Allô rumeurs ?


Il paraît que le lycéen Altaïr Dawson aime passer ses soirées dans les discothèques de la ville. On n'aurait jamais pu croire une telle chose !
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Dance with the Devil ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 21
Date de naissance : 25/07/1991
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 26
MessageSujet: Dance with the Devil ~ Ven 15 Sep - 23:02

A la faveur d’une paisible ambiance, s’avançait une jouvencelle. Ses souliers minuscules ne résonnaient guère au parquet, et telle une ombre elle filait en des couloirs dénués d’agitation. Sa trogne d’angélique figée lui donnait des airs de poupée, et ses œuvres d’arts sordides lui servant d’ailes ajoutaient à sa fantaisiste enveloppe. Hélas sa morne figure aux traits sans vigueur en atténuait le bel éclat. D’autant que cette entité ne jouissait guère d’une aimable réputation, ce dont elle n’avait que faire, du reste. Une autre demoiselle arpentait le domaine, portant la balade idyllique au lieu d’une errance monotone. La belle bleue aux ailes effrayantes effleurait sa compagnie silencieuse, taciturne, manquant là d’en épouser le flanc. Ce qui navrait presque sa cadette.

Flore la vertueuse semblait redouter railleries et médisances, puisqu’à défaut de laver l’intégrité de sa cadette impopulaire et inquiétante, elle affichait parfois avec nonchalance la relation qui était leur. Et si la tolérance était de mise, elle doutait de faire l’unanimité, et d’inspirer l’aversion sur ses pratiques  amorales chez les hommes. Ce dont Flandre se riait bien, y trouvant-là une bêtise incommensurable. Elle assumait d’ailleurs farouchement ses penchants, comme son noble amour, sincère et impérissable dans l’adversité. Cette bravoure avait d’ailleurs déclenché sa guerre.

L’insolite duo bien charmant et fabuleux déportait ses pas aux abords d’un lieu emprunt de mystères, possibles fadaises pour la plus jeune qui s’en moquait éperdument. Sa seigneurie de la nuit n’aspirait qu’à se produire une petite heure, en compagnie de son professeur particulier. Celui-là-même qui l’épaulait et tenait en ses griffes, tout comme la beauté des blés, une presque valise. Un bagage à la robe sinistre et d’envergure, dont les courbes pouvaient trahir la nature du contenue. Chacune possédait son étui, semblant si léger pour ces drôles de dames à la force prodigieuse.

La démente pénétrait enfin la demeure des rumeurs, l’élégante et silencieuse salle de musique. La clarté frêle de l’endroit le rendait si accueillant. Flandre manquait-là d’apprécier la poésie qu’octroyait cette douce pénombre, tandis qu’elle produisait quelques reflets en son sillage, couleur d’arc-en-ciel.  L’azure créature si froussarde et téméraire s’avançait alors, prenant sa suite avec une bien minime inquiétude. La brave blonde ne redoutait ni les esprits ni autres grands coquins se pensant intouchables. Elle en avait brisé plus d’un, tous des misérables sots et nuisibles à son sens.

Voilà qu’elle se figeait tout près du piano, afin de déposer son paquet et d’en extraire un trésor inestimable, véritable vestige et héritage d’une regrettée amie. Boucle d’Or songeait à elle, alors qu’elle admirait l’objet un fugace instant, le contemplant avec mélancolie, nostalgie, gratitude et profond respect. L’instrument marié d’une blancheur immaculée et de noir subtil, était bel ouvrage qui, malgré les années, s’était admirablement bien conservé. Le phénomène insinuait que la brute et vandale savait également prendre grand soin de ses affaires. Mais peut-être qu’un sortilège enchantait le bel objet, et lui épargnait les affres du temps. Les jumelles en connaissaient pourtant l’âge avancé et se le partageaient souvent, laissant tout loisir à l’une et à l’autre d’en jouer.

La bleutée trouvait trône à sa mesure, venant effleurer des touches blanches  avec ses doigts de fée, avant d’entamer une partition délicate. Soudain, la beauté des blés l’y suivait, laissant glisser l’archet en douceur. Sa délicatesse inouïe n’avait d’égale que son adresse et la justesse à la manœuvre. La créature n’évoquait plus tant l’infamie, où son triste renom la donnait seule capable d’une violence et d’une brutalité impétueuse. Elle semblait si calme, si paisible. A vrai dire, elle savourait ses instants de pure féérie. Puisque dès lors qu’elle pratiquait cet art, elle s’apaisait et éludait ses funestes pensées. Aussi ce monde de laideurs et d’ingratitudes, d’horreurs et de désuétudes, n’avait plus cours. Seule demeurait l’inquiétude voilée d’une autre qui lui échappait.

Et l’aliénée sanguinaire n’avait rien de cette virtuose. A vrai dire, elle rendait souvent grâce, en sourdine, à ces chez demoiselles l’ayant instruite avec la plus grande assiduité et gentillesse. La belle trépassée aux mèches argentée, qui la hantait toujours, avait su y faire. Flandre s’était échinée à affiner  ce modeste talent de musicienne. Le phénomène l’arrachait naguère à sa médiocrité, de manière acharnée certes,  et fort ardue, mais sa touchante maladresse la rendait plus authentique. Là où son aînée semblait irréprochable, presque irréelle, Boucle d’Or s’exerçait depuis maintes d’années pour combler ses lacunes, qu’elle en aurait rendue fière cette chère amie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Université Shinsei :: Bâtiments Principaux :: Salles de classes-
Sauter vers: