Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Initiation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Initiation Mar 8 Aoû - 19:22
La présence de Dhaval à l'Université Shinsei était riche en apprentissage. Le jeune étudiant avait ainsi accès à une éducation de loin supérieur à celle qu'il aurait eu dans son village natale. De ce fait, l'élève faisait de son mieux pour accumuler autant de connaissances que possible. Malgré le nombre d'avantages à étudier loin des lieux qui lui étaient familier, Dhaval avait du mal à s'habituer à la vie dite civilisée. Heureusement, les similitudes permettaient à l'étranger de trouver ses repères. Il n'y avait pas de chasseurs, mais des livreurs. Il n'y avait pas de chef, mais un directeur. Il n'y avait pas d'anciens, mais des professeurs.

Ce qui posait le plus problème, c'était la discipline. Tout était chorégraphié, du début à la fin de la journée et peu permettaient de varier un quotidien sans surprise. Au début, Dhaval profitait de ses expériences nouvelles pour se distraire, mais au bout d'un temps, les nouveautés devenaient banales. La nourriture était bonne et même varié, mais les quantités permises étaient si petites. Pour chaque sujet d'intérêt, il y avait deux sujets sans importance. Être « humain » pendant de si longues périodes était d'autant plus ennuyant et limité.

En somme, Dhaval s'ennuyait. Il avait besoin de bouger et de se divertir s'il voulait tenir tranquille lors de la prochaine journée. C'est pourquoi le club d'arts martiaux avait attiré l'attention de l'étudiant. Frapper et se faire frapper était à la base de nombreuses activités dans son village. Sûrement, il y aurait quelqu'un capable de briser la monotonie de la journée en ces lieux. Certes, être contraint à l'intérieur pour se battre devait être une tradition locale, mais Dhaval était loin de chez lui, alors, pourquoi pas?

C'est plein de confiance que l'étudiant se présenta au dojo, après avoir passé au travers des quelques pages de formalités. Apparemment, il fallait un consentement écrit pour se taper sur l'un l'autre en ces lieux. Dhaval se dit que c'était sûrement dû à la disparité entre les capacités de chacun. Tous ne venaient pas d'une tradition guerrière et un rakshasa savait apprécier les capacités de survie de nombreuses espèces, même si elles se faisaient au détriment de la force brute.

Avec tout ce que Dhaval avait dû accepter pour être autorisé à participer aux activités du club d'arts martiaux, l'élève fut déçu de simplement marcher dans le dojo sans devoir se battre pour entrer ou quelque chose du genre. Plus surprenant encore, il était seul. N'étant pas venu pour rebrousser chemin, Dhaval pris place dans les lieux d'entraînement. C'est en regardant l'heure qu'il compris la situation. L'heure du souper n'était pas terminée. L'appétit du jeune homme était malheureusement plus étendu que la quantité de nourriture qui lui était permis de manger. C'est en quelque sorte pourquoi Dhaval ne traînait jamais plus que nécessaire dans la cafétéria, pour éviter les tentations. Il était dans les premiers entrés, pour éviter une longue file, et donc, dans les premiers ressortis.

Ne sachant pas trop quoi faire, Dhaval s'échauffa un peu. Être limité à une forme humaine était contraignant. Ce corps était fragile, alors mieux valait ne pas sauter d'étape. Au mieux, quelqu'un sur qui cogner se présentera entre temps. Au pire, il devait bien y avoir des trucs à frapper dans le coin. Dhaval avait plusieurs notions d'arts martiaux rakshasa, qui partageaient plusieurs points commun avec les arts martiaux de l'Inde ancienne. Toutefois, dû à son jeune âge, il avait encore beaucoup à apprendre et n'avait certainement pas les aptitudes nécessaires pour affronter un véritable guerrier en duel loyal. Qui plus est, à parts le maniement des armes, les formes de combats de corps à corps n'étaient pas utilisable en forme humaine, ça, c'était les cours avancés et au mieux, il était dans la catégorie intermédiaire.

Dhaval était hésitant quant à ses capacités réels, n'ayant que des jeunes rakshasas de son âge comme point de repère. À ce niveau, il était bon, presque doué, mais ici, dans cette contré éloigné, que valait Dhaval? Cessant de se préoccuper l'esprit, le jeune homme repris ses échauffements. Au mieux, il allait mordre la poussière et apprendre. Au pire, il allait s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Sam 19 Aoû - 21:38
(techniquement le kekkai est encore en vacance vu que c'est milieu aout, normalement), c'est pas très long mais jsuis pas dans 'linspiration après ce retour de vacance :p


Une nouvelle tête








La journée avait été agréable, comme toujours en cette période. N'ayant pas très envie d'occuper ses vacances en reprenant du service dans la "guerre" contre Fairy Tales, Vika avait décidé de passer une bonne partie de son été à continuer ce qu'elle faisait depuis un mois déjà. S’entraîner, faire des rondes, et gérer le club. C'était un peu redondant mais la demoiselle corbeau avait forgé son caractère et sa force sur la répétition, si bien qu'elle n'en ressentait aucune lassitude, bien qu'elle n'aurait pas été contre un peu d'agitation. Elle n'allait cependant pas se plaindre, l'année s'était écoulée sans qu'un batiment ne soit détruit, ce qui était une première dans l'histoire du kekkai.

Greg s'occupait de l'administratif et c'était bien gentil de sa part. Il était plus doué qu'elle pour ça et elle n'allait pas lui enlever ce plaisir (si tu passes par là...). Il était lui aussi resté pour les vacances, et s'il s'était absenté une semaine, il était toujours là à l'épauler dans le dojo. Ils n'avaient, d'ailleurs, pas reparlé de leur dernière grosse discussion, mais c'était ainsi. Il l'avait prévenu d'une nouvelle inscription, ce qui n'était pas forcement courant à cette période de l'année mais qui n'en demeurait pas moins la bienvenue. Elle ne l'avait pas encore croisée, et elle avait été à l'affût toute la journée, et c'était presque déçue qu'elle était partie manger. Repas qu'elle écourta très vite, puisque Naessala lui indiqua que quelqu'un se trouvait au dojo, et qu'il ne l'avait jamais vu. Cela devait être lui. Vika termina donc en vitesse et sa digestion lui ferait surement regretter plus tard.

Elle étendit sa vision à mis chemin pour être certaine qu'il n'avait pas rebroussé chemin, et fut satisfaite de percevoir la tache de vie au loin. Parfait. Elle pressa le pas pour le rejoindre pendant qu'il s'échauffait dans la salle principale. Elle ne prit pas le temps de se changer pour ne pas perdre plus de temps et le laisser livré à lui même trop longtemps. Elle s'annonça par une entrée peu discrète, et c'est très simplement qu'elle se présenta.


"Bonsoir. Je suis Vika Nightwing, gérante élève du club. Je peux t'aider?"

Après tout, cela pouvait tout aussi bien être un élève de passage et pas forcement son inscrit récent. Elle n'en restait pas moins cordiale et détendue, elle n'avait pas l'impression qu'il soit pour le moment dangereux, ni même agressif. Les quelques mouvements qu'elle avait pu distinguer avant d'entrée lui laissait entendre qu'il était un homme de culture également.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Mar 22 Aoû - 18:06
Une voix. Individue de sexe femelle. Plus âgé. Légère. Repas convenable.

Les facultés sensorielles humaines étaient définitivement limitées. Dhaval sursauta à la présence de la dénommé Vika. Sous la surprise, l'instinct de l'élève pris le dessus un court instant. Ayant faim, c'est naturellement l'instinct de chasse qui s'éleva dans le chaos régnant dans la tête du jeune homme.

À ce moment, Dhaval entrepris deux actions contradictoires. En pleine échauffement, il entamait un mouvement, dans la direction opposé à Vika, alors que son désir de la chasse cherchait à le faire bondir sur l'arrivante. Ne pouvant se déplacer simultanément dans des directions opposées, l'élève se retrouva sur le dos, la tête provoquant un « toc » très sonore au contact du plancher.

« Aïe!!! »

Confus, Dhaval cherchait ses repaires. Se tournant alors vers Vika, il aperçu l'uniforme. Une étudiante. La jeune femme portait un bandeau sur ses yeux. Choix vestimentaire intrigant. Les autres détails avaient perdus leur importance après que la raison eut convaincu le reste des pulsions qu'elle ne représentait pas un repas ou une proie.

Deux nouvelles pulsions faisaient surface. Une soudaine frustration de donner une impression aussi maladroite et une pointe d'orgueil afin de rectifier la situation. Il devenait évident que Dhaval perdait le contrôle. L'élève se leva donc, tâchant de ne pas trop laisser paraître son embarra. L'élève força un sourire sur son visage dans une tentative désespérée de rire de sa performance.

Avant de se présenter à son tour, Dhaval se dirigea vers ses affaires qu'il avait poser au sol précédent son échauffement. Avant de sortir une flasque, il donna à celle-ci l'apparence d'une bouteille d'eau. D'un geste rapide, Dhaval ouvrit le bouchon, bu une gorgé et referma le contenant. Le Rakshasa aurait légitimement bu de l'eau à ce moment, mais le plus important étant de retrouver sa stabilité mentale. Le sang contenu dans la flasque avait mauvais goût, dû aux diverses produits visant à garder le sang liquide et à prévenir sa détérioration, mais du sang restait du sang. Toutes les pulsions qui s'affrontaient dans la tête de Dhaval se turent. La soif de sang avait prioritée. Cette soif repue, les pulsions s'atténuèrent. Elles n'avaient plus besoin de se battre, du sang avait été bu.

De retour au calme, Dhaval s'inclina devant Vika, coutume locale. Évidemment, l'élève n'avait aucune maîtrise des subtilités de la chose, alors il ne portait ni attention à l'angle où à la durée. À un moment, « c'était l'effort qui compte », ne serait plus une excuse valable, mais la liste des priorités étaient longue avant de revoir cet aspect de la vie en société.

« Je suis Dhaval du clan Saradaar. Je me suis inscrit au club d'arts martiaux et ont m'a dit que c'est ici que je pouvais aller pour frapper des trucs. »

Première impression, 0. Situation embarrassante, 1.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Jeu 31 Aoû - 10:20
Excuse-moi, jpensais que j’aurai un mail automatique pour me prévenir, ce qui n’était pas le cas du coup j’ai pas vu ta réponse !


Une nouvelle tête








Vika retint sans frémir le sourire qui la démangeait. Elle avait provoqué cette chute en surprenant l’individu et elle n’aurait pas été très correcte si elle s’était moquée en plus de cela. Elle lui laissa donc le temps qu’il lui fallait pour retrouver sa contenance, et elle ne sortit pas de son mutisme alors qu’il buvait un liquide qu’elle connaissait bien. D’une part parce qu’elle n’aimait pas faire étalage de sa vision hors norme, d’autre part parce que c’était une chose qui pouvait presque passer pour normale ici. Nombre de monstre avaient leur rituel, leur grigri pour garder le contrôle. Tant qu’il ne se servait pas n’importe où, sur n’importe qui, et n’importe comment, elle n’avait rien à y redire même. Il s’inclina, se présentant, et cette fois, elle ne put retenir le petit rire qui lui traversa la gorge en l’entendant.


"Bienvenue parmi nous, Dhaval. C’est effectivement le meilleur endroit pour taper sur des trucs sans se faire poursuivre par l’administration après."

Au moins il ne tournait pas autour du pot et c’était quelque chose que la femme corbeau appréciait, en général. Elle n’allait pas, de toute façon, faire une fixette sur cette première chute. Alors elle continua, parlant du club :

"Si tu veux te faire la main sur les mannequins de bois, il y’en a une vingtaine dans la salle la plus au nord. On a un élémentaire de Nature qui nous en fait pousser trois fois par jour, alors c’est pas bien grave s’ils sont réduits à l’état de copeaux. T’as aussi les traditionnels murs de paille, si tu préfères. Juste ici –elle pointa la porte de l’autre côté de la pièce- c’est la salle d’arme, avec tous nos équipements d’entrainement. Pour les monstres les plus massifs, ou qui sont naturellement dangereux pour les bâtiments, on a aussi une zone extérieure pour les affrontements amicaux. Pour le reste, ce sont des salles plutôt classiques."

Ils avaient encore un bon moment avant que les habitués du soir ne viennent dans les locaux. Bien entendu, rien ne l’empêchait de venir à l’heure qu’il souhaitait, mais c’était toujours plus agréable avec du monde autour. La plupart du temps.

"Tu pratiquais déjà avant de venir ici ? Si oui, quoi donc ? Si non, qu’est-ce que tu aimerais faire ?"

Il était en train de s’échauffer, tout a l’heure, donc elle l’imaginait déjà pratiquant. Ce n’était pas quelque chose qu’on improvisait, en général.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Jeu 31 Aoû - 20:47
Dhaval pouvait ressentir des pulsions de douleur derrière son crâne. Sa chute au sol avait été plus douloureuse que le jeune homme aurait aimé faire croire. Se massant l'arrière de sa tête, l'élève ne cacha pas sa surprise quant aux dires de Vika.

Réduire des mannequins en bois à l'état de copeaux?
Terrain extérieur pour protéger les bâtiments?

Ce que Dhaval ne comprenait pas, c'était comment est-ce que l'on pouvait accomplir ces choses tout en respectant la règle de garder une forme humaine en tout temps? Est-ce qu'un simple club avait droit à l'exemption de cette règle?

Dans ce désordre de questions et d'une vive et inconfortable douleur, Dhaval chercha à répondre à la question qui lui était posée.

« J'ai pratiqué quelques trucs par chez moi, oui, mais je pense pas pouvoir m'en servir ici. Je n'ai jamais appris en me battre en forme humaine et encore moins dans un tel endroit. Quant à ce que je veux faire, bah, apprendre à se battre comme un humain me parait utile. »

Le rakshasa fut surpris de constaté qu'il avait réussi à garder sa taille presque stable durant ce brève échange. Ses pensés contradictoires, sa douleur, sa soif, et l'incertitude de s'il devait prendre une position de combat, laissait son propre corps perplexe, incapable de déterminer s'il devait réduire sa taille afin de mieux se soustraire aux regards, ou de l'augmenter afin de devenir plus menaçant.

Par chance, maintenant qu'il était en contrôle, Dhaval pouvait empêcher son instinct de faire grandir sa forme pour dominer celle de Vika. C'était après tout typique d'un rakshasa. Ces derniers avaient toujours l'avantage de la taille dans les combats. Presque toutes les manœuvres en tenait compte. Or, Dhaval n'avait aucune intention de paraître plus fort qu'il ne l'était, pas cette fois. Le jeune homme était déjà d'une taille similaire à celle qui avait le poste de gérante et c'était mieux ainsi.

« Au fait, vous faite de la magie ou du combat physique ici? »

L'élève ne s'était pas préoccupé de la définition d'«art martial» jusqu'ici, mais il se souvint in extremis que plusieurs définition n'étaient pas les mêmes en dehors de son clan. Un art du combat utilise logiquement tous les outils à la disposition du pratiquant, bien que les arts spécifiques se concentrent sur un ensemble prédéterminé de ces outils.

Les arts martiaux rakshasa utilisaient tous, d'une façon ou d'une autre, des facultés dites magiques en ces lieux. Une utilisation exclusivement de la magie ou du physique ne servait qu'à des défis amicaux. Quand était-il de ce club? Est-ce que la magie était une forme de tricherie? Devait-elle être annoncée au préalable?
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Mar 5 Sep - 11:43

Une nouvelle tête








La demoiselle corbeau nota les informations dans un coin de sa tête. Elle allait voir de la nouveauté si jamais le nouvel arrivant utilisait sa forme de monstre. Elle n’avait, d’ailleurs, pas forcément remarqué le grandissement de celui-ci, constatant qu’il était plutôt grand, comme elle. Il n’était surement Japonais, ou était une créature de constitution robuste. Il s’était, vraisemblablement, fait mal en tombant, si bien qu’elle demanda :


"Tu veux un peu de glace pour ça ? Encore désolée de t’avoir ainsi surpris. Pour le club, il y a deux branches. On va effectivement apprendre les arts martiaux humains. Cependant, et c’est presque malheureux de dire cela, le monde n’est pas simple pour les monstres, et il est aussi nécessaire qu’ils maitrisent leurs pouvoirs, et d’autant plus en situation de combat. Ça m’a sauvé plus d’une fois-là vie. Du coup, sur autorisation de la part d’un professeur de maitrise des pouvoirs, et de la mienne, il est possible aux élèves d’utiliser leur pouvoir dans le cadre du club, pour s’entrainer, ou s’affronter amicalement. Il te faudra donc passer par là toi aussi, si tu le souhaites. C’est seulement pour éviter les pouvoirs trop puissants pour être encore contrôlable ou les personnalités alternatives trop dangereuses."

Il n’y avait que peu ou pas d’accident. En général, les nouveaux affrontaient d’abord les plus forts du club, qui se retenaient pour l’occasion. L’idée était, qu’en cas de dérapage, ils soient plus à même de réagir et d’éviter les blessures. Avec le temps, le nombre d’adversaire s’élargissait et s’affrontaient des élèves de niveau équivalent. Cette organisation avait permis la relative sécurité physique de tous les membres. Et dans le pire des cas, l’infirmerie n’était pas très loin, et il y avait plusieurs canaux de communications rapides entre celle-ci et le dojo, que ce soit par interphone ou simplement par l’intermédiaire de ses corbeaux.

"Tant que tu n’es pas un danger pour les autres, rien ne t’empêche de t’entrainer à ce que tu veux. Les monstres n’ayant pas forcement de pouvoir de combattant s’entrainent aux disciplines plus humaines, et il y a des cours de nombreux arts martiaux pour tous les intéressés. C’est comme ça que j’ai commencé, rien ne t’empêche de faire pareil !"

Cela en avait perturbé plus d’un. Beaucoup étaient partis aussi, après avoir constaté que le club n’était pas un défouloir pour utiliser ses pouvoirs sur plus faible que soi, pour sa seule satisfaction personnelle. Il y avait un certain état d’esprit à adopter en arrivant ici, et ceux qui s’y refusait finissait par quitter le club. Avec pertes et fracas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Mer 6 Sep - 19:38
« Oui, j'aimerais de la glace. »

C'était inhabituel, on proposait à Dhaval d'outrepasser certaines règles du chef, du moins de le faire légitimement. L'utilité de ce club aux yeux de l'élève changeait assez significativement suite à cette révélation. Ce battre comme un humain était utile d'un point de vue particulier. Apprendre comment réagit une proie permet d'anticiper ses gestes. Or, à moins d'être un prédateur aguerrie, ce genre de stratégie n'apporte que peu de résultat positif. C'était la raison pourquoi les anciens combattants apprenaient aux jeunes les mouvements humains uniquement plus tard.

Ce qui serait vraiment utile pour le jeune Rakshasa, c'était de parfaire ses compétences, comme s'il était toujours dans son village. Ça, c'était définitivement un affront envers le chef des lieux. Si le club d'arts martiaux disposait du privilège d'exempter ses membres de ces règles, alors Dhaval pourrait continuer son entraînement et peut-être même devenir meilleur!

« Donc, si j'ai bien compris, si on m'autorise, je pourrais m'entraîner pour de vrai? Et avec d'autres personnes!? »

Le jeune homme démontrait son anticipation sans aucune retenue avec un brin d'excitation, jusqu'à ce qu'il soit rappeler à l'ordre par sa contusion au crâne.

« Ce n'est pas que je ne veux pas apprendre comment se bat un Humain, mais je ne me servirai jamais de ces trucs à moins de chasser un Humain ou un truc qui se bat de la même manière. »

Sous cet enchaînement d'émotions positives, Dhaval senti une pression contre sa taille. Instinctivement, il su qu'il avait « oublié » de contrôler ses dimensions. Décidément, il ne faisait rien pour aider son cas. Le jeune homme renversa le processus de croissance qui lui avait donné quelques centimètres de plus que Vika et augmenté la tension de sa ceinture. Voilà qui ne lui donnerait certainement pas une impression d'être en contrôle de ses pouvoirs.

« Je ne veux pas de faux espoirs. J'ai des problèmes avec ma forme humaine. J'ai soif de sang. Je suis violent quand je suis affamé. Je ne suis pas gentil en combat. Est-ce que j'ai une chance d'être autorisé à me servir de mes pouvoirs? »

Le rakshasa n'était pas doué pour toute forme de négociation. L'empathie n'était pas le fort d'une espèce qui voyait toute créature pourvu de sang comme d'un repas potentiel. Dhaval avait quelques points positifs, mais pour lui, si ses défauts ne répondaient pas aux critères de sélection, alors l'énumération des qualités était superflue.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Jeu 7 Sep - 17:07

Une nouvelle tête








Naessala s’envola en entendant la demande du nouveau membre, il irait chercher la poche froide, permettant à Vika de continuer sa discussion sans s’interrompre. Il fallait croire qu’elle avait touché un point important parce que le changement d’aura était perceptible. Elle venait d’agiter une sucette devant un enfant.


"Tout à fait. Les élèves peuvent de toute façon se transformer dans la forêt. Le club étend cette autorisation ici. C’est plus facile d’aider les gens à se contrôler si on peut voir comment ils s’y prennent. Pour les autres personnes, c’est un peu plus délicat, mais c’est possible, oui."

Cette fois, le changement était physique. Elle l’aurait juré, il était plus grand qu’elle. Et maintenant, il s’était rétréci. Voilà qui était peu commun, et c’était surement lié à sa forme. Elle n’en fit pas mention, cependant, mais nota l’information. Cela devait être bien pratique. Son corbeau revint dans la salle, la poche froide au milieu du bec, venant se poser sur son épaule. Elle attrapa la poche en remerciant son familier, pour s’approcher du rakshasa et lui tendre l’objet. Elle répondit d’un ton un peu plus grave cependant.

" Attention. Nous cherchons ici la défense, pas la chasse. Je ne sais pas ce que tu es, mais je n’encourage pas la violence envers les plus faibles. Nous sommes ici pour apprendre à vivre en harmonie avec les humains, pas à apprendre à les tuer plus facilement."

Cela n’excluait pas automatiquement Dhaval du club. Juste qu’il allait vite devoir apprendre qu’on était pas là pour ça. Au moins, il n’avait pas essayé de lui faire croire quoi que ce soit. C’était le genre d’individu qu’elle appréciait le plus. Quand elle n’avait pas à leur tirer les vers du nez, c’était beaucoup plus simple pour elle, qui n’appréciait que peu les mensonges.

"Au moins, tu ne t’en caches pas. Si ce n’est qu’une question de faim, tu dois pouvoir obtenir une dérogation pour obtenir plus. Je peux t’aider à ça, d’ailleurs, en tant que chef du Comité. Quant à ta non discipline en combat, ne t’en fais pas. Tu ne seras pas le premier. Tes premiers adversaires seront nécessairement les plus forts du club. C’est plus prudent, pour la vie de tes adversaires, mais aussi pour apprendre la retenue, l’humilité et réduire l’aspect mortel de l’affrontement. Et tout sera mis en place pour ne prendre aucun risque sur tes premières démonstrations. C’est une opportunité offerte, mais c’est aussi un contrat. Pour obtenir des privilèges, il faut remplir les obligations qui vont avec. "

Le directeur avait bien compris ses arguments. Elle avait eu des résultats par le passé, et il y en avait eu encore cette année. Elle avait eu des récalcitrants pourtant, certains étaient partis, d’autres étaient restés et s’était calmés. Dhaval ne ferait pas exception à la règle, même si elle devait pour ça s’occuper personnellement de lui.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Jeu 7 Sep - 18:47
Dhaval attrapa vivement, mais avec un minimum de douceur, la poche de glace pour se la coller derrière la tête. Le contact froid le fis frissonner un moment, mais il eut tôt fait de revenir normal. La pulsion de douleur était diminuée et l'élève ne s'en portait que mieux.

Se concentrant sur les dires de Vika, Dhaval répondit par un large sourire, pas tout à fait dénué de malice.
« Bah, je n'ai pas de problème à vivre en harmonie avec les humains. Ça fait des siècles que mon clan et les humains, qu'on "vit ensemble". »

Aussi peu empathique qu'un rakshasa était, Dhaval ne chercha pas à provoquer inutilement la responsable du club qu'il souhaitait joindre. Apprendre à chasser les Humains plus efficacement, faisait parti de l'éducation de tout rakshasa. Ironiquement, la protection qu'offrait les Saradaar aux Humains impliquaient de plus en plus souvent, de tuer d'autres Humains. Non pas que Dhaval lui-même ait déjà chassé un humain, il était trop jeune pour ça.

Plus important que tout, Vika impliquait pouvoir l'aider à obtenir plus à manger. Juste pour ça, le raksahsa était prêt à suivre n'importe quel code moral, peut importe ses propres croyances. Si la dame dit que le club ne servait pas à chasser, alors le club ne servait pas à chasser! Une minute... est-ce que Vika a affirmé que Dhaval n'avait pas de discipline?

« Je suis discipliné! Je n'ai pas besoin d'apprendre la retenue ou l'humilité! »

Cette fois, Dhaval ne commis pas deux fois la même erreur et il garda le contrôle, du moins le contrôle de ses pouvoirs, parce que ses émotions, elles, n'en avaient pas. Il était question de son égo, ce n'était pas le temps de prouver à son interlocutrice qu'elle avait raison quand elle aurait dû avoir tord. C'était la raison de sa présence dans cet école, il avait été choisi justement grâce à sa discipline, sa retenu et son humilité. Aucun autre jeune de son âge ne l'égalait de ces domaines, alors pas question qu'on lui enlève ses seuls accomplissements!

« J'ai dit "pas gentil en combat", pas "pas discipliné". Fait moi affronter tes meilleurs combattants si tu veux! Bon, je vais probablement mordre la poussière... Et ça ne serait pas la première fois... Mais pas question qu'on m'accuse de ce que je ne suis pas! Les règles, je les respectent à la lettre! Mais compte sur moi pour trouver les failles et m'en servir. »

Ses frustrations dévoilées, Dhaval redonna la poche de glace à Vika, son visage et son comportement ne laissant plus aucune trace de la colère, que l'instant plus tôt, l'animait.

« Merci pour la glace! Je n'ai plus mal maintenant. Une chose est sûr, si tu peux m'avoir plus de nourriture, tu peux être certaine que je t'obéirai! Quand est-ce qu'on commence? »

Passage de la neutralité, à la colère et à la joie en moins d'une minute. Ce n'était pas un record, mais le jeune homme ne faisait que rarement plus rapide dans le domaine émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Lun 11 Sep - 15:35

Une nouvelle tête








Un être bien compliqué que voilà. Elle fit mine de ne pas avoir senti le sous-entendu étrange dans la voix de son interlocuteur. Elle fera attention, voilà tout. Si son clan tout entier chassait des humains pour vivre, cela se serait surement su. Vika lui laissait donc le bénéfice du doute. Il s’énerva vivement après qu’elle eut commenté sa discipline. C’était une réaction véhémente et son corps entier vivait l’émotion, qu’elle percevait vivement dans son aura jusqu’alors assez neutre.


"Doucement. Je ne voulais pas te vexer. Je voulais juste être certaine que tu avais bien compris tous les enjeux du club. Mais puisque cela semble te convenir, tout va bien. Cependant… Qu’entends-tu par exploiter les failles."

Comme toujours, il y avait moyen de contourner les choses. C’était même pour ça qu’elle étudiait le droit, et elle avait déjà changé plusieurs articles du règlement du club suite à certains cours. S’il souhaitait les éprouver, cela lui ferait une bonne leçon pour elle. Tant que cela ne provoquait rien de fâcheux. De type mort. Puis, comme si les quelques secondes d’avant ne s’était pas écoulé, il devint aussi jovial que possible. Et ce n’était pas pour la tromper, puisque son aura suivait. A moins qu’il ne soit un monstre capable de manipuler son aura, mais elle n’en avait pas recroisé depuis...

"Je donnerai ton nom à l’administration, en leur signifiant tes besoins. Comme toujours ça prendra un peu de temps, mais tu devrais pouvoir te resservir très bientôt. Après, ça reste la nourriture d’ici. Si tu veux commencer dès maintenant, tu peux profiter de l’absence des autres pour me faire une démonstration de tes pouvoirs, si tu souhaites toujours pouvoir les utiliser. Doit-on sortir pour cela ?"

Elle était là pour ça après tout, autant leur faire gagner du temps à tous les deux.

"Tu peux me prendre pour cible, je devrais normalement pouvoir m’en sortir. Si je te demande de t’arrêter, fais le immédiatement, sous peine de représailles."

Elle sous entendait qu’elle n’hésiterait pas à se défendre si elle l’estimait nécessaire. On était jamais à l’abri d’une mauvaise surprise, même si elle ne ressentait rien qui lui indiquait qu’elle n’était pas de taille.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Lun 11 Sep - 18:38
Avec une pointe de fierté dans son sourire, l'aspirant au club ne répondit pas immédiatement à la question de Vika. Entres autres, parce qu'il n'y avait rien à ajouter. Rien n'était infaillible. C'est une leçon qui fut durement enseignée au peuple rakshasa par la passé et dont les répercussions affectent encore le présent.

Le sourire de Dhaval s'estompa lorsqu'il compris que la responsable du club était prête à juger les pouvoirs du Rakshasa. Elle était la cible, donc la proie. Par contre, elle n'était pas une vrai proie, parce qu'elle exigeait de pouvoir tout arrêter. Ça signifiait qu'elle comptait laisser l'initiative à Dhaval, mais qu'elle utiliserait la force si la démonstration ne lui convenait pas. Donc, au final, ce n'était pas un combat. Vika n'était pas une proie.

Le rakshasa était un brin confus dans l'approche qu'il fallait utiliser. Fallait-il ménager Vika? Fallait-il tout donner et laisser la responsable du club juger elle-même quand elle en aurait assez? En tant que chef du club, elle devait être forte. Idéalement, Dhaval devrait utiliser ses pouvoirs progressivement, pour laisser à son adversaire décider quand elle en aurait assez, à supposé que le rakshasa soit même capable d'en venir à bout. Or, une approche progressive était contre-intuitif à la chasse. Changement de plan. Ce n'était pas de la chasse, c'était un jeu. Le but était de déterminer jusqu'où Dhaval pouvait pousser Vika avant qu'elle ne réagisse.

Sachant maintenant comment il allait opérer, le jeune homme fit signe qu'il était prêt à commencer. Vika avait un corbeau. Elle aimait sûrement son corbeau, alors mieux valait le laisser en dehors du jeu. Malgré son bandeau sur les yeux, la responsable ne semblait pas avoir de problème à savoir où se trouvait Dhaval. Le rakshasa avait une idée de comment ouvrir ce jeu.

Première partie du jeu. Confirmer les règles et détourner l'attention de Vika.

« À moins que tu ne sois plus grande que la pièce, je n'ai aucun avantage à prendre une forme qui puisse endommager le bâtiment. J'arrête dès que tu me le demandes. »

Deuxième partie du jeu. Surprendre Vika.

Dhaval recula de quelques pas, s'assurant que la distance qui le séparait de Vika était d'environ deux mètres. L'élève adopta alors une posture de combat plutôt particulière. Genoux légèrement fléchi et les bras le long du corps, le jeune homme était complètement de côté, exposant uniquement son flanc droit. L'étrangeté de la posture était qu'elle était trop haute pour être stable et qu'elle ne permettait pas d'attaquer directement.

« Je vais utiliser l'attaque fétiche de ma sœur. Elle l'appel: le câlin de la mort. »

Troisième partie du jeu. Offensive mentale.

Dhaval s'était positionné de sorte que Vika soit à la limite du plein potentiel de ses pouvoirs d'illusions. À cette distance, si Vika reculait, ne serait-ce que d'un pas, les illusions du rakshasa serait beaucoup plus facile à résister. Malheureusement, plus près et Vika pourrait inversement attaquer Dhaval sans même devoir faire un pas de positionnement. Comme la posture détendue du rakshasa avait pour but de tromper la vigilance de son adversaire, il ne pouvait se permettre d'erreur de positionnement. C'est principalement pourquoi Dhaval n'aimait pas beaucoup cette attaque.

Le jeune homme patienta un instant sans faire le moindre geste, pas de sourire, un visage neutre. Il fallait au rakshasa toute sa concentration pour parvenir à ses fins. Trois illusions seraient nécessaires.

La première illusion enveloppa Dhaval et Vika d'une bulle d’invisibilité. La jeune femme ne se rendrait probablement pas compte de cette illusion, puisqu'elle affectait uniquement ceux qui était à l'extérieur de la bulle. C'était une modification improvisée à l'attaque. Vika avait un corbeau et ils communiquaient ensembles, Dhaval en était à peu près certain. Ainsi, pas d'interférence, puisque personne ne pourrait voir le combat.

Une seconde après la première illusion, Dhaval ajouta une deuxième illusion, cette fois dirigée directement contre Vika. Cette illusion simulait la surdité.

Un instant après la deuxième illusion, Dhaval ajouta une autre illusion sur Vika, l'illusion de cécité.

La surdité et la cécité illusoire étaient différents de la réalité. Sous l'emprise de ces illusions, le sujet se pense aveugle et se pense sourde. La suggestion est si forte pour le cerveau qu'il souffre momentanément de ces maux. L'effet est particulièrement efficace quand le cerveau dispose de différentes facultés pour compenser les sens. Puisque le cerveau se croit aveugle et sourd, il devient aveugle et sourd mêmes aux facultés alternatives.

Malheureusement pour le rakshasa, cet état de super-cécité et super-surdité implique qu'un être avec des capacités dépassant la vision et l'ouïe aura tôt fait de comprendre que la situation n'est pas normal. Comme un Rakshasa ne dispose d'aucune capacité du genre, il n'est pas en mesure d'adapter son illusion en conséquence. Résultat, il est beaucoup plus facile de briser l'une ou l'autre des illusions avec assez de temps pour se concentrer.

Quatrième partie du jeu. Offensive physique.

Maintenir trois illusions à pleine puissance est d'autant plus épuisant pour Dhaval. Autre problème, impossible de savoir avec certitude si l'illusion est efficace. C'est pourquoi Dhaval s'envola pour passer juste au dessus de Vika, restant ainsi dans la bulle d'invisibilité. Il n'est pas rare qu'un combattant aveuglé attaque pour forcer son adversaire à prendre de la distance, ce que Dhaval ne peut pas se permettre.

Dès qu'il eut passé Vika, soit parce que ces illusions sont efficaces sur la jeune femme, soit parce qu'elle le laissa faire, le jeune homme agrippa la responsable du club par le dos et enlaça cette dernière de ses bras et de ses jambes. Le rakshasa dissipa alors ses trois illusions pour se concentrer sur la véritable attaque, le titulaire câlin de la mort.

Si Vika est surprise, alors elle se retrouva avec un élève d'une soixantaine de kilos sur le dos, d'un coup, puisque Dhaval s'était agrippé sans mettre pied à terre. Même si elle arrive à supporter cette charge, le poids du rakshasa augmente rapidement alors que la densité de ses muscles augmentent afin de permettre à Dhaval d’exercer une pression de plus en plus forte dans son étau. Dhaval se limite toutefois à une augmentation d'une dizaine de kilos, que Vika tombe ou reste debout. Sans prévenir, l'élève se dégagea alors de Vika pour rapidement reprendre une distance d'environ deux mètres.

« Normalement, je devrais enfoncer mes canines dans ta gorge et augmenter mon poids jusqu'à t'écraser. Contre la bonne proie, je peux immobiliser et arracher la tête de la victime. »

Dhaval se détendit et diminua son poids pour redevenir normal. Une masse musculaire trop lourde entravait ses mouvements. Le rakshasa avait changé son physique pour des mouvements bien précis, à l'image des la musculature de la gueule du crocodile. C'était une modification rapide, mais avec de nombreuses conséquences pour le reste du corps.

« J'ai utilisé la majorité de mes pouvoirs. Est-ce que c'est assez pour une démonstration? »
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Mar 12 Sep - 11:53
(j’ai interpreté ça comme j’ai pu, tu me diras si c’est pas ce que tu imaginais)


Une nouvelle tête








Naessala s’envola quand la perspective de combat se vérifia. Il n’était pas très utile quand il s’agissait d’affrontement direct, et il avait appris à faire profil bas. Et puis, il appreciait beaucoup les regarder, et encourager mentalement sa soeur d’esprit. Dhaval ne voulut pas sortir, si bien qu’il alla se percher sur un des bancs qui bordait les tatamis, alors que les deux étudiants prenaient positions. Vika se mit en position, prête à se défendre. Elle était là pour tester les pouvoirs de son adversaire, pas pour lui foncer dessus telle une furie. Elle mit en place ses défenses alors que le rakshasa se mettait dans une posture tellement ouverte que s’en était presque une insulte. L’invitation était tentante, et il savait, vraisemblablement ce qu’il faisait. C’était donc un piège, et il souhaitait qu’on s’y engouffre. Avec un nom des plus étranges, le câlin de la mort.

Elle décida de jouer le jeu, et alors qu’elle se préparait à bondir, son familier lui transmis sa vision de la salle vide. Il ne voyait plus rien et il était un peu déçu, d’ailleurs. Elle s’interrompit donc, cela faisait partie de l’offensive, qui n’attendait pas forcement qu’on vienne à son contact. Elle vacilla, parce qu’elle n’entendait plus rien. Même plus sa propre respiration. Et l’instant d’après, sa vision se brouilla aussi. Elle resta cependant calme. Elle n’était pour le moment pas vulnérable, et en profitant pour jeter un œil dans son esprit. Qui était quelque peu embrumée. Jamais victime d’une illusion de ce genre, ses défenses n’étaient pas prête, et le temps de rétablir son extravision, Dhaval était sur elle. Littéralement. Elle fléchit ses jambes alors qu’elle sent la masse grandir. Il n’y avait pas beaucoup de manière de la mettre au tapis. Ses défenses étaient puissantes mais avait une faiblesse que Dhaval avait exploité sans même le savoir. Elle ne pouvait rien contre la strangulation ou une étreinte trop puissante. Elle pouvait encaisser les coups, mais si on l’empêchait de respirer, elle était tout aussi vulnérable qu’un autre. Si on arrivait à l’attraper, ce qui n’était pas une mince affaire. Ce que le rakshasa avait fait sans effort. Elle le remercierait donc, car c’était toujours une situation mortelle qu’elle pourrait éviter à l’avenir.

Elle tient cependant sans effort sur ses appuis, respirant par toute petite bouffée pour maintenir un semblant de volume dans ses poumons, qui se vidaient bien trop vite à son goût, et s’apprêtait à lui demander de la lâcher quand il le fit de lui-même. Il avait bien compris l’exercice. Ce n’est que la qu’elle constata qu’il avait aussi changé physiquement, alors qu’il lui expliquait qu’il utilisait aussi ses dents, normalement. Ce qui aurait été sans effet, cette fois. Elle ne frissonna même pas en entendant parler de décapitation. L’armée était formatrice.


"J’ai effectivement vu une partie de ce que je voulais voir. Tu sembles maitre de tes pouvoirs, en situation normale. C’était très… perturbant. Merci de m’avoir montré ça, je n’avais jamais eu à me defender contre une manipulation de ce genre. Comment ça fonctionne ? En tout cas, tu pourras affronter d’autres élèves. Il me reste encore à voir comment tu réagis dans l’adversité, mais je ne me fais pas trop de soucis. Après tout, tu n’as pas essayé de m’arracher la tête."

Il lui répondrait, ou non. Tout le monde n’aimait pas faire étalage de ses pouvoirs. Par prudence. Elle pouvait le comprendre. S’il ne le souhaitait pas, elle finirait par apprendre de lui à force de le voir combattre, ou en l’affrontant elle-même. Mais elle n’aimait pas quand elle découvrait des failles inconnues dans ses capacités.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Mar 12 Sep - 22:58
La chance avait souri à Dhaval. L’exécution de sa technique avait été facilité par l'inaction relative de Vika qui s'était comporté comme d'une partenaire d'entraînement. Sans temps de préparation, le jeune homme aurait eu de mal à gérer ses distances et il suffisait d'un pas trop près ou trop loin pour devenir vulnérable.

« Je suis un changeur de forme illusionniste. J'attaque autant le corps que le mental. »

Puisque la démonstration avait été satisfaisante, le Rakshasa brisa sa posture de combat pour retourner vers ses quelques possessions empilées non loin. À nouveau, Dhaval s'abreuva d'une gorgé de sang. Ses pensés étaient restés lucides, mais c'était un simple sursit. Le Rakshasa perdrait sous peu la stabilité que la discipline du combat imposait et ses pulsions primaires n'attendaient que de resurgir. Le sang allait satisfaire ces pulsions, remplaçant le sang d'un potentiel adversaire vaincu, ou son propre sang dans le cas contraire.

« L'adversité n'est pas un problème, ni le contrôle de mes pouvoirs... eh... à peu près. Le plus dur est de ne pas lécher le sang, mais ça, tant que j'ai une alternative, je fais avec. Le problème, c'est que ce que je veux, c'est de m'entraîner à être moi, comme si j'étais encore avec les miens. »

Les discours n'étaient pas la force d'un Rakshasa. Dhaval cherchait donc à faire passer ses intentions avec le moins de mots possible, mais par moment, c'était difficile. Étant ce genre de moment, le jeune homme travaillait plus fort qu'à l'habitude son mental pour passer cette période difficile.

« On ne peut pas m'affronter à la loyal. Ça n'a jamais été dans nos habitudes et quand on est forcé d'être loyal, c'est qu'on a déjà perdu et on se contente de perdre avec un minimum de dignité. Je ne suis pas gentil. »

Puisque beaucoup reposait sur le bon vouloir de Vika, Dhaval se sentait obligé d'en dire plus sur lui. Après tout, pouvoir s'entraîner sous ses conditions, pouvoir manger plus et avoir des adversaires volontaires, c'était hors de sa porté de simple élève. Du bon vouloir de Vika pouvait découler plusieurs avantages.

« Le problème avec moi, c'est la réaction des autres. J'incite la rancœur. Gagner ou perde contre moi n'est pas agréable. Tout ce que je peux promettre, c'est d'être gentil en dehors des combats.

Je veux être clair à ce sujet. Je ne t'ai pas affronté, j'ai joué avec toi. Je ne risquais rien, donc je n'avais pas de raison de te nuire.
»
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Mer 13 Sep - 14:07

Une nouvelle tête








Des illusions hein? Mais pas n’importe quelle forme. Ces illusions étaient bien plus pernicieuses. D’habitude, l’illusion trompe les sens, le magicien fait apparaître quelque chose qui n’existe pas pour tout le public. Ici, alors qu’elle savait pertinemment qu’elle était déjà aveugle, elle n’avait plus rien vu. La manipulation allait au-delà du visuel qui ne l’affectait pas, pour venir tromper son esprit lui-même. C’était peu commun, et devait apporter, bien entendu, son lot d’avantages et d’inconvénients. Dhaval dut reprendre une gorgée de sang. Vika allait faire en sorte qu’il soit nourrir correctement dès demain, histoire de l’aider un peu.


"Et comment vous étiez, parmi les tiens ? Je n’attends pas forcement des affrontements de monstre qu’ils soient loyaux. Je dirais même que c’est inévitable et formateur, que certains se jouent des codes. Les pouvoirs des gens sont ainsi faits, et il serait injuste de ne pas encourager les gens à les exploiter au mieux. Même quand cela implique de la tromperie. En cela, tu n’auras pas à être loyal. Si tu aveugle ton adversaire pour le mettre à terre, fais-le, personne ne dira que ce n’était pas réglo. Par contre, si c’est pour lui arracher le cœur, je serai là pour t’en empêcher."

C’était tout. Derrière arts martiaux se cachaient beaucoup de chose en fait. Ils étaient bien là, et servaient même de travail de fond pour beaucoup des élèves, qui apprenaient doucement les valeurs qui y étaient associés. Mais c’était aussi une formidable école de la vie, et Vika qui avait participé à beaucoup des combats qui avaient agité le monde humain, savaient pertinemment que la loyauté n’était qu’un idéal. Alors, si elle ne les approuvait pas forcement, elle encourageait chacun à gagner comme il le pouvait. Après tout, elle avait un avis biaisé, puisque son pouvoir s’inscrivait facilement dans l’honneur du combat. Ce n’était pas le cas de tout le monde. Et pouvait-elle refuser à quelqu’un la victoire d’un affrontement parce que son pouvoir est plus fourbe et moins direct ? Non. Dhaval n’avait rien à craindre, tant qu’il ne se battait pas pour assouvir ses pulsions de sang.

" Qu’entends tu rancœur ? On a des mauvais perdants, de mauvais gagnants, mais ils finissent tous par apprendre. Pourquoi poserais-tu plus problème ? – elle sourit quand il lui expliqua qu’il ne voulait pas lui nuire- C’est là l’essence même du club. Personne n’est ici pour nuire à quelqu’un. On est là pour apprendre, pour le jour où ce sera le cas. On peut donc voir cela comme du jeu, et chacun de nos entrainements en est un. Tu ne croiseras personne ici qui cherchera à te tuer ou te blesser volontairement. "

Ceux-là ne revenaient pas, ou très rarement, une fois qu’elle leur avait fait comprendre ce qu’elle pensait des gens comme ça.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Ven 15 Sep - 17:51
Estimant qu'il avait dit tout ce qui avait à être dit, Dhaval retrouva le sourire. L'idée que plus rien ne semblait pouvoir l'empêcher de s'entraîner comme il lui plaisait ET d'avoir plus à manger. Le jeune homme ignora donc les dernières questions de Vika, qui ne feraient que projeter Dhaval dans une incessante et ennuyante discussion.

« Toutes ces paroles commencent à m'ennuyer... Et si on faisait quelque chose de plus amusant? Comme frapper des trucs ou manger? On pourrait se battre aussi. Juste pour le plaisir cette fois! Escrime peut-être? »

Le rakshasa n'avait plus besoin de craindre la réaction des autres, il avait tout fait pour que la responsable soit au courant de tout ce qui était important et rien ne l'avait ébranlé. Sans plus d'hésitation, Dhaval souhaitait donc profiter de ce que pouvait lui apporter le club.

Quelque chose, toutefois, semblait ne pas aller. C'était comme si Dhaval ne c'était pas excusé, mais il savait qu'il n'avait pas à le faire. La sensation restait similaire. Quelque chose que le rakshasa avait dit, ou fait, à moins que ça ne soit pas fait... Passant en revu ce qu'il n'avait pas déjà oublié de la conversation, le jeune homme se souvint avoir mentionné qu'il obéirait à Vika si elle lui donnait de la nourriture. Il ne se souvenait pas avoir reçu de confirmation. Elle était donc là cette déplaisante sensation!

Les Saradaar n'avaient pas vraiment de code d'honneur, mais ils avaient un code moral. Dhaval était déjà nourri par les responsables des lieux. Pas assez à son goût, mais assez pour survivre. Vika lui promettait plus, donc c'était comme une offrande. Le rakshasa ne pouvait accepter d'offrande sans rien offrir en retour, faute de briser le code Saradaar.

« Je dois insister sur un truc. Si tu me donnes à manger, je suis à ton service. C'est tout ce que je suis capable de donner en retour. »
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Lun 18 Sep - 15:10

Une nouvelle tête.








Et comme si l’on avait appuyé sur un interrupteur, Dhaval balaya tout ce qu’il restait de questions de Vika pour proposer de reprendre l’exercice. Elle avait visiblement donné ce qu’il voulait obtenir. Elle n’avait pas appris tout ce qu’elle voulait savoir, mais s’il y avait bien une chose qu’elle avait appris ici, c’est qu’il ne servait à rien d’insister sur ce genre de chose. Si elle devait en savoir plus, elle finirait par le savoir au moment opportun. Ce n’était juste pas celui-ci.



« Comme tu le souhaites. Je peux me battre au sabre si tu souhaites t’y entrainer. Il y a des armes de bois plus ou moins lourde dans le ratelier là-bas.»

Puis elle ouvrit des yeux aussi ronds que des œufs de corbeau. A son service ? Mais quelle idée ?! Loin d’elle l’idée d’encourager des idées féodales, mais elle ne voulait pas le froisser non plus. Chose qui risquait d’être difficile, vu comment il avait réagi quand elle avait sous-entendu qu’il n’était pas discipliné.

« Tu sais, je m’occupe juste de faire remonter à l’administration le fait que tu n’ais pas un régime adapté, ce qui est normalement dans les missions de Shinsei. Que chacun mange à sa faim. Et si, pour une raison x ou y, tes besoins n’ont pas été pris en compte, c’est une erreur de leur part. Je ne fais que faire corriger l’erreur. Alors tu peux toujours tenter de proposer tes services à l’académie, mais cela risque de ne pas être très passionnant. Pour ma part, je suis bien trop attachée à l’idée de liberté que je me vois mal t’ordonner quoique ce soit en échange de nourriture. L’échange ne me semblerait pas assez équitable. Tout du moins, tu peux entrer à mon service si tu le souhaites, mais je ne risque pas de te demander grand-chose. »

A part de travailler dur, de ne blesser personne et de respecter les règles du club. C’est-à-dire, ce qu’elle demandait déjà à tout le monde.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Lun 18 Sep - 23:36
Le jeune homme fut satisfait de pouvoir découvrir un adversaire d'escrime. Dhaval ne manqua donc pas d'aller se chercher l'une des armes d'entraînements. L'aspirant au club évita les armes trop légères et trop  lourdes. Il pesa brièvement quelques unes avant de choisir celle qui lui convenait. C'était une arme d'un poids approprié pour un Humain normal.

« Je devrais être capable de me débrouiller avec ça. Pour m'entraîner comme chez moi, il me faudrait quelqu'un qui mesure dans les trois mètres de haut. Par contre, j'aime l'escrime, alors je ne suis pas difficile. »

Cette fois, la posture de Dhaval était bien plus conventionnelle. Pas tout à fait traditionnel, mais il était possible de l’identifier comme une posture de combat légitime. Le jeune homme tenait son arme de bois de sa main droite. Sa posture était stable, de sorte de pouvoir aussi bien avancer que reculer. Bien que Dhaval tienne son arme d'une seule main, les deux mains du Rakshasa étaient avancées. De toute évidence, il s'agissait d'un style de combat qui unissait le combat armé au combat à main nue.

La posture en soit, à supposer qu'elle était appliquée correctement, semblait convenable. La garde était à la bonne hauteur, la prise de l'arme d'entraînement démontrait un minimum de compétence, aucune articulation ne semblait bloquée et aucun muscle ne semblait tendu à l'excès. Quelques détails trahissaient un manque d'expérience. Dhaval était encore un brin trop tendu, ce qui ne manquerait pas d'influencer sa posture en cours de combat et sa respiration manquait d'efficacité.

Dhaval attendait que Vika se présente à lui. Il ne savait pas si la gérante du club était prête à se mesurer à un aspirant, alors il hésitait à se montrer trop agressif. Il n'avait aucune prétention quand à son adresse martiale, alors s'il pouvait, au minimum, donner une impression décente, ça serait déjà ça de gagner.

« Il n'y a pas d'erreur. Je reçois ce que j'ai besoin. Si je mange plus, ça va m'aider à contrôler mes instincts, pas à survivre. Je ne peux pas devenir ton serviteur. Tu me permets de manger plus, je te rend un service à la hauteur de l'offrande. Un Saradaar ne prend rien sans donner. »

Le Rakshasa resta détendu à attendre Vika. Ce tournant de la conversation ne semblait pas le perturber ou détériorer sa bonne humeur. Qui plus est, Dhaval savait exactement ce qu'il ferait subir à son adversaire dès qu'elle se mettrait en position devant lui. Puisque la conversation s'attardait sur la nourriture, la faim du jeune homme avait une place assuré dans ses pensés. Dhaval avait l'habitude de gérer sa faim et divers autres pulsions. Qu'en était-il de Vika?

Tromper les sens était à la base de toute illusion réussite. L'illusion la plus efficace est donc celle qui est acceptée comme une vérité. Non seulement les sens sont trompés, mais en croyant qu'une illusion est vrai, une personne va se justifier l'illusion, même si elle n'est pas parfaite. Vika est venu à la rencontre de Dhaval peut après le début de l'heure du dîner. Soit elle avait dîner presqu'aussi vite qu'un rakshasa affamé, soit elle avait écourté son repas, soit elle n'avait pas mangé. Des maux de ventre illusoires ne sembleraient probablement pas hors contexte.

Dhaval attendait Vika sans bouger principalement parce qu'il avait eu le temps de prendre quelques points de repère pour juger la distance d'effet optimal de son pouvoir. Lorsque Vika serait à environ deux mètres de Dhaval, cette dernière serait en position neutre pour son sabre, mais juste à l'intérieur de la limite du pouvoir du Rakshasa. Dans cette position, ni Vika, ni Dhaval ne pouvait frapper leur adversaire sans au préalable faire un mouvement. Cette position neutre est généralement considérée comme sécuritaire par les escrimeurs. Si c'est le cas avec Vika, elle ne serait que plus susceptible de tomber dans le piège tendu par Dhaval.

Le Rakshasa prévoyait envoyer l'illusion de maux de ventre peu après que Vika prenne sa position de combat. Ce léger handicap serait plus qu'insuffisant pour donner la victoire à Dhaval, mais pouvait certainement lui permettre de porter quelques bons coups. Le but était de convaincre Vika qu'elle avait mal au ventre avec diverses petites illusions, afin qu'elle accepte la situation, après quoi, la guerrière serait l'auteur de son propre malheur et l'illusion se transformerait en réalité. À ce moment, c'est Vika qui contrôlerait l'intensité de ses maux.

Cette approche sournoise ne permet que peu de contrôle. Dhaval allait mettre en place une situation et Vika allait y réagir à sa manière, pour peu qu'elle y réagisse. C'était le prix à payer pour éclaircir le voile séparant réalité et illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Mar 19 Sep - 16:55

Une nouvelle tête.








Vika, elle, en choisit une plus lourde que cela. Son sabre était lui-même bien plus lourd qu’une arme classique, et elle devait prendre quelque chose d’équivalent pour ne pas perdre ses repères. Ils s’étaient placé au centre de la pièce pour plus d’espace.


« Je ne peux pas, effectivement, correspondre à tes critères. Mais tu verras, c’est intéressant de sortir un peu de ce dont on a l’habitude. C’est comme ça qu’on apprend. D’ailleurs, tu peux te transformer à tout moment. Tant que ça n’abime pas la salle. Contre moi, exceptionnellement, tu n’as pas à craindre de me blesser. Encore et toujours, si je dis stop, tu dois t’arrêter. Il en va de même pour toi, dès que tu le souhaites.»

Elle se retint d’adopter la même posture que lui, pour illustrer ses propos, mais elle opta pour la garde italienne classique, son arme tenue par les deux mains. En général, pour qu’une main soit ainsi présentée dans un combat d’arme tranchante, c’est qu’il y avait plus que cette main en jeu. Des griffes, une autre lame, une protection quelconque. Elle n’avait pas les deux premières, et ne voulait pas dévoiler toutes ses techniques. Pour le moment. Elle ne continua pas non plus la conversation sur le service rendu. Elle aussi pouvait s’esquiver. Et comme elle n’avait aucune demande particulière pour le moment, elle allait juste écarter ça pour le moment. Ce ne sont, de toute façon, pas des préoccupations importantes pendant un entrainement. Et c’était bien pour ça qu’ils étaient là, non ?

Elle s’avança, à distance usuelle, réfléchissant à comment elle allait s’y prendre. Elle n’était pas là pour lui mettre la raclée de sa vie, alors elle serait progressive, jusqu’à ce qu’ils trouvent un rythme de combat correct. C’est là que son ventre se fit entendre, ce qui ne l’empêcha pas de rester de marbre. Vika n’était pas un oisillon tout juste sorti du nid. Elle avait posé beaucoup de questions, avait tiré certaines conclusions. C’était plus qu’une simple coïncidence. Néanmoins, savoir que c’était une illusion provoquée par ses sens n’était pas suffisant pour la faire partir, puisque la gêne, elle, est bien réelle. Mais qu’on ne se méprenne pas. Ce n’était pas ça qui allait l’empêcher de faire quoi que ce soit, alors qu’elle repoussait dans un coin de son esprit l’information qu’envoyait son estomac. Elle s’était battue avec des membres cassés, elle s’était battue alors qu’on venait de lui crever les yeux, alors, un mal de ventre…

Dhaval serait déçu. Il allait devoir faire mieux que ça. Tout du moins, si c’était bel et bien de son fait. Après tout, elle n’en avait pas l’habitude, mais cela restait probable. Mais, réelle ou non, la douleur n’était qu’une gêne mineure. Elle s’élança pour un simple coup fendant vers le côté gauche du rakshasa, histoire de voir sa réaction. Prudente, elle avait érigé ses défenses et elle aurait pu briser l’arme en bois avec sa main, sans effort. S’il se débrouillait bien, elle irait plus vite, restant humaine cependant. Son aura était gardée bien au chaud et son visage reflétait la satisfaction du combat. Comme toujours quand elle découvrait quelque chose de nouveau.






Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Mar 19 Sep - 19:18
Le sourire de Dhaval mua en un air carnassier, pendant qu'il assimilait les informations que lui fournissait son adversaire.

Le jeune homme avait pris soin de peser les armes d'entraînements, pas particulièrement parce qu'il était prévoyant, mais simplement pour trouver celle à sa convenance. Que Vika choisisse une arme lourde allait influencer son combat et celui de Dhaval. La réaction prompte de la jeune femme quant à son léger changement d'état physique témoignait également d'une discipline certaine.

C'était une évidence pour le Rakshasa qu'il ne faisait pas le poids en termes de compétence et d'adresse. Il n'était pas le meilleur escrimeur, il n'avait pas la meilleur arme et il n'était visiblement pas le plus fort dans sa forme actuelle. La provocation de Vika n'était pas non plus passé inaperçu. Elle incitait autant la transformation que l'absence de retenue. Dans un duel loyal, Dhaval se donnait quelques coups avant que la différence de compétence démontre les limites de ses capacités de combattant.

Fort heureusement, le Rakshasa avait quelques avantages. Vika devait se montrer prévoyante dans ses manœuvres. Elle savait pour les illusions, elle avait une idée du changement de forme et donc, tant qu'elle n'aura pas une meilleur idée des capacités de son adversaire, elle serait d'avantage sur la défensive. La question était maintenant de savoir combien de temps Dhaval pouvait tenir à enchaîner illusions et attaques physiques contre une adversaire qui ne craignait pas les blessures.

Vika entama la danse avec une attaque du côté non armé de Dhaval. L'arme lourde de la combattante tenue à deux mains nécessitait une parade complète presqu'au niveau de la garde ou une esquive. Le Rakshasa choisi la parade. La pointe de son arme vers le bas, Dhaval effectua un blocage net avec assez de force pour repousser l'arme adverse. La manœuvre était purement défensive, puisqu'un tel blocage ne permettait aucune contre-attaque armée.

À son tour, l'aspirant attaqua. Le jeune homme espérait tirer profit de sa position pour s'attaquer à la gorge exposer de Vika, non pas par son arme, mais par sa main libre, maintenant la plus près d'une cible d'intérêt. L'épée en bois du Rakshasa protégeait son flanc gauche, où se situait l'arme de la jeune femme. En théorie, Dhaval avait acquis l'attaque et Vika était maintenant contrainte à la défense.

Ce que voulait le Rakshasa, c'était le combat rapproché, où son arme légère avait l'avantage sur l'arme lourde de son adversaire et où ses illusions étaient à leur plus puissant. S'imaginant que la réaction de Vika serait un mouvement de retrait, Dhaval changea la sensation du sol au contact des pieds de la jeune femme, simulant une surface glissante et instable.

Cette nouvelle illusion épuisa considérablement le Rakshasa. Bulle d’invisibilité, super-surdité, super-cécité, maux de ventre illusoires et maintenant surface glissante. Cet enchaînement successive d'illusions éprouvait la réserve d'énergie de Dhaval. Le jeune homme vivait depuis maintenant de nombreuses semaines d'un régime réduit. Il buvait du sang bourré d'agent de conservation. Il passait ses journées assis en classe. Cet affrontement était donc le premier depuis un temps et Dhaval ne manquerait pas d'atteindre un niveau élevé d'épuisement sous peu.

L'orgueil poussait Dhaval a obtenir un semblant de victoire, mais Vika pourrait probablement encaisser les quelques coups que le Rakshasa pouvait encore donner et « gagner » par forfait. Économisant ses forces, le jeune homme ne chercha pas à se jeter contre son adversaire et transformer le duel en lutte. Plutôt, Dhaval chercha à asséner une succession de coups d'estocs pendant qu'il maintenait l'illusion de l'instabilité du sol. S'il pouvait atteindre Vika une ou deux fois, alors Dhaval serait satisfait de sa performance. Les coups d'estocs ne visaient aucune cible en particulier. Le jeune homme se contentait de frapper dans de potentielles ouvertures sans chercher à infliger de blessure « létale ».

Éventuellement, le Rakshasa devint trop épuisé pour maintenir le combat autant au niveau mental que physique, alors Dhaval se concentra sur le physique, où son inexpérience était évidente, mais son énergie lui permettait de satisfaire son désir de combat. Il n'était alors plus question de victoire ou de défaite, mais de simplement s'amuser à recevoir et à donner des coups.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Lun 25 Sep - 15:51

Une nouvelle tête.








Il bloqua en repoussant la lame, et il fit bien, puisque d'une torsion de poignet elle se serait introduit derrière sa garde par la classique rota. Elle appuierai plus les coups, s'il le fallait. Son flanc ainsi exposé, le comportement attendu était un simple retrait, pour se remettre à bonne distance et tenter une nouvelle approche. Mais Vika n'était pas un combattant conventionnel,
et elle n'aimait pas appliquer ce qui était le plus attendu. Bon, et aussi parce qu'elle ne craignait pas pour sa vie comme un combattant normal devrait le faire. Sa gorge avait beau être exposée, elle se jeta sur l'attaque. Dans le pire des cas il pourrait l’étrangler, mais cela lui laissait suffisamment de temps pour se dégager. S'il changeait, tranchait, griffait ou frappait, elle ne risquait rien.

Néanmoins, son appui ne l'était plus vraiment, et son impulsion manqua de la faire s'effondrer au sol,
et elle bascula quand même en avant, ce qui n'était pas dans ses projets. Mais c'était un peu tard de toute façon. Alors elle continua dans le non conventionnel alors qu'elle passait sous l'attaque de la main libre de Dhaval en tombant, exposant son dos, ce qui n'était jamais une très bonne idée. Mais puisque l'heure était aux coups fourrés, elle laissa jaillir ses ailes ce qui cueillit le rakshasa dans l'abdomen. Cela ne valait pas un coup en bonne et due forme, mais cela aura au moins le bénéfice de le faire reculer, pour qu'elle reprenne sa position d'un coup d'aile. Elle les garda dehors, puisqu'elle l'aiderait à stabiliser sa position sur le sol faussement glissant.

Elle reprit l'échange en évitant les impulsions trop ambitieuses, et s'en tint à une vitesse adaptée à celle de son adversaire, qui parvint à la toucher plusieurs fois en faisant preuve de sa technique. C'était une bonne recrue. Il s'en sortirait surement très bien dans le dojo. Après quelques longues minutes, le sol et son ventre revinrent à leur état normal, et puisque son adversaire semblait moins en forme. Elle le ménagea donc et n'augmenta pas la violence de ses assauts, jusqu'à ce qu'elle ai le beau jeu de lui laisser poser le dernier coup.


« Arrêtons nous. Tu t'en sors bien. C'est vraiment ravageur, tes illusions. Tu vas te faire un nom assez vite ici, je pense. Bien entendu, ce que tu m'as révélé sur la nature de tes pouvoirs, je le garde pour moi. Tu n'es pas forcé d'en parler à tes adversaires. Tu feras bien comme tu veux.»

Elle n'avait pas appuyé les coups qu'elle avait porté, si bien qu'il n'aurait rien de plus que quelques mauvais bleus s'il s'était engagé dans l'attaque lui-même. Elle, pour sa part, semblait satisfaite et prête à recommencer des heures durant. Elle avait rétractée ses ailes. Elle n’aimait néanmoins pas laisser quelqu’un dans cet état-là, d’autant plus qu’elle connaissait sa condition. Alors elle lui fit une proposition étrange, avant que le gros du club arrive, et ne se questionne sur la chose.
« Si tu as besoin, pour récupérer, tu peux prendre un peu du mien. De sang, j’entends.

Enfin, si ça n’impliquait pas son propre égorgement.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Lun 25 Sep - 17:57
Dhaval était au bord de l'effondrement quand Vika mis fin au combat. La différence entre les combattants étaient brutalement évidente. Le jeune homme allait avoir besoin de beaucoup d'entraînement pour atteindre ce niveau de combat et ce n'était pas quelques tours de magie qui feraient une réelle différence. Le bon côté, c'était qu'il y avait ici au moins une combattante équivalente aux maîtres d'armes du clan, alors Dhaval ne perdait pas son temps dans ce club.

Épongeant la sueur qui coulait en cascade sur son visage, le Rakshasa se permis un moment pour rire faiblement.
« J'ai réussi à te faire perdre ta forme humaine! »

À ce moment, Dhaval était assoiffé, mais ironiquement, ce n'était pas de sang qu'il avait besoin, bien que deux sources étaient disponibles, mais de l'eau. C'était une sensation étrange de ne pas désirer ardemment du sang, ne serait-ce pour un petit moment. Un moment éphémère, inévitablement, puisque le besoin d'eau serait vite rassasié.

« Est-ce qu'il y a de l'eau dans cet endroit? »

Dhaval se surpris à ignorer la proposition de Vika, mais son corps souhaitait ardemment retrouver ce qui avait été perdu. Du sang frais aurait fait de cette journée, une journée des plus agréables, mais le Rakshasa devait refuser. La combattante avait démontrer une force supérieure à celle du Rakshasa et par conséquent, elle lui était supérieure. Que ce soit un geste de pitié, ou même une récompense, Dhaval devait répondre d'un tel geste par une équivalence, or il n'en avait pas la capacité.

« Garde ton sang. Je ne peux pas t'offrir mon rétablissement en échange. »

C'est quelques instants plus tard que Dhaval réalisa où Vika voulait en venir avec sa proposition. Elle s'imaginait qu'il avait «besoin» de sang, ou peut-être qu'il en tirait une quelconque force. Il y avait une certaine tentation à laisser croire à ce genre d'idée. Garder un voile de mystère avait son avantage en combat. D'un autre côté, une partenaire d'entraînement n'était pas un adversaire.

« J'ai une proposition. Tu m'aides à avoir plus de nourriture et je t'explique ce que je suis. »

Le Rakshasa pouvait varier ses tours de magie, il pouvait s'entraîner avec des bouts de bois et il pouvait faire croire qu'il était plus fort qu'il ne l'était vraiment. Il pouvait aussi prétendre qu'il était capable de tenir tête à Vika malgré les handicaps qu'elle se donnait. Ce n'était pas un bon échange. Donner une impression ne décuplait pas la force véritable.

En déchirant le voile de mystères, il n'y avait plus de surprise, il n'y avait plus d'avantage et il n'y avait plus d'impression. Il ne restait que la force véritable et c'est en développant cette force, qu'on devenait plus puissant. Dhaval avait donc tout à gagner, comme il avait tout à perdre dans sa proposition. C'était fort simple à ses yeux, soit il plaçait sa confiance en cette Vika, soit il restait seul. La jeune femme avait plusieurs titres, gérante du club d'arts martiaux et chef du comité de sécurité.  

Au final, Dhaval choisi de tenter sa chance. Il avait devant lui une personne puissante. Le Rakshasa avait donc suffisamment  à gagner pour justifier la prise de risque.

« Il faut respecter les règles pour faire parti d'un club. Ces règles limitent les services que je peux offrir. Par contre, expliquer ce que je suis et ce que je peux faire, est à ma discrétion.

Je vois pour toi un avantage continu à connaître les facultés d'un membre du club sous ta responsabilité, comme je vois pour moi un avantage continu à recevoir plus à manger.
»
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Ven 29 Sep - 11:36

Une nouvelle tête.








Le pauvre était en nage, et elle se demandait s’il se serait arrêté de lui-même si elle ne l’avait pas fait. Il ne manqua pas de souligner sa petite victoire, puisque Vika avait libéré ses attributs animaux. Elle inclina donc doucement la tête en guise de sobres félicitations. Rares étaient ceux qui pouvaient s’en vanter, depuis son retour à l’académie.


«C’est effectivement quelque chose qui arrive rarement à l’entrainement. Tu vas être connu rapidement après avoir réussi cela. Pour l’eau, tu as des sanitaires à gauche au fond de ce couloir. »

Vika pointa du doigt la porte par laquelle elle était arrivée tout à l’heure. Elle fut surprise de voir qu’on refusait sa proposition. En général, ceux qui absorbaient ce fluide, dans le club, acceptaient sans hésiter. Elle ne s’en offusqua pas pour autant, et leva un sourcil quand il reparla du service qu’il lui devrait. Mais cette fois pour proposer une alternative qui lui allait parfaitement.

« Bien. Cela me convient. Je suis toujours très curieuse sur les capacités des gens, et d’autant plus quand il s’agit d’apprendre à s’en défendre. Cela m’a sauvé la vie plusieurs fois. Je ne répète jamais ce que j’apprends, sauf si tu m’en donnes l’autorisation. Et tu peux considérer que tu auras un vrai repas dès demain. Donc, je t’écoute.»

Elle lui montrerait aussi ce qu’il en serait pour elle, après. Même si elle n’était pas certaine qu’il accepte. Son côté donnant donnant était un peu en contradiction avec ses propres convictions, mais elle pouvait respecter cela. Alors, s’il l’arrêtait dans son élan, elle ne lui en tiendrait pas rigueur. Et si ce qu’il lui racontait l’aider à contrer les manipulations mentales qu’il lui avait fait subir, ce serait une protection supplémentaire dont elle se verrait dotée, et ce n’était pas négligeable. Même si la vie était paisible dans l’académie, la demoiselle corbeau avait appris à rester sur ses gardes et de toujours être prête au pire.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Ven 29 Sep - 21:18
Apprenant où trouver de l'eau, le jeune homme eut tôt fait de s'en abreuver. Dhaval s'en voulait de donner ainsi une piètre performance de sa personne, mais entre le long voyage et les semaines d'inactivités à l'Université, le rakshasa avait perdu un peu de sa forme et son désir d'impressionner l'avait pousser à dépenser plus d'énergie que nécessaire dans ses manœuvres de combat. Une erreur typique du débutant qu'il était, apparemment, toujours.

Outre une atteinte à son égo, Dhaval était satisfait de ses gains. Selon toute évidence, il réussissait les tests qui lui étaient présentés. Au final, le rakshasa n'avait pas trop de problème à dévoiler ce qu'il était. C'était plus une question d'attitude que de confiance. Vika pouvait ne pas tenir parole, ou dévoiler ces informations, mais en fin de compte, le rakshasa ne voyait pas la chose comme une perte, pas dans un environnement de paix.

De retour devant Vika, le jeune homme avait retrouvé une condition plus normale. Rafraîchi et désaltéré, Dhaval avait retrouvé presque tous ces moyens. Ce dernier avait également changé sa tenue. Contrairement aux vêtements d'activités portés plus tôt, la nouvelle tenue était comprise de vêtements amples et longs.

« Commençons par le commencement. Je suis un rakshasa. Prendre ma forme naturelle va prendre du temps. J'explique pendant, je démontre après. »

L'aspirant s’accroupit au sol, les bras tendus vers l'avant afin de permettre aux mains de prendre appui sur le sol. Plusieurs changements s'opéraient sur le physique du jeune homme: une croissance rapide du corps, l'apparition d'une fourrure rayée, le changement de la structure crânienne, une augmentation de la musculature.

Malgré sa position basse, il ne fallut pas longtemps avant que les dimensions du rakshasa ne rapporte son visage à la hauteur de celui de Vika. Bien que Dhaval soit en pleine transformation, Vika pu entendre la voix de ce dernier. Cette voix n'avait pas la même sonorité et ne correspondait pas aux mouvements de la bouche.

« J'ai dit que j'étais un changeur de forme illusionniste.

Je peux prendre la forme de presque n'importe quelle créature. Je peux aussi voler et changer ma taille, quelque soit ma forme. Aucun de ces pouvoirs ne sont des illusions. Quand j'étais en forme humaine, j'étais physiquement un humain.

Mes illusions sont différentes. Se sont des suggestions mentales. En ce moment, je suis incapable de parler. Les sons que j’émets n'ont aucun sens, mais tu es sous l'influence d'une illusion qui donne le sens que je veux à ce que tu entends. Je peux te faire voir ce que je veux, entendre ce que je veux et ressentir ce que je veux.
»

La transformation du rakshasa arrivait à son terme. Dhaval était alors grande créature similaire au croisement entre le tigre et l'humain, dotée d'une longue queue aussi longue que son corps. De sa gueule, une paire de crocs se prolongeaient un peu au-delà de la mâchoire inférieur. Aux mains, ainsi qu'aux pieds, le rakshasa disposait de longues griffes acérées.

Se redressant, le rakshasa démontrait sa stature de près de trois mètres et son poids d'environ 300 kilos. Les vêtements qui semblaient amples et longs sur le corps humain de Dhaval semblaient maintenant bien plus adaptés. Le pantalon court et large ne semblait pas gêner les mouvements et le vêtement du torse, ouvert par devant, avait maintenant l'allure d'une veste sans manche.

« Si tu peux prendre ta forme naturelle, je vais plus facilement pouvoir démontrer mes limites. »

Cette fois, c'était bien la voix réelle de Dhaval qui arrivait aux oreilles de Vika. La voix avait une sonorité assez similaire, malgré la transformation qui avait une influence directe. Le géant se dirigea vers la pile de ses effets comprenant sa flasque de sang, dont il avala tout ce qui restait. Sans agression apparente le jeune monstre pris une position assise, afin de retrouver une hauteur plus adéquate pour discuter.

« Ma soif de sang une de mes faiblesses. Je n'en tire aucune force, mais mon désir est difficile à contenir. J'ai dit non à ton sang, parce que Shinsei m'en avait fournit. La qualité du sang n'est pour mon corps qu'un luxe.

Au contraire du sang, la nourriture permets d'accroître ma réserve d'énergie. Plus je mange, plus je peux utiliser mes pouvoirs. Si j'ai tout le temps faim, c'est parce qu'il n'y a pas de limite à mon appétit. Recevoir une alimentation de proportion humaine, me maintient en santé en forme humaine, mais diminue mes pouvoirs.

Ma principale faiblesse est ce qui est bénit par le divin. Ça me fait perdre mes pouvoirs. Ça me force à adopter ma forme naturelle. Ça me fait mal. Je deviens vulnérables. Mon instinct primaire n'est pas la survie. Mon instinct primaire, c'est dévorer la source de mes peurs.
»

Le rakshasa eut un violent frisson lui parcourir le corps à cette dernière mention. Ce genre de faiblesse n'était pas expliquée aux jeunes rakshasa, elle était démontrée. Le clan Saradaar avait un sanctuaire, éloigné dans les montagnes, dans un endroit presqu'impossible d'accès. C'était là où était conservé plusieurs armes divines vieilles de plus d'un millénaire. C'était là, que le maître d'armes initiait les jeunes à la fois à la souffrance d'une blessure, mais à celle du bénit. Une rude leçon qui marquait chaque jeune tout au long de sa vie.

Pour chasser ces images de sa tête, Dhaval se concentra sur le sang qu'il avait avalé il y a peu. La flasque était maintenant vide, mais le rakshasa pu aisément retrouvé le sourire et la bonne humeur, laissant derrière lui ces pénibles descriptions. Évidemment, le sourire d'un rakshasa s'apparentait plus à l'air d'un prédateur devant une proie vulnérable.

« C'est bien les mots, mais assez parlé. Le sang et le bénit, c'est pour que tu me préserves d'une situation qui m'empêcherait de respecter les règles... toutes en fait. Ce qui m'intéresse, ce que tu comprennes comment mes pouvoirs fonctionnes.

Pour ça, s'il te plaît, adopte ta forme naturelle et je vais t'entraîner à me neutraliser.
»

Si Vika pouvait apprendre les forces et les faiblesses du rakshasa et en retour l'entraîner en conséquence, alors l'échange était juste et équitable.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Initiation Mer 4 Oct - 8:47

Une nouvelle tête.








Rakshasa. Si elle avait une vague idée de l’aspect général de la race, puisque cela avait été abordé pendant sa seconde année de lycée, de souvenir, elle n’en avait jamais croisé. Comme beaucoup de monstre dont le folklore avait été étudié ou évoqué. Vika n’en resta pas moins attentive à tout ce qu’il s’opérait. Plus grand, plus fort, plus félin. La fourrure le recouvrait. C’était un monstre animal, comme elle. Elle qui côtoyait jadis des loup-garous n’en restait pas moins impressionnée par la forme, même intermédiaire, de Dhaval. Cela ne devait cependant pas être pratique de ne pas pouvoir reprendre sa forme originelle en vitesse. Sa voix retentit dans son esprit, et elle comprit, en regardant sa bouche, que c’était encore un des aspects de ses illusions. Plutôt pratique comme truc.

Une transformation non illusoire. Logique, sinon, il serait déjà sous sa forme normale. Que ce ne soit pas limité à deux formes étaient appréciable. Elle s’en demandait cependant les limites. Pouvait-il se transformer en créature gigantesque si on lui en laissait le temps ? Elle n’osa pas demander, ce n’était de toute façon pas sa préoccupation première. Voler était appréciable, et c’était le plus dur avec sa forme humaine. Devoir marcher.

Sa transformation terminée, il était bien plus grand qu’elle, et bien plus impressionnant. Comme elle l’imaginait, ses mains s’étaient dotées de griffes, et sa gueule ne donnait pas envie d’y mettre le cou. Le câlin de la mort prenait un tout autre sens maintenant. Comme il le lui demandait, elle reprit sa forme naturelle, mi humaine, mi corbeau. Ses ailes étaient déployées, et son aura se dégageait plus fortement que sous forme humaine, imposant sa présence dans la pièce. Et elle la retenait, pourtant.

Il commença alors à lui expliquer. En le nourrissant, elle lui offrait plus de puissance. C’était peut-être la raison pour laquelle on lui en donnait moins ? Elle ne saurait s’avancer, mais c’était de toute façon contraire à ses principes. Quitte à ce qu’elle se porte garante, on n’affaiblissait pas d’élève par prudence. Enfin, si sa faim était infinie, la cantine allait provoquer la faillite de l’académie. La source de ses peurs ? Le béni ? Vu le vacillement de son aura, il avait eu quelques soucis avec des objets de ce genre. Malheureusement, ou heureusement, elle n’avait pas d’arme de ce genre. Et faire souffrir inutilement n’était pas dans ses habitudes. Elle devrait s’en sortir avec ses propres pouvoirs, ou marchander son sang, puisque son désir était réel.


« J’ai tout retenu. Je saurais agir en conséquence. Bref, je suis prête, et sous ma forme la plus naturelle. Je t’écoute.»

Elle plongea dans son propre esprit, puisque c’est là que ça allait se dérouler. Elle voulait voir autant ce qu’il s’y passait que les conséquences dans la réalité. Normalement, il n’allait plus l’attaquer physiquement, mais par prudence, elle érigea tout de même les plus basiques de ses protections.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Initiation Mer 4 Oct - 19:28
Le rakshasa ressentait vaguement que la différence de puissance s'était accrue lors de leur passage en forme naturelle. Si Dhaval gagnait en respect pour son partenaire d'entraînement, il ne s'en trouvait pas intimidé. Incapable d'être intimidé était probablement plus précis. Quand la survie ne fait pas partie des instincts primaires, la peur n'a plus le même sens. Au contraire de la peur ou de l'intimidation, plus la présence de Vika devenait menaçante, plus Dhaval ressentait le désir de la dévorer.

Le jeune homme se força à garder son calme. Il n'avait aucun avantage à mordre la main qui lui promettait plus de nourriture. Son regard trahi toutefois ses intentions primaires pendant cette fraction de seconde. Le regard d'un prédateur devant une « proie », même si la proie était maintes fois trop forte pour ledit prédateur. Que Vika ait une apparence aussi alléchante avait certainement contribué à cet écart de conduite.

L'instant passa et Dhaval chassa cette idée de ses pensés, se concentrant sur l'entraînement. Vika était assez puissante pour dominer le rakshasa. Ce dernier devait donc lui enseigner comment exploiter ses faiblesses sans avoir usage d'une force excessive.

« Commençons le jeu. »

Le rakshasa étira lentement ses membres dans le but de bien démontrer sa stature à la femme-corbeau. À cette taille, le plafond de la salle était bien plus prêt de l'homme-tigre qui devait donc faire attention de ne rien endommager. Ne pas abîmer la salle faisait parti des règles que Dhaval avait accepté de suivre. Lors de ces étirements, le jeune monstre pris soin d'exécuter un vaste mouvement de balayage derrière lui avec sa longue queue.

Ces gestes n'étaient pas dépourvus de sens. Ainsi, il donnait à Vika le temps de calculer la porté physique du rakshasa, ce qui avait un important impact sur toutes ses capacités. L'homme-tigre ne pouvait s'empêcher d'avoir une pointe d’agressivité dans ses gestes et son regard, mais il cherchait tout de même à se montrer calme et serein.

S'accroupissant à nouveau, éloignant ainsi le plafond de sa tête, Dhaval invoqua un mur devant lui. La structure, avec la consistance de la pierre, apparu de nul part, séparant les deux individus. Le mur était assez haut et large pour couvrir complètement le rakshasa. Deux cibles furent ensuite dessinées, à l'extrémité droite et gauche du mur, apparaissant comme une peinture.

« Frappe le mur. Je ne sais pas à quel point tu es forte, mais ce mur sera plus fort parce que je t'ai convaincu qu'il l'était. »

Laissant à Vika le temps de confirmer les dires de Dhaval, le rakshasa chercha à trouver les mots pour expliquer ses pouvoirs. Il était beaucoup plus simple de faire que d'expliquer, ce pourquoi le monstre choisi de ne pas perdre son temps à expliquer.

« Tu vas devenir aveugle. Recule jusqu'à ce que tu sois capable de voir et lance ton arme d'entraînement contre une des cibles. »

Dès qu'il eut dit ces mots, le rakshasa infligea la cécité à Vika, coupant toute sensation qui lui aurait permis de voir. En suivant les directives, Vika allait découvrir les deux principales faiblesses des illusions rakshasa.

***

La première faiblesse était la plus évidente. Dhaval l'avait à peu près expliqué dans ses tentatives de descriptions. En tant que suggestions mentales, les illusions pouvaient influencer les êtres vivants. Toutefois, les objets inanimés n'étaient pas influençable de la sorte. Sans véritable magie, les objets projetés ne sont pas affecté par les illusions. Cette lacune n'était, à elle seule, pas suffisante pour percer un maître illusionniste. Diverses illusions pouvaient être employés, garantissant que l'objet projeté n'atteigne pas son objectif. Une illusion pouvait influencer le tir, alors qu'une autre pouvait convaincre que l'objet était inefficace. L'objet lui-même pouvait être une illusion, prévenant le lanceur de lancer quoi que ce soit. Avec assez d'imagination, un illusionniste n'avait pas à craindre l'inefficacité de ses illusions sur des objets.

C'est pourquoi la deuxième faiblesse était la plus importante. La distance d'effet. Une même illusion ne peut être efficace sous tous les angles. Dhaval n'avait pas le même impact selon la distance qui le séparait de ses cibles. Si la cible était rapprochée, alors le rakshasa pouvait l'influencer directement. À l'inverse, si la cible était éloigné, alors l'influence devait être indirect. Dhaval était jeune, mais avait bénéficié d'un mentor exemplaire, alors il était déjà capable d'utiliser ses illusions directes, à pleine puissance, sur une distance équivalente à la longueur de son corps, soit la longueur de sa queue. C'était sa zone de confort.

La raison était qu'à cette distance, le rakshasa était capable de toucher de sa queue tout ce qui s'y trouvait sans se déplacer. Il était aisé pour le monstre de considérer qu'il pouvait influencer ce qui se trouvait à cette porté, puisqu'un membre de son corps était dans le capacité de l'atteindre physiquement. Dépasser cette zone de confort nécessitait une grande expérience et une grande confiance en ses capacités, ce qui n'était pas à la porté du rakshasa moyen. Pour contourner cette limite, plusieurs rakshasa augmentait leur taille, augmentant ainsi la porté de leur queue et donc, de leur zone de confort.

Puisque Dhaval mesurait trois mètres, dès que Vika reculerait jusqu'à dépasser cette distance, la cécité imposée par son adversaire perdrait rapidement en force. La force de la suggestion s'amoindrissant, la force mentale de la femme-corbeau s'ajoutera à ses capacités de perceptions pour comprendre l'illusion, lui donnant la capacité de la dissiper de force. Considérant la puissance de Vika, Dhaval ne serait pas surpris qu'elle se libère dès qu'elle dépassera la zone de confort du rakshasa, alors qu'un être plus ordinaire pouvait nécessiter de quelques pas à plusieurs mètres supplémentaires.

Bien qu'elle retrouverait la vue et briserait une illusion, le mur et ses cibles ne disparaîtraient pas pour autant. La seule part d'illusion direct du mur était sa consistance. La présence du mur était une illusion indirect. Puisque le mur illusoire était entièrement dans la zone de confort de l'homme-tigre, ce dernier pouvait s'assurer que son apparence soit aussi près de la réalité que possible, déjouant les regards les plus perçants.

C'est lorsque Vika lancerait son bâton que l'illusion se montrerait au grand jour. Certes, Dhaval pouvait donner l'illusion que le bâton rebondissait, mais il ne pouvait plus empêcher l'objet d'être lancé, ou influencer la précision du lancé. C'est pour ça que les cibles étaient positionnées de sorte que ce que Vika lancerait n'atteigne pas Dhaval. Dès lors, le mur illusoire n'aurait plus raison d'être et Dhaval pourrait passer à la deuxième partie de la démonstration en dissipant le mur.

***

Le rakshasa n'avait pas invoqué un mur simplement pour démontrer les faiblesses de l'illusion, mais également pour se dissimuler. Le jeune homme n'avait plus aucun doute sur la puissance de Vika, mais il était curieux de ses capacités à analyser les situations. Si elle était douée, alors Dhaval n'aurait rien à expliquer. D'un autre côté, l'homme-tigre voulait pousser sa chance et voir s'il pouvait surcharger Vika d'expériences. La confusion était, après tout, un état de vulnérabilité contre un illusionniste.

Sournois, Dhaval avait profité de son couvert pour se transformer à nouveau. Il ne redevenait pas humain, bien qu'il devienne éventuellement plus petit. Le rakshasa prenait l'apparence de Vika. L'homme-tigre ne se donna pas la peine de se dissimuler aux yeux du familier de Vika. Si les deux communiquaient bel et bien ensemble, alors ce serait encore plus d'information qui assailliraient Vika. Le rakshasa avait à peu près prévu son coup, mais il se permettait d'utiliser d'autres illusions pour ralentir Vika si elle progressait trop rapidement dans l'exercice, se donnant ainsi le temps nécessaire à sa transformation.

Prendre l'apparence de la femme-corbeau n'était pas une réelle possibilité. Dhaval ne pouvait faire mieux que de devenir un homme-corbeau d'apparence vaguement similaire à Vika. Si un rakshasa pouvait devenir presque n'importe quoi, il ne copiait pas les apparences. Toute transformation gardait une certaine forme de personnalité. La forme naturelle, la forme humaine et maintenant, la forme d'homme-corbeau gardaient toutes certaines similitudes, donnant à chaque forme un niveau d'homogénéité avec les autres. Ces ressemblances permettaient à un œil avisé de reconnaître Dhaval dans ses diverses apparences.

Lorsque le mur fut dissout, après avoir rempli son rôle, Vika tomba face à face avec un homme-corbeau tout à fait légitime, d'à peu près la même taille, bien que légèrement plus grand.

« Tu devrais comprendre pourquoi je voulais te voir prendre ta forme naturelle. Tu devrais aussi avoir découvert les limites de mes illusions. Si tu veux bien me dire ce que tu as comprise, je pourrai te corriger au besoin. »

La voix de l'homme-corbeau gardait principalement la même sonorité que pour sa forme naturelle et humaine, mais sa nouvelle morphologie était également apparente, gagnant quelques similitudes avec la voix de Vika.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Initiation
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Initiation "Infinity"
» Le trident et l'initiation aux ténèbres [Sent'sura] V1
» Initiation Operation World War 2
» Initiation Ligne de Bataille / Empire des Mers
» Premier Empire, Ligne de Bataille, Initiation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiments Communs :: Édifices sportifs :: Dojo-
Sauter vers: