Allô rumeurs ?


Il paraît que le lycéen Altaïr Dawson aime passer ses soirées dans les discothèques de la ville. On n'aurait jamais pu croire une telle chose !
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Born Under A Bad Sign ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dark Side
avatar

Feuille de personnage
Level: S
Race de Monstre: Démon des croisements
Karma:
0/200  (0/200)
Dark Side
Messages : 9
Date d'inscription : 15/12/2016
MessageSujet: Born Under A Bad Sign ~ Dim 19 Fév - 14:03

Born Under A Bad Sign


ft. Zachariah & Gabrielle





W.

Pas pour Wagon ou Wapiti, mais bien W pour Winchester. C’était pas le meilleur bar du monde, ni le plus miteux… Mais on s’y sentait chez soit, même quand on avait pas de toit. En plus de l’odeur commune de tabac froid dans l’air, mélangé à l’alcool, il y avait cette odeur bien propre au Winchester. Ça sentait l’essence. Ici, les gens allaient et venaient, ils n’étaient que de passage, des routiers la plus part du temps. Les habitués quant à eux, avaient toujours leur place, presque attitré. La-bas, près du vieux jubox, y avait Xande, un phœnix, tellement vieux, qu’on attendait de voir quand est-ce qu’il allait partir en cendre avec ses cigarettes. L’éternelle trinité, autour d’une table qui peinait à tenir, Navy une sirène, Kuvi un cerbère, et Kilia une harpie. Tous les soirs, c’était la même rengaine, ils se disputaient lors d’une partie de poker, se traitant de tricheur, menteur, menaçant un combat à mort pour régler une bonne fois pour toutes leurs disputes sans fins, et ça finissait toujours autour d’une chanson qui animait le bar et mettait de bonne humeur les autres pensionnaires du bar. Plus loin, sur une banquette rougeâtre, se tenait le plus discret de cette famille d’un soir. Lumy, une fée masculine. Il préférait observer plutôt que parler. D’ailleurs, rare sont ceux qui ont pu entendre sa voix. Tout délicat qu’il était, le jeune homme se faisait souvent charrié à cause son apparence androgyne par ses compagnons de bar. Et puis, il y avait le barman, Kôyo, un vieux kistune qui préférait passer le temps qu’il lui restait dans son cher bar, plutôt que de trouver une nouvelle compagne qui pourrait le rendre moins grognon et bourru. Si cet homme n’existait pas, ainsi que son bar, Victoria se demandait où ces Yokais passeraient leur nuit.. Et puis elle aussi, où irait-elle ? Nulle part, on est jamais mieux ailleurs qu’au Winchester.


Kôyo: Arrête de maudire le monde du rectum en passant par la bouche, c’est vilain pour une femme.


Le front coller contre le comptoir, la démone parlait à voix haute sans s’en rendre compte. J’vous pisse tous au cul sans toucher les bords, qu’elle avait dit. Je t’emmerde Kôyo, qu’elle avait rajouté en lui jetant une poignée de cacahuètes douteuses.. Victoria releva mollement la tête, tenant cette dernière à l’aide de sa main comme si elle allait tomber. Ses yeux vairons étaient perdus dans le néant, ou noyer dans l’alcool, d’ici on voit plutôt mal. Elle pesta sur le verre de vodka qu’elle venait de renverser.  Putain, fallait toujours que ça lui arrive ce genre de connerie. Kôyo, frotta la tête de la démone avec affection. De tous ses pensionnaires, c’était elle sa préférée, et pas parce qu’elle avait un physique attirant. Juste qu’ils avaient passés beaucoup de temps ensemble, et en quatorze ans on finit par créer des liens.


Kôyo: Aller, je connais ce regard. C’est encore à cause de Gabri-


Vi se leva, le foudroyant du regard. Ah oui, c’est vrai. Il ne fallait plus prononcer ce prénom en sa présence. Ce qui était complètement inutile, car quelque part au fond d’elle, ce nom résonnait et rythmait les battements de son cœur. Elle marcha jusqu’au jubox pour changer la musique. Un bon vieux rock comme on en fait plus, elle se dandina dessus rejoint par Xande qui l’a fit tourné avant qu’elle ne rejoigne son tabouret. Victoria, revint en position autiste, tête contre le bar. Yôko n’aimait pas la voir comme ça, mais bon, il n’avait pas non plus envie de se prendre un coup de poing alors il la laissa tranquille. La démone finit par se lever, payant ce qu’elle devait et se tira sans un mot. Vi se trouvait pitoyable. Tout ça pour une nana qui l’a plaqué. Elle pouvait avoir toutes celles qu’elle voulait alors pourquoi… Mais, il n’y avait pas lieu d’un pourquoi. Et elle le savait très bien. Ce n’était pas une nana. C’était La femme de sa vie, sa moitié, son ange. Merde quoi. Pourquoi sur toutes ses années d’existences le seul truc qui a merdé c’est l’Amour ?

Soupire.

De toute façon, elle ne pouvait plus rien changer à ça. Victoria se souvenait encore du jour où Elle l’avait quitté. Ce sentiment d’impuissant et de déchirement qui l’avait fendu au plus profond de son être. Ce moment où tu passes de Demi-Dieu à Grosse-Merde dont on a plus rien à foutre. Vi n’y croyait pas au début. Elle ne voulait pas y croire. Elle s’attendait à la voir débarquer de nulle part, comme elle avait l’habitude de faire, se retrouvant enlacer par la Douceur même. Mais… Ce ne fut jamais le cas, et le désespoir de retrouver un jour l’être aimé s’était installé dans son cœur. Elle était bel et bien partie, à jamais, laissant derrière elle une plume immaculée et son précieux colt. Ce jour-là, elle sut enfin ce qu’était de pleurer.  Marchant en trainant la patte, la démone sortit une photo de sa douce et d’elle-même. C’était toujours le même ressentiment en regardant cette photo. Vi se retrouvait en face d’un rêve qu’elle contemplait à défaut de pouvoir le concrétiser un jour.

Nouveau soupire.

Et puis avec tout ça, elle avait du mal à s’adapter à sa nouvelle vie de prof. Un train-train à la con, et pas très palpitant. De plus, les cours qu’elle donnait étaient rares, puisqu’il fallait s’inscrire pour y participer. Faut croire que ça n’intéressait pas les élèves plus que ça. Alors qu’elle pensait retourner aux Enfers, pour reprendre pleinement son activité de démon des croisements. Le proviseur lui fit une proposition intéressante et Victoria fut donc promue en tant que CPE du lycée. Elle avait les diplômes qu’il fallait.. Bon, peut-être pas l’expérience nécessaire, mais elle se forgerait sur le terrain. Au moins, son quotidien deviendra peut-être un poil moins monotone.

Victoria trainait la patte. La photo était toujours  dans sa main, les yeux vairons de la démone ne s’en détachaient pas. Elle avançait sans regarder devant elle, ce qui lui valut trois poteaux et une bosse, mais elle s’en foutait, et continuait son chemin sans savoir où elle allait. Owh, elle ne pouvait pas se perdre, elle connaissait Blackwater peut être mieux que ses habitants. Elle passait beaucoup de temps ici avant d’entrer au lycée yokai.. Et avant bien des choses. La dame démoniaque quittait peu à peu la ville pour s’enfoncer dans la sombre forêt. Elle marcha ainsi pendant des heures, son regard toujours rivé par un des seuls souvenirs qui lui restait de Gaby. Elle avait loin d’avoir l’air de l’archange Gabriel sur cette photo.. On aurait presque dit qu’elles étaient toute deux humaines. Deux filles normales, et sans histoire qui s’aiment en toute simplicité. Mais ce n’était pas le cas, c’était un archange, et elle un démon. Et leur Amour était voué à l’échec.


Victoria : Tu es la Princesse et je suis ta servante ; Misérables amantes séparées par le destin..


Ultime soupire.

La démone rangea la photo, regardant autour d’elle. Elle se trouvait dans une sorte de clairière au milieu de la forêt.. Humm. Elle pouvait dire merci à son aura démoniaque qui avait surement du dissuader les Wendigos des bois de l’attaquer. Victoria se préparait à rentrer, direction le Winchester.. Il ne fermait qu’au petit matin. Elle jeta un coup d’œil sur son portable : 4 : 48. Ah oui, quand même, pensa la démone. Cependant, la clairière semblait être envahie par quelque chose de pur. Vi leva la tête. Un ange. Elle pesta doucement, alors que ce dernier s’approchait.


??? : Victoria Sona Singer. Infante du Mal. Fille de Crowley, pourriture des Enfers. Je te trouve enfin.

Victoria : Pourriture, pourriture.. Je dois avouer qu’il n’est pas le meilleur des pères.. Mais ! Il est quand même venu à mon premier match de baseball !

??? : Assez. Je ne suis pas ici pour plaisanter être impure. Je sais dans quel jeu malsain tu as entrainé Gabriel. Tu vas répondre de tes actes aujourd’hui même.

Victoria : Well. Puis-je avoir le nom de mon futur bourreau tout de même ?

??? : Mon nom est Zachariah. Et ceci, est ta dernière nuit fille des Enfers.


Sans même crier garde, l’ange se téléporta derrière Victoria qui eut juste le temps d’esquiver les coups donné par Zach. Elle recula de quelques pas, se pliant légèrement de douleur. La démone pressa sa main sur l’endroit le plus douloureux. Du sang. Elle releva sa tête en direction de son agresseur. Il tenait une épée d’ange. Elle sourit à Zachariah.


Victoria : Ce n’est pas très loyal dit moi.. Je n’ai même pas quoi me défendre.

Zachariah : Et c’est parfait ainsi, cela me facilitera la tâche pour te supprimer.

Victoria, sous ses airs amusés ne prenait pas cet ange à la légère. Il lui fallait user de ses pouvoirs démoniques. Sous cette forme elle ne pouvait pas grand-chose. Alors, la transformation commença, des cornes proéminentes lui poussèrent, pas de queue de diablotin, ni d’aile, mais des griffes et des crocs bien acérés. Sa peau devient légèrement écailleuse, ses yeux et se cheveux quant à eux virèrent au rouge. Rouge vif. Rouge sang. Rouge de colère.

Zachariah : Immonde erreur de la nature..

Victoria sourit une dernière fois. Le combat pouvait commencer sérieusement. Un combat à mort. Il ne peut en rester qu’un. Au plaisir de Vi qui n’avait pas tuer depuis des lustres.. Bizarrement cette idée lui plaisait en cette soirée. Le combat était rude. Cet ange devait être un soldat, peut-être même un commandant d’armée au vu de sa manière de se battre. C’était un adversaire de taille. La lutte entre le bien et le mal pourrait bien s’éterniser jusqu’au petit matin.. Il ne fallait absolument pas baisser sa garde..  A la moindre erreur, elle pourrait se retrouver dans une position délicate et vice versa. Victoria était décider à faire tomber l’être céleste coute que coute. Il le fallait pour sa vie. Il le fallait si elle voulait pouvoir La revoir un jour. Un cri déchira le silence de la nuit. Un cri de rage, de d’espoir et d’amour. La démone remplie de colère, commençait à perdre tout contrôle. Même si griffes tranchaient, les crocs mordaient, l’épée transperçait de toute part et que les cris s’arrachaient et le sang coulait des deux côtés. Ange comme démon. Vi aveuglé par son envie de tuer, se faisait toucher gravement. Le sang imbibait peu à peu ses vêtements qui virèrent au rouge. Elle n’en avait que faire. Epuiser et à bout. Ses gestes lents et incontrôlés frappèrent le vent et le vide. L’ange riait à gorge déployé, se moquant ouvertement de l’être damné. Zach leva son épée céleste une nouvelle fois..  La démone hurla à la mort tel un loup garou. Son bras droit roula sur le sol. Couper net. Elle n’en revenait pas. L’Ange paraissait satisfait, il savait qu’il allait gagner. La fin pour cette démone était proche.

Zachariah : Tu sais ce qui est le plus beau ? C’est que c’est ton archange bien aimé qui a souhaité que l’on t’élimine. Ta chère Gabrielle.

A cette phrase, le cœur de Victoria sembla se briser une deuxième fois.

Victoria : Tu mens. Ce n’est pas vrai.

Zachariah : Est-ce que les anges mentent ?

Non... C’est vrai.. Les anges ne mentent jamais.

Zachariah : Gabriel, mon cher frère, désirait ardemment que tu disparaisses de ce monde. Il m’en devait que je réponde à ses vœux. Il reprit d’un air plus sérieux. Tu l’as souillé démon. Jamais je ne te pardonnerai.

Ce n’est pas possible. Non. Jamais elle.. Elle ne voudrait ça… Pas elle.. Pas après ce qu’elles avaient traversés.. Impossible.. Pas vrai..Non non non non non non non non non.. Il ment.. Il ment. IL MENT ! Victoria s’effondra sur ses genoux. Ses yeux voulaient se remplir de larmes.. Mais elle résistait. Elle n’allait pas lui donner ce plaisir en plus.. La démone le regarda résigné. Si tel était le souhait de son aimée, alors elle mourrait. Qu’avait-elle à perdre maintenant ? Rien. Absolument rien. Elle n’avait plus la capacité de se battre correctement de toute manière. L’ange lui donna un violent coup de pied qui la fit jaillir quelques mètres plus loin. Il se mit a dessiner un piège à démon pour qu’elle ne puisse pas s’enfuir. Ni son corps d’humain, ni son essence démoniaque ne pouvait espérer passer ses lignes. Il l’attrapa par les cheveux, la trainant au sol, avant de la jeter avec force dans le piège. L’ange semblait ravie. Alors que son bourreau lui tournait autour, l’air triomphant, attendant pour lui donner le coup de grâce. La démone essaya de communiquer avec Gabriel.. Comme une sorte de prière qui lui était adressée.


Victoria : *Bon… C’est pas la première fois que j’essaie ça.. Tu ne m’as jamais répondu auparavant. Peut-être que ça ne fonctionne pas parce que je suis un démon mais j’ai toujours espéré que grâce à ce corps humain.. Enfin tu vois ce que je veux dire. Gaby.. Je ne sais pas si tu m’entends Gaby. Mais je voulais que tu l’entendes une dernière fois avant que je meurs. Je t’aime.*


Une larme coula sur la joue ensanglanté de la démone.

Le sol se mit à trembler... Si fort que ce dernier se craquela de part et d’autre. Une lumière vive imprégna la clairière où se trouvaient les deux combattants. Victoria leva ses yeux vairons au ciel. Elle avait du mal à voir ce dont il s’agissait…Une silhouette baignant dans la lumière.. On aurait dit que le soleil chassait la nuit. Trois grandes paires d’ailes majestueuses et immaculées.. Un archange.. Son archange. L’être de lumière se posa délicatement sur le sol. Ses ailes disparurent, ainsi que la lumière qui l’entourait. Une jeune femme avait fait son apparition. Grande et brune. Zachriah la salua en se courbant légèrement. Les deux êtres célestes parlaient, l’ange sur un ton houleux tandis que son ainé lui répondait d’un ton calme et posé. Victoria rampait avec difficulté sur le sol, perdant de plus en plus de sang. Elle arriva à la limite du piège à démon dont elle ne pouvait franchir les limites


??? : Mon frère, de quel droit fais-tu cela ? Tu avais une mission, celle de protéger une humaine. L’as-tu accomplie ?

Zachariah : Bien entendu Gabriel. Mais il est aussi de mon devoir de chasser les impuretés de ce genre ! S’exclama-t-il en pointant du doigt Victoria.

Gabrielle : Mon frère. Dit l’archange d’un ton grave. Non seulement. Tu as échoué à ta mission car l’humaine s’est faite dévoré par ceux qui la pourchassait. Et en plus, tu es parti t’attaquer à un démon sans en informer les hautes sphères..

Zachariah : Mais cette démone vous a souillé ! L’interrompra-t-il dans un élan de colère.

Gabrielle : Cela ne te regarde pas et ne te donne pas le droit de faire ce que tu souhaites mon frère. L’archange se posa au sol, s’approchant de Victoria.

Zachariah : Que faites-vous ? Vous avez perdu la tête !?

Gabrielle : Je vais la soigner, n’essaie pas de m’en empêcher ou il t’en coutera.


L’ange fout de rage sorti son épée d’ange, se jetant sur son frère avec l’intention de le tuer. Pour lui, Gabriel, bien qu’il l’aimait plus que tout, était irrécupérable. Il a été souillé jusqu’au plus profond de son être par cette démone. Et il devait se débarrassé de ce qui n’était pur. Gabriel n’était plus pur. L’archange esquiva et para toutes les attaques venant de son jeune frère. Le combat était plié d’avance. Gabriel s’arma de son épée d’archange et transperça sans effort Zach. Celui-ci trembla comme si il s’était pris une immense décharge électrique. Il ne restait plus que l’enveloppe charnel ne l’ange, qui elle aussi avait trépassé. L’archange s’empressa d’aller vers Victoria pour la soigner. La démone, à moitié consciente souriait.


Victoria C’est toi… ? Non.. C’est juste un rêve. Un doux rêve.


La démone ferma les yeux déposant un baiser sur les lèvres de Gabrielle, avant de sombrer.

Ce n’est que quelques heures plus tard qu’elle les rouvrit. Dans sa chambre au lycée Yôkai. Avec un mal de tête horrible.. Elle avait trop bu certainement. Et une douleur au bras atroce. Elle paniqua légèrement en songeant à ce rêve bien étrange. Son bras été toujours là, pas de cicatrice apparente. Elle se disait que ce n’était qu’un mauvais rêve, un peu trop réaliste. La démone se leva. Un bruit métallique l’interpela. Son regard dévia sur le sol… Une épée d’ange ? Alors.. Ce n’était pas un rêve ? Gabrielle était vraiment venue à son secours… Victoria souri, se dirigeant vers une fenêtre en sortant une cigarette de son paquet. Les yeux plantés vers le ciel, elle chantonna.


Victoria : Tu es la Princesse et je suis ta servante ; Misérables amantes séparées par le destin..


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» SHOULD PRESIDENT OBAMA SIGN THE ORDER WHEN IT COMES TO WIKILEAKS?
» Born to kill all lives...
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» Mac miller Sign
» 02. You and I, we were born to die

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Etranger-
Sauter vers: