Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Lino Érèbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level:
Race de Monstre: Maléficieur
Karma:
200/200  (200/200)
Sexe : Masculin Messages : 12
Date de naissance : 29/08/1992
Date d'inscription : 26/07/2017
Age : 25
Emploi/Situation : Elève
Humeur : Joviale
Situation amoureuse : Aucune
MessageSujet: Lino Érèbe Mer 26 Juil - 18:21

ÉRÈBE LINO


† Nom(s)
► Érèbe (Famille d'origine)

†  Prénoms(s)
► Lino

†  Âge
► 22 ans

† Sexe
► Homme

† Race
► Maléficieur

† Origines & Nationalité
► Grec

† Orientation Sexuelle
► Hétérosexuel

† Situation amoureuse
► Célibataire

† Ancien du Lycée Yôkai
► Non

† Statut
► Élève

† Objectif(s)
► Continuer d'apprendre la magie noire, sans sombrer dans le chaos. Tenter de créer un réseau au sein du lycée. Se cacher quelques années au lycée.

† Alignement
► Chaotique Neutre || Neutre envers tout le monde.

Autres
► Lino est croyant. Comment ignorer l'existence des divinités, lorsque les Dieux viennent vous aider. Il pratique régulièrement des rituels pour eux.


Aspect Physique


Lino a un physique pour le moins ordinaire. Mince, mais sans muscle dessiné. La chose qui le caractérise le plus quand on le rencontre pour la première fois, c’est son tatouage sur le front. Il l’a depuis son plus jeune âge. C’est un symbole, une croix à quatre branches. Elle définit le sens des valeurs de sa famille. Sa mère l’a dans le dos, son père sur le bras, lui l’a voulu sur le front à l’âge de 16 ans. Pourquoi à cet endroit ? Car ainsi, tout le monde le reconnaîtra, lui qui oublie si souvent les gens, eux ne l’oublieront pas.

Les quatre valeurs sont les suivantes : La flèche de gauche illustre « l'observation », celle de droite « l’initiative », celle du haut le « profit », celle du bas « l’enfer ».

Le symbole pourra parfois être caché par un bandage épais. Lino a l’air plus « normal » si on ne voit pas son symbole. Mais il n’aura probablement pas besoin de le cacher durant sa période scolaire cependant, vu les différents Yokaï que constituent cette académie.

Cheveux courts, noir, rien d’exceptionnel jusqu’ici, il pense à les laisser pousser pour avoir les cheveux longs, mais c’est encore en cours de réflexion.
De fins traits dessinent son visage, seuls quelques cernes trahissent la fatigue et l’épuisement que la magie noire lui offrent généreusement. Il ne dort pas beaucoup ou très mal dépendant de la clémence de ses maux de tête et de son humeur.

Son corps a besoin d’entraînement c’est un fait. Mais l’air de rien, Lino possède un bon cardio. Il court plusieurs fois par semaine, tôt le matin ou tard le soir, cela lui permet d’oublier ses cauchemars répétitif ou d’oublier un court instant les paroles d’incantation qu’il doit retenir et apprendre par cœur.

Non-fumeur, ses organes sont en parfait état. Bien qu’une cigarette ou un verre de vin n’ai jamais fait de mal à personne (occasionnellement, je précise…). Son groupe sanguin est AB+ (pour nos « amis » les vampires et autres spécimens du genre).

Aucune cicatrice, aucune écorchure sur son corps. Il semble faire beaucoup attention à lui. Du moins, jusqu’ici il n’a pas vraiment dû faire attention à lui… Au sein du Kekkai, cela risque d’être différent.


Maléficieur



Le maléficieur est un sorcier, utilisant la magie noire pour incanter ses sorts. Le terme maléficieur remonte à des milliers d’années. A l’époque, certains mages noirs maudissaient leurs ennemis à distance avant de les approcher. Cela leurs permettaient d’avoir un net avantage avant même de faire face à leur adversaire. Certains se spécialisant ainsi en « maléficieur ».

Les malédictions et les maléfices définissent la spécialité du Maléficieur. Cette spécialité était l’une des dernières voies que la magie noire avait dévoilée. L’apothéose de la torture et de la souffrance à long terme.

Les malédictions et les maléfices doivent-être incantés oralement par le maléficieur. Si le sort est vieux, alors il est fort probable que le maléficieur parle en langue morte, mais les malédictions les plus récentes sont cités dans la langue d'origine. Plus le sort est puissant, plus les paramètres d'incantation seront complexes (portée, longueur de la phrase, durée de la malédiction, contraintes pour le maléficieur...)

Le plus important à retenir, c’est que les malédictions sont longues à lancer. Toutes nécessitent un rituel précis. Elles peuvent aussi être longues à prendre effet. Cependant, les sorts à effets retardés sont rares.La victime peut être une personne vivante comme non-vivante, du moment qu'elle a une conscience propre.

Une malédiction est un mal qui vous hante selon une durée précise. Dès que vous êtes maudit, votre corps ou votre esprit vous le signale par un battement de cœur anormal, par un mal de tête soudain et éphémère, etc. Après ce "signalement" vous ne ressentez plus rien et les effets de la malédiction deviennent actives. Les effets de la malédictions continuent de vous hanter jusqu'à ce que vous trouviez un moyen de la retirer. La magie blanche est le principal antidote face aux malédictions. Cependant, les malédictions les plus puissantes ne sont pas infinies mais limitées dans le temps. Vous pouvez donc choisir d'attendre ou de trouver une solution plus rapide. Les malédictions basiques peuvent facilement se désenvoûter, il suffit juste de trouver comment.

Quelques exemples de malédictions :

Malédictions

Malédiction d'Hathor (origine égyptienne)

Niveau : B-

Effet : La malédiction d'Hathor a pour effet d'accélérer la fatigue physique. La personne maudite voit sa fatigue physique plus importante qu'auparavant après un effort. Cette malédiction  pourra fatiguer jusqu'à épuisement total et jusqu'à la mort si la victime pousse trop ses efforts physique ou dépasse ses limites.

Élément nécessaire au rituel : 1/ Un élément corporel de la victime (cheveux, poils, peau...) 2/ De quoi créer les cercles (des pierres, de la farine, du sable...)

Procédure du rituel : Le maléficieur doit tracer un cercle de diamètre d'un mètre sur un sol mou (comme la terre ou le sable par exemple). Puis un deuxième cercle d'un diamètre plus petit à l'intérieur du premier. A genoux au centre des cercles, le maléficieur incantera la malédiction en langue égyptienne pendant une minute. Un élément corporel, comme un cheveu ou un poil sera posé à l'intérieur des cercles, devant le maléficieur. Durant l'incantation, les cercles et l'élément corporel s'enfonceront dans le sol jusqu'à disparaître. Si l'élément corporel ne remonte pas à la surface à la fin, c'est que la malédiction a fonctionné.

Cumulable : Non

Durée : Infini OU si la personne maudite arrive à un seuil de fatigue physique élevé, la malédiction disparaîtra.

A savoir : La magie blanche peut annuler la malédiction / Lorsque vous êtes maudit, vous allez ressentir un battement de coeur anormal / Si vous ne pouvez éprouver de fatigue physique, cette malédiction n'a aucun effet sur vous.


Malédiction d'infertilité

Niveau : B

Effet : La malédiction d'infertilité est une malédiction de base que tout maléficieur qui se respecte connait. Elle a pour effet de diminuer la libido et la fertilité de la personne maudite. Celle-ci pourra toujours tomber enceinte ou faire des actes d'amour, mais son envie propre sera fortement diminuée.

Élément nécessaire au rituel : 1/ Une photo ou une image représentant la victime. (ou l'avoir en visuel) 2/ 8 bougie blanche. 3/ Une craie ou de quoi dessiner sur le sol.

Procédure du rituel : Le maléficieur trace plusieurs symboles sur le sol et un nécessairement sur un mur. Une bougie doit être posée allumé sur chaque symbole au sol. Debout, le maléficieur placera la photo de la victime dans la paume d'une de ses mains puis viendra poser celle-ci contre le symbole écrit sur le mur. Les paroles de l'incantation durent deux minutes. Si les bougies s'éteignent toutes en même temps et que le visage de la victime sur la photo est brûlé (tâche noire sur la photo), alors la malédiction fonctionne.

Cumulable : Non

Durée : Infini OU si la victime a un acte sexuel, la malédiction s'estompera. (l'infertilité reste effective quelques heures après la fin de la malédiction)

A savoir : La magie blanche peut annuler la malédiction / Mise à part la baisse de libido, la victime ne ressent rien d'anormal.

--------------------

Les maléfices quant à eux sont rapides à incanter et à faire effet. Instantanés , ils sont souvent lancés d’un simple mot. Tout comme la boule de feu d'un mage de feu, mais en magie noire. Un maléfice définit ce que le mage noir est capable de faire durant les combats. C'est son outil de défense et d'attaque durant les combats intensifs.

Même si la magie noire possède de nombreux types de sortilège, la catégorie du maléfice est une catégorie odieuse, qui peut blesser physiquement ou mentalement, mais surtout il blesse en profondeur. Cette magie est très instable et demande une prise de conscience des dommages et des contrecoups qu'elle peut perpétrer à son utilisateur.

Les maléfices sont facilement repérables par leurs effets visuels. Les mots cités afin de les incanter engendre parfois des cercles d'incantation se dessinant grâce à la magie, autour du bras du maléficieur ou de sa main. Ils sont parfois accompagnés de runes, de symboles ou de lettres apparaissant autour du cercle d'incantation. Bien que cet effet visuel n'est pas discret pour le maléficieur, les effets peuvent parfois impressionner et dévoiler un véritable danger pour la cible.

Exemples de maléfices :

Maléfices

Maléfice d'akoí (origine grec)

Niveau : B

Effet : Le maléfice d'akoí est offensif, il permet de détériorer le sens de l'ouïe à sa victime. En prononçant le mot "Akoí" à une distance d'au moins cinq mètres de l'adversaire, le mot va résonner dans les oreilles de celui-ci, provoquant ainsi les symptômes suivants. La victime entend le même mot résonner et se répéter en boucle en écho dans ses oreilles, le son de cet écho va s'intensifier jusqu'à perturber tout les autres sons que l'adversaire entends. L'écho résonne toutes les secondes (à intervalle régulier), pendant une courte durée. La force du maléfice d'akoí réside dans le fait qu'il est cumulable à souhait. D'où la classification "B" du maléfice.

Incantation : "Akoí"

Visuel : Une légère ombre, comme de la fumée, s'échappe de la bouche du maléficieur lorsqu'il prononce le mot.

Contrecoup / Énergie demandée : Faible énergie demandée / Si le maléficieur tente de cumul trop souvent ce maléfice, celui-ci se retournera contre lui à hauteur du nombre de tentative. (S'il échoue son maléfice une fois, il aura l'écho dans ses propres oreilles une fois. S'il échoue deux fois, il aura l'écho deux fois, ainsi de suite...).

A savoir : Le maléfice est cumulable. Cependant, Lino n'a jamais réussi à dépasser le cumul plus de trois fois.

Maléfice "Fără Sânge" (origine roumaine)

Niveau : A-

Effet : Le maléfice Fără Sânge est offensif et est particulièrement odieux... Celui-ci diminue l'effet de la coagulation du sang à la victime. En incantant les mots Fără și Sânge, à moins d'un mètre de la victime, le maléfice diminuera la coagulation du sang de celle-ci pendant une heure. Entraînant toutes les conséquences que cela pourrai provoquer. La cible du maléfice ressentira une forte pression à sa poitrine, comme si quelque chose commençait à l'écraser. Ce n'est qu'une sensation, mais elle est la preuve pour le Maléficieur que son maléfice a fonctionné.

Incantation : "Fără și Sânge"

Visuel : Les yeux du Maléficieur s'illumine d'un rouge étincelant en quelques millisecondes puis retourne à la normal une fois le maléfice incanté. Le temps correspondant à cette apparition de couleur est facilement comparable avec un long battement de cœur. (La couleur rouge est également comparable avec les yeux des Goules quand ils deviennent affamés)

Contrecoup / Énergie demandée : Forte énergie demandée

A savoir : Le maléfice fut crée en Transylvanie à l'époque. Mystérieusement, le maléfice n'a aucun effet sur la race des Vampires. Est-ce que celui-ci fut crée par les mages de sang ? Ou celui-ci a t'il été crée par un Maléficieur à la demande d'un Vampire ? L'histoire est obscure et incertaine quant à ce maléfice. Dans tout les cas, ce maléfice est assez horrible, car la moindre blessure ouverte deviendra un véritable problème pour la victime.
A noter que les Yokaï ne possédant pas de système sanguin actif n'ont rien à craindre de ce maléfice.

--------------------

Le Maléficieur restant à proprement parlé un sorcier, celui-ci est capable d'incanter des sortilèges noir, comme n'importe quel autre sorcier.

Voici deux exemples de sortilège noir que Lino maîtrise et utilise fréquemment.

Sortilèges de magie noire

Sortilège de magie noire Líf et Lífþrasir (origine nordique)

Effet : Le sortilège de Líf et Lífþrasir est défensif, il crée un voile magique de la taille du maléficieur à quelques centimètres de lui, comme du film plastique transparent. Celui-ci interceptera le premier projectile physique entrant à son contact, il s'enroulera entièrement autour du projectile - comme un gros caillou qu'on lancerai sur un drap tendu - stoppant net son élan avant sa chute au sol. Ce voile a pour but de protéger le maléficieur d'un jet de lance, de couteau ou d'autre projectile à son égard. L'arrêt du projectile se fera tout en douceur malgré le poids de celui-ci. Cependant, le voile n'a aucun effet sur les projectiles purement magique. Ainsi, une boule de feu pourra passer à travers sans aucun problème. Le projectile physique ne pourra pas excéder un poids équivalent au poids même du maléficieur. (Donc jusqu'à 70 kg maximum)

Incantation : "Líf Lífþrasir" en langue nordique. (1 seconde suffit)

Visuel : Un bras tendu vers l'avant, le voile se forme en partant du poignet du maléficieur pour s'étendre en cercle jusqu'à atteindre la taille du maléficieur. Lorsqu'il retirera son poignet et sa main hors du voile, celui-ci deviendra actif et restera en place.

Contrecoup / Énergie demandée : Faible énergie demandée

A savoir : Le voile magique du sortilège restera debout sur place et actif pendant 30 secondes environ. Le maléficieur pourra éventuellement crée plusieurs barrières l’une à côté des autres s'il le souhaite, mais l'énergie demandée lorsque l'on enchaîne les maléfices dans un court laps de temps double à chaque fois.

Sortilège de magie noire "Foudre noire" ou "Geom-eun beongae" (origine coréenne)

Niveau : B

Effet : "Foudre noire" est un sortilège offensif. Pendant cinq secondes, l'incantation cité crée un javelot éphémère et magique noir dans la main du maléficieur. (sensiblement identique à l'éclair de Zeus mais de couleur noir) Le maléficieur pourra ensuite le lancer jusqu'à sa cible sans avoir besoin de beaucoup d'efforts ou d'élans pour le faire. Le javelot fend l'air jusqu'à atteindre sa cible puis disparaît lors de l'impact, infligeant des dégâts physique modérés. Les dommages peuvent créer de belles cicatrices comme un coup de couteau, mais ce sort n'ira pas plus loin et ne vous transpercera pas le corps. (Sur un arbre par exemple, il pourra arracher son écorce et griffer son tronc, mais pas très profondément.)
Un deuxième effet s'ajoute ensuite si le javelot a atteint sa cible.
La "foudre noire" rompt pendant une seconde les connections électriques des nerfs du corps humain. Paralysant ainsi la victime un bref instant. Parfait pour interrompre l'élan de quelqu'un ou pour interrompre une incantation par exemple.

Incantation : "Geom-eun beongae", incantation orale de cinq secondes, le temps requis pour que le javelot se forme dans la main du maléficieur avant son utilisation.

Visuel : Le javelot de "foudre noire" est comparable avec l'éclair de Zeus. Il s'agit d'un javelot traditionnel mais magique et non physique, entièrement noir ou quelques étincelles noires peuvent s'échapper du javelot.

Contrecoup / Énergie demandée : Énergie demandée modéré. Si l'incantation est interrompu durant la création du javelot, le maléficieur recevra une décharge électrique le paralysant pendant une seconde.

A savoir : "Geom-eun beongae" est très connu des livres de sorcier traitant la magie noire. C'est une magie noire récente datant de quelques années à peine. Les sorciers peuvent donc la connaître rien qu'en entendant l'incantation du maléficieur. De plus, dès les premières syllabes de l'incantation, un son ressemblant à un coup de tonnerre s'abattant sur terre est émis, ce qui évite tout effet de surprise.

--------------------

†Points faibles ►
Faible physiquement - Fragile à la magie blanche - L'énergie demandée par ses capacités est conséquente - Caractère étourdi de Lino - Son excès de confiance par moment - Moins il a de temps pour agir, moins il sera dangereux - A peur de sortir du Kekkai car le Prince Marchand pourrait l'attendre à la sortie - Malgré sa force magique, il semble toujours avoir besoin de ses catalyseurs pour économiser de l'énergie - Beaucoup de formules et langues mortes à retenir pour incanter ses sorts - Ne connaît pratiquement que la magie noire et sa spécialisation - Les malédictions demandent beaucoup de temps et d'éléments pour les rituels

†Points forts ►
Magie noire oubliée et puissante - Les malédictions ont des effets sur le long terme et difficilement expiables (magie blanche nécessaire) - Sa magie est discrète et pourra surprendre - Son charisme convainquent - Forte résistance mentale - Bonne polyvalence durant les combats grâce aux maléfices



Mental et Caractère



Lino est un parasite social, profitant de la gentillesse des gens ou de leur fragilité pour s’enrichir. Il n’hésitera pas à maudire quelqu’un pour son propre intérêt. Son comportement est parfois dangereux, prenant des risques sérieux, mais c’est quelqu’un qui réfléchit beaucoup aux conséquences de ses actes. Il a toujours un plan B. Une sortie de secours. Il aime connaître les lois et les interdictions, afin de les faire franchir à ses ennemis, leur attirant des ennuis, afin d’en profiter. C’est un peu la loi du marché incarné. Il créer l’offre avant de créer la demande.

Mais tout n’est pas qu’une question d’argent. Même en tant que maléficieur, il est capable d’avoir des amis et même de se montrer sympathique. Mais il ne le sera pas s’il n’y gagne rien derrière. Il ne fait naturellement confiance à personne, car personne n’est digne de confiance. Il est donc solitaire, parfois nostalgique. Le camp qu’il choisira, sera le camps du plus offrant. Capable de trahir, comme de protéger ou de tuer sans regret, un marché est un marché et le contrat devra être respecté.

Cependant et à son grand regret, Lino est très étourdi. Il oubliera votre nom après votre première rencontre avec lui, plusieurs fois peut-être. Il n’est pas très agile avec les noms. L’origine de son étourdissement, est purement naturelle. Il a bonne mémoire, il trie juste très mal les informations qu’on lui donne… Il prend ce qu’il l’intéresse et jette le reste, un profiteur quoi, ça colle bien avec tout ce qui a été dit plus haut…

Son attitude et son style vestimentaire est fait pour attirer la confiance des autres. On dirait quelqu’un a qui on pourrait faire confiance, se confesser, partager des secrets. Quand il parle, sa voix douce nous détend et nous relaxe, elle est apaisante, calme et sereine. Mais en gardant le même ton, elle peut devenir froide et sans répit, tout dépend de la discussion et du contexte.
Sa culture et ses connaissances lui permettent souvent d’obtenir la place de leader dans les groupes d’élèves. Mais seulement s’il le veut vraiment. Tout dépend, de l’intérêt de cette place.

Les Humains sont aussi important que les Monstres à ses yeux. Ils ont même plus d’argent que les Monstres. Tout dépend naturellement, de la valeur de la personne. Même si les Humains, sont bien plus facile à manipuler ou à maudire que les Monstres.

Vous l’aurez compris, Lino est remarquablement perfide. Représentant parfaitement une personne chaotique et neutre. Mais tout le monde à des défauts et personne n’est infaillible. Sa confiance en soi pourrait bien un jour lui jouer des détours.

Une chose qui le rebute un peu, c’est la fameuse poignet de main ou la bise sur la joue. Ce n’est pas quelqu’un de très tactile. Mais au-delà de l’aspect tactile de la chose, il ne voit pas pourquoi il devrait serrer la main de quelqu’un pour conclure un accord ou le saluer. Lino estime qu’un marché et un marché et qu’à partir du moment où il accepte, il l’accepte ! Saluer quelqu’un ne nécessite pas de venir lui faire une accolade, c’est juste idiot pour lui. Un signe de tête, une courte parole, c’est amplement suffisant.

La sociologie est un bon moyen pour mieux berner les gens. Il est curieux sur la façon de penser des gens, sur leurs idéaux et leurs pratique du quotidien. Il ne se lancera pas dans l’analyse complète de votre façon de penser, mais il aime savoir qui il a en face de lui.

† Matières Favorites ►
1. Magie & Sortilèges (magie noire hautement prioritaire)
2. Culture Humaine
3. Philosophie

† Matières Détestées ►
1. Sport
2. Mathématique
3. Informatique



Histoire




A 18 ans, j’étais un jeune sorcier. Plein d’ambition et plein d’argent… Je venais d’une famille riche, qui n’a pas spécialement de renommée internationale. Ce sont des nobles, comme n’importe quels autres nobles Grecs. Ma famille faisait tout de même partie des familles les plus riches de Grèce, mais rien de comparable avec certaines familles des Etats-Unis ou du Japon. J’étais donc aisé, mais pas célèbre. Tant mieux, je ne recherchais ni la gloire, ni la célébrité. Pour moi tout ça n’est qu’une illusion. C’est mon père qui m’avait tout appris. Lui ce grand fataliste, qui n’a même pas pleuré le jour où sa femme a été assassinée. C’est vrai que ma mère n’avait pas vraiment fait attention à qui elle avait parlé. Elle avait tenté de négocier avec une autre famille noble, résidant en France. Elle n’en est jamais revenue. Cette famille Française était une bande de gangsters de la première heure, famille composée de goules, d’un couple de vampire et d’esclaves mort-vivants… Mon père l’avait laissé faire, il a culpabilisé quelques temps, puis en cherchant, il a apprit qu’elle avait très mal négocié et agi. Il avait prit contact avec la famille Française, s’excusant du désagrément, leur promettant de ne plus jamais leur parler, en échange d’aucune attaque de leur part envers sa famille.

Heureusement je suis fils unique et je ne suis pas aussi bête que ma mère. Mon père m’entraîna à être un bon maléficieur. Quand je dis « bon », ça veut dire fort. Parce que la bonté est une faiblesse, je ne l’ai pas apprise. Lui, mage noir, m’entraîna vers la voie la plus sombre des sorciers. Nous n’étions pas méchants pour autant, mais impartiales et travailleurs. Mes boucles d’oreilles viennent de mon père, ce sont des catalyseurs, elles me permettent de ne pas trop m’épuiser face à nos entraînements intensifs. Mon père n’a pas non plus que ça à faire. Deux à trois heures par jour étaient cependant le minimum pour connaître son potentiel et avoir une bonne marge de progression. Il m’appris ainsi différents rituels, maléfices et malédictions. Mon choix de la magie noire se tournant ainsi vers la branche des malédictions. Maléficieur, c’était ce que je voulais devenir, c’était ma ligne de conduite. Les boules de feu ne m’intéressent pas, elle ne me rapportent rien, tandis qu’une peine de cœur par exemple, ça peut me rapporter gros.

Mes capacités devenant intéressantes, mon père accepta de m’entraîner sur ses propres clients récalcitrant. Je m’entraînais alors sur les Humains, pendant un certain temps. Certaines difficultés m’ont notamment appris à faire des rituels très complexes pour réussir à les maudire. Grâce à quelques offrandes, j’avais plus de possibilités. Je pouvais à présent maudire jusqu’à l’os, n’importe quel humain fragile mentalement. S’il n’était pas assez fragile pour se faire maudire facilement, je le fragilisais au préalable, grâce à quelques maléfices de la première heure. Le cumul des malédictions était une chose horrible, pouvant amener la personne au suicide s’il ne le supportait pas, les Humains sont fragiles après tout. Tout était une question de temps…

Mon père et moi étions de grands marchands, échangeant des business non fructifiant, achetant d’autres business plus prometteurs. Les commissions nous font vivre correctement, tandis que nos collaborateurs nous donnent des bénéfices non négligeables. D’après mon père, nous étions pile là où il fallait. C’est-à-dire, pas assez riches pour devenir une cible et pas assez pauvres pour ne pas nous faire respecter.

Concernant mon éducation traditionnelle, mon père, à l’époque, a voulu m’envoyer dans un lycée pour Monstres, le lycée Yokaï. Mais j’ai refusé. Parce que je ne voulais pas de professeurs qui n’avaient jamais fait leurs preuves. J’avais beaucoup d’estime pour mon père, je voulais lui ressembler, c’est vrai…
J’avais la même mentalité que mon père, à quelques différences près. Je ne suis pas fataliste, mais opportuniste. Un profiteur qui caractérise parfaitement l’égoïsme de mon père. Mais j’étais aussi très étourdi. J’oubliais les noms des personnes importantes que mon père me faisait rencontrer. C’était frustrant pour lui, mais il fallait bien que je ressemble à ma mère sur un point…

A l’âge de 20 ans, mon père m’apprit une histoire qu’il avait lui-même appris il y a quelques années. A l’époque, disait-il, cette histoire n’avait pas d’importance, ni d’ampleur. Il n’y croyait même pas. Jusqu’au jour où il a rencontré le personnage principal de cette histoire. Le Prince Marchand.

Sans vouloir tout vous raconter. Le Prince Marchand réussit à corrompre mon père, faisant entrer notre famille dans son réseau. J’en faisais donc maintenant partie sans vraiment le vouloir. Nos vies changèrent alors. On nous donna des ordres, des missions, des quêtes pour obtenir des récompenses ou de grosses commissions. Mon père était emballé. C’est vrai qu’on gagnait plus d’argent, beaucoup plus même. Je commençais à m’inquiéter. Mon père était euphorique à chaque nouvelle mission. Il me répétait de ne pas m’en faire, car on était protégé par ce Prince Marchand et son réseau infaillible.

Mais rien, rien n’est infaillible. J’avais des réserves, des doutes concernant toute cette abondance de puissance et de sûreté. On parlait ici d’une personne faisant penser à un Dieu, de par sa réputation à travers le monde. Mais je n’ai jamais vu cet homme. Son ombre n’existait même pas. Des colporteurs venaient nous voir, nous donnant les missions, motivant mon père d’une manière beaucoup trop simple à mon goût…
Je commençais à devenir paranoïaque. J’émettais des doutes quant à l’influence qu’ils avaient. C’était trop beau, trop propre, trop sournois…

Un jour, à mes 22 ans, je décidais de prendre les choses en main. Mon plan prit forme rapidement. Je devais quitter cet engrenage au plus vite, quitte à laisser mon père derrière. Je lui disais « oui » à chacune de ses demandes, le temps que mon plan se finalise. Mon père ne voyait rien venir. Il me décevait beaucoup…

Mon plan prêt, je repris contact avec la famille Française qui avait assassiné mon père et je leur proposai un marché. Je leur proposai d’abattre mon père. En échange, je leur donnerais 50 % de mon héritage familiale. A condition qu’ils acceptent de me marier avec leur fille, Marie Delacour, légitime héritière familiale. Étonnamment, la famille Française m’insulta à cause de mon culot, refusant mon offre, me précisant qu’ils n’accepteraient ma proposition que si je leur donnais 100 % de mon héritage… Je leur répondis que j’acceptais leur proposition. 100 % de mon héritage, en échange d’un mariage. Cela pouvait paraître fou. Mais je savais ce que je faisais. Ils acceptèrent alors, attirés par l’argent facile qu’ils allaient obtenir. Prétextant une mission du Prince Marchand en France, j’ai réussi à convaincre mon père de me laisser partir, et il me souhaita même une bonne réussite dans ma mission… Tout se passa alors comme prévu. Désormais marié, j’appris la mort de mon père, assassiné par ma nouvelle « famille » Française. Je changeai alors de nom pour le leur, me nommant désormais Monsieur (avec l’accent Français) Lino Delacour.

Mais il y a une chose que les Delacour ignoraient. C’est que personne ne pouvait nuire au business du Prince Marchand sans conséquence… En éliminant mon père, le business entre mon père et le réseau du Prince Marchand, n’était plus. Les pertes du Prince Marchand étaient donc là, il ne restait plus qu’à voir si la légende concernant sa violence et sa vengeance étaient vraies. J'avais pris soin de laisser quelques indices dans ma demeure en Grèce, afin de "guider" le Prince Marchand vers la famille Delacour... Les indices étaient subtiles. De fausses lettres d'insultes, des numéros de téléphone raturés, etc... C'était largement suffisant !

La famille Française me faisait totalement confiance, car elle avait reçu l’argent et je leur paraissais fortement sympathique, y compris envers Marie. Pourtant, je n’appréciais guère leurs blagues sur le fait de vouloir me dévorer ou me sucer le sang de sorcier jusqu’à l’os...

Alors que l’attaque du Prince Marchand se faisait attendre, je repris en main la lettre du lycée Yokaï, que j’avais pris soin de prendre avec mes affaires avant de quitter mon père. J’entrepris alors le voyage jusqu’au fameux lycée, en disant à ma nouvelle famille que j’avais besoin de voyager pour négocier de nouvelle affaire pour eux, ça paraît simple dit comme ça, mais j’avais créé un parfait mensonge, trop long pour vous le raconter.

Avant le voyage, j’avais placé des dizaines de caméras, camouflées par ma magie, dans presque chacune des pièces de la maison familiale. Je pouvais absolument tout voir avec mon téléphone portable. Lorsque j’étais sur la route pour aller vers le lycée, à mi-distance environ, j’allumai mon téléphone, je voyais le spectacle enfin arriver. Des hommes et des femmes, de puissants mages et créatures attaquèrent la maison et la famille Française. J’observais et j’entendais avec mes écouteurs, la boucherie qui se déroulait alors sous mes yeux…

Le but derrière tout ça, c’était que toute la famille Française meure. Car je devais être le seul survivant. Pourquoi ? Vous n’avez toujours pas compris ? Pour empocher l’héritage…

Je me suis marié, non pas par amour ou désespoir, mais par cupidité. S’ils mourraient tous, j’allais empocher leur héritage, qui venait d’englober le mien !

C’était parfait et minutieusement calculé. Dans l’avion, je jubilais littéralement sur mon siège. Dans quelques mois, voire quelques années, j’allais pouvoir réapparaître et toucher le gros lot. Le temps pour moi de me cacher au lycée Yokaï vers lequel je me dirigeai, espérant être protégé de la colère du Prince Marchand, s’il découvrait ce que j’avais fait…

Après quelques jours, j’étais enfin arrivé à l’arrêt de bus menant jusqu’au lycée. Le bus était là et le chauffeur m’attendait. En montant, je lui demanda si c’était bien le bus pour aller au lycée YokaÏ, mais ce n’était plus le cas. Il me parla qu’elle avait changé d’emplacement et de nom, elle se nomme désormais, l’université Shinsei. C’est vrai que le bout de papier de mon enfance datait un peu. Peu importe, je dirais même temps mieux, une université c’est toujours mieux qu’un lycée en théorie. Le bus démarra et en quelques minutes, sans vraiment comprendre la route que je venais de faire, j’étais arrivé. Les quelques affaires que j’avais prises avec moi étaient principalement constituées d’affaires scolaires. J’espère que les professeurs de l’université sont compétents. Mais surtout, j’espère qu’il y a des élèves ou un professeur mage noire parmi eux. J’ai besoin d’en apprendre plus sur mes compétences, j’ai aussi besoin d’alliés au cas où les choses tournent mal lorsque je sortirais. C’est drôle, je vais devoir me faire des amis, quitte à les berner jusqu’au moment fatidique. Je pourrais peut-être même me faire un peu d’argent, qui sait ?

Spoiler:
 


PSEUDO


† Pseudo
► Cuppl / Aki
† Âge
► 23 ans
† Avez vous lu le règlement ?
► Ok by Raven
† Comment as-tu connu le forum
► Ancien
† Avis sur le forum
► C'est le seul forum auquel j'ai toujours accroché le plus, donc méga bien ?
† Étiez-vous sur le forum Rosario Vampire ?
► Oui
† Présence
► Régulière
† D'autres comptes

† Quelque chose à rajouter jeune Yokai ?
► Let's RP !


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'





Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 258
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Lino Érèbe Dim 20 Aoû - 18:19
Hi my Child

Validé Rang A- ;)

Tu peux d'ores et déjà te choisir ton Aile de dortoir, t'inscrire dans un club si tu le souhaites, et rechercher compagnon de rp sur la chatbox ou le topic dédié à cela. N'oublie pas non plus de recenser ton avatar la et de choisir ta classe ici, si tu es un élèves!

Et surtout n'oublie pas de votez pour nous sur les Top-Sites ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Michiyo Lino
» Loonaa Lino
» L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. [PV : érèbe]
» Le dernier ingrédient. (Libre/Michiyo Lino)
» Lino Martinez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: