Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Night-marre (PV Swain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Night-marre (PV Swain) Sam 12 Nov - 0:55
Tic tac tic tac tic tac


La lune gibbeuse déverse ses lueurs à travers le verre dépoli. Couloirs vides, classe vides, salles vides. Désert. Une souris cavale le long d'une plinthe. Les classes bruissent de silence étouffé. Qu'est-ce ? Le vent ? Le rat ? Les rêves ? Le silence tonne. Un rire étouffé, un fantôme de chuchotement ; chut, écoutez. Mouton de poussière sous la lune, cartouche oubliée sous une table, éclat de lumière terni ; voyez. Rien ne vit, tout dort. Tout attend.

Tic tac tic tac


Au bout du couloir, une porte. Derrière la porte, une salle. Dans la salle, une personne. Affalée sur son bureau. Souffle léger, tête dans ses bras cachée. De sa main a glissé son stylo. Tache rouge sur le bureau, pâteuse, laiteuse sous la lumière pâle de l'halogène. Dort...

Tic tac


Il remue vaguement. Sa tête dodeline, droite, gauche, vague signe de dénégation. Le stylo lui échappe, roule, tombe du bureau. Le cliquetis résonne, le fait sursauter dans son sommeil mais il y est trop profondément enfoncé. Position de repli. Une main tatonne, lui cache les yeux. Il s'effondre en lui-même. Adieu lumière, bonjour obscurité. Bonjour rêve.

Bonjour cauchemar.

TIC TAC
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Sam 12 Nov - 17:19
Le soleil venait à peine de laisser place à la lune, que déjà les rares élèves retardataires couraient rejoindre leur dortoir. Les chambres s'illuminaient tour à tour tandis que les salles du lycée et de l'université s'éteignait. Les professeurs rentraient se reposer, le personnel finissait son travail et fermait les bâtiments. Dans peu de temps, la plupart s’endormiraient, et la journée se terminera.

Pour d'autre en revanche, elle ne faisait que commencer. Pour Swain par exemple. Bien posé dans son armoire avec sa petite Saphir, le croque-mitaine bailla. Il était temps de chasser. Et il avait faim. Saphir aussi devait... Attend... Ou qu'elle est passée encore?

- Et merde...

Bon. Il allait à nouveau devoir la rechercher... Il n'avait rien contre le fait de la laisser se promener seule, le problème c'est qu'elle était bien capable de suivre un papillon et de se retrouver à l'autre bout du pays.

Soupirant, le croque-mitaine quitta son placard et s'étira. Il savoura un instant la fraicheur de la nuit avant de se diriger vers le premier endroit auquel il pensait trouver la petite croque-mitaine bleue. Un jour peut-être, il n'aurait pas à se demander où elle était planquée. Et il pourrait chasser tranquillement... Chasser... Il avait faim. Le cauchemar jeta un regard au lycée. Il restait une lumière. Faible, mais bien présente. Il restait quelqu'un. Il méritait bien un petit amuse-bouche, non?

Silencieux, Swain pénétra dans l'enceinte du bâtiment, se dissimulant dans les ombres. Il ne ressentait personne à part la faible présence de sa future proie, mais juste par précaution, il surveillait bien les alentours.

Et enfin, le voilà. Endormie sur son bureau. Un professeur inconscient du danger qui le guettait. Swain ne prit pas la peine de le détailler. Effrayés, ils se ressemblaient tous. Il referma en silence la porte derrière lui, sans lâcher sa proie du regard. Il dormait profondément, c'était parfait. Toutes les conditions étaient réunies pour faire un bon repas.

Le monstre de cauchemar se pencha sur sa proie endormie. Bon appétit!

Ou pas. Quelque chose clochait. Il devait forcer pour se faufiler dans ses rêves. Swain n'avait jamais vu ça. Intrigué, il força encore plus. Un peu d'effort ne rendrait le repas que plus succulent, non? Est ce que forcer suffira? Sinon... Hmm, cette proie l'intéressait de plus en plus. Si jamais il n'y arrivait pas, il le réveillerait et tenterait de copiner pour découvrir le fin mot de l'histoire. Ça ne serait pas la première fois qu'il parlerait a un repas pour mieux le "préparer"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Sam 12 Nov - 18:03
Le monde est un papier, l'encre en dégouline encore. Un ruisselet de charbon et de sang tombe du ciel, éclabousse. Dégouline jusqu'à ses pieds, flaque inerte aux reflets narquois. La flaque lui parle de lui et d'eux, sussure des secrets insensés fredonnés de fadaises aux fines finitions de mensonges mentholés. Personne. N'est là. Personne n'y sera. Juste la Flaque. Il la rejoindra. Elle rit, rit trop fort, rit comme un crissement, rit et lui découpe les tympans en fines lAmEllEs et l'univers étincelle, TrancHanT, prêt à exploser, miroir trop poli aux arêtes acérées et à l'intérieur il vibre au rythme du rire vibre jusqu'à s'effondrer rit

Splatch. Son pied dans la FlaquE. Silence résonnant d'argent miroitant Le papier est écLabOusSé. Les gouttes tremblent, se réordonnent, creusent autant que peignent. Une rose une pierre une porte s'y grave. Dérive. Les ombres s'hachurent, la perspective s'arrondit la porte claque. Frisson de papier. Vague alentour, le dessin s'y forme jusqu'à l'e   n c lore. Trait et trait et trait et trait et trait et trait et trait et brique et brique et brique et mur et forteresse et prison et en cage et il ne pourra plus partir et il sera dessiné son encre se mêlera à la pluie jusqu'à fondre dans le mur et mourir périr pâlir.
Ses poings crèvent le papier. L'encre dégouline le long de ses poignets, noire puis rouge. Ronge la peau, sang acide. Sous sa peau, rien. Le même rien que derrière les crevures du monde-papier. Rien. Tout n'est rien. Il n'est rien. Un rien qui blesse qui déchire qui détruit qui crève quituequidétruitquipervertitquiluidétruitlecoeurquijeneveuxpasquidéquitruitqui


Pichenette.

Du bruit. Boum. Tchac. Boum. Tchac. Boum-flux. Tchac-reflux. Boum-sortie. Tchac-rentrée. Un coeur pulse. Dans l'air apparaissent des capillaires écarlates dont fleurissent les veinules et se renforcent, le sang l'engorge, éclot, pousse la peau la chair les nerfs lui à la surface et le sépare du rien et le fait respirer et se mélange au monde-papier. Du rien apparait quelque chose. Le coeur le fait vivre.

Retrait.

Ses doigts se referment. La paume se voit en transparence. Ligne de coeur, ligne de vie, ligne de mort, tout s'y dessine et s'y recroqueville. Il pourrait y creuser son demain à coups de lame ou d'ongle, éviter les rires et cris. Les regards. Avancer, juste en creusant comme ça, en tranchant comme ça, en -

Réfugié au plus profond de lui-même, la petite partie de Greg encore éveillée laissa le cauchemar continuer de se dérouler. Il avait l'habitude. Cela faisait deux bonnes années qu'il n'avait plus perdu le contrôle pendant son sommeil, usant du rêve lucide pour s'assurer de rester (très relativement) calme et par conséquent ne pas ouvrir le contact à d'autres. Il aurait pu très facilement éradiquer ses cauchemars mais pendant la courte période où il l'avait fait, l'extérieur s'en était ressenti. Sa paranoia s'en était retrouvée amplifiée, ses angoisses complexifiées. Pire encore, la Bête y gagnait en puissance. Visiblement, les cauchemars lui fournissait un exutoire où s'exprimer et se fatiguer, tout comme la cheminée d'une cocotte-minute permettait d'évacuer la vapeur et la pression. Alors le dopple s'était compartimenté, se laissant vivre le rêve et n'utilisant le rêve lucide quand quand il en avait besoin ou envie. Maitrise sans tout controler, on pouvait dire qu'il appliquait ses préceptes de vie jusque dans son sommeil.

Aussi, Greg passait un assez grand nombre de ses nuits à cauchemarder. Au moins, il était créatif. Ca allait de se révéler creux à massacrer la planète, en  passant par survivre seul au milieu d'une ville déserte ou observer son corps pourrir à petit feu. En fait, ça le soulageait même de rêver qu'il était tout nu devant ses élèves. C'était bien plus marrant que de se retrouver à incarner Cthulhu. Et puis, il avait la chance relative de maitriser l'art de la "mise de coté" : ce petit bouton sur lequel on peut appuyer juste avant de se réveiller et qui provoque ce fameux "Oh ? J'ai rêvé de quoi ?" sous sous la douche matinale. Ca simplifiait grandement sa vie lorsqu'il était éveillé. La maitrise, quel bonheur.

Bref, il cauchemardait pas mal... mais au risque de paraitre blasé, il s'y était fait. Parce que les autres alternatives étaient bien moins attrayantes. Voyons, il aurait pu...  ne plus dormir et agoniser au milieu d'horribles hallucinations. Ou ne plus faire de cauchemar et un jour rejoindre la Bête pour détruire le véritable monde. Ou encore, comme avant, ne rien controler, s'endormir telle personne et se réveiller telle autre, voire user de ses pouvoirs pendant la nuit de façon incontrolée. Mouais. C'était pas si mal, quoi.

- trop de doigts, cassés en tout sens, dedans dehors sur les cotés et en eux-même, trop de dimensions et directions en même temps tout existe conjointement tout est tout est tout est là tout est -

Intervention.

Cela dit, c'était quand même une nuit tendue. Il n'avait pas tant besoin d'intervenir d'ordinaire. C'était la pleine lune ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Dim 13 Nov - 18:49
Résistante, cette petite proie. Mais plutôt qu'agacer Swain, ça l'amusait. Plus il perçait la défense du professeur, plus son sourire, caché par son horrible masque, s'élargissait. Sa faim se faisait plus vive. Il le sentait, il allait se régaler. Enfin, la défense céda, lui donnant accès à toutes les informations dont il avait besoin. Même les plus intimes. On ne cachait rien au croque-mitaine, on...

Hein?

Des dizaines, des centaines même, de noms, de visages, de races, l'envahirent. Une vague d'identités, diverses et variées. Le vide, le calme n'existaient pas dans cet univers chaotique. Surcharge. Incompréhension. Impression de noyade. Perte d'identité. De soi. Mélange. Inconsistance. Ils n'étaient rien.

STOP! Le monstre de cauchemar se ressaisi. Mauvais! Il s'était fait surprendre! Quel idiot! Il souffla, tenta de reprendre son calme. S'il voulait comprendre, il ne devait pas rester là. Se concentrant un peu, il ressentit quelque dans son dos. Quelque chose qui l'effraya. Foutaises, il était un croque-mitaine, il n'avait pas peur. C'était son instinct de survie qui le mettait en garde. Il ne devait pas aller plus profond. Il devait remonter à la surface. Trouver l'original. Sans doute pas au sens propre, l'original était peut-être noyé dans ce flot sans identité, mais il devait y en avoir un qui les contrôlait. Il devait être à la surface de cette mer.

Swain remonta à contre-courant, essayant de ne pas faire attention aux bribes de souvenirs qui s'accrochaient à lui parfois. Il les rejetaient, ils ne lui serviraient à rien. Ils avaient dû être oublié il y a bien longtemps et luttaient tant bien que mal pour survivre. le flot se fit de moins en moins dense. Il arrivait enfin à respirer. Bientôt, il serait débarrassé de ces déchets. Et il le verrait. Ce chef, ce leader qui l'intéressait tant. Qui l'affamait.

Enfin, il le vit. Le croque-mitaine avait rejoint la surface, et dévorait du regard cette personne, seule au milieu de nul part. Il s'approcha, lentement, savourant les relents de peur qui lui parvenait. De la peur, des autres en dessous. De cette mer sans personnalité. Mais pas que. Il avait peur des personnes à l'extérieur. Et peur de lui. Peur de ne pas réussir à contenir les autres. Contenir cette chose dont Swain se méfiait. Ce type, dont le nom lui parvint enfin, n'était que peur. Voilà pourquoi Swain se sentait aussi attiré par lui. Cette faible sûreté qu'il ressentait, était encore jeune. Elle se battait difficilement, mais vaillamment, contre toute cette terreur. Le monstre de cauchemar se ferait une joie de l'écraser! La piétiner! L'anéantir!

Grégory Ogramann, professeur de maîtrise des pouvoirs au lycée, étrange doppleganger, était face à lui. Enfin, il allait pouvoir se régaler. Il allait le...

Mais... Quelque chose clochait. Greg était bien endormis, ses pouvoirs de croque-mitaine le lui confirmaient... Tous les autres sous eux, dormaient aussi... Mais... Le leader, celui face à lui, était réveillé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Dim 13 Nov - 21:43
Le rêve relève d'une logique qui lui est propre. Rien n'y arrive par hasard.

Oh, bien sûr, vous n'y croyez pas. C'est que quand vous avez tenté de raconter cet atroce cauchemar où un grille-pain vous pourchassait le long d'une baleine gonflable, vous vous êtes bien rendu compte que ça n'avait aucun sens - votre interlocuteur, bouche bée au dessus de son bol de thé vous y a bien aidé. Débile. Aucun sens.
Si. Cela avait du sens. Du sens dans le maintenant, dans l'ici du rêve. Pas du sens dans le quand et le de votre petit déjeuner. Souvenez vous du cable du grille-pain, de son aspect luisant. Comment vous avez su qu'il voulait vous toucher, juste vous effleurer mais que si vous le laissiez faire jamais il ne pourrait se séparer de vous. Que si vous arriviez à vous en éloigner, juste un peu, à dépasser le Porpentin, Martin Dix-Os rugirait et que vous seriez sauvé. Souvenez vous que c'était aussi vrai que la terre était plate et que vous pouviez mourir de peur, aussi vrai qu'un arc-en-ciel dans une larme et que pi.
Pouvez vous expliquer pi ? Pouvez vous justifier l'arc-en-ciel dans une larme ?
Non n'est-ce pas. Cela veut il dire qu'ils n'existent pas ?

Les rêves ont du sens. Ils sont juste impossible à appréhender et prévoir consciemment. C'est ce qui les rend si dangereux - et si attrayants.

Cependant il est possible d'imposer une certaine logique cohérente à ses rêves, mais cela se fait à force d'essai, d'erreur, de réussite, de changement. Comme des gouttes sur une vitre, qui descendent, se heurtent, se fondent, grossissent, se renforcent. C'est ce que Greg avait fait en partie : réveil après rêve, rêve après réveil, il avait creusé des ornières dans le terreau de son esprit, rendant de plus en plus facile le fait de se surveiller, de se séparer, de se réorienter.

Mais ce qui arrivait maintenant lui était totalement inconnu. Devant lui s'étendait Terror incognita.

Le rêve se répandait. Vacillait. Se contractait. Tout en même temps. Quelque chose changeait, quelque chose qui n'était encore jamais arrivé.

Pas de logique. Ne pas chercher à comprendre, ne pas chercher à expliquer. Il risquait de se réveiller et il en ignorait les conséquences. Alors il sauta dans le vide sans réfléchir, s'y fit aspirer.                                        Instinct. Son seul guide dans ces lieux. Pouvant détruire et sauver - parfois en même temps. Le paradoxe est règle dans le rêve - a moins qu'il ne le soit pas ?                                                                                                                      Sauter donc. Se laisser porter.  Essayer de rester calme - mais en même temps sans forcer. Impossible. Du moins à long terme. Tant qu'on ne le disait pas au long terme, du moins.                                                                                 C'était comme marcher en équilibriste sur une lame de rasoir - rasoir d'Ockham - et à chaque pas glisser vers l'éveil, la certitude, Shrödinger sorti de sa boite et tuer l'électron.                                                                   
 Sauter et                                                        être de nouveau.

Le rêve se concentrait ici. Quelque chose en émergeait. De l'ombre et de la peur résonnait d'étincelles blafardes, des yeux hurlaient dans une face de lune le chrysanthème de cimetière.
Centripète et centrifuge, trouver le point où les forces s'annulent et les paradoxes se compensent un instant.
Impossible de réfléchir, mais pas de sentir. Ce quelque chose n'était pas lui, était autre, un autre autre. Un autre attaché à lui tant qu'il n'était pas relâché.
Faire sans obliger. Il centra les liens du rêve dans son esprit, les obligea à se nouer ensemble dans sa main tendue pour former des mots, une adresse, multiple et paradoxale dans les messages et les voix. Maitrise sans contrôle encore.
La visite t'a plu ?
Fais attention a toi/moi
Qu'es tu ?


Ficelles toujours. La tresse du destin, coupée au fuseau au gré des moires grégoire. Il enveloppa la chose dans son rêve comme une seconde peau, l'en fit prisonnière et invitée. Il ne fallait pas se réveiller maintenant. Savoir avant, ressentir sans comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mar 15 Nov - 12:47
Pas normal. Pas normal du tout. Swain était septique. Il était dans les rêves d'un doppelgänger. Un drôle d'énergumène qui semblait absorber les personnalités plutôt que les apparences. Et il était fort, le bougre. Réussir à gérer ce flot.

Le croque-mitaine rejeta un regard vers la mer informe qui s'étendait sous ses pieds. Jamais. Il n'avais jamais vu ça. C'était presque effrayant. Et excitant. Ce type était bon. Doué même. Il y avait du challenge, enfin! Terminé les pauvres élèves tout faible et l'ennuie! Bonjour l'amusement!

La dernière fois qu'il était aussi excité, c'était les 6 et 9 Août 1945. Les bombes atomiques au Japon. Elles avaient apportées tellement d'horreur qu'il n'avait jamais aussi bien mangé. C'était beaucoup plus simple, certes, mais ils étaient savoureux. Depuis, il avait trouvé de bon repas, au sanatorium de Waverly hills notamment, mais... Ça ne valait pas Hiroshima et Nagasaki. Et enfin, après tant d'années, Gregory Ogramann se montrait.

Swain reporta son attention sur sa proie. Il fallait l'endormir totalement, et vite. Il ne l'avait pas encore remarqué. Le sommeil commença à s'enrouler, lentement mais sûrement autour du leader. Et disparût. Euh? Toujours septique - et affamé - il réitéra l'expérience. Cette fois, le sommeil n'atteint même pas la cible. Mince. Il était repéré?

Alors qu'il tentait de se concentrer sur sa proie, d'étrange ficelles en profitèrent pour s'enrouler autour de lui. Bien loin de s'inquiéter, le monstre garda son calme. Elles ne semblaient pas lui vouloir de mal. Juste... Le contenir? Risible. Enfin. Laissons faire. Il pourrait découvrir quelques détails croustillants.

Oh oh. En plus il parvenait à lui parler. De mieux en mieux. Il avait vraiment touché le jackpot. Ce Greg était définitivement très puissant. Le croque-mitaine lui répondit, le plus calmement du monde:

- C'était une visite très intéressante, je t'en remercie. Elle m'a ouvert l’appétit.

Courte pause. Les autres dormaient encore. Bien. Très bon contrôle. Très très bon. Qu'ils continuent. Il ne voulait pas être dérangé:

- Ce que je suis? Un simple monstre qui cherche à manger. Et toi? Puis-je te retourner la question, jeune homme?

Swain fixa le leader, droit dans les yeux. Ils restaient calmes tous les deux. Mais la parano du chef n'allait sans doute pas tarder à se pointer. Le mieux était de lui laisser penser qu'il était inoffensif. Oh, bien sûr, un monstre inoffensif ne serait pas arrivé aussi loin. Mais il n'était pas obligé de dire qu'il pourrait creuser encore plus. Pas obligé de dire que cette peur tout autour le renforçait. Si le chef paniquait, les choses risquaient de se corser, tant pour le monstre de cauchemars que pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mar 15 Nov - 14:25
Fils du marionnettiste. Tire, lève. Pousse, abaisse. Marionnettiste et pantin liés l'un à l'autre, action et réaction, réaction et action. Qui bouge, qui suit ? Impossible à dire. Sous sa main, le simplemonstrequichercheàmanger commença à devenir son rêve. Superposition des choses. L'autre devenait lui, puisque lui était rêve.

Quelqu'un, pas quelque chose. Ce qu'il voyait se doubla, ce que lui percevait et ce que l'autre pensait être. Quelque chose de non-humain. Masque et dents, un appétit fait vivant. Dans son coeur un gouffre sans fond où disparaissait la peur et réaparaissait la peur, la peur de ne pas avoir assez de peur. Des yeux rouges, des cheveux blancs, des traits noirs. Tâche de cauchemar dans un rêve, semblant de réalité dans l'imaginaire. Ou l'inverse.

Ce qu'il était, ce qu'il pensait, il pouvait le sentir sous la surface à peine. Illogique mais dans un rêve, lié. Courants de pensée sous l'image, gulf stream. Des mots en pagaille sans signification propre. Wilson. Papillon. Nagasaki. Bonbon. Folie. Peut-être juste illusion. Peut-être indice.

Moi ?
Suis
Seul

Seul. Pas de nom. Donner un nom c'est être quelqu'un. Appeler quelqu'un c'est logique, épuisant. Nommer réveillerait. Rien que de penser à eux les agitent. Le rêve tressaute, remue dans son sommeil. Pas de pouvoirs, pas d'alter ego. Chut, dormez. Juste le rêve à lui et lui qui est au rêve. Et l'autre qui s'approchait. Marionnettin et pantettiste. Le rêve se tut, attendant. Combien de temps ? Peut pas savoir.

Manger ?

Tension. Chez lui, le simplemonstrequichercheàmanger, les autres. Manger veut dire danger, doit s'en rappeler. Manger c'est tuer c'est dentué c'est danger. Il serre les fils, le tient bien. Ne peut pas attaquer. Les mots insensés dégoulinent le long des liens et l'imprégnent. Les autres dormaient encore. Bien. Très bon contrôle. Très très bon. Qu'ils continuent

Va t en
Doit éloigner le danger
Ecraser ! Piétiner ! Anéantir !
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mar 15 Nov - 17:57
Seul? Pas un nom. Dommage. Les gens sous estimaient souvent la puissance d'un nom. Avec un nom, on pouvait faire de grandes choses. Surtout dans les rêves. Un simple nom, avec une intonation précise et tout pouvait s'écrouler.

Swain eu une désagréable impression. Celle qu'on s'introduisait dans ses pensées. Qu'on lui volait ses souvenirs. Le monde se troubla un instant, le flot en dessous se brouillait par intermittence.


Papier. Encre. Flaque. Rire.


Le monde réapparait un instant. Disparait à nouveau.


Sang. Éclaboussures. Rire, encore.

Sa voix. Ses pensées.

DANGER!




Swain eu un sursaut. Il essayait de le noyer dans son rêve! Pas question. S'il était prit dans le rêve, le leader aurait un avantage sur lui! Si seulement il était endormi... Ce fichu chef!

Mais Swain n'était pas né de la dernière pluie, il savait se défendre. Les liens le seraient plus fort. Il souffla pour garder son calme. Pas de panique. Tu es dans ton monde. C'est toi, Swain, qui décide d'où tu vas. Pas lui. Pas ce leader. Le croque-mitaine. Pas le doppelgänger.

Le monstre se concentre. Il ressent la peur alentour. Il l'attire. L'absorbe. La contrôle. Le monde autour, le flot endormi, se stabilise. Pour le moment, c'est bon. Il s'en sort. Personne ne prend le dessus sur personne.

- Je ne te veux pas de mal. Je veux simplement parlementer. Qu'en dis-tu, monsieur "Seul"?

Ça n'était pas vraiment faux. Swain ne voulait pas faire de mal à ses proies. Il voulait juste manger. Un petit cauchemar n'avait jamais tué personne après tout. Lorsqu'une de ses proies décédait, c'était de sa propre faute. Ils ne faisaient pas attention à ce qui les entourait, et ils finissaient par le regretter. Les cauchemars, ça ne faisait pas de mal. C'était dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mer 16 Nov - 0:04
Sursaut sans sursaut. Seul n'avait pas sursauté.
Seul ? Il n'est pas seul. Il est Greg. Et il peut de nouveau penser en partie. Pas longtemps, mais en ligne droite sans suivre les boucles sinueuses du rêve. Il pense. Quelque chose a changé mais il ne sait pas quoi.

Et le rêve s'apaise. Sans son intervention. Il le sent remuer en profondeur, se mouvoir, s'orienter autour d'eux mais se calmer à la surface, là où ils sont. Pas pour longtemps. A chaque seconde, un peu plus des autres s'orientent vers eux. Tôt ou tard la Bête suivra. Surgira. Impossible de savoir ce qu'il se passera mais il ne veut pas tenter. Ils ont peu de temps.

En face de lui, l'autre l'interroge. Les mots passent mais autre chose aussi. Il ne sait pas comment mais l'autre est curieux. Inquiet mais fasciné. Quelque chose lui fait comprendre ça. Comme un enfant. Il veut savoir, il veut jouer. Avec quoi ? Greg ne pense pas jusque là. Sa raison vacille avant. Mais il communique. Cette fois ci, les mots se forment et s'entendent en même temps. Il veut parler, il parle... presque. Les voix changent et alternent.


- Pas longtemps. Nous devrons bientôt partir
-Si nous en sommes toujours capables.

Le rêve vacille encore faiblement. Il se tient aux cordes de rêves, les sent pénétrer dans ses paumes. Le rêve ne connait pas les limites de la réalité. Heureusement. Il sait qu'il pourrait les faire disparaitre mais il a besoin de se raccrocher à quelque chose pour tenir. Pour être sûr que l'autre ne jouera pas de mauvais tour.

L'autre qui d'ailleurs attend. Parlementer. Chercher. Fouiller. Il ne se rend pas compte du danger. Des dangers. Celui que Greg représente pour lui, celui que lui représente pour Greg. Tant qu'il sera tenu, il pourra être contrôlé mais il doit savoir ce qu'il est, ce qu'il veut, ce qu'il risque.


- Qu'es tu ? Les autres dorment toujours.
- S'introduire dans un rêve, le maitriser... Incube ? Croque-mitaine ? Etalombre ?
- Nous ne devons pas rester ici, le sais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mer 16 Nov - 22:35
Silence. Calme. Contraste avec le flot sous eux. Flot qui se rapproche. Mauvais. Danger. Mais il a encore le temps.

Swain le surveille d'un œil. Mais le gros de sa concentration est dirigé sur le leader. Une phrase flotte. Timidement. Il l'attire. Elle se révèle.


Il est Greg.


Il semble plus stable. Il parle. Les voix sont changeantes, mais les phrases complètes. Ainsi, en stabilisant ce monde, entre cauchemar et réalité, il stabilise le leader? De mieux en mieux. Greg revient peu à peu.

Ce qu'il est? Lui? Beaucoup de choses. Lui dire. Pourquoi pas? Il s'en doute après tout:

- J'ai beaucoup de noms. Chez toi, en Allemagne, on m'appelle parfois Boggelmann, Nachtrabe ou Der Schneider. Les définitions varient, les actes aussi parfois mais la plupart sont d'accord pour m'appeler Boogeyman. Croque-mitaine.

Il restait calme. Sa voix était posée, douce. Mélodieuse. Surveiller le flot. Il s'agitait. Le temps diminue.

- Je le sais. Je l'ai sentit, la chose sous se flot. Mais tu mérites bien que l'on prenne quelque risque. Je peux encore les retenir.

Pas un mensonge. Presque. Il peux maintenir une partie du contrôle encore un peu. Tant qu'il y a de la peur. Mais le flot est de plus en plus agité, et bientôt, la peur ne suffira plus.

- Tu veux bien me parler un peu de toi, Greg?

Cette fois, le ton protecteur, voir paternel se mélange à la douceur. Mettre en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Dim 20 Nov - 0:08
Croque-mitaine. Il est trop solitaire ou détaché pour avoir les souvenirs des autres. Tant mieux. Pas de vision de placard obscur. D'ombre glissant sur le mur. De berceuse susurrée par une voix défunte. Juste un nom, une définition, un état. Croque-mitaine. Contrôle les rêves, crée les cauchemars, dévore la peur.

Mais pas besoin de souvenir. Les mots suffisent à l'inquiéter. Le tenir, bien. Il doit le tenir. La voix dit ami, le nom ennemi. Peur et cauchemar l'inquiétent mais surtout, contrôle. Mot clef, hai et adoré. Il ne devrait pas être là. Pas en lui. C'est à lui, lui seul. Personne ne devrait pouvoir faire ça. Personne.

Le fil du rasoir s'affûte

Inquiétude, colère grimpent. Son territoire. Personne n'a le droit de le violer. Il a mis trop de temps, d'énergie dedans. A lui. Chez lui. Hors de question de le perdre, de le partager, de laisser quiconque s'en servir. A lui ! Il l'attire encore plus près, refuse de le laisser libre. Le rêve tremble de pression.

Le fil du rasoir étincelle.

Il est dans un rêve. Ils sont dans un rêve. Son rêve. C'est lui qui contrôle, pas ce croque-mitaine. Il ne laissera personne s'en prendre à lui. Personne. Plus maintenant. Pas comme -

Il trébuche...

Surprise. Le rêve l'englobe instantanément, l'enferme dans une bulle de souvenir. Son corps sa tête son coeur son estomac se rappelle que


Un sourire éclaire son visage tandis qu'elle accentue encore la pression, faisant hurler de plus belle le petit croque-mitaine. Douce mélodie à ses oreilles, décidément. Délicieuse. Jouer avec les vêtements est aussi intéressant que dans ses souvenirs. Certes, elle ne peut pas se servir de ses mains nues sous peine de perdre sa place, mais la douleur émise par l'adolescent est des plus délectables. Une prochaine fois, elle usera de ses mains. Une prochaine fois... mais aujourd'hui, son simple pouvoir suffira à lui faire perdre l'esprit sans aucune difficulté.

Contrôle
Contrôle
Contrôle

Il se jette hors, s'extrait de la bulle brutalement, difficilement. Elle cherche à le rattraper le ramener en arrière. Non ! Plus jamais ! Il lutte, retrouve son équilibre mental . Du moins essaie. Le rêve s'agite comme jamais tente de le jeter au sol de le ravaler de le dépasser. Repérés. Requin sous ses pieds, avide de son âme, la Bête arrive. Incontrolable. Trop rapide. Trop branlant.

Il lève la tête, hurle en direction de Swain "DEHORS !" en accompagnant ce simple mot d'une bouffée de panique et de terreur presque animale - sortir il faut sortir ou périr sortir fuir vite - puis lâche tout.
Fils, rênes, rêve, contrôle, sommeil. Lâcher pour émerger. Emerger pour se réveiller. Se réveiller pour rester.

Dernière pensée, une prière. Pourvu qu'il ne soit pas trop tard !
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Dim 20 Nov - 22:36
Évidemment. Leader avait tiqué sur « croque-mitaine ». Mais il semblait avoir assez de self contrôle pour ne pas céder à la peur. Il devait se douter que panique ne lui serait d’aucun secours. La plupart des gens été effrayé lorsqu’ils se rendaient compte qu’ils étaient la proie du croque-mitaine. Mais Leader n’était pas comme la plupart des gens. Il était bien plus futé.

Tremblement.

Oh? Il semblait troublé. Ses émotions se mélangeaient de plus en plus. Swain percevait de l’inquiétude tout d’abord. Puis la colère s’y mêla. Il fut forcé de s’approcher, attiré, par Leader. Mauvais. Le flot remonte de plus en plus vite, il doit se calmer.

- Reste calme, tu nous mets tous les deux dans la mouise là.

Sa voix reste posée. Il doit à tout prix le relaxer. Rester Tranquille. D’un coup, une partie du flot se sépare, englobe Leader. Swain ne put retenir un juron. Il fallait le sortir de là pour SE sortir de là! Et forcément, ses mains n’étaient pas libre, merci le leader.

Oh. Mais oui. C’est lui qui l’a ligoté. Il peut se servir de ses liens pour l’aider. Le monstre de cauchemar se concentra.

Flash. Souffrance. Plaisir. Flash. Jeu. Hurlement. Flash. Délectation. Petit Croque-Mitaine. STOP.

Pas le temps de profiter du film, bien que Swain soit tout à coup bien intrigué. C’était Isidore? Le tout petit croque-mitaine? Put importe pour le moment. Swain se concentra pour affaiblir se souvenir. Il l’absorbe un peu.  Leader semble reprendre son calme, se concentre. Hmm, il a un bon contrôle.

Rejet d’un coup. Leader en est sorti. Mais il n’est pas tranquille pour autant. Leader se débat comme il le peut. La chose au fond de lui arrive. Swain le sent. Il n’a pas besoin que Leader lui ordonne de partir. Il a faim, mais il a envie de vivre aussi.

Libération. Swain est enfin libre de ses mouvements! Il lance un regard au Leader. Toujours dans la mouise. Pas question de le voir englouti par ça! Il fait apparaître sa faux. D’un coup net, il tranche le rêve qui refuse de lâcher Leader. La chose s’approche toujours, mais ça fait un poids en moins. Leader devrait réussir à se débrouiller. Il lui lance un dernier regard:

- Je t’attend dehors, Greg le Leader.

Le néon à la lumière laiteuse est encore là. Greg est encore endormi sur son bureau, la tête dans les bras. Le stylo, toujours par terre, le tic tac de l’horloge toujours audible, et la nuit toujours présente. Le temps n’a pas du beaucoup passer. Le monde des rêves a sa propre conception du temps.

Swain attrape une chaise non loin et se place de l’autre côté du bureau. Assis bien droit, les jambes croisées, les mains posées sur les genoux, il attend. Allez Gregory Ogramann. Réveille toi. Ne le déçoit pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mar 22 Nov - 11:59
Ca grouille.
Ca tranche.
Ca colle.
Ca colle.
La sensation ne se modifie plus. Il serre le poing et la copie de seconde qu'il avait dans la main en s'assoupissant se froisse. Il le desserre lentement, elle reste engluée un moment. Visiblement, elle a pris une suée à rester en son contact. Faudra qu'il trouve justification à l'encre baveuse et à l'empreinte de sa main songe t il malgré lui. Et pas "mon chien a bavé sur votre copie", il doit quand même faire preuve de plus d'imagination que ses élèves. Peut-être que "Mon croque-mitaine a dév..."

Oh merde. Croque-mitaine. Il se rappelle de ça.

Greg se redresse, encore groggy et parcourt du regard la pièce, regard encore endormi. Réveillé trop vite. Son corps tout entier lui donne l'impression de peser une tonne - une tonne abritant une fourmilière intégrale, qui plus est. Sa tête n'est pas beaucoup mieux : les dernières... les dernières... bref, la fin du rêve n'est qu'un hachis d'images discontinues qu'il cherche malgré lui à organiser et qui, ce faisant, perdent tout sens. Il n'en retient qu'un reflet d'obscurité sur une lame d'illusion, une impression de grouillement dissimulé et un jingle totalement incongru de voix d'enfant serinant "Heil Leader !".

Et oui, en face de lui, y'a l'autre. Il en a enfin un aperçu net et stable - les rêves sont très chiants de ce coté là, à substituer les sens les uns aux autres. Une apparence d'ado, cheveux blancs, yeux rouges, un masque massif sur la partie inférieure du visage. Au moins, il n'a pas de problème d'haleine chargée au réveil, lui, songe t il en imaginant son propre souffle fétide en cet instant - en plus c'était ratatouille au diner, merci l'ail. Mais bref. L'autre a l'air tranquille, plutôt désinvolte. Greg ne s'y fie pas. Il sait bien que l'apparence des croquemitaines ne refléte en rien leur être profond et les relents de chrysanthème et de pleine lune sont encore tout frais dans sa mémoire. Si ça se trouve, l'autre a un petit millier d'années ou à l'inverse dix minutes d'existence.

"File moi le café" grommelle t il en lui désignant vaguement de la main sa vieille cafetière près de la porte. Il a vraiment besoin d'un truc pour le remettre d'aplomb, là tout de suite.

C'est compliqué de réfléchir, là tout de suite. Ses pensées sont à mi chemin entre le surréalisme du rêve et son prosaisme habituel. S'il était dans sa classe, il l'enverrait illico dans le kekkai, histoire de l'empêcher de filer ou de l'attaquer. Pas de chance, il est dans son bureau. Le truc le plus dangereux à proximité - hormis Greg - c'est le reste de café de l'avant-veille (un truc donc on pourrait se servir pour causer la plus grand marée noire du siécle, au goût et à la consistance).

Mouais. Caféine d'abord, se réveiller. Tant qu'il restera éveillé, le risque sera moins grand. Les croque-mitaines sont bien plus puissants dans le monde du rêve que dans la réalité s'il ne se trompe pas. Il se mettra en colère après, quand il sera en possession de ses moyens.

Une gorgée d'avalée. Il est froid. Encore plus dégueulasse que de coutume. Le haut le coeur qui s'ensuit le réveille presque totalement. Beuuuuh.... Il froisse le gobelet avec une grimace, le jette dans la corbeille sous son bureau - le négatif rouge de la note de l'élève s'y lit à peine sur le coté.

"Bon, t'es qui ? Et tu veux quoi ? Les croque-mitaines ne sont pas connus comme de grands papoteurs, alors inutile de me dire que c'est pour faire connaissance. Je ne suis pas d'humeur à y croire."
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mar 22 Nov - 16:12
Tic tac


Swain attend patiemment. Il est immobile.

Tic tac


Il l’observe. Greg couché sur sa feuille. Il ne bouge pas non plus.

Tic tac


La main de Greg se crispe sur une feuille. Swain n’ai aucune idée de ce qu’il y a sur la feuille, mais il s’en moque.

Tic tac


Il réfléchit. Comment agir? Profiter de son réveil pour l’endormir complètement? Ou patienter?

Tic tac


Greg est dans le coaltar le plus total. Swain a prit sa décision. Il ne mangera pas ce soir. Du moins, pas sa proie d’origine. Il voulait d’abord en savoir plus. Il préférait rassasier sa curiosité que son ventre. Surtout dans ce cas. Attaquer directement pouvait être dangereux, même pour lui.

Tic tac


Ça y est. Gregory émerge doucement. Il semble observer le croque-mitaine avec attention. Il semble faire un effort surhumain pour rassembler ses esprits, et ça se comprend. Swain doit-il lui dire qu’il a un trait de stylo sur la joue? Non. Ça n’avance à rien. Pour le moment. Greg ouvre enfin la bouche et Swain est prêt à l’écouter.

« file moi le café »

Pardon? Le croque-mitaine ne peut retenir un haussement de sourcil, intrigué. Direct le bonhomme. Amusant en un sens. En général, les gens se mettaient à pleurer et supplier en le voyant. Et encore, il gardait sa forme humaine. Sa forme monstrueuse était bien trop intimidante pour ses faibles créatures.

Swain se leva malgré tout. Il prit soigneusement le récipient remplit de liquide brun foncé et le transféra dans un gobelet blanc en plastique. C’était froid. Et ça sentait mauvais. Yuk. Tranquillement, sans se presser, il déposa l’étrange boisson devant son interlocuteur et reprit place.

Il allait vraiment boire ça? Il ne préférait pas aller en prendre un meilleur dans les machines à cafés? Ah non. Il le boit. Et au vu de son expression dégoutée, mieux valait ne pas y toucher. Mais pourquoi diable l’avait-il bu? Même Swain, pourtant peu expert en matière de consommation humaines, voyait à la tronche du truc qu’il valait mieux le faire disparaitre.

Et enfin, Greg lui parle. Il semblait bien plus réveillé. Tant mieux. Il écouta sagement le professeur, toujours aussi direct, lui demander ce qu’il voulait. Swain ne répondit pas directement. Révéler son identité, ou la garder secrète? Non. Il ne serait pas juste de se taire alors que lui même pouvait savoir tant de chose sur Greg en peu de temps. Il répondit donc calmement et posément:

- Je te pris de ne pas me comparer avec ces goulus de jeunots qui préfèrent attaquer sans réfléchir plutôt que de prendre leur temps pour… discuter.

Son regard rouge est fixé dans celui de Greg.

- Tu peux m’appeler Swain. Comme je te l’ai dit dans ton rêve, je suis un simple croque-mitaine en quête de pitance. Tu étais là, assoupis, seul, donc j’ai tout simplement profité de l’occasion. En fait, tu ne m’intéressait pas le moins du monde jusqu’à ce que je me rende compte que tu n’étais pas si facilement… accessible.

Swain marqua une courte pause, le temps de voir la réaction de Gregory. Il semblait attentif. Sur ses gardes aussi. Logique.

- Et aussi surprenant que cela puisse te sembler, je suis bien ici pour « faire connaissance ». Pas au sens humain du terme bien sûr. Tu as sans doute remarqué que je n’ai pas réussi à me mettre quoi que se soit sous la dent. C’est frustrant, je l’admet, mais très intéressant également. Personne ne m’avait jamais tenue tête comme toi. Et crois moi, cela en devient presque lassant à force.

Un large sourire s’afficha sur le visage de Swain, bien que masqué. Mais il était facile de s’en rendre compte puisque ses yeux se plissèrent également.

- J’ai envie de m’amuser. Je ne suis pas pressé. Je veux te connaître, Gregory Ogramann. Découvrir une manière de pouvoir me délecter de toute cette peur que tu as en toi. Une manière de t’endormir, toi, le leader du flot de personnalité que tu possèdes, sans pour autant réveiller cette chose tapie tout au fond.

Il eu un faible rire:

- Qui t’as dit que les croque-mitaines n’étaient pas de grands papoteurs? Il existe quelques exceptions, comme partout.

Son regard n’avait pas bougé de la conversation. Il avait cligné des yeux, certes, mais les pupilles rouges du monstre de cauchemar n’avait pas déviée une seule fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mer 23 Nov - 10:07
Un type en face de son bureau. Un masque glauque sur une partie de la figure. Une lueur affamée dans son oeil rouge. L'oeil rouge posé sur lui. Non, rivé sur lui.Comme si par la force du regard il pouvait l'hypnotiser puis venir le déguster.
Non mais vraiment, ça aurait pu être super intimidant. C'est juste dommage qu'il se soit mis à parler.

Greg explose de rire.

Il en est presque affalé sur son bureau. Poings fermés, tête basse, visage caché, on pourrait croire qu'il sanglote si on n'avait pas le son. Et puis ce n'est pas totalement faux. Il en sanglote presque de rire. Son corps est encore en partie endormie, son adrénaline est au max suite à son mauvais rêve, son estomac serré comme un raisin sec autour de cet immonde truc qu'on appelle "café froid instantané". Ses muscles ne savent plus trop quoi faire, perdus entre les messages contradictoires. Et voilà que l'autre commence à discuter ! En mode "Hey, t'as l'air appétissant, alors je ne vais pas te bouffer de suite. Je vais prendre le temps de savourer. Tu veux pas me dire de quel coté je dois t'attaquer en passant ? Et puis si je te le demande gentiment, tu veux bien me prêter un set de couverts ?" Si c'est comme ça que les croque-mitaines parlent en général, il comprend mieux pourquoi on les décrit comme muets dans les contes. Ca fait tache, le grand méchant monstre sous le lit qui te demande en passant si tu préféres être à point ou saignant.

Son fou rire met bien une minute à ralentir. Et puis reprend de plus belle lorsqu'il jette un oeil à Swain - puisque c'est son nom - et sa réaction. Visiblement, c'est pas le genre d'attitude auquel il est habitué. Grand papoteur... Effectivement, vaut mieux !

Finalement, il finit par plus ou moins se calmer en se décalant légérement vers la droite. S'il n'a plus le croque-mitaine directement dans son champ de vision, ça va mieux. Mon dieu, ce discours ! Et ce fou rire ! Encore heureux que le bureau soit insonorisé, sinon probablement qu'un des pions se serait rué là en pensant que Greg faisait une attaque ! Allez Greg, calme toi. Pense à des trucs tristes. Comme.. Comme... Comme à la moyenne de ta classe au dernier devoir. Voilà. Et puis au café. Pleiiiiiin de café.

Ultime reniflement. Il essaie de se remettre d'aplomb mais sent un hoquet de rire remonter le long de sa gorge. Nope, il va encore rester de traviole un petit peu.

"Merci" lui dit il d'une voix encore hachée. "Je ne vois pas de façon plus agréable de me réveiller qu'un fou-rire."

C'était méchant, c'était gratuit, c'était que du bonheur. Remercier un croque-mitaine pour son réveil. Sérieusement ! Il déglutit avant de continuer, un trémolo de rire remontant par instant.

"Non mais sans rire, tu t'attendais à quelle réaction ? "Hum, vous avez l'air bien gras monsieur le porc. Et pas trop d'accord pour être mangé. Ca tombe bien, j'm'ennuyais. Et si on papotait ? Vous pourriez me montrer où sont vos rognons ? Et votre jambon, il est gras comment ? Vous me conseillez quoi comme cuisson pour les basses-côtes ?" "

Okay Greg, non, tu n'imites pas le bruit du cochon. C'est peut-être un reniflement de rire mais ça y ressemble beaucoup trop ! Essaie de garder un semblant de dignité !

"Sérieux, monsieur le grand causeur, t'as l'habitude de parler à des gens qui répondent ? Parce que question diplomatie, ça se pose là."
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Jeu 24 Nov - 12:39
Il rit. Pardon? Il rit? Vraiment? Swain resta perplexe un moment. C’était bien la première fois qu’on lui faisait le coup. Il savait que Greg était étrange, mais de là à lui rire au visage. Il se doutait qu’il ne prendrait pas forcément peur. Il était resté calme et posé, n’avait rien tenté, n’avait même pas bougé. Mais il ne s’attendait pas vraiment a un éclat de rire.

Le croque-mitaine attendait qu’il se calme, le visage à nouveau impassible. Il l’observait. Le professeur semblait n’en plus pouvoir, à moitié couché sur son bureau, les larmes perlants aux coins de ses yeux. Il riait, reniflait, riait encore. Puis le remercia pour le réveil agréable. Ah oui. Carrément:

- Pas de problème.

Swain savait qu’il ne mangerait pas cette nuit, et il préférait nettement parler avec une personne réveillée qu’encore dans le gaz. Il ne prit pas mal cette remarque, bien qu’un autre, plus jeune, plus fougueux se serait sans doute énervé. Mais ces gosses ne comprendraient pas la petite perle qu’était Gregory Ogramann. En fait, ils n’auraient peut-être même pas réussi à sortir de son esprit. Ridicules gosses.

Il poussa un léger soupir en se disant qu’il était chanceux de l’avoir trouvé avant un autre, sans pour autant cesser de l’écouter. C’était plutôt bien résumé en fait. Il avait comprit l’idée. En fait, il ne pu s’empêcher de rire à son tour. Il était amusant, ce prof.

- Non, je n’ai pas l’habitude que les gens me répondent, je le reconnais. Mais je ne vois pas en quoi c’est un problème.

Swain bougea enfin, posant un coude sur l’accoudoir. Sa tête prit appuie sur sa main. Mais son regard ne déviait toujours pas.

- M’aurais-tu cru si je t’avais dit que je voulais sympathiser? Faire copain-copain? "Hé, Salut Greg, je suis Swain, un croque-mitaine, et j’ai suuuuper envie d’être ton pote!" Pas vraiment, hein? J’ai préféré être honnête, et… Ma foi tu as fait un bon résumé. Tu n’as pas l’air idiot, tu aurais vite comprit ce que je prévoyais pour toi. Mais ne t’en fait pas, je préfère découvrir par moi-même où sont tes rognons et comment est ton gras. Pour ce qui est de la cuisson de tes basses-côtes, je maîtrise ne t’inquiète pas. Tu ne seras pas gâché le moins du monde. Je saurai te cuisiner parfaitement. J’ai quelques années d’expériences.

Quelques. 150 seulement. Mais c’était largement suffisant. Quoi que. En 150 ans, il arrivait encore à être surpris par le jeune homme face à lui. Raison de plus pour se l’approprier. Il ne le laisserait à personne. Pas même à Saphir. Il y avait peu de chance qu’elle s’y intéresse, il n’était pas mignon et n’avait pas d’ailes, mais il préférait se méfier. Elle pouvait être tellement aléatoire parfois.

- Dis moi… Tu es professeur de maîtrise des pouvoirs il me semble? Je suis assez curieux de voir comment se déroule ce genre de cours, ne soit pas surpris si je viens te saluer un jour. Oh, rassures toi, je ne m’en prendrais ni à toi nu à tes élèves. Ça serait ridicule de m’en prendre à quelqu’un en pleine journée, et au milieu d’une classe.

En fait, il ne lui laissait pas vraiment le choix. Même s’il refusait, il s’y faufilerait. Simplement, Greg ne pourrait pas le voir et le surveiller deviendrait problématique. Dans les deux cas, Swain serait gagnant puisqu’il pourrait observer sa proie, ses mimiques, ses habitudes et… Les personnes à qui il tient.

Le monstre de cauchemars lança un rapide regard à la cafetière non loin:

- Oh, et j'apporte le café si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Jeu 24 Nov - 15:10
Dernière inspiration, puis on relâche. On ne se marre plus. Et on se recale correctement, face au croque-mitaine qui vous explique qu'il a l'intention de devenir votre plus grand fan. Fallait il lui signer sa petite culotte pour lui faire plaisir ? Nope, on a dit : on ne rit pas ! Tu peux sourire si tu veux, mais pas rire !

Alors Greg sourit. D'un sourire un peu épuisé et surtout nerveux. Pourquoi c'est toujours lui qui tombe dans ce genre de situation ? Mais merde quoi, tout ce qu'il a fait, c'est s'endormir. A son bureau en plus. En quoi ça le prédisposait à se retrouver sempai/futur déjeuner d'un croque-mitaine à grandes dents ?

Café. Okay - et hoquet qu'il retint à grand-peine. Il avait au moins le sens de l'humour, le maigrichon. Ca aiderait à faire passer sa monomanie à son égard.

Cela dit, la situation était pas des plus roses. Pas dangereuse pour le moment, mais ça ne dépendait que du bon vouloir de la personne de l'autre coté de ce bureau. Un jour de famine, un soir levé de mauvais pied, un pet de travers et hop ! Le loup sortirait son couteau et demanderait gentiment à l'agneau d'aller s'épiler avant d'aller se faire rotir le gigot. Qu'est ce que le pauvre petit bélier aurait bien pu faire d'autre ?

Bah, en y réfléchissant, il aurait pu faire tout un tas de choses. Dont latter la gueule du loup.

Son sourire se fit un brin plus carnassier. Swain avait eu tort d'attendre. Quelques minutes avant, il aurait pu laisser le tout passer mais le fou-rire et le café l'avaient bien réveillé. Il était hors de question qu'il se retrouve encore une fois à devoir attendre le bon vouloir des autres. Pas question de reprendre la vieille habitude de se rouler en boule dans un coin et d'espérer qu'on lui foute la paix. Swain voulait jouer sur l'intimidation ? Oh, pauvre chou.... Tu t'en es pas pris à la bonne personne !

Greg se pencha donc en avant. Toujours assis sur sa chaise, coudes bien calés sur son bureau, il joignit les doigts en pyramides, juste devant sa bouche. Et il souriait toujours. Why so serious ?

-Donc en gros, je me la ferme, je te laisse me stalker, me harceler et je prie pour que tu n'aies pas faim tout de suite c'est ça ?

Ah, ça devait s'entendre à sa voix qu'il n'avait pas peur. Vraiment. En fait, il se marrait même. D'un rire sombre. C'est toujours marrant de voir le grand méchant loup se faire prendre au piège. Il leva un doigt avant de continuer.

"Si je ne me trompe pas, tu n'es pas élève ici. Encore moins prof. Un clandestin, donc. C'est intéressant à savoir... Ca veut dire que si jamais, tout à fait par hasard, le directeur apprenait ta présence, tu te retrouverais avec une horde de yokai surpuissants aux fesses, tous disposés à te les botter. "

Les croque-mitaines n'ont aucun pouvoir d'amnésie, il en était certain - et de toute façon, quand bien même ils en auraient, il y serait quasiment imperméable. Regardant toujours bien en face Swain, il leva un deuxième doigt.

"Je suis bien réveillé - encore merci pour le café d'ailleurs - et tu n'arriveras pas à me rendormir d'ici le lever du soleil. Ensuite, tu seras trop faible pour agir. Donc tu n'as aucun moyen de m'empêcher de parler de ton existence à qui je le veux."

Troisième petit doigt - ouh, le petit doigt d'honneur, promis, c'était pas fait exprès !

"Et enfin, même si tu pouvais m'attaquer... Tu n'es pas certain de gagner, n'est-ce pas ? Je n'ai pas le controle absolu sur mes rêves, mais toi non plus. Alors que tu m'as pris au dépourvu et sans aucune expérience dans le domaine. Imagine maintenant que je m'attends à ta visite..."

Il ferma le poing un instant, le rouvrit pour s'étirer les doigts. Le visage de Swain valait vraiment le coup d'oeil à cet instant précis - et le sentiment de supériorité absolu qu'il éprouvait en le voyant réagir ainsi aussi. Bordel de merde, pensa t il avec un soupçon de frayeur, c'est ça que ressentent les yokai en pleine possession de leurs pouvoirs ? C'est jouissif !

"Alors oui, conclut il presque gaiement, je crois que je veux bien que tu me rapportes du café. Sers toi s en un verre aussi, je pense qu'on va devoir discuter tous les deux."


-
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Ven 25 Nov - 0:17
Swain s’agaça. Il était sérieux? Il le menaçait? Lui, pauvre petit dopplegänger parano, menaçaient un croque-mitaine? En apparence, il tenta de conserver un expression neutre, mais plus l’autre parlait, plus ses sourcils se fronçaient, sa bouche se crispait. Il n’avait RIEN comprit! Grosse déception pour Swain.

Non mais vraiment. Croyait-il qu’il l’avait aperçu dans son rêve par l’opération du saint esprit? Le pensait-il assez stupide pour passer directement à l’attaque? Qu’il n’avait jamais prit ses précautions en venant ici?

- Je suis déçu. En fin de compte, tu es stupide…

Il se leva, un peu plus brusque cette fois, et lui rapporta la cafetière complète qu’il tenta de poser de manière calme.

- Ou alors, j’ose espérer que tu n’es pas encore assez réveillé et dans ce cas, fini ton café. Tu en as visiblement plus besoin que moi.

Il reprit sa place, fixant à nouveau Greg droit dans les yeux. Cette déception. Swain soupira. Il devait se calmer. Il risquait de dire des choses qu’il ne fallait pas. Il n’avait rien contre le fait de donner quelques détails sur lui à Greg, mais mieux valait en passer sou silence.

Swain, fouilla dans sa poche. Ou est ce que c’était? Ah. La voilà. Il fit glisser jusqu’à Gregory une petite carte plastifiée avec sa photo, son nom, son prénom, et sa date de naissance.

- Au fait, je suis officiellement un élève de cette école. Dommage pour toi. Tu as peu de chance de me trouver sur les listes, j’étais déjà là à l’époque de Yôkai, et il y a « étrangement » eu un petit bug informatique qui fait que je n’ai simplement pas de classe.

Il récupéra sa carte d’élève. Il se moquait d’être dénoncé. Que risquait-il? Certes, ce poulpe de proviseur était bien plus impliqué, mais il ne lui avait encore jamais mis le tentacule dessus et il n’y avait pas de raison de ça cesse.

- Je suis ici depuis des années, je ne compte même plus le nombre de repas que j’ai mangé. Tu crois vraiment que j’ai à m’inquiéter d’une quelconque dénonciation? Je ne suis pas Isidore. Je ne me ridiculise pas comme ce faiblard. Le directeur a beau être puissant, il y a beaucoup trop d’endroits sécurisés pour moi dans cette académie, et encore plus maintenant qu’il y a une université, pour qu’il s’amuse à me chercher.

Si le poulpe le trouvait, il s’en moquait. Il n’avait qu’a se téléporter dans une autre planque. C’était un pouvoir méconnue des croques-mitaines, et il ne comptait pas le révéler.

- Tu es mieux réveillé, ça y est?

Le regard de Swain était dur. Est-ce qu’il allait comprendre cette fois?

- Je ne compte pas t’attaquer cette nuit, je me moque que tu sois totalement réveillé. Je ne suis pas stupide, je sais que tu es sur tes gardes. Que cette chose est dangereuse. Que quand il fera jour, je serai affaibli. Tu me penses assez idiot? Risible.

Il laissa échapper un petit rire hautain. Greg ne semblait pas saisir le danger que pouvait représenter Swain pour lui. Il ignorait tout de lui. Il ignorait à quel point il pouvait être patient. Ignorait ses véritables pouvoirs. Sa force :

- Tu sais que je veux t’attaquer, mais tu ne sais pas quand.

Le sourire de Swain reprit sa place. Égalité. Il n’était pas en position de force, mais pas en position de faiblesse non plus:

- Ce café froid semble infect. Je n’ai rien contre une petite discussion, mais j’aimerais éviter que tu me vomisses dessus. Tu veux peut-être que j’aille t’en chercher un chaud?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Lun 28 Nov - 23:25
Hey l'agacement, c'était déjà une réaction ! Bien plus appréciable que ce petit sourire sardonique qu'il devinait sous son masque depuis le début.  Bien sûr que Greg n'était pas stupide - enfin, pas totalement -, bien sûr que ça ne serait pas facile de se débarasser de Swain si besoin,... Mais rien que le fait de le voir s'agacer valait la peine d'en rajouter une couche. Tiens, d'ailleurs, les croque-mitaines n'étaient pas supposés avoir très peu d'émotions ? Ca avait été relativement facile de le faire réagir, celui là. Faudrait qu'il pense à vérifier ça.

Par contre, ce fut une véritable surprise d'apprendre qu'il était élève ici. Sérieusement ? Personne n'avait pensé à faire attention à la liste des élèves ? La guerre ne leur avait donc rien appris ? Infiltration, tout ça ? Il allait falloir régler ce problème là  avant qu'un yokai quelconque n'en profite pour ramener ses potes à l'académie, ou qu'un humain se retrouve adressé ici par erreur - quoique, ils ne pouvaient pas être si stupides que ça, quand même ? Hein ?
Swain I Wilson, lut il sur la carte, à coté d'une photo qui n'était certainement pas réglementaire.
- Wilson ? Comme la noix de coco ? s'entendit il dire vraiment malgré lui. La noix de coco ? Ca lui venait d'où, ça ? Quelqu'un ? Non ? Personne ? Il cilla, secoua la tête pour se débarasser d'un étrange sentiment de... de... de papillon ? Quoi ? Euh, laisse tomber.

Il lui rendit sa carte, son enthousiasme bizarrement douché, pas tant par l'attitude hautaine du croque-mitaine que par cette étrange impression qui l'avait envahi un instant. Il détestait vraiment ne pas se contrôler. C'était trop facile de trébucher et de chuter.

Bon. On se calme. Et on l'écoute. Pas le moment d'être ailleurs. Il fit craquer son cou une fois, deux fois, se massa la nuque du bout des doigts.  Maitrise et calme. Une inspiration, une expiration, on bloque, on se détend. La relaxation par la respiration était presque devenue un réflexe chez lui. Presque, parce que quand son estomac se rappela les outrages caféinés qu'il venait de subir, il perdit sa concentration. Beurk ! Il jeta un oeil sur l'horloge au dessus de la porte. Si tard. Hey merde. C'était raté pour la nuit de repos réparateur.

- Allez, envoie le café, lui dit il, résigné. Visiblement, j'irai pas me recoucher tout de suite. Prends en toi un aussi, si jamais tu bois quelque chose. Après un mauvais café, tout semble mieux. Ca peut pas te faire de mal.

Et puis avec le café... Il tripatouilla ses tiroirs jusqu'à attraper à l'aveuglette un paquet de gâteaux confisqué à ses élèves - devenir prof, c'était synonyme de crises d'hyperglycémie régulières pour peu que vous soyez un tantinet observateur et prompt à faire respecter le réglement. Biscuit secs presque pas périmés. De quoi colmater son ulcère. Il posa le paquet sur son bureau, en chipa un qu'il commença à grignoter. Pensivement, il suivit des yeux Swain. Le bout de ses doigts de sa main libre tambourinait très légérement son bureau, tambour de guerre rythmant le travail de ses méninges.
Pan pan pan. Bon. Réfléchis, Greg. Tu vas avoir sur le dos un croque-mitaine, que tu le veuilles ou non. Pan pan pan. Il est relativement puissant puisqu'il a réussi à t'atteindre, mais à priori pas suffisamment pour être mortellement dangereux - pan pan pan -et puis hey, tu ne peux pas vraiment lui en vouloir de vouloir manger tes cauchemars, il n'a pas choisi d'être un croque-mitaine. Pan pan pan. Donc qu'est-ce que tu fais ? Tu le laisses faire, tu t'enfuis, tu le combats ? Pan pan pan. Attention, de cette décision peut dépendre ton avenir ici...
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Dim 1 Jan - 22:23
Comme la noix de coco… Swain songea à Saphir. Elle devait encore courir après les papillons. Ou les fées si elle en avaient croisé. Ou alors, elle avait trouvé quelqu’un à embêter… Bon ap’? Il espérait juste qu’elle ne « colle » pas trop sa proie. Tss. Il s’agaça un peu plus. Il n’aimait pas qu’elle soit trop proche des autres. Elle était trop pure et innocente pour comprendre qu’ils pouvaient se servir d’elle.

- Comme la noix de coco oui…

C’était si évident? Il avait toujours cru que Saphir avait une imagination débordante pour les noms, mais si même Greg y pensait.

- Je n’ai pas besoin de boire de café, ni quoi que se soit d’autre. Encore plus si c’est « mauvais »

C’était les faibles qui avaient besoin de se nourrir comme les humains. Les cauchemars lui suffisaient amplement et étaient bien plus savoureux. Il se leva, direction la machine à café non loin. Le voilà qui finissait serveur. Mais si ça lui permettait de faire un bon festin plus tard, il n’en voyait pas l’inconvénient. Et puis, ça le ferait un peu bouger.

Ça n’était pas la première fois que Swain s’en prenait a un professeur. Ils pouvaient être délicieux les veilles de ce qu’ils appelaient les « jours d’inspection ». Une personne venait en cours et observait. Et étrangement, ça avait tendance à mettre les « inspectés » dans tous leurs états. Il ne comprenait pas pourquoi, mais ça l’arrangeait bien. L’un d’entre eux, par contre, l’avait bien embêté puisqu’il enchaînait les cafés pour ne pas dormir et bien vérifier ses cours. Le croque-mitaine lui avait donc tout simplement volé le badge qu’il utilisait pour avoir cette boisson bien trop énergisante. Le résultat avait été parfait puisqu’il s’était mis à paniquer encore plus en ne retrouvant plus son précieux badge. Double rations pour Swain!

Swain qui avait oublié de rendre le badge. Mais il se doutait bien qu’il lui serait utile un jour. Les professeurs étaient de véritables accros. Et il avait eu raison puisqu’il était à présent bien sagement en train d’attendre que le verre se remplisse de cette chose brunâtre et fumante. De retour dans la salle, il posa le gobelet face à l’homme qui pianotait doucement sur son bureau.

- Je n’arriverai jamais à comprendre pourquoi vous aimez tant cette chose…

Reprenant place face à sa proie, il se remit à le fixer droit dans les yeux. Alors, petit jambon? Que décides tu? Le laisser t’observer et avoir cette impression que tu peux le surveiller? Ou refuser, tenter de fuir, de te cacher du méchant croque-mitaine?

Soyons honnête, Swain préférait clairement la première option. Elle serait bien plus divertissante~

Et savoureuse~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Lun 2 Jan - 16:43
Greg releva les yeux vers le croque-mitaine lorsqu'il repassa la porte de sa salle, un petit gobelet en plastique à la main. Le majordome le moins approprié du monde. Manquerait plus qu'il s'incline face à lui. Et puis qu'il prenne sa commande - hey, pourquoi pas ? Vu toutes les absurdités déjà sorties par le croque-mitaine, il n'aurait pas été si surpris de l'entendre lui demander : "Monsieur est servi. Monsieur veut il un sucre ? Un nuage de lait ? Une rondelle de citron ? Un plateau de cupcakes arc-en-ciel ? Bien sûr. Avec ou sans essence de pet de licorne ?"

- V'aime pas fa...

Pluie de miettes surprise. Il s'essuya la bouche du revers de la manche. Ces biscuits - pardon, fes bifcuits fecs - ne valaient pas les cookies de Yuko, mais il n'avait pas le courage de filer dans sa chambre. Pas à 5h du mat, après trois heures de sommeil agité. Et puis s'il filait à son dortoir, il était quasi-certain qu'il ne résisterait pas à l'appel de son lit moelleux - et tout aussi certain qu'il n'arriverait pas à en sortir pour son premier cours à 8h.

- J'aime pas le café, reprit-il une fois sa bouche vide. Je l'ai même en horreur. C'est pour ça que c'est si efficace.

Et hop Greg, cul sec ! Et glou et glou et glou Il reposa le gobelet avec une grimace de dégout, si fort sur la table que les quelques gouttes restantes en volèrent hors et atterrirent sur le plateau de son bureau. Du café de la salle des profs, donc. Pas si horrible au goût et surtout, il ne faisait pas fondre le plastique contrairement à celui du concierge. Tant mieux. Evacuer en trombe son bureau à cause du gaz moutarde créé accidentellement lui avait largement suffi.

Des larmes encore dans les yeux, il reporta son attention sur Swain. Grand dadais en face de lui, en train de le regarder intensément. Probablement qu'il comparait mentalement la qualité gustative de la béarnaise ou de sauce américaine pour accompagner son future diner (Greg lui aurait bien recommandé des capres aussi, c'était pas mauvais avec la viande rouge). M'enfin, ça, c'était ce qu'il supposait maintenant qu'il savait que c'était un croque-mitaine. Quelqu'un d'extérieur aurait juste pensé qu'il était dans la lune ou qu'il avait un béguin d'adolescent pour son professeur. Inoffensif, quoi.
Il pourrait parfaitement se fondre dans ma classe...
La pensée lui vint à l'improviste sans vraiment le surprendre. Impossible de controler un croque-mitaine, c'était comme essayer de garder un litre d'eau au creux de sa main. Mais avec quelques outils, peut-être pourrait il l'encradrer et le maitriser, tout comme il pouvait verser ce litre d'eau dans une bouteille et ainsi le garder plus facilement. Sans compter qu'il s'était infiltré dans ses rêves. Ca, ce n'était pas donné à n'importe qui. Il fallait beaucoup d'expérience ou de puissance pour arriver à passer outre sa résistance naturelle à la manipulation et aux illusions.

Aussi, sans prendre la peine de le menacer ou de plaider plus avant l'idiotie que ce serait de le harceler, Greg préféra t il se pencher et ouvrir un tiroir de son bureau. Détournant totalement son regard de Swain - mais pas son intention, il n'était pas fou à ce point-là - il repoussa le bric à brac qui s'y était amoncelé en quête de son agenda.

- Dis donc. Ce que tu as fait avec moi, tu pourrais le refaire avec un autre ? Entrer dans un rêve et aider le rêveur à le manipuler - ou au contraire, le contraindre à aller dans une direction voulue ? Ah !

Victoire, l'agenda ! Il le sortit et souffla dessus dans l'espoir d'oter de sa couverture la majeure partie des paillettes qui s'y étaient incrustées - une sombre histoire de nékomata et de boules de Noel
, mieux valait ne pas trop chercher à en comprendre - puis l'ouvrit. Semaine prochaine... Se mordillant la lèvre, il chercha à se repérer dans son planning jusqu'à retrouver la plage horaire qui l'intéressait.

- T'es libre mardi prochain, 19 h ? fit-il en pointant la période concernée de l'index. Il faisait nuit tôt en ce moment, théoriquement ça devrait le faire. Et puis, il se sentait moyennement chaud pour donner cours à 6h du mat, le Gregou.
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Lun 23 Jan - 22:18
Mais quoi? Quel est l’intérêt de boire quelque chose qu’on n’aime pas? Haussement de sourcils de la part du croque-mitaine. Non, vraiment, il n’arrivait pas comprendre la logique des autres. Si un cauchemar avait mauvais goût, il le laissait. Ou alors il faisait regretter à sa proie de lui avoir servit quelque chose d’aussi infect. Il fallait leur apprendre à bien « cuisiner ». Si on ne leur disait jamais que c’était mauvais, ils ne s’amélioreraient jamais.

Mais pourquoi donc s’infliger ça?! Il avait même les larmes aux yeux! On sentait son soulagement dans le geste qu’il avait eu pour poser le gobelet! Swain était vieux et expérimenter, mais niveau compréhension des « autres » il avait encore de sacrés progrès à faire…

Le professeur sembla pensif un instant. Il se remettait à le fixer aussi, semblant peser le pour et le contre. Laisser Swain s’incruster? Ou… Ah bah… Le laisser s’incruster. Seule la manière changeait. La finalité restait délicieuse. Le sourire sous son masque s’étira. Il avait hâte.

Et d’un coup, pouf, il se réveille. Le Greg réalise un truc. Genre, illumination. Un flash! Et il se mettait à farfouiller dans son basar. Le monstre de cauchemar l’observa distraitement repousser stylos et feuilles, gobelet de café, papiers de gâteaux, d’autres feuilles, d’autres stylos. Ouch, un élève avait récolté un 12/100. Sa copie était presque totalement rouge. Comment pouvait-on si peu maîtriser ses pouvoirs? S’il avait eu une vie comme la sienne, ce gosse serait déjà mort de faim depuis longtemps.

Gregory rouvrit la bouche pendant qu’il continuer de bazarder une copie nettement meilleure, 89/100. Celui là s’en sortirait mieux plus tard… Oh… Visiblement, c’était la copie d’une sirène. Il ne les aimait pas, ces poissons mono neuraux. Elles s’en prenaient seulement aux faibles, ne se risquaient jamais dans des endroits où elles étaient désavantagées. Des trouillardes quoi.

- Bien sûr que je peux le refaire. Avec qui tu veux, quand tu veux et comme tu veux. Je te l’ai dit ne me compare pas avec Isidore, le morveux que tu t’es amusé à torturer je ne sais quand… Je maîtrise parfaitement mes pouvoirs.

Il eu une pensée pour monsieur 12/100. Le professeur se redressa enfin, soufflant sur un petit cahier plein de… Paillettes? Charmant… Ou pas… Mais chacun ses goûts après tout. Il n’était pas là pour juger. Oh? C’était un agenda? Il lui fixait un rendez-vous? Sérieusement?!

Il dû retenir un fou rire qui était soudainement monté. On ne l’a lui avait jamais faite celle là. Bonjour, je voudrais un cauchemar s’il vous plait. À emporter, avec supplément gore. Vous pouvez me le livrer mardi à 19h? L’amusement se lisait clairement dans son regard tandis qu’il étouffait les restes du rire.

- Ça me va. Quelle salle? Et en tant qu’élève ou… invité surprise?

Assister à un cours. Ça pourrait être amusant. Bien qu’inutile pour lui. Mais c’était toujours bon de se divertir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Mer 25 Jan - 17:47
Greg se força à garder la tête baissé en entendant la mention du nom d'Isidore. Ce n'était pas bien difficile à vrai dire. Quand une boule de culpabilité et de honte vous remontait le long de la gorge, votre premier réflexe était de vous tétaniser, pas de vous dévoiler au tout venant. Ainsi il avait bien entendu tout à l'heure. Isidore... Swain connaissait Isidore. Le souvenir du croque-mitaine était un de ceux avec lequel il avait le plus de mal à vivre.

Mais non. Ne pas y penser. On ne file pas volontairement le cauchemar avec lequel se faire battre à un croque-mitaine. Penser au kawa, faire redescendre la boule jusqu'à son gosier, l'imaginer se dissoudre dans l'infect magma qui tapissait ses ulcères. Pschhhhhhht... Et voilà, des soucis effervescents ! Non ? Z'êtes sûrs que ça marche pas comme ça ? Tant pis. L'important était juste de s'y tenir. L'hilarité de Swain arriva à point pour lui permettre de se ressaisir - tiens d'ailleurs, c'était vraiment marrant de voir un croque-mitaine soit disant insensible se mettre à se marrer devant le moindre de ses faits et gestes. Encore un qui se piquait aux rêves de farine, tiens. Greg se borna à tapoter le carnet du bouchon de son stylo en attendant qu'il accepte ou non son rendezvous. Mardi, 19h, demie-lune, Swain, lui et... un élève. Non, dit comme ça, ça avait des relents de mauvais porno, vraiment. C'était perturbant !

- Elève.

La réponse était simple. Greg ne voyait pas l'intérêt de cacher la présence de Swain s'il était inscrit sur les listes de présence. Quant à le faire venir en tant qu'invité surprise... peut-être plus tard dans l'année mais pas les premières fois. Les cauchemars étaient des sujets assez délicats pour ses élèves pour ne pas en plus y rajouter la frayeur de l'attaque-surprise.

- Bon. Ca c'est fait. Je ne te montre pas la sortie, j'imagine ? fit-il en refermant son carnet bien trop rempli à son goût. J'ai deux heures pour ranger ... tout ça. Son vague geste de la main englobait l'ensemble des piles de paperasse qui submergeaient son bureau telles les chaines de montagnes les plus celluloisées du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Mauvaise Graine
avatar

Feuille de personnage
Level: A+
Race de Monstre: Croque-mitaine
Karma:
60/200  (60/200)
Mauvaise Graine
Sexe : Féminin Messages : 20
Date de naissance : 16/10/1993
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 24
Emploi/Situation : squatteur de rêves
Humeur : fatigué
Situation amoureuse : gné
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain) Jeu 9 Fév - 22:53
Léger changement d’atmosphère à la mention du nom d’Isidore. Oh? Intéressant. Les souvenirs liés ne semblaient pas agréables. Swain se nota dans un coin de sa tête de creuser la chose. Greg s’était vite ressaisi. Il ne perdait pas le nord, le prof. Il se rendait vraiment compte qu’il était face à une monstre de cauchemar.

Ok. Il viendrait en tant qu’élève. Pousserait-il le jeu au point d’enfiler leur uniforme? Hmmm il verrait. Ça pourrait être amusant. Les élèves seraient encore moins sur leurs gardes. Dans une école normale, il aurait dû essayer de se rajeunir aussi. Il ne faisait peut-être pas vieux, mais il n’avait pas non plus l’air d’avoir 15 ans. Heureusement, ici, il était normal de voir des élèves bleu, rose, couvert de pustules ou de bave, ou même en train de lorgner sur les délicieux brins d’herbe de la pelouse extérieure qu’ils allaient savourer à la pause de midi.

Hmm? La sortie? Oh. Effectivement. Il se faisait tard. Et il avait toujours faim. Swain ne regarda pas le « tout ça » de Greg. La chasse au jambon était terminée pour le moment. Il n’avait plus d’intérêt pour le reste. Il n’apprendrait rien de plus. Et il n’allait certainement pas l’aider à ranger. Il avait déjà été bien gentil de lui amener le café, bien que s’ai été totalement intéressé, il l’avouait.

Le croque-mitaine se releva. Direction le couloir. Il avait encore tellement faim... Encore plus qu’à l’origine. Il s’arrêta à la limite de la porte. Les non croque-mitaines été attachés aux « saluts ». Swain leva donc sa main ganté qu’il accompagna d’un « bonne nuit » avant de retourner errer dans les couloirs et finalement, sortir du bâtiment. Il n’y avait que Greg. Pas d’autre proies potentielles.

Mardi prochain, 19h. Aaaah il avait hâte. Le jeune garçon qui s’était sauvé du dortoir pour rejoindre sa petite amie aux premières heures du matin non loin de la roseraie combla à peine sa faim. Idem pour la fameuse petite amie.

Aaah oui. Vivement le mardi prochain à 19h~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Night-marre (PV Swain)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Les Palestiniens en ont marre
» Marre d'écrire ?
» T'sai, si t'en a marre de moi, dis le.- DJAWAD
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycée Shinsei :: Bâtiments Principaux :: Bureaux Administratifs-
Sauter vers: