Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
CHELSEA JAYDEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 52
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: CHELSEA JAYDEN Jeu 27 Oct - 21:08

Chelsea Jayden


† Nom(s)
► D'abord Jayden. Puis Lewis, et ensuite de nouveau Jayden. Triste à porter.

†  Prénoms(s)
► Chelsea.

†  Âge
► 19 ans.

† Sexe
► Femme.

† Race
► Sorcière.

† Origines & Nationalité
► Originaire de Nouvelle-Zélande, mais a vécu son début d'adolescence en forêt avant de vivre jusqu'à ses 16 ans chez une nouvelle amie.

† Orientation Sexuelle
► Blabla.

† Situation amoureuse
► Célibataire.

† Ancien du Lycée Yôkai
► Ancienne.

† Statut
► Élève.

† Objectif(s)
► Apprendre de nouveaux sorts. Vivre.

† Alignement
► Copaiiiin.

Autres
► Bonjour.

{Image 250*300}


Aspect Physique


Chelsea ? Bien sûr que je la connais ! Ma fille et elle se sont rencontrées pendant qu’Amy s’entraînait. Hmm, elle est toute petite, pas plus d’un mètre soixante-cinq, mais elle est super pétillante ! Son style vestimentaire ? Euw... Il y a des jours où je me demande si elle aime vraiment ce qu'elle porte. Mais des fois, ça lui va bien !

Blake.

Vous voulez parler de la petite boucle d’or ? Elle est à croquer ! Mais méfiez-vous d’elle ! Elle à peut-être un visage d’ange, et elle a beau être plutôt petite et fine, elle est capable de vous tuer… Ahaha ! Je rigole ! Enfin… peut-être pas ~

Caitlin.

Moi je l’aime bien. C’est comme ma grande sœur. En plus elle est trop jolie ! Quand elle est arrivée ses vêtements étaient tout abîmés, mais depuis qu’elle vit avec nous elle fait attention à ce qu’elle porte. Toujours de la couleur ! Quelque chose que j'adore chez elle, c'est ses yeux. Ils sont jolis. Très jolis.

Robin.

Chelsea ? Jamais je ne l’ai vu deux jours de suite avec le même vernis ! Toujours festive, toujours cool ! Bon faut apprendre à la connaître hein ! Au fait, vous avez vu ? On a un tatouage, le même ! Je l’ai à l’intérieur du bras droit et elle du bras gauche. Hmm, je peux dire quoi encore ? Ah oui ! Ses cheveux je les a-do-re. Son blond est juste magnifique. Et ses yeux ! J’ai faillis les oublier ceux là ! Dès qu’elle vous regarde avec ce petit sourire qu’elle a très souvent, il vous est presque impossible de ne pas la trouver trop mignonne.

Amy.

Chelsea ? Hum. Si je dois trouver un mot pour la décrire je dirais... Frêle. J'ai toujours l'impression qu'elle pourrait se briser entre mes doigts. Son visage tout aussi magnifique. Ses courbes sont douces et fines, ses yeux pourraient se confondre avec des amandes étirées. Et puis ce regard... profond et si... bon. J'ai toujours cette impression chaleureuse quand elle plonge son regard dans le mien. Je ne sais pas quoi vous dire d'autres. Qui ne trouverait pas parfaite sa petite amie ?

Lazarus.




SORCIERE


Tout le monde connaît les sorcières. Tout le monde en a déjà entendu parler. Les contes pour enfants montrent une sorcière souvent petite et grosse, moche, avec une verrue sur le nez. Et la plupart du temps la sorcière est méchante. Toujours là en train de préparer ses potions de pattes de crapauds mélangées à de la salive de sanglier… Répugnant hein ?


Je vous demande d’oublier tout ça. Oubliez la verrue et les pattes de crapauds. Pensez aux baguettes magiques, aux paroles incompréhensibles et aux tours de magie. Bingo.


La magie, est quelque chose d’assez dur à contrôler. Il faut de la concentration et de la réflexion. Si on perd le contrôle de ce que l’on crée, l’objet, l’animal, ou la personne en question peut se retourner contre la personne qui l’a créé.


Depuis quelques années, Chelsea a laissé sa vie d’humaine pour la vie de sorcière. Son pouvoir est contenu dans sa baguette. Sa baguette avec qui elle ne fait qu’un. La perdre ? Quel désastre. Quand elle est rentré au lycée, elle ne savait faire que des tours de base, comme déplacer un objet par télépathie, dans une zone de dix mètres autour d'elle, ou encore faire apparaître un petit objet ou un petit animal.
Chelsea a un objet fétiche : une petite fiole. Le liquide qu'elle contient est en réalité un remède contre les égratignures, coupures ou autres petites blessures. Seulement ce liquide ne fonctionne pas sur elle, ni sur les personnes aquatiques telles les sirènes.


†Points faibles ►
- Nécessite de la baguette pour utiliser ses sorts : de ce fait sans elle, elle ne peut attaquer ou se défendre avec la magie, car c'est sa baguette qui détient sa magie.

- Possibilité d'attaquer son ombre : c'est à dire qu'il est possible de blesser Chelsea grâce à son ombre. Seulement Chelsea a appris à y faire attention.

- Fiole de soin inutilisable sur elle et personnes aquatiques : cette fiole contient un produit qui permet de soulager les personnes qui ont une coupure, une égratignure, un griffure. Enfin bref. Ce produit permet à Chelsea d'aider les autres. Puisque ce produit est inefficace pour elle, mais également sur les personnes aquatiques, comme les sirènes par exemple.

- Ses pouvoirs sont plus faibles qu'une sorcière née en sachant sa véritable identité.

†Points forts ►
- Sorts de télékinésie légère ~ apparition d'animaux/objets : Ses pouvoirs lui permettent de soit faire apparaître un animal pas très imposant, ou alors un objet qui est également d'une taille peu imposante. Ou si non, Chelsea peut également, en se concentrant, faire déplacer des objets grâce à sa pensée, mais tout cela n'est possible dans un rayon de 50 mètres au tour d'elle.

- Chelsea possède une fiole de soin qui peut aider les autres.

- Mais en plus, Chelsea, a une très bonne coordination physique. Et ceci, elle l'a obtenu en passant plusieurs mois en forêt.

- Chelsea possède également un collier multiplicateur de pouvoirs. Seulement, pour cela, il faut que son compagnon soit avec elle à ce moment. Ce collier leur permet d'augmenter leurs capacités. Par exemple, pour Chelsea cela lui permet de créer de grosses bêtes puissantes, ou d'avoir plus de facilité de déplacer un objet. »






Mental & Caractère


Souris, elle ne va pas te manger. Enfin...
Chelsea est sérieuse, déconneuse, horrible, généreuse, compétitrice, partenaire. Elle sait réconforter, et préfère voir les gens sourire que pleurer. Trop de noir. Trop de noir partout, trop de rouge, trop de sang. Chelsea a l'air parfois folle, assassin. Tuer quelqu'un pour survivre lui fait tellement peur qu'elle n'a plus que cet objectif en tête. Chelsea est difficile à comprendre. Trop manipulée, trop oubliée. Elle à l'air mignonne au début. Au début. Chelsea a une soif d'apprendre. Elle a une soif de connaissances. Elle est beaucoup (trop) curieuse. Totalement oubliée par le passé, elle souhaite être vue, entendue. Totalement perdue à la fin du lycée, elle s'est construite une carapace de diamant autour d'elle. Plus d'amour. Plus d'amis. Plus rien.

† Matières Favorites ► Philosophie   -   Arts Plastiques   -   Magie et Sortilèges   -   Maîtrise des Pouvoirs.

† Matières Détestées ► Informatique   -   Sport   -   Mathématiques.




Histoire


23 Novembre 2007 : 20h15
Maman vient de se rappeler que j’avais neuf ans maintenant. Enfin j’ai neuf ans depuis le 17 mai exactement. Elle m’a fait plaisir, pour une fois. Elle m’a donné un ami. Je prendrai soin de toi, ne t’en fais pas.


24 Novembre 2007
08h55

Je viens de me réveiller. Maman n’est pas là. Papa non plus, il est partit il y a deux mois, et il ne revient que quatre ou cinq fois dans l’année, et il ne reste que deux ou trois jours maximum pour donner quelques sous pour survivre.


14h00
J’ai faim. Et maman n’est toujours pas rentrée. Elle n’a pas laissé de mot. Rien. Je ne sais pas où elle est, je ne sais même pas si elle va rentrée. Elle a déjà fait ça. Mais elle est toujours rentrée pour manger. Même si elle repartait après, elle était là pour se faire à manger, et moi j’étais là pour manger le surplus de nourriture.


14h45
Toujours pas. Elle n’est toujours pas là. J’ai fouillé dans les placards et j’ai trouvé un fond de pâtes. J’adore les pâtes, maman ne m’en laisse presque jamais. Je crois savoir comment on les fait. Il faut faire chauffer de l’eau et ensuite mettre les pâtes. Je vais essayer. A plus tard !


30 Novembre 2007 : 18h30
Papa est rentré pendant deux jours. Il est reparti hier. Maman a découvert que j’avais cuisiné des pâtes (elles étaient dégoûtantes mais j’avais tellement faim !). Elle m’a frappé. J’ai des bleus sur les bras et sur les jambes. Elle m’a dit que je ne devais pas recommencer si non elle m’abandonnera. Papa nous a donné 30 000 sous. C’est un peu plus que d’habitude j’espère qu’on pourra acheter du chocolat pour Noël !


5 Décembre 2007 : 03h00
Je n’arrive pas à dormir, j’ai faim, hier midi maman n’a pas laissé à manger, et hier soir non plus. On dirait qu’elle le fait exprès. Elle a mit toute la nourriture dans les placards en hauteur. Je la déteste !


24 Décembre 2007 : 22h45
Maman à découvert ce que j’ai écrit sur la page d’avant, elle m’a frappé encore et maintenant je saigne de lèvre. Elle m’a dit que jamais elle n’avait eu envie d’avoir une fille. Que j’étais la pire chose qu’il lui était arrivé dans la vie.


19 Janvier 2007 : 16h00
J’ai perdu deux kilos. Je pèse 18 kilos. C’est trop peu. J’essaye de manger cinq à sept fois par semaine, mais maman mange de plus en plus et donc moi, j’ai de moins en moins de nourriture.


1 Février 2007 : 20h40
Maman s’est fâchée contre moi aujourd’hui. Je n’ai pas lavé le linge. Toutes les semaines je dois sortir du village, pour rejoindre la « Grande-ville » pour aller dans une laverie. J’ai une heure de route pour y aller, une demi-heure dans la laverie quand il n’y a personne et une heure de route pour revenir. Mais je n’ai lavé que mon linge. Je n’avais pas pris ses vêtements.


4 Mars 2007 : 15h30
Je me rend compte que maman ne me regarde pas comme les autres mères avec leurs enfants. Elle a l'air d'avoir peur de moi. Je ne comprend pas pourquoi... Je suis peut-être de trop, pourtant papa n'a pas l'air d'avoir aussi peur que maman...


16h05
C’est fini. Je n’en peux plus. Les enfants me critiquent tout le temps. Sur mes vêtements, ma famille, tout. J’en ai marre. Je veux partir. Tout quitter.


17 Mai 2008 : 12h15
J’ai dix ans. Pas de cadeau. Pas de nourriture. Rien. C’est tout.


17 Mai 2010 : 23h30
J’ai douze ans maintenant. Ca n’a pas changé. Je dois toujours faire le chemin pour aller à la laverie, je dois faire le ménage dans la maison, et maintenant je cuisine. Pour ma mère. Pas pour moi. Si elle me voit manger avant le coucher du soleil, elle me bat. J’ai essayé une fois, et je me suis retrouvée avec les cheveux coupés en une sorte de carré, car maman venait de me les couper avec un couteau en me disant :
« La prochaine fois ce n’est pas tes cheveux que je coupe c’est tes mains ! »
Me couper les mains… Non, comment ferais-je pour peindre ou dessiner ? Comment pourrais-je cuisiner ? Comment pourrais-je vivre ?


2 Juin 2010 : 04h00
Je m’en vais. Je quitte ce village immature. Mon père est mort. Ma mère est grosse, laide et méchante. Un monstre. Bref. Je m’en vais. Sans toi. Je vais tourner la page, tout oublier. Je souhaite ne plus me rappeler de cette enfance terrifiante. Je suis désolé pour toi, mon unique ami. Mon premier ami. Je vais t’abandonner. Je vais te brûler. Pour que personnes d’autres que nous sachent ce qui a été écrit sur tes petites lignes.
Adieu.


Partir. S’en aller, loin, très loin. Voilà ce qu’il faut faire.


Fuir. Oublier. Recommencer. Tirer un trait.


Marcher. Courir. Pleurer.


Pourquoi pleurer quand on veut la liberté ? Pourquoi pleurer quand on atteint la liberté ? Liberté de manger, de jouer, de profiter, de rigoler, de vivre.


Vivre. Mais que veut dire vivre dans une situation pareille ?


Avoir peur d’être rattrapé par un monstre. Une femme. Une mère.


Une mère. Une… Mère. Est-ce vraiment une mère ? Une femme ne se préoccupant pas de son enfant. Une femme oubliant même l’existence de son enfant. Non. Ceci n’était pas une mère. Mais une ordure.  


Il fait froid. Pourtant le mois de juin se rapproche. Il pleut. Pourquoi ce temps quand on est libre ? Pourquoi ces nuages gris dévorent le ciel qui devrait regorger d’étoiles scintillantes ?


Mais quand on y pense… Ce n’est pas si grave. Que le ciel s’acharne sur elle. Elle ne fera pas demi-tour.


Courir. Encore et encore. Ne pas s’arrêter.


La forêt est là devant elle. Quelques pas encore et… Stop.


La liberté est  là. Devant elle. Entrer signifie ne plus ressortir. Un petit pas. Rien qu'un petit pas. Les feuilles trempées peuvent frôler son visage.


Les lampadaires s’allument.


Il ne faut pas s’éterniser. Il faut avancer pour ne pas être rattrapée par le passé.


Chelsea s’enfonça dans la forêt. Elle reprit sa marche endiablée. Elle tremble. Les arbres hauts la couvrent de la pluie. Il fait sombre. Au bout d’une dizaine de minutes elle se retourna. Rien. Plus de lumière. Plus aucun signe de vie. Ou peut-être…


Un grognement non loin d’elle.  Elle se figea. Que faire ? Elle n’avait pas prévu ceci. Elle s'affaissa, tremblante. Elle rampa jusqu’à une grange fougère. Et puis plus aucun mouvement de sa part.


Le soleil était là.


Chelsea ouvrit les yeux. Elle s’étira. Tourna la tête et…


Un loup. Un loup était là devant elle. Elle écarquilla les yeux et eut un mouvement de recul. La bête la fixa. Elle ne bougeait pas. Pendant quelques secondes ils restèrent dans cette position.


Mais comment réagir quand un loup nous fixe ? Que faut-il faire ? S’en aller ? Rester ?


L’animal s’allongea devant elle avec un petit couinement. Il ne montrait aucune violence dans son regard, il avait même l'air d'être rassuré. Un petit picotement se fait au niveau de la poitrine de Chelsea.  Elle n'avait jamais ressenti cela avant. On aurait dit que quelque chose se réveillait dans son corps. Mais la petite fille n'y prêta pas attention, et elle se concentra de nouveau sur l'animal. De la, Chelsea vit du sang couler sur sa patte avant droite. Mais que faire ?


Sa main s’approcha doucement. Elle tremblait de frayeur. Elle était maintenant à quelques centimètres de la bête. Celle-ci ne fit rien. Chelsea examina la plaie. Elle n’était pas profonde mais il fallait tout de même la nettoyer.


La blondinette se leva. Elle savait qu’il y avait une petite rivière non loin. Elle sortit de son sac-à-dos une gourde et courut jusqu’à la rivière. Elle remplit la gourde et passa un peu d’eau sur son visage. Quelques minutes après, elle refit apparition aux côtés de l’animal.


Elle s’en approcha de nouveau avec un peu moins d’appréhension qu’à la première tentative. Elle prit un mouchoir qu’elle avait dans son sac et le mouilla avec l’eau qu’elle avait mise dans sa gourde.


Peu de temps après le contact entre le mouchoir trempé et la patte de l’animal, le sang s’arrêta de couler. Mais il fallait la bandés. Elle s’éloigna et chercha dans son sac un bout de tissu sans grand résultat. Elle finit par arracher un bout de son pantalon, qui était déjà trop petit. Elle essaya de faire un bandage qui pourra tenir au moins quelques heures.


L’animal se remit sur patte. Et avança. Il boitait un peu moins.


Chelsea se leva également, remit son sac sur son épaule et se remit à marcher, sans savoir où aller. Le loup marchait près d’elle comme si il voulait la remercier en l’accompagnant dans son périple.


Deux heures se passèrent et l’animal était toujours là. Chelsea avait pensé à prendre deux ou trois abricots plus une toute petite poignée de fraise, elle avait également prit un petit paquet de chips.


La faim se faisait sentir. Le soleil avait passé son zénith, vu sa position il devait être quatorze heure. Chelsea mangea son paquet de chips.


Ils avaient retrouvé la rivière. Ils la longèrent. C’était plus facile pour savoir où ils allaient. Chelsea s’en approcha  s’agenouilla devant elle et prit de l’eau dans ses mains pour la boire. Ils continuèrent de marcher jusqu’au coucher du soleil où ils s’arrêtèrent et s’endormirent près d’un immense arbre.


Le soleil se leva et la blondinette se réveilla tranquillement en compagnie du loup. La faim se faisait de plus en plus entendre. Chelsea n’avait plus d’aliments dans son sac. Ils marchèrent donc en silence. Chelsea avait ses deux mains posée sur son ventre tellement elle avait mal de ne rien manger.


Quand soudain… Des bruits… Non. Elle n’était pas retournée au point de départ quand même ?


Des moteurs.


Non. Ce n’était pas son village. Il n’y avait pas de voitures ou de mobylettes chez elle.


Mais alors, s’il y a des voitures ça doit surement être une grande ville, et dans les grandes villes il y a du monde dehors !


Chelsea se dirigea vers la ville. Peut-être voudront-ils l’aider.


En une dizaine de minutes elle arriva en ville. Elle atterrit dans un quartier où tout le monde la dévisageait. Surement à cause de ses vêtements sales et puants. Le loup était resté à l’intérieure de la forêt. Chelsea fit quelques pas dans la rue puis se mit à courir pour ne plus devoir supporter le regard des autres qui s’écartaient pour la laisser passer. Elle courut jusqu’à entré dans un supermarché.


Chelsea fut bouche bée. C’était la première fois qu’elle mettait les pieds dans un endroit aussi grand.



Manger. Manger. Manger. Manger.





Voilà ce qui se lisait dans le regard de Chelsea.


Mais il n’y avait pas quelque chose de gratuit dans tout ce range-manger pour Chelsea ? Car pour quelqu’un qui n’a pas de sous il est dur de trouver à manger.


Elle salivait. Elle voulait rester là à jamais pour manger comme un ogre toute sa vie. Mais malheureusement ceci était impossible.


Que faire ? Ne rien prendre ? Voler ? Non. C’est mal le vol… Mais la faim fait mal aussi…


Chelsea se dirigea dans un rayon où personne ne résidait. Elle prit un paquet au hasard le planqua dans sa manche de son maillot trop grand et sortit discrètement du magasin. Elle se mit à courir et à pleurer. Elle voulait rejoindre la forêt. Elle n’était pas fière de son vol, mais après tout il faut survivre. En cinq minutes elle rentra de nouveau dans la forêt. Tombant nez à nez avec le loup. Mort.


Il était mort. Par balle. On l’avait tué. Un chasseur était passé. Elle tomba sur les genoux. Elle pleura de plus belle. Pourquoi ? Pourquoi l’avait-on tué ? Cette bête qui ne faisait rien à personne ? Pourquoi cette haine envers les animaux ?


Elle se releva.


Plus rien ne doit me faire autant souffrir. Plus rien.


C’était son ami, mais il est mort. Elle vivrait donc seule. Point.


Elle se remit à marcher. Elle sortit le paquet qu’elle avait volé quelques instants plus tôt. « Chips à la crevette » BEURK. Pourquoi ? Pourquoi tant de haine ?! Elle le mangea quand même.


La journée se finit sans problème.


Et c’est de  cette façon que se passaient des jours, des semaines, des mois… Le vol, la marche, la course, les blessures, la fatigue. La pluie, le soleil, l’orage. Jusqu’à… Jusqu’à ce jour où elle rencontra une jeune fille. Elle aussi elle était dans la forêt mais elle avait l’air de connaitre le coin. Chelsea s’approcha doucement se cachant comme le faisaient les loups ou autres animaux à quatre pattes. Un côté sauvage était apparu en elle pendant son  périple.


Un jour, ce picotement au niveau de la poitrine se fit plus intense. Une voix lointaine faisait apparition, et au fur et à mesure qu'elle s'en rapprochait, le picotement se faisait de plus en plus fort. Elle essaya de se cacher mais elle trébucha. La fille se retourna surprise.


« Qui… Qui est-ce ?! »


Chelsea se releva et murmura.


« Ce n’est que moi. Je suis désolé. Je vais repartir. »


Elle tourna les talons puis prit la direction inverse.


« Non ! Euh… Je veux dire… Attends. Comment-ça se fait que tu es ici je ne t’ai jamais vu, tu es du quartier ? »


Chelsea se retourna vers l’inconnue.


« Non. A vrai dire je ne sais pas où je suis.
-Owh, tu veux rentrer chez toi ?
-NON ! Enfin… Je ne souhaite pas rentrer chez moi maintenant. Dis-moi où sommes nous ?
-Le nom de la ville ? Ahaha ! Tu as l’air vraiment perdue ! Ici nous sommes à Nelson. D’où viens-tu ? »


D’où venait-elle ? Mais de la forêt pardi ! Chelsea essaya de se rappeler le nom de sa ville.


« Euw… Je viens de Gior.. Fiordland.
-Georland ? Tu ne veux pas  plutôt dire Fiordland ?
-Ah oui, c'est ça ! Enfin je crois ? »


L’inconnue recula  avant de rester silencieuse une minute observant Chelsea.


« Tu viens de loin alors… »


Pourquoi dire ça ? Sur ce ton la ?


« Viens. Tu dois être exténuée. »


Oh oui elle l’était. Chelsea se mit à suivre la fille sans dire un mot, jusqu’à une porte vitrée. La fille entra et se retourna vers la nouvelle arrivante.


« Enlève tes chaussures s’il te plait. »


Elle s’exécuta et entra dans la maison : spacieuse et chaleureuse.


« Tient donc Amy qui est donc…. Cette jeune fille ? Une de tes amies ?
-Ah ! Maman je te présente… »


La jeune fille regarda la blondinette pour qu’elle puisse dire son prénom.


« Owh ! Chel...sea ? Chelsea… Jay… Jayden! Bonjour Madame.
-Voilà ! Chelsea je te présente ma mère. Maman cette fille c’est perdue dans la forêt et elle n’est pas du coin, on peut l’accueillir jusqu’à demain matin s’il te plait, en plus elle est très gentille ! »


La mère d’Amy examina la nouvelle du regard. Elle finit par soupirer et par accepter.


Les deux jeunes filles montèrent les escaliers et rentrèrent dans la chambre de la jeune fille.


Chelsea observa la chambre.


« Tu es jolie ! Et encore merci pour ton accueil. »


Amy sourit puis s’assit sur le lit en tapotant le lit pour que Chelsea fasse de même.


Quand elle fût  assise, Amy demanda à Chelsea la raison pour laquelle elle était partit.


Chelsea expliqua :


« Je suis partit de mon village pour atteindre la liberté. Je ne voyais que très rarement mon père et ma mère m’ignorait. Elle me battait quand elle avait bu ou quand elle n’était pas contente de ce que je faisais pour elle. Elle ne s’occupait vraiment pas de moi. Elle ne me faisait pas à manger, elle ne m'écoutait pas de vêtements. Rien. Un jour mon père est mort, et ma mère devenait de plus en plus folle. Alors c’est à ce moment  là que j’ai quitté mon village. J’ai erré dans la forêt… Quel jour sommes-nous ?!
-Pardon ?
-La date ! La date d’aujourd’hui c’est quoi ?
-Euh… on est le 17 Mars 2011 pourquoi ? »


Le 17 Février 2011. Cette date résonna dans la tête de Chelsea. Neuf mois. Neufs mois qu’elle avait quitté son village.


« Neuf mois…. Où sommes-nous ? Montre-moi une carte s’il te plait. »


Amy chercha une carte puis montra la ville de Nelson par rapport à l’ancienne ville de Chelsea. Elles restèrent choquées de la distance qu’elle avait parcourue en neuf mois pendant quelques minutes.


Amy proposa un bain bien chaud à Chelsea et des vêtements de rechange, et cette-dernière accepta sans problème. Elle resta à la salle de bain plus d’une heure profitant de cet instant qu’elle n’avait plus eu depuis neuf mois.


L’heure du repas sonna. La blondinette fit la rencontre du père d’Amy et de son petit frère Robin. Au menu : poulet rôti, salade, frites ! Quand on servit tout ça dans l’assiette Chelsea hésita un très court instant avant de commencer à manger.


Après le repas durant lequel la blondinette sympathisa avec la famille d’Amy. Les deux jeunes filles partirent se coucher. Elles parlèrent un long moment avant de s’endormirent. Elle évoca d'ailleurs les picotements qu'elle a ressenti quand elle s'était approchée d'elle. Amy avait alors eu un regard suspect sur Chelsea avant d'en conclure que ce n'était que le retour à la vie « humaine ».


Enfin de compte Chelsea était rassurée d’avoir rencontré Amy. C’était une personne super, gentille, et ouverte.


Le lendemain matin, Chelsea était prête pour repartir. Il était tôt, et elle était la seule à être levée. Elle était contente d’avoir pu redécouvrir un dialogue avec de vrais humains et non plus avec des animaux. Car même si elle s’efforçait à communiquer avec les animaux ou même toute seule, parler avec quelqu’un est tellement mieux !


La route reprenait, cette chose qui lui semblait si normale maintenant.


Elle marchait maintenant depuis une dizaine de minutes, quand…


Les picotements firent leur apparition d'un coup et beaucoup plus violemment que d'habitude. Elle se courba de douleur, quand un loup arriva. Non il n’arrivait pas. Il apparut comme une bête énorme, affamée, sauvage, géante, folle, dangereuse. Oui dangereuse. Les yeux rouges, les crocs pointus et les griffes prêtent à arracher la peau de sa proie. Et elle accourait, là, devant elle. Et resta sur place. Incapable de bouger, de demander de l’aide, de…


« CHELSEA ! »


Quelqu’un approchait. Chelsea se retourna. Amy.


« Chelsea ! Tout va bien ?! »


Si tout va bien ? Une bête allait lui sauter dessus. Une bête sauvage allait la ruiner. Mais un arbre s’était déraciné avant de s’écrouler contre l’animal. Et après il fallait rester calme ?


« Ou-Oui, ça…. Va… »


Chelsea fixa la jeune fille comme pour lui demander une explication. Son cœur battait la chamade. Jamais elle n’avait vu ça. Et pourtant Amy ne semblait pas choquée. Comme si cela était normal, banal, une habitude.


Amy emporta Chelsea par le bras en direction de sa maison. Sans un mot. Sans un regard. Elles rentrèrent toujours en silence, sans se regarder et elles remontèrent dans la chambre d’Amy. Cette dernière ferma la porte violemment et fixa Chelsea qui elle ne savait plus où se mettre.


« T'avais l’intention de te laisser bouffer ? T'avais l’intention de l’observer pendant combien de temps encore hein ? Encore heureux qu’il était seul ! Tu imagines si sa horde avait été avec lui ?! Je n’aurais même pas pu en arrêter un ! OH MAIS TU M'ÉCOUTES OUI ?! »


Des larmes. Des larmes coulaient sur son visage. Sur le visage de Chelsea. Mais aussi sur celui d’Amy. Chelsea était perdue. Mais…


« Tu n’aurais même pas pu en arrêter un ? »


Amy écarquilla les yeux puis se mordit la langue.


« Je-Je n’ai jamais dis ça.
-Si. Tu l’as dis. Alors c’était donc toi ?
-Tu dis n’importe quoi !
-Amy Lewis, est-ce toi qui a déraciné cet arbre et qui l’a envoyé sur cette bête !?
-Ne, ne cris pas. S’il te plait. »


Ne pas crier ? Parce qu’il fallait rire ?! Chelsea s’était levée et approchée de quelques pas vers Amy. Elle pleurait toujours. Elle ne pleurait pas de peur. Non. Enfin si. Mais la peur de ne pas savoir quelque chose. Quelque chose qui semblait si capital mais si dangereux.


« Laisse-moi t’expliquer… Mais calme-toi s’il te plait… »


Amy attrapa Chelsea par le bras et lui demanda de s'asseoir.


« D’abord tu dois me promettre de ne rien dire.
-Mais…
-Non. Pas de « Mais ». Promet le moi.
-OK…
-Merci. Tout d’abord, tu dois savoir que je ne suis pas totalement comme les autres… Je… »


Amy vérifia si la porte était bien fermée.


« Je, je suis une sorcière. »


Les yeux de Chelsea s’écarquillèrent lentement et elle sauta de l’autre côté du lit.


« Ne m’approche pas. »


Amy fit quelques pas vers elle.


« Ne m’approche pas !
-Ne crie pas. »


Amy s’approcha encore de Chelsea, qui elle restait sur ses gardes.


« N’aie pas peur. Je ne te ferai rien.
-Comment… Comment veux-tu que… Veux-tu que je te crois ?! Comment veux-tu que je digère ça ? Que je te vois comme ça ?! Que je supporte ça ?! »


Les larmes montèrent. La respiration se faisait plus saccadée. Chelsea tremblait. Comment réaliser, que des sorciers vivaient ici ? Et puis….


« Qui était le loup qui m’a attaqué ? »


Amy soupira.


« Un loup-garou. Il y a une horde à quelques dizaines de kilomètres. »


La tête tournait. La vue se troublait…


« Ne me dis pas qu’une autre créature existe….
-Il n’y en a pas…
-Owh…
-Qu’une. »


Quoi ? Il y en avait d’autres ?!


« N’appelle pas ça des créatures. Ce sont des races. Il y en a plusieurs, voir des centaines, peut-être même plus.
-Les vampires existent-ils ? »




Elle venait d’apprendre, que son amie était sorcière, qu’elle venait de se faire traquer par un loup-garou, et la seule chose qu’elle arrivait à articuler c’était ça ?! Mais elle avait tant de questions à lui poser !


« Ils existent oui. C’est une des races les plus dangereuses. »


Elle la fixait toujours. L’angoisse dansait avec la peur rythmé par l’inconnu. Comment fallait-il réagir face à ça ?


« Je comprendrai le fait que tu veuilles t’en aller. Mais sache que le monde extérieur est je ne sais combien de fois plus dangereux que celui dont tu croyais la véritable identité. Ici tu es en sécurité. »


Amy patienta avant de reprendre quelques secondes après.


« Au fait, ne parle pas de ça à mes parents. Je n’ai pas le droit de dévoiler l’existence de sorciers, de loup-garou où de je ne sais quoi aux humains. »


Chelsea hocha la tête. Elle n’avait pas vraiment le choix. Soit elle restait ici et elle restait en vie en faisant comme si de rien était, où soit elle repartait à l’aventure craignant la mort en moins d’une minute.


« Parles-en-moi.
-Quoi donc ? »


Chelsea avala sa salive et se mordit la lèvre. Elle en était tentée, mais… Et puis zut.


« Comment as-tu su qu’il était là ? Tu peux faire quoi comme sorts ? Tes parents sont eux aussi sorciers ? Dis-moi, tu le sais depuis combien de temps que tu es sorcière ? Il y a beaucoup de créa… races dans les environs ? »


L’humaine mit la main sur sa bouge gênée d’avoir tout déballé d’un bloc. Tant dis que la sorcière elle, riait aux éclats.


« D’accord, d’accord, je vois que tu es curieuse et j’aime ça. Je vais répondre à toutes les questions que tu me poseras si c’est ce que tu veux. Pour la première, les loups-garous empestent. Seuls quelques races et les humains ne peuvent pas sentir leur puanteur. Ensuite, tu as raison mes parents sont mages eux aussi. C’est une race qui se prolonge de génération en génération généralement. Du coup cela répond aussi à ta troisième question. Et pour la dernière que tu m’as posée… Oui il y en a énormément, comme partout ailleurs. C’est pour ça que quand tu m’as dit que tu a erré près de neuf mois dans la forêt m’a surprise. »


Chelsea écoutait tout attentivement. Elle en avait tant d’autres à poser ! Seulement à chaque question qu'elle posait, elle avait l'impression de déjà connaître la réponse, ce qui l'étonait beaucoup.


« Vous êtes déjà debout toutes les deux ?! »


Les deux jeunes filles se retournèrent en même temps.


« Papa ! Euw… Oui, on pensait faire une petite balade matinale en forêt.
-Faites attention. On ne sait jamais ce qui…
-Ne vous en faites pas Monsieur on sait touuuut ce qui peut arriver ! »


…  

Elle se mordit la lèvre. Pourquoi avait-elle dit ça ?! Elle baissa les yeux quelques secondes avant de remonter son regard vers le père d’Amy qui fusillait cette dernière des yeux.


« Elle est au courant ?!
-Oui.
-Amy ! Je t’avais dis de ne rien dire à personne et tu as désobéis !
-Pardon…
-Un pardon ne suffit pas. Tu l’a mit en danger en lui dévoilant la vérité. »


La porte claqua et le silence s’installa. Amy soupira. Que faire ? S’excuser ? Oui. C’est surement la meilleure chose à faire.


« Je suis désolée, vraiment…
-C’est pas grave. Vient, on y va. »


Les deux filles descendirent accompagnées d’un silence pesant.


« Amy, on va s’entraîner. Ta mère doit apprendre à contrôler un nouveau sort. C’est une occasion pour toi de t’entraîner. »


Puis il porta son attention vers Chelsea.


« Tu peux venir voir si tu le souhaites. »


Ils allèrent alors dans le jardin, tous les cinq. Amy, Caitlin Lewis, Blake Lewis, Robin et Chelsea.


Blake Lewis, le père d’Amy devait surement être le plus puissant, ou du moins celui qui contrôlait le mieux ses pouvoirs car c’était lui qui menait le « cours ». Entre les objets qui se déplacent, les objets qui se créaient, les paroles incompréhensibles prononcées par tous les membres de la famille Lewis et voir quatre baguettes s’agiter, Chelsea ne savait plus où regarder.


Le cours dura trois heures. Trois heures de pure surprise pour Chelsea. Elle était devenue passionnée de ses entraînements. Mais pendant trois heures, les picotements étaient présents. Là. Dans sa poitrine.


Blake Lewis s’approcha de Chelsea et lui demanda de le suivre. Après s’être un peu plus éloignés de la maison, Monsieur Lewis entama la conversation.


« Je suis désolé pour tout à l’heure. Amy a dévoilé quelque chose qui a du vraiment te choquer. »


Chelsea fixa l’homme c’était pour ça qu’il tenait à lui parler ? Chelsea sourit.


« Ne vous en faites pas Monsieur Lewis, j’ai été choquée bien sûr, mais j’ai confiance en elle. Et j’ai confiance en vous aussi…
-Appelle-moi par mon prénom s’il te plaît Chelsea.
-D'accord, Blake. J'ai une petite question a vous demander.... Pendant l'entraînement, j'ai ressenti des picotements plus ou moins intenses dans ma poitrine, et cela m'est déjà arrivé quand j'ai rencontré Amy. Savez-vous ce que c'est ? »


Blake eu à ce moment précis la même expression sur son visage que Amy quand Chelsea lui avait posé la même question. Ce qui était devenu beaucoup plus étrange. Blake attrapa Chelsea par le bras et l'amena jusqu'à l'intérieur de la maison avant de planter ses yeux dans ceux de l’humaine.


« Tu es en sécurité ici. Les portes de notre maison sont grandes ouvertes pour toi. Mais je t’en pris ne parle de ça à personne. Si quelqu’un venait à l’apprendre, notre famille serait en danger, mais les autres races aussi. Nous deviendrons des proies pour les humains et pour toutes les autres races ici présentes également. »


Il soupira, baissa les yeux et s’agenouilla devant Chelsea. Il releva la tête quelques secondes après observant de nouveau Chelsea.


« Ce n’est pas très courtois de ma part, mais… Reste parmi nous je t’en pris. Depuis que tu es là Amy à un sourire accroché à ses lèvres. Tu sais, elle n’a pas eu beaucoup d’amis. Tout le monde se moquait d’elle. Alors je te le redemande. Reste avec nous. Et puis j’ai cru comprendre que tu étais seule toi… Tu sais une demande d'adoption est possible, et je pense que nous pourrions le faire pour toi.
-Vraiment ? J'aimerai tant rester avec vous, mais je ne veux en aucun cas déranger...
-Ne t'inquiète pas, tu es beaucoup plus en sécurité ici. Merci. Vraiment. »


Puis il se releva et prit Chelsea dans ses bras. Un court instant cette dernière cru qu’il allait pleurer mais non.
Et c’est comme ça que se passa les deux années d’après. Pendant ces deux années, Les parents d'Amy ont fait les procédures d'adoption de Chelsea, et ont eu l'accord du juge. Chelsea était de ce fait devenue la fille adoptive des parents  d'Amy, et donc la demi-soeur de cette dernière.
Amy et Chelsea avaient quinze ans désormais, mais le huit Mai et le dix-sept Mai, elles auront seize ans. L’humaine ne se lassait pas des entraînements de la famille, mais elle n'oubliait pas non plus les picotements de plus en plus présents et même maintenant, en dehors des entraînements.


Trois mois se passèrent sans encombre.


« Chelsea ! Amy !
-Oui ?
-Vous venez ? Votre cadeau ne va pas vous attendre !
-On arrive ! »


Elles dévalèrent les escaliers toutes excitées. Blake et Caitlin avait leur manteau sur eux et les chaussures aux pieds. Ils avaient eux aussi un sourire accroché sur leurs lèvres.
Caitlin prit le manteau d’Amy dans les mains et le lui tendit. Blake fit de même pour le manteau de Chelsea.


Les deux filles se regardèrent un court instant avant d’enfiler leurs manteau et leurs chaussures.


Une demi-heure plus tard les filles se retrouvèrent chez un tatoueur. Quand elles eurent compris ce qui se passait, elles se mirent à crier en se tenant les mains. Pendant que les adultes riaient.Après que tout le monde soit calmé, le tatoueur demanda ce qu’elles voulaient. Les deux jeunes filles en rêvaient depuis bien des mois. Et elles savaient exactement ce qu’elles voulaient. Elles l’avaient dessiné au moins une dizaine de fois.Chelsea prit un papier et un crayon qui se trouvaient près d’elle et se mit à reproduire le tatouage qu’elles souhaitaient. En dix minutes, le dessin était fini. Il représentait leurs deux visages de profil qui se tournaient le dos, mais qui, si on observait bien, formait un cœur. Comme si tout les opposait, mais tous les réunissait également.


Trois heures plus tard, ils venaient tout juste de rentrer chez eux. Les filles avaient des étoiles dans les yeux. Ça y est. Elles ont obtenu.


Sur le chemin, ils avaient parlé de tout et de rien, de la pluie et du beau temps… Mais aussi du lycée Yokai. Ce fameux lycée créé pour les étudiants vampires, loup-garou, sirènes, sorciers… En septembre prochain, les filles allaient y aller. Amy comme sorcière et Chelsea comme humaine. Dans trois mois.


Après le repas du soir elles se retrouvèrent seules dans leur chambre. Encore sous le choc de leur tatouage, elles étaient encore toutes excitées.


« Amy, Chelsea !»


Il était minuit passé et elles ne dormaient pas encore. Blake venait de les appeler.


« Oui ?
-Venez, on a une surprise, mais cette fois pour Chelsea !
-Vraiment ?
-Allez dépêchez-vous ! »


Les deux jeunes filles se demandaient ce qu'il pouvait bien à Chelsea.


« Chelsea… Tu te souviens de ses picotements dont tu m'as parlé… je pense en avoir trouvé la raison, venez»


Chelsea descendit les escaliers suivie d'Amy, ils partirent en voiture un long moment avant que la voiture s'arrête. Les filles étaient exténuées. L'horloge de la voiture montrait 2:58 AM. Ils descendirent tout les trois et Chelsea tomba nez à nez avec une vieille boutique abandonnée. Seulement Blake avançait vers cette boutique. Ils allaient vraiment rentrer là-dedans. Blake poussa la porte et Amy lui demanda ce qu'ils faisaient ici.
« Aaah mon cher Luc ! Comment vas-tu depuis tout ce temps ? J'ai besoin de toi. Vois-tu cette fille ? Dis moi ce que tu en penses. »


Le vieil homme s'approcha de Chelsea et la fixa longtemps.  
Deux minutes… Trois minutes… Cinq minutes… Dix minutes… Quinze minutes… Vingt minutes.
Au bout de vingt minute il écarquilla les yeux sans parler, puis il alla dans son arrière boutique avant de revenir vers Blake cette fois ci. Ils s'échangèrent des mots tellement bas que Chelsea ne perçut pas la conversation. Amy elle était restée silencieuse.


Le vieil homme ouvrit une boîte et sorti de là une baguette. Elle ressemblait à celle de Blake. Et d'Amy. Chelsea fronça les sourcils.


« N'aie pas peur. Prend cette baguette. »


Chelsea hésita un court instant avant de prendre d'un coup la baguette. Et Là. Les picotements n'étaient plus des picotements, mais des coups violents. Puis plus rien. En moins de deux minutes, Chelsea était passé de douleur extrême à plus aucune douleur. Elle regarda autour d'elle. Quelque chose avait changé.


« Ch-Chelsea... ?
-Whoa, Je n'y pensais pas, enfin pas à ce point ! »


Amy et Blake venait de parler. Amy avait l'air inquiète alors que Blake souriait, le vieil homme également.
« Qu'est-ce que... ?
-Bienvenue parmi nous Chelsea. Bienvenue dans le monde de la sorcellerie. »


Chelsea écarquilla les yeux. Elle sorcière ? Non c'est pas possible... Mais...


« Les picotements que tu ressentais quand la magie était présente, était en réalité, ta magie, tes pouvoirs qui essayaient de sortir de toi. Maintenant avec la baguette, tes pouvoirs se sont « rangés » dedans. Ne la perds surtout pas. »


Chelsea ne parlait pas. Elle était sous le choc. Les trois sorciers repartirent à la maison, et les filles partirent se coucher, exténuées. Chelsea n'en revenait pas, de ça. De la vitesse que cela avait prit, de la douleur, de tout ça. Alors elle était une sorcière depuis sa naissance ? C'est pour cela que sa mère la regardait comme un monstre ?


Le lendemain, Chelsea se leva tard. Chelsea mit un petit moment avant de retrouver totalement la mémoire sur ce qu'il s'était passé la veille. Elle descendit après s'être aperçu qu'elle était seule dans la chambre que Blake et Caitlin avaient aménagé pour les deux sœurs désormais. Elle fût accueilli par Caitlin et Robin, ils étaient dans le salon.


« Bonjour !
-Aaah ma petite Chelsea ! Alors comment te sens tu ? Pas trop perdue ?  Tu n'as pas mal à la tête ? Et au ventre ? »
Chelsea rit avant de répondre que tout allait pour le mieux. Caitlin sourit chaleureusement. La jeune sorcière alla se préparer un chocolat chaud avant de rejoindre Robin qui était en train de regarder un reportage sur les animaux. Il ne devait pas comprendre grand chose, mais il adorait les animaux. Cela devait le contenter.
Chelsea demanda à sa mère adoptive où étaient Blake et Amy, et elle répondit qu'ils profitaient du temps pour s'entraîner. Elle passa la baie-vitrée et rejoignit les deux sorciers qui s'entrainaient. Une chose surpris Chelsea : les picotements n'étaient plus là. Plus aucun. C'était tellement plaisant.


« Chelsea ! »


Amy venait de courir vers Chelsea avant de la prendre dans ses bras.


« Alors comment tu te sens ? Bien ? C'est tellement cool que tu sois comme nous, je suis trop contente !
-Ahahah, bienvenue Chelsea, alors bien dormit ?
-Super, merci ! »


Il y eu un petit moment de silence avant que Blake porosa à Chelsea de s'entraîner pour la première fois. Chelsea eut un sourire scotché sur ses lèvres. Elle alla se préparer à la va vite et attrapa sa baguette, avant de redescendre et de courir jusque dans le jardin.


« Bon déjà, il faut que tu apprivoise ta baguette. Tu ne dois faire qu'un avec.  T'es prête ?
-Oh que oui. »


Chelsea mit un peu moins d'une semaine avant d'apprivoiser totalement sa baguette.


« Bien maintenant on va apprendre un premier tour de base. Visualise ce pot que je viens de placer devant toi. Visualise le. Et essaye d'attraper son contrôle. »


Blake était devenu très attentif au progrès de Chelsea. La rentrée au lycée Yokai, le fameux lycée dont ils avaient commencé à parler était dans moins de huit mois. Chelsea s'investit beaucoup dans son travail, à en oublier totalement parfois les entraînements de Amy, pour se concentrer sur les siens. Ce tour de « base » mit un peu plus d'un mois à être contrôlé par la sorcière. Mais il mit un peu plus de temps pour que ce tour soit réalisable dans un périmètre de douze mètres environ. Il fallait qu'elle arrive à visualiser l'objet, mais aussi l'endroit où elle voulait l'amener, sans oublier tout ce qui l'entourait.


« Bravo, je pense que tu es devenu apte à apprendre un nouveau tour de base. Il ne s'agit plus de bouger par la pensée un objet, mais d'en créer un. »


Chelsea mit deux mois à apprendre ce tour, et à le réussir sans soucis. Ces entraînements étaient tout les jours. Elle s'entraînait deux heures par jour.


« Super, maintenant créer moi un animal.
-Pardon ? Je ne devais pas apprendre un autre tour avant celui là ?
-Si. Mais j'ai cru comprendre que tu avais un lien très fort avec les animaux, tu seras surement plus à l'aise avec ce tour là que les autres. Mais n'oublie pas, il faut également que tu apprivoise la bête, sans la dresser. »


Chelsea souffla un bon coup, avant d'écouter attentivement les conseils de Blake pour ce tour. Elle était très attentive à ce qu'il disait. Elle mit du temps à savoir créer un animal d'une petite taille, sans être riquiqui. Elle mit presque trois mois. Seulement l'apprivoisement de l'animal s'est fait en une semaine à peine. Chelsea arrivait à contrôler les bêtes presque par nature. Peut-être grâce à son passage de plusieurs mois dans la forêt.


La rentrée se rapprochait à grands pas, et Amy n'était plus aussi fusionnelle avec Chelsea, elle sortait un peu plus souvent seule, ou elle rejoignait d'autres personnes pour partir en soirée. Chelsea elle, restait pour s'occuper de Robin, mais cela ne la dérangeait pas du tout. Elle aimait jouer avec lui.
Quand le jour arriva. Ça y est. Le lycée était là, devant elle. Chelsea suivit Amy. Elle avait déjà des amis dans ce lycée. Chelsea en était sûre, elles allaient bien s’entendre !


Amy se retourna. Son regard avait changé, elle était presque redevenue une inconnue.


« Quoi ? Tu vas me suivre comme ça comme un petit chien perdu encore longtemps ? Il faut encore te materner ? »


Elle lui tourna le dos et partit rejoindre ses amies.


Chelsea se retrouva seule. Abandonnée par sa sœur, sa seule véritable amie, celle avec qui elle avait partagé des moments marquants. Encore une fois. Elle était abandonnée. Encore. Chelsea baissa la tête et tomba sur son tatouage. Des larmes se mirent à couler. Elle devait maintenant affronter une nouvelle vie seule, pour la deuxième fois. Elle s'engouffra dans la foule de rires, de cris de joies et de sourires. Elle essuya les quelques larmes qui venaient de couler et releva la tête. Cette fois ci, elle n'allait plus être la petite fille. Elle allait montrer ce qu'elle vaut vraiment.


Plusieurs semaines passèrent. Chelsea avait fait connaissance avec sa classe, et s’était fait quelques amis comme Kira Okami. Elle avait aussi découvert sa chambre, qu’elle partageait avec une autres fille plus réservée. Elle ne parlait jamais. Chelsea s’était empressée de décorer sa chambre. Lors de sa première année, elle avait pu découvrir pleins d’autres personnes et surtout pleins d’autres races. Tout ça lui était encore inconnu, ce qui explique ses résultats plus que médiocre dans les matières trop “surnaturelles”. Lors de sa première année elle a aussi participé à un voyage scolaire… Qui a un peu dérapé. Avec ce voyage elle a pu faire connaissance avec Imogen H. Jellyka. Quand le bateau a eu un accident, elle s’est retrouvée dans l’eau puis dans la neige. Et plus tard ils découvriront qu’ils n’étaient pas seuls à être sur cette île puisque tous les élèves du lycée Yokai qui participaient à la croisière y étaient. Ils ont dû combattre un mal, pour survivre. Lors de ce “voyage” peu normal, elle  a pu faire la connaissance de Lazarus Flandres, un garçon du lycée, qui on peut le dire était très charmant. Il était un sorcier lui aussi. Et en faisant connaissance, ils sont tombés sous le charme l’un de l’autre. Sa deuxième année se passa beaucoup mieux que la première. Elle s’était liée d’amitié avec plus de monde et s’était améliorée au niveau scolaire. Pendant les dernières petites vacances de l'année scolaire, elle a pu faire la connaissance des parents de Lazarus, en Irlande. Mais la fin du voyage ne s’est pas très bien fini. Elle était repartie seule. Chelsea passait son temps déprimer, elle séchait les cours et restait dans sa chambre toute la journée. Elle en voulait à Lazarus. D’ailleurs elle a faillit en mourir en souhaitant se suicider. Finalement Lazarus a pu passer au dessus de ses pouvoirs qu’il n’arrivait plus à contrôler pour sauver Chelsea. De ce fait ils sont retournés en Irlande pendant les grandes vacances, ils allaient repartir, un mois après seulement quand la mère de Lazarus éclata en sanglot à l'annonce du départ des deux amoureux. Finalement trop touchés par ce signe, ils décidèrent de ne pas quitter l'Irlande de toute cette année. Tout se passait bien. Ils étaient heureux et Lazarus avait même l’air de progresser pour apprendre de nouveau à contrôler ses pouvoirs. Seulement, quelques mois plus tard, Chelsea se réveilla seule, d’habitude Lazarus est là à côté d’elle. Elle se leva du lit et s'arrêta devant une console placée devant le lit. Un mot était là, il était de Lazarus.


“Ma chère Chelsea,


Pars. Pars dès que verras ce mot, pars de ce pays avant que je te fasses quelque chose de mal… S’il te plait, vas-t’en.


Lazarus”




Et depuis ce temps là, Chelsea  erra de nouveau de villes en villes… Avant d’apprendre qu’une Université avait ouvert… Une Université dite particulière... Tout près de la Pleine Konsen.


PSEUDO


† Pseudo
► Chelsea Jayden
† Âge
► 18 ans.
† Avez vous lu le règlement ?
► ♦ Okay by Luka ♦
† Comment as-tu connu le forum
► Boly ! (Raven)
Avis sur le forum
► Good day, Good life
† Présence
► Aussi souvent que possible !
† D'autres comptes
► Blabla.
† Quelque chose à rajouter jeune yokai ?
► Cactus ?


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


" />
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 52
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Jeu 3 Nov - 20:50
UP !
Revenir en haut Aller en bas
Touché par un ange
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Nécromancien-Polymorphe
Karma:
140/200  (140/200)
Touché par un ange
Masculin Messages : 230
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Infirmier
Humeur : Fatigué
Situation amoureuse : Marié
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Dim 6 Nov - 16:00
Alors, faudra me modifier la fin, parce que l'université n'est absolument pas à la "même place" que le lycée Yokai. (je t'invite à lire les différents posts qui ont été créés, dont celui qui te renseignera sur la position exact de l'université).

Et "Et quand l’année s’annonçait meilleure… L’Antithèse avait gagnée. Et le lycée était devenu totalement autre chose. Lazarus et elle préféraient passer le reste de l’année en Irlande." C'est pas très clair. A la rentrée, personne ne pouvait quitter le lycée Yokai comme il le voulait, c'était impossible à cause de l'antithèse. Donc si Chel et Laza ont fait leur rentré à Yokai avec l'AT au pouvoir, ils n'ont pas pu partir comme ça.

Ensuite je pense que ta signature n'est pas à la bonne dimension.
Règlement a écrit:
• Pour les signatures vos images doivent faire au maximum 400*200 même sous spoiler, veillez à ne pas déformer le forum et n’y mettez pas de vidéos car elles peuvent ralentir le forum. En bref n'abusez pas.

_________________
Jusqu'à ce que la mort nous sépare ----------------------- ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 52
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Dim 6 Nov - 20:17
Voili Voilà j'ai tout corrigé (bon à part la signature qui est en cours de création :) )

Encore désolée pour les fautes, j'espère que maintenant c'est bon :D
Revenir en haut Aller en bas
Touché par un ange
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Nécromancien-Polymorphe
Karma:
140/200  (140/200)
Touché par un ange
Masculin Messages : 230
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Infirmier
Humeur : Fatigué
Situation amoureuse : Marié
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Lun 7 Nov - 16:28
Chelsea a écrit:
ils allaient repartir, un mois après seulement quand ils ont su qu'une guerre avait éclatée au lycée et que l'Antithèse avait gagné, ils décidèrent de rester là où ils étaient.

Alors, non. Personne n'était au courant de l’invasion par l'AT pendant les vacances d'été, et personne ne savait non plus que l'AT avait prit le pouvoir au Yôkai. Il fallait y entrer pour le savoir, donc encore une fois, impossible pour Chel et Laza d'avoir eut ses infos :)

_________________
Jusqu'à ce que la mort nous sépare ----------------------- ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 52
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Lun 7 Nov - 22:58
Up !
Revenir en haut Aller en bas
Touché par un ange
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Nécromancien-Polymorphe
Karma:
140/200  (140/200)
Touché par un ange
Masculin Messages : 230
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Infirmier
Humeur : Fatigué
Situation amoureuse : Marié
MessageSujet: Re: CHELSEA JAYDEN Lun 7 Nov - 23:01
Validée Rang B avec un karma de 92 petit pomme.

Tu peux d'ores et déjà te choisir ton Aile de dortoir, t'inscrire dans un club si tu le souhaites, et rechercher compagnon de rp sur la chatbox ou le topic dédié à cela. N'oublie pas non plus de recenser ton avatar la et de choisir ta classe ici, si tu es un élèves!

Et surtout n'oublies pas de votez pour nous sur les Top-Sites ♥

_________________
Jusqu'à ce que la mort nous sépare ----------------------- ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Iniesta vs Chelsea (souvenirs)
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Let's bet them - Jayden
» Présentation de Chelsea B. Serview [Validée]
» Jayden Cole vs Kim Smith (1/2 finale)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: