le point de s'éteindre. Une pointe de déception traverse les pensées de la lycéenne. Elle n'aurait pas du parler des études ! Si elle n'avait pas abordé le sujet, les deux élèves auraient oublié de retourner en cours. Elle seraient restées là, près de la terre, à parler de fleurs et de nature. Et Setsuna aurait parlé, et Prunelle l'aurait écouté.

- Je suis dans l'aile Nord, dit-elle après avoir réalisé qu'elle n'avait jamais croisé Setsuna dans les couloirs du dortoir. Elles ne sont probablement pas au même étage. Et toi ?

Elle se redresse, frotte rapidement ses vêtements pour y enlever la terre qui a pu salir la jupe de son uniforme. Puis elle jette un dernier regard à ses fleurs, priant intérieurement pour que personne ne vienne les cueillir. Reportant son attention sur sa nouvelle amie, elle réalise qu'elle devrait se dépêcher afin d'éviter d'être trop en retard en classe... Tous les professeurs la voient comme une élève modèle, et il ne faut surtout pas que cela change.

- Je ne crois pas que nous soyons dans la même classe, ajoute-t-elle, alors que cette affirmation est tout à fait évidente (si elles avaient été camarades de classe, les deux jeunes filles se connaitraient depuis quelques mis déjà). Mais j'espère sincèrement te revoir un jour, Setsuna-san.

COSMIC SHEEP.

_________________


“drinking white wine in the blushing light •”

© Ely
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Succube à louer
Karma:
100/200  (100/200)
Féminin Messages : 37
Date de naissance : 09/05/1992
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 25
Humeur : Badine
Situation amoureuse : Ne mélangeons pas travail et plaisir ~
MessageSujet: Re: I wish I was a punk rocker with flowers in my hair Ven 17 Mar - 10:14
La feuille chute
Oiseau quittant les cieux
L'été est fini.


L'instant de calme avait été rompu par la folle course de l'horloge. La sérénité intérieure qui l'emplissait encore une seconde auparavant vacilla lorsqu'une porte claqua au loin. L'heure de partir approchait. Son regard s'égara une fois de plus sur l'iris, capturant une ultime fois sa beauté souple. Son calme s'en trouva raffermi presque instantanément. La beauté avait toujours eu des vertus calmantes sur elle. Ce petit moment de grâce était fini : il ne tenait qu'à elle d'en salir le souvenir en s'y accrochant ou au contraire de le magnifier en le finissant dignement.

- Je loge dans l'aile Ouest, répondit-elle à sa question. Devait-elle lui proposer de venir chez elle à l'occasion ? Ou au contraire lui proposer d'aller la voir ? Cette idée la répugnait. La beauté de leur rencontre venait autant du cadre que de l'imprévu. Se donner rendez-vous dans l'espoir de susciter de nouveau cette étincelle, ne serait-ce pas ternir ce fabuleux donc ? Elle en avait bien l'impression. L'éphémère était magnifique et, se rendit-elle compte, sa décision avait été prise dès l'instant où elle avait refusé de pérenniser l'iris.

Setsuna offrit donc à l'adolescente ce qu'elle avait de plus précieux : son sourire, nu, dénué de tout artifice volontaire. Rares étaient ceux à l'avoir vu auparavant, ce petit rien qui était en définitive tout ce qu'elle possédait. Une légére courbette commpagna ses derniers mots.

Nous nous recroiserons un jour, quelque part, Prunelle-chan, je n'en doute pas. Puisse notre prochaine rencontre être aussi agréable que celle-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» BEE ☮ Oh I wish I was a punk rocker with flowers in my hair, in sixty-nine revolution was in the air.
» Neo punk
» CM Punk: sa meilleure promo
» Punk Vs London
» CM Punk VS ??? VS ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycée Shinsei :: Cour extérieure du lycée-
Sauter vers: