Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Swain Issak Wilson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Féminin Messages : 13
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 23
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Swain Issak Wilson Jeu 3 Nov - 21:25

Swain I. Wilson


† Nom(s)
► Wilson

†  Prénoms(s)
► Swain Issak

†  Âge
► 25 ans (150 en réalité)

† Sexe
► Noix de Coco (homme)

† Race
► Croque-Mitaine

† Origines & Nationalité
► Angleterre

† Orientation Sexuelle
► Hétéro Lolicon.

† Situation amoureuse
► Ça me regarde.

† Ancien du Lycée Yôkai
► Yup.

† Statut
► Squatteur.

† Objectif(s)
► Mettre le chaos (et surveiller Saphir)

† Alignement
► Neutre

Autres
► Si quelqu'un sait comment ne pas perdre Saphir, je suis preneur...

{Image 250*300}


OMG! You look like a coconut!


« - Hey! T'as une tête de noix de coco!

Swain se retourna vers l'enfant qui avait osé lui dire ça, sans la moindre peur. Une gamine. Toute petite. Il fronça les sourcils. Il ne l'avait jamais vu ici. Pourtant, il connaissait tous les enfants de l'orphelinat. Oh. Mais ça n'était pas une enfant. Elle était comme lui. Une croque-mitaine. Un cauchemar ambulant.

- Ouais! Tes cheveux tous blancs te donne une tête de noix de coco! J'vais t'appeler Wilson! ♥

Penaude, un large sourire sur les lèvres, elle le détailla de haut en bas:

- Woaaaaah ♥ Il est trop cool ton masque! J'ai cru que c'était des vrais dents! Les repas doivent avoir peur en le voyant! Mais tu peux l'ouvrir?! Ou il est collé à ta tête?!

La gamine s'approcha, le regardant sous tous les angles. Non, elle voyait pas comment l'enlever. Swain tenta de l'éloigner, en vain. Pire qu'un crampon!

- T'as un peu une tête de vampire aussi, tu sais? Avec ton oeil tout rouge! Heureusement que t'as le blanc qui est noir!

Tête de v… Pas question! Il ne ressemblait pas a ces sangsues aux dents longues!  Lui, il s'habillait correctement... Chemise, et pantalon. Pas de tenues aguicheuses , vulgaire ou même démodé comme ils affectionnaient... Le croque-mitaine lâcha un grognement de mécontentement:

- Pfff! T'es plus grand que moi! C'pas marrant! Pis t'es tout fin! T'es sûr que tu manges assez?! Faut mieux te nourrir, hein? Sinon j'aurai rien à croquer quand viendras ton tour!

Oui. Bien sûr. Cette micro croque-mitaine allait le manger. On y croyait. C'était une gamine, surtout comparé à lui et ses près de 100 ans de voyage. En taille aussi, elle était beaucoup plus petite que lui et son mètre soixante-quinze. Et même si elle était forte, il restait plus rusé. Il était dans cet orphelinat depuis plusieurs années, il connaissait chaque coins et recoins.

- Dis, dis, dis! Tu m'fais voir à quoi tu ressembles?

Bien sûr. Tu ne veux pas non plus qu'il quitte ce buffet à volonté, non plus? Et qu'il t'apporte encore plus d'enfants? Et des beaux habits? Des bonbons? Son apparence naturelle resterait secrète.

Seuls les enfants du bâtiment savaient que c'était le "faucheur" - avec ses trois cornes tordues, son manteau noir et sa faux - qui se cachait sous leur lit. Ils savaient qu'ils ne devaient pas suivre la lanterne qui brillait le soir, au fond du sombre couloir. Qu'il ne fallait pas chercher d'où provenait le cliquetis de clés brisant le silence de la nuit. Que ces clés, accrochées à sa ceinture, ne servaient qu'a ouvrir les portes de leurs cauchemars.

Les enfants le savaient, mais ça ne leur permettaient pas de lui échapper.

- Pff, t'es pas drôle noix d'coco! T'es pas causant! J'reviendrai quand t'auras retrouvé ta langue!

Elle s'apprêta à partir et stoppa net. Sa tête de gamine était une sorte de caricature de personne tentant de réfléchir. Lorsqu'elle se souvint de ce qu'elle cherchait, Swain pus presque apercevoir une ampoule s'illuminer au dessus de sa tête. Comme dans les bandes dessinés que les enfants lisaient avant l'extinction des feux, espérant qu'il ne verrait pas la vilaine tête de mort la nuit.

- Au fait, noix de coco! Moi je m'appelle Jinx!

Elle se sauva. Génial. Encore une allumée à virer de orphelinat.
» {Image 250*300}»



Croque-Mitaine


- Va au lit, sinon le méchant croque-mitaine va venir te punir.
- On dit pas un croque-monsieur?
- Non, c'est le croque-mitaine. Il ne se mange pas. C'est lui qui va venir te faire peur et te manger si tu n'es pas sage.
- J'ai pas peur!
- Tu devrais. Un croque-mitaine, ça fait très peur tu sais? On ne sait pas à quoi il ressemble. Des fois, il ressemble à un homme tout petit, mal fichu, avec des doigts crochus. Ou alors, il peut se cacher dans tes peluches. Elles semblent gentilles la journée, mais la nuit, elles te regardent avec leurs grands yeux, attendant que tu ne sois pas sage pour te punir. Il peut aussi ressembler à ton pire cauchemar.
- Et… Qu'est ce qu'il peut me faire, le croque-mitaine?
- On dit qu'il t'emporte dans le monde des cauchemars, et que tu ne peux plus en ressortir une fois que tu y es entré. Tu y verrais tout ce qui t'as toujours effrayé! Le gros Timmy qui te vole ton goûter tous les jours par exemple, ou des monstres effrayants tout droit sortit de son imagination

Le petit garçon en pyjama, frissona et serra son ours en peluche:

- Comme ceux dans Monstres et compagnie?
- Oui, et bien d'autre encore plus effrayants.
- Ça se cache où, un croque-mitaine?
- Il se cache sous ton lit, attendant que tu t'assoupisses pour sortir de l'ombre…

Directement, l'enfant se mit à genoux et regarda sous son lit:

- Y'a rien là, maman!
- Il ne se cache pas que sous le lit, il aime aussi les placards ou les coins à l'ombre.
- Il a de la place pour y rentrer?
- Bien sûr, c'est un de ses pouvoirs
- Bouuuh, j'ai peur maintenant…
- Si tu vas te coucher maintenant, tu auras été sage et il ne viendra pas t'embêter.
- Bonne nuit maman!

Le petit l'embrassa rapidement avant de sauter sous sa couette. La jeune mère sourit, coupa la lumière et ferma la porte. À présent, seule la veilleuse éclairait faiblement la pièce de sa douce lueure bleue.

Tapis dans l'ombre de la porte, Swain. Un croque-mitaine, un vrai. L'enfant ne peut pas le voir. Pas encore. Sa mère non plus, n'avait pas pus le voir. Il n'était pour eux qu'une simple légende. Mais les légendes ont toutes une part de réelle.

Le croque-mitaine avait suivit leur discussion avec amusement. À chaque fois, il entendait quelque chose de différent. Une fois, il a même été décrit comme une jambe avec un oeil. Sacrés humains. Mais il y avait bien une part de vrai dans ce que madame la maman avait dit à son bout-de-chou.

Un petit résumé, ça vous tente?

• Pouvoirs Principaux:

Berceuse: Tu n'es pas fatigué, et pourtant tu as l'impression d'entendre une petite chasonnette forçant tes grands yeux à se fermer? Pas de chance gamin, on dirait que tu es le futur repas d'un croque-mitaine. On ne te souhaitera pas bonne nuit, mais on peut lui souhaiter bon appétit.

Illusion: Cette peluche a bougé? Mais non gamin, tu divagues. Pardon? Cette ombre ne devrait pas bouger comme ça? La lumière s'allume et s'éteint? Tu entends des raclements venant de nul part? La porte de ton armoire vient de s'ouvrir alors qu'il n'y a personne dedans? Des doigts crochus s'approchent de tes petits petons? Tu sais gamin, tu devrais éviter les drogues. À ton âge, c'est pas très jojo. Oh, à moins que tu ne sois victime d'une des illusions du croque-mitaine?

Cauchemar et peur: Bien sûr que tu vas faires des cauchemars gamin. Un croque-mitaine sans cauchemar, c'est comme un aquarium sans poisson, ça sert à rien. Il faut bien qu'il se nourrisse non? Il se trouve que tu possèdes ce dont il raffolle. Et que son seul moyen de l'obtenir, c'est de te faire cauchemarder. Ne t'en fait pas, c'est un professionnel. Tu ne tuerais pas une poule qui te fait de bons oeufs frais, pas vrai? Alors pourquoi te tuerait-il alors que tu es un buffet à volonté de peur? Bienvenue dans le monde de croque-mitaine.

Pouvoirs secondaires:
Ombre: Un peu comme la maison du croque-mitaine. Tu sens une présence derrière toi mais tu ne vois personne? C'est balot, parce qu'il y a quelqu'un pourtant. Quelqu'un qui t'aime beaucoup, et que tu nourris souvent la nuit. Et oui, c'est ton copain le croque-mitaine. Ne t'en fait pas, il ne squatte pas que ton ombre. Toutes les ombres lui vont.

Téléportation: Non, un croque-mitaine, ça ne fait pas comme dans Dragon Ball. Il peut se téléporter mais pas en mettant deux doigts sur son front. Par contre, donne lui une belle ombre, de préférence un placard ou un dessous de lit, et c'est transport gratuit (rien que pour lui) vers tous les endroits qu'il a visiter. Dans le cas de Swain, c'est plutôt pratique puisqu'il voyage beaucoup. On se demandait comment il faisait pour passer de l'Europe au Japon si rapidement, maintenant on sait.

Attraction: Non, un Swain n'est pas non plus comme un pokemon. Il ne fait pas des coeurs pour attirer une personne de sexe opposé. Par contre, il fait apparaitre un objet de sa convoitise qui donnera une irrémédiable envie au repas de le suivre. Un peu d'espoir pour beaucoup de désespoir à la fin. Dommage pour toi, gamin.

†Points faibles ► Moins puissant pendant la journée, nécessité de se nourrir souvent, Impossibilité d'agir sur les monstres sans émotions (plante-garou, golem, Cailloux), ne peut prendre sa forme originelle la nuit

†Points forts ►Nyctalope, puissance accrue la nuit et encore plus le jour d'Halloween, Immortel, Dématérialisation du corps possible du moment qu'il y a un point d'ombre, très difficile a battre sous la forme de yokai.



Mental & Caractère


L’homme en short courrait à en perdre haleine. Il était presque minuit. Il c’était sentit pousser des cojones quand il avait vu ce vieux château abandonné et réputé hanté. Résultat, sa copine gisait au sol, baveuse et aussi réactive qu’un légume et son pote avait fait une mauvaise chute dans un escalier gagnant la faculté de tordre sa tête dans un angle plutôt effrayant. Et le troisième qui les accompagnait?

Il avait beaucoup courir, les bruits de chaines ne cessaient de se rapprocher. Lentement, effrayantes… Traumatisantes. Il avait beau monter, descendre, sauter, ramper, se cacher, rien n’y faisait. L’inévitable se rapprochait.

Il abandonna, se faufilant dans une armoire. Dans un ultime espoir, il observa son téléphone. Du réseau! Il avait du réseau! Il appela le premier numéro auquel il pensa. Sa chère maman. Répondeur.

  « Maman! Répond! C’est moi! Je suis dans la merde! J’ai trop les jetons! Viens me chercher j’t’en supplie! J’suis dans le château de la colline! Il est vraiment hanté! J’te le jure! Viens me chercher! Je suis dans une armoire j’en peux plus de courir! »

Il reprit sa respiration. Il était foutu. Sa mère ne viendrait pas. Il reprit plus calmement.

«  Avec la bande, on y croyait pas. On est entré dans le château en pleine nuit. On était que nous trois. Dans un couloir, on a vu une drôle de lumière. Quand on y est allé, y’avait un drôle de type, avec une écharpe. On voyait presque pas son visage… Jo s’est approché pour voir si c’était un fantôme et le type est resté calme. Il nous a regardé avec étonnement et nous a demandé ce qu’on faisait là. Quand on lui a répondu, il a rit un peu. Il nous a dit qu’il était pas un fantôme, qu’il venait régulièrement ici et nous a rejoint.

Il était étrange, mais pas méchant. Pas très bavard non plus. Le genre de type calme, qui sait ce qu’il fait. Tellement calme qu’à chaque fois qu’on manquait de tomber dans un trou, ou qu’il y avait un bruit bizarre, il restait de marbre. Il suivait juste. On se doutait de rien.

Pis ça a commencé à merder grave! On est sorti d’une pièce quand la porte s’est refermée derrière nous d’un coup. Caro et le mec se sont retrouvés coincés dedans. Et… Et pis Caro… Elle a commencé à hurler. Et Jo aussi. Quand on s’est retourner, y’avait des gens, accroupit, entassé. Ils puaient et gémissaient… Ils avaient l’air encore plus flippé que nous quand on les a vu. Les yeux exorbités, la bave aux lèvres… Ils réagissaient même pas. Quand la porte s’est rouverte, j’ai foncé pour aider Caro… C’est là que je l’ai vu! Le mec avec nous, il avait laissé tombé son écharpe… Il est pas humain! Sa bouche, elle était… Je sais pas… On voyait ses dents, comme s’il avait pas de bouche! Juste ses dents… Et Caro a ses pieds…

Le plus flippant, c’est qu’il semblait trouver ça normal! Quand on lui a demandé, ce qu’il avait fait, il nous a répondu le plus naturellement qu’il avait faim, et qu’il avait mangé… Et il nous a regardé droit dans les yeux. C’était horrible! On aurait dit que c’était normal pour lui! On a vite compris qu’on serait les suivant, alors on est partit en courant.

Mais ce type, ça doit être un génie. Il est resté calme et nous a suivit en marchant. On avait beau courir, il réapparaissait toujours près de nous! Il a du se faire tout un plan dans sa tête! C’est un fou! Plusieurs fois, il a failli nous avoir… Il a eu Jo d’ailleurs. Dans les escaliers. On sait pas comment, mais il nous parlait. On l’entendait parfaitement, maman! Alors qu’il était loin derrière! Il était super rassurant… Ce mec, il sait trop bien parler… J’avais beau dire à Jo de pas l’écouter, dans les escaliers, il s’est retourné et… Il est tombé…

Oh putain, il arrive, je l’entend maman! J’entend ses chaines! C’est pas un fantôme maman, qui hante ce château. C’est la faucheuse »

L’armoire s’ouvrit en même temps que le mec en short hurlait.

Swain avait eu le nez creux en venant dans ce château. Les gens venaient souvent le visiter en groupe. Tous les soirs, de nouveaux cris, frais, neuf, résonnaient dans cette lugubre bâtisse. Tout se passait merveilleusement bien pour le croque-mitaine. Tout était normal. La seule chose qu’il ne comprenait pas était pourquoi, quand il tuait un repas par inadvertance, on s’en prenait à lui. Chose futile bien sûre. Ça ne faisait que précipiter leur rencontre avec leurs peurs. Pourtant, ça n’était pas bien grave, qu’un repas meurt, si?

† Matières Favorites ► [ Minimum 3 ]Histoire et Légendes, Sciences occultes, Art Plastique

† Matières Détestées ► [ Minimum 3 ] Sport, Informatique, Philosophie



Non, ça n'est pas un cours d'histoire


«1864: C'est quoi tout ça?! J'ouvre les yeux, je vois un… Un truc… Se pencher sur moi. J'aime pas comme il me regarde! Pour la peine, je l'ai mangé… Et j'ai prit quelques centimètres. Même plus d'un mètre en fait! Mais ce grand truc m'a pas suffit. J'ai encore faim. J'entend des bruits dans le couloirs. Le temps de m'extraire du tas de viande sanglant qui reste de ce qui me servait de mère, et salut la compagnie!
Visiblement, j'étais dans un hôpital à Glasgow. Les hôpitaux, c'est trop cool! Y'as des gens. Partout! Y'a des GOSSES! C'est trop génial! Ils sont si faciles à effrayer! Et ils chialent! "Ouin ouin! - J'ai fait un cauchemar! - Maman! Y'a un monsieur sous mon lit!". Pis y'a tellement de monde! Rien que dans l'hosto là, j'ai gagné encore 5 centimètres! Vite j'en veux un autre! Un autre hostooooooo!
Oh, et j'ai pris un bracelet d'un de mes repas au hasard. Swain. Ça sonnait bien! Je le garde comme prénom! Ça pète la classe!

1867: Les Anglais, c'est cool. Les Mexicains aussi! J'ai pas tous saisit, j'me suis endormi dans un bateau, et pouf, des gens vachement différents de ces petits péteux d'Anglais qui parlent le je sais pas quoi. C'est pas grave! Tant qu'ils cauchemardent aussi! J'ai faim d'ailleurs! Aller! Aller! On va chercher de quoi se remplir le bide!

Ils ont attrapé un Français. Maximilien qu'il s'appelle. Il faisait des trucs qui plaisaient plus trop d'après ce que j'ai compris. M'enfin, c'est politique. Et la politique, ça me remplis pas l'estomac! Toujours est-il que le Maxi, il allait se faire exécuter! J'suis passer lui faire coucou la nuit. Wow. C'était. Un. Régal! La peur des mis-à-mort est suuuper bonne! Elle a un petit truc en plus! Comme les malades condamnés, dans les hôpitaux, qui savent qui ne ressortiront jamais! Ou ceux qui vont être opéré pour la première fois! Enfin non, c'est même mieux! C'est vachement plus… INTENSE! Y'a d'autre mis-à-mort dans le coin?

1871-1876: Les Africains se lancent dans des guerres un peu partout. En Algérie, en passant par le Ghana ou l'Egypte, elles apportent leur lots de cauchemars. Un vrai festin. Dans tous les villages où je passais la peur était dans tous les coins et recoins. Pire que les maladies. Je n'ai presque rien à faire. Buffet à volonté! Et je continue de grandir… Tout comme mes pouvoirs.

1877: Ciao les guerres d'Afrique! Bonjour les Américains qui vont taper les Indiens! Ça prend bien peur aussi les indiens! Ils ne savent pas ce qu'est un croque-mitaine, c'est d'autant plus drôle!

1889: Quand je relis mes anciens écrits, j’ai honte. J’étais vraiment un gamin. Je m’excitais pour un rien. Regardez moi cette invasion de points d’exclamation… Je suis retournée en Angleterre. À Whitechapel, à Londres, plus précisément. La peur envahit les rues lorsque la nuit tombe. Un humain se faisant surnommer Jack l’éventreur s’amuse à éventrer des prostitués depuis un an. Ma foi, il me prive de quelques repas mais me permet d’en avoir de plus succulents, je ne vais pas m’en plaindre. J’aimerai bien le rencontrer, goûter ses peurs. Il devrait être bon. Puis, si jamais je vois qu’il compte stopper ses « crimes » (je ne vois pas en quoi assassiner quelqu’un est mal, ils sont assez nombreux ça ne changerait rien) je le retrouverai et je le tuerai dans d’atroces souffrances. Après tout, la souffrance n’est pas que physique…

1911: Un sanatorium a ouvert au Kentucky, Waverly Hills. Il y a de nombreux tuberculeux. Maladie mortelle… Pour eux. C'est fragile un humain. Moi, ça ne me fait rien. Je ne sais pas si c'est à cause des quelques monstres que j'ai mangé depuis 1864, ou si c'est naturel, mais je ne vais pas m'en plaindre. Les humains traitent tellement étrangement leur maladie, je pense que je vais me régaler.

1914-1918: Cette guerre partait mal pour moi. J'étais en France, elle venait d'être déclarée, et les soldats… Étaient HEUREUX d'y aller! "la fleur au fusil" comme on dit. Mais finalement, ils se sont bien rattrapé. Les Allemands, ils leur ont flanqué une bonne rooste, les privant bien de leur "youpi, on va taper des bosh!". C'est bon pour mes affaires.

Je suis aller voir à Verdun en 1916. Il y avait un buffet à volonté. Des soldats planqués dans le fort. Ils ont peur, l'endroit est sombre, exiguë, ils ont faims, ils boivent leur urine… Berk. Je ne vais pas faire la fine bouche. Les enfants sont meilleurs, mais un agglomérat de soldats paniqués, je ne vais pas cracher dessus. Et si j'allais voir chez les Allemands? Ils ont l'air de gagner pour le moment.

1939-1945: Donc, la première guerre ne leur suffisait pas? Ils devaient en déclencher une seconde? Ma fois, les humains sont idiots, mais ça m'arrange. Je suis chez les Russes là. Leurs enfants sont particulièrement délicieux. Ils ont faim et ont peur que papa, maman partent au goulag. Et si je cherchais un orphelinat? La population de gosses là bas va exploser après ça. Mais d'abord, chercher où il y aura le plus de victimes.

La Russie c'est bien, mais je retourne en Amérique! Ils entrent en guerre contre le Japon, et ça promet d'être appétissant.

Les japonais sont assez fou pour vouloir se suicider. Ils se surnomment Kamikaze, "dieu du vent" parce qu'ils écrasent leur avion sur les armées Américaines. Je vais les saluer la nuit. La veille du jour fatidique en général. Certains sont délicieux. Ils s'accrochent encore à la vie, pensent qu'avec un peu de chance, ils survivront au crash. C'est sans compter sur mon aide. J'ai déjà vu une ou deux de ces attaques de kamikaze. Je peux leur montrer en avant-première ce qu'ils vont endurer. La peur qui leur bouffe les tripes, le choc violent qui, s'il ne les tue pas sur le coup, entraîne une violent incendie qui va les brûler. On dit que mourir brûlé et la mort la plus douloureuse que l'ont puisse subir. Bien sûr, ils peuvent aussi mourir sur le coup, mais ça, je me passe bien de le leur dire.

1962: Je suis dégouté! Ils ont fermé le beau sanatorium de Waverly Hills! C'est frustrant… J'y passais régulièrement… Je n'ai plus qu'à me contenter de l'orphelinat de Los Angeles, en Californie. Les enfants sont particulièrement sensibles là bas, et je le connais depuis quelques années. Mais bon, sincèrement, je suis déçu.

1964: C'est quoi ce bordel?! Une autre croque-mitaine! Toute petite! Qui vient dans MON orphelinat!!! Je vais la dégager vite fait bien fait! Ou là manger! Comme les autres qui m'ont cherché! Jinx apprête toi à vivre tes derniers instant!

1966: Jinx est encore là… Elle m'appelle Wilson, comme la noix de coco. Je l'appelle Saphir, à cause de ses cheveux bleu. On a chacun abandonné l'idée de se manger. On s'entend bien en fait. Ça me change un peu, moi qui ai toujours été seul. Elle est bien plus jeune que moi, et surtout beaucoup plus immature. Je me sens un peu comme son frère en fait. Le grand frère un peu chiant qui empêche sa petite soeur de faire des bêtises. Elle a mit du pep's dans l'orphelinat.

1978: Les humains ne cessent de me surprendre. Ils ont sortis un film nommé "Halloween". Du coup, je peux me faire passer pour une sorte de Michael Myers! Quand les casses croutes me regardent, ils ne peuvent pas s'empêcher de regarder mon visage. Vrai visage? Masque? À vrai dire, je ne sais plus trop moi même… Mais on s'en fiche…

2004: Salauds de chasseurs de monstres! Ils ont bien réussi leur coup cette fois! Après plus de cinq ans passé à nous courir après, ils nous ont séparé Saphir et moi. J'espère qu'elle va bien et qu'elle a réussi à filer de son côté…

2014: Parmi mes endroits favoris, les hôpitaux et sanatorium sont clairement en tête. Mais les écoles aussi! Surtout celle avec internat. Comme Yôkaï, au Japon.  Des enfants, de tous les horizons, partout. Je pense avoir trouvé mon nouveau buffet à volonté! Je vais m'y inscrire comme élève, même si je me moque des cours. Être prof, très peu pour moi. Je pourrais ne pas m'y inscrire mais ils fournissent la chambre. Avec placard. Les placards, c'est bien. Les dessous de lit aussi. Et puis, comme ça, pas besoin de devoir pousser la discrétion au maximum. Je peux chercher tranquillement mes futurs repas sans que cela paraisse étrange.

Alors là, si je m'y attendais! Mini-Boom était là aussi! J'ai enfin retrouvé ma petite peste de Saphir. Et elle a l'air en pleine forme la bougresse. Tant mieux! On va s'amuser comme avant!»


PSEUDO


† Pseudo
► Satomi
† Âge
► 23 balais dans le placard, plein de poussière.
† Avez vous lu le règlement ?
► gné~
† Comment as-tu connu le forum
► J'ai vu de la lumière
Avis sur le forum
► Il est bien grand, on peut bien perdre Saphir encore 8D
† Présence
► À l'heure du troll
† D'autres comptes
► Ades nyan~
† Quelque chose à rajouter jeune yokai ? Mamur c'est ma mamur~
► Blabla.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Georges Wilson...
» Andrew Wilson [Validé]
» Samara Wilson ► Ellen Page
» Présentation d'Eowyn Wilson [Validée]
» Signature de contrat - Ryan Wilson

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: