Sun comes up, i'm doing okay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Féminin Messages : 185
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Sun comes up, i'm doing okay Lun 14 Nov - 23:04


sun comes up, i'm doing okay

Que faire, quand les gens pensent que vous ne vous alimentez pas ? Eh, bien, il faut manger. Ou au moins faire croire qu'on va manger. Faire comme les gens, prendre une grosse assiette de pâtes, ou d'autre chose que propose le chef cuisinier. Comme très souvent, des dizaines d'aliments différents sont proposés au buffet. Les élèves remplissent leurs assiettes, pour la plupart. Raven se contente d'une ou deux louches de légumes, et elle ajoute une pomme sur son plateau. Ce n'est pas grand chose, mais il y a des chances pour qu'elle ne finisse même pas son assiette.

Il paraît que les professeurs s'inquiètent de ça, il paraît qu'elle doit aller voir l'infirmier.

Le jeune brune récupère son plateau après avoir rempli une carafe d'eau jusqu'au bord. Elle hésite un instant à prendre un verre, puisqu'elle va évidemment boire toute l'eau que contient la carafe. Mais bon, boire à la carafe, ce n'est pas forcément pratique. Et puis, cinq secondes à remplir son verre d'eau, c'est toujours cinq secondes pendant lesquelles on ne mange pas. La décision est donc prise, et Raven choisit minutieusement son verre -bien qu'ils soient tous identiques- et le pose sur son plateau.

Raven choisit toujours le moment où il y a le moins de monde possible au réfectoire. C'est-à-dire : tout au début ou tout à la fin de la pause déjeuner. Soit elle se met à courir, à la fin de son dernier cours matinal, vers la cantine, pendant que les autres étudiants s'en vont d'abord fumer une ou deux cigarettes. Ou alors, elle file à la bibliothèque jusqu'à dix minutes avant la reprise des cours, et puis elle s'assied à une table pendant un très court moment avant de se lever en disant : "ça alors, je n'ai pas vu le temps passer. Il faut que je retourne en cours..." Comme si, tout à coup, elle trouvait un quelconque intérêt à suivre les cours. Studieuse, Raven, studieuse...

Ça ne brouille pas trop, ce jour-là. Raven a choisi d'aller à la cantine dans les premières minutes. De cette manière, elle est quasiment certaine d'avoir une table libre. Elle s'y installerait, et personne ne viendrait lui demander "je peux m'asseoir là ?". D'ordinaire, c'est comme ça que les choses se déroulent. Mais, évidemment, ce jour-là est différent. Lorsque l'étudiante se retourne vers la salle du réfectoire, une chevelure blonde attire son attention. De très longs cheveux dorés, volumineux, dignes d'une publicité pour un shampooing avec d'excellentes propriétés. Raven avance de quelques pas, juste pour voir la fille d'un peu plus près. Elle se situe quatre ou cinq tables plus loin. Et à mesure que la louve avance, elle la reconnaît. Enfin, elle croit. Parce que ça fait un moment qu'elle ne l'a pas croisée. Chelsea Jayden.

Les deux filles s'étaient aperçues au lycée Yokai, à deux ou trois reprises, pas plus. Elles se connaissaient de vue, l'une avait entendu parler de l'autre, et vice-versa. Mais, quand même, c'est une personne que Raven connaissait et qu'elle retrouve à l'académie Shinsei. C'est... réconfortant. Retrouver quelqu'un, dans un endroit qu'on ne connaît pas, donne un aspect beaucoup plus familier au monde qui nous entoure. Alors l'étudiante s'avance doucement vers l'autre étudiante, et lorsqu'elle ne se situe plus qu'à quelques mètres d'elle, elle se met à hésiter.

- Che... Euh... Chelsea ?

Raven n'est pas sûre qu'on puisse vraiment l'entendre. Elle a plutôt l'impression d'avoir murmuré. Et puis, si ça se trouve, cette fille ne se souvient même pas d'elle. On ne peut pas dire que Raven soit du genre à marquer les esprits. Ou alors, pas beaucoup d'esprits.

Peut-être que la brune devrait rebrousser chemin avant que Chelsea ne l'entende. Elle n'est pas certaine que ce soit une bonne idée de communiquer avec des gens. Peut-être qu'elle devrait retourner à sa table, seule, et laisser le monde tranquille.
claude gueuse

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 43
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: Re: Sun comes up, i'm doing okay Mar 22 Nov - 23:11
La cantine. Ou le réfectoire peu importe son nom. Lieu confiné, lieu de brouhaha constant. Limite désagréable. Brr. Chelsea faisait partie des premiers à y être entré ce jour ci. On pouvait la regarder de travers, ou rire d’elle en disant qu’elle est une crève faim, mais peu importe. Elle avait faim. Et alors ? Cet endroit est bien fait pour ça non ? Bon, alors tout va pour le mieux. C’est assez étrange, de passer tout les midis dans cet endroit qui lui créait une migraine folle, et pourtant.. Cela lui plaisait. Non pas la migraine, mais de voir toutes les personnes aller et venir sans cesse en riant, ou alors qui bouquinaient dans leur coin. Chaque jour ce passait quelque chose de différent. Des fois une jeune fille pleurait, ou un groupe de garçons se marrait devant une vidéo. Tellement… Innocents. Ils sont certainement plus jeunes qu’elle et n’ont surement pas connus… Avant. Le lycée Yokai.


Chelsea soupira en regardant son plateau. Pâtes et légumes, avec à côté un petit yaourt à la framboise. Elle commença comme à son habitude par prendre son verre et à verser de l’eau ded… Habitude ? Chelsea ferma les yeux. Comment parler d’habitudes ? Elle posa son coude sur la table et posa son front contre sa main suivi d’un soupir.


N’y pense plus, c’est fini.


Elle fixa de nouveau son plateau avant de lever les yeux au ciel. Eh beh, les automatismes étaient restés. Elle prit sa fourchette située à gauche de l’assiette et son couteau situé à la droite de cette dernière et elle les plaça en haut à droite de son plateau. Elle prit son yaourt en haut à droite de son plateau pour le mettre en bas à droite. Elle prit sa cuillère située au-dessus de l’assiette et la sorcière la plaça juste à côté de son dessert. Pour finir, elle mit son verre au milieu en haut du plateau.
Chelsea sourit. C’est mieux comme ça. Si elle recommençait sa vie, autant tout recommencer. Chelsea fixa son son assiette. Des pâtes et des légumes. Rien d’extraordinaire. Rien de Waouh. Elle buva son fond d’eau dans verre avant de le reposer. La sorcière le fit tourner sur son plateau. Elle était seule assise à cette table, mais il faut dire que les autres n’étaient pas complètes non plus. Chelsea trouve ce midi plus calme que les autres, il n’y avait pas grand monde encore… Personne n’avait faim aujourd’hui. Ou alors le menu ne donnait  pas envie ? C’est bizarre vu que les pâtes n’est pas la chose la plus horrible à manger. Enfin bref.


Voilà quelques minutes que Chelsea ne bougeait plus, elle était là, son coude droit sur la table et son visage apposé dessus, et sa main gauche qui tourbillonnait avec le verre en… Verre. Bravo.


- Che... Euh... Chelsea ?


Chelsea leva sa tête de quelques centimètres brusquement : on venait de la sortir de sa bulle. Son verre tomba sur son plateau, quelqu’un avait énoncé son nom. Elle. On l'appelait. On la reconnaissait.
Elle se tourna doucement pour essayer d'apercevoir qui l’appelait. Et elle fut forte étonnée en reconnaissant une jeune fille qui avait l’air perdue. Pourtant il semblait que cette fille était du genre gros caractère. Enfin d’après ce que Chelsea avait entendu courir.
La jeune fille avait des cheveux bruns, et les yeux qui restaient tout de même foncés. Il lui semblait que c’était Bolyzet. Chelsea aborda un sourire timide.


-Bonjour Bolyzet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Féminin Messages : 185
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Re: Sun comes up, i'm doing okay Mar 6 Déc - 8:37


sun comes up, i'm doing okay

Elle prononce son prénom. Elle se met même à sourire. Pas un sourire du genre je m'en moque ou je n'en ai à faire, mais un vrai sourire, hésitant, certes, mais un sourire qui s'adresse directement à elle. Puisqu'autour des deux filles, il n'y a pas grand monde. La blonde ne laisse pas le temps à Raven de prendre la fuite, et c'est bien dommage parce que la jeune femme n'a pas spécialement envie de papoter du bon vieux temps au lycée Yokai. Parce que le vrai bon vieux temps remonte à trop longtemps, et se rendre compte des années qui passent lui filent la chair de poule.
Peut-être que c'est pareil pour Chelsea.

Alors, maintenant qu'elle a interpellé l'étudiante, maintenant que celle-ci l'a reconnue et lui a même dit bonjour... Que faire ? Si ça se trouve, Chelsea n'a pas envie d'inviter la louve à sa table. Il faut dire qu'elle n'est pas d'une compagnie réconfortante ni très agréable. Pourtant, elle fait des efforts, promis. Et, ce qui est bien, c'est que la jeune blonde est une étudiante, comme elle. Elle ne représente pas l'autorité, contrairement aux personnes avec qui Raven a eu des échanges jusqu'à présent. Inutile de préciser qu'elle a une dent (que dis-je, un croc) contre l'autorité. Il est possible que les deux filles aient le même genre de problèmes, les mêmes préoccupations, la même flegme de se rendre en cours, bref des histoires d'étudiants.

Chelsea a quand même quelques atouts qui rendent Raven jalouse. La blonde est belle, rêveuse, elle a sans doute des amis. C'est le genre de personne qu'elle aurait été si elle n'avait pas cet immense défaut de dissimuler un loup-garou à l'interieur de son être. Enfin, je dis jalouse, mais parlons plutôt d'admiration.

- Tu te souviens de mon nom, note la demoiselle sur un ton assez monocorde, mais on voit dans ses yeux qu'elle n'en revient pas.

C'est vrai, c'est peut-être la seule chose que Raven retiendra de cette journée : quelqu'un se souvient d'elle. Attendez, peu importe qu'elle se souvienne seulement de son nom ou de son visage, ou de ce qu'on pouvait dire sur elle. Elle avait retenu quelque chose d'elle, et c'est important.

Raven ne prend pas la peine d'expliquer à Chelsea qu'elle ne s'appelle plus Bolyzet. Elle en parlerait plus tard, si elle le juge nécessaire.

L'étudiante ressent une gêne assez immense s'installer entre elles. Et pourtant, elle est rassurée. C'est un peu comme quand deux très très vieilles amies se retrouvent après des dizaines d'années : elles ne savent pas quoi se dire, mais elles sont heureuse d'être là. En tous cas, c'est comme ça que Raven se sent, même si elle n'a jamais été amie avec Chelsea. Elle n'a pas spécialement envie de parler pendant des heures avec elle, mais elle se sent plutôt bien. 
Mais, pas encore assez bien pour oser demander si elle peut s'installer à cette table. Alors, elle reste plantée là, debout face à Chelsea, l'observant sans trop la fixer, ça pourrait devenir gênant. Et puis, elle n'exclue pas son plan de départ : partir, tout simplement. Aussi simplement qu'elle est arrivée.

Bon appétit, ça a l'air réjouissant, ajoute-t-elle en désignant du menton le plateau de Chelsea.

Elle ne soulève pas la disposition étrange des éléments, mais elle l'a bien remarqué. Après cela, Raven jette un oeil autour d'elle, soupirant doucement. Voilà voilà... Bon. Qu'est-ce qu'elle fait, maintenant ? C'est peut-être encore le moment de déguerpir ! 
claude gueuse

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
92/200  (92/200)
Féminin Messages : 43
Date de naissance : 29/01/1999
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 18
Emploi/Situation : Etudiante
MessageSujet: Re: Sun comes up, i'm doing okay Mer 15 Mar - 21:11
Ça fait tout de même étrange, elles qui ne s’étaient pas vraiment parlées quand le Lycée Yokai était encore sur pied. Elles n’avaient jamais rien fait ensemble, et n’avaient jamais eu de grandes discussions qu’ont les amies de longue date. Mais ça faisait quand même du bien de la voir ici. Ce n’était pas une ignorante au moins, elle savait ce qui s’était passé. Elle n’avait surement pas envie d’en parler, tout comme Chelsea, ne pas remonter dans les souvenirs, pour éviter de ne plus en sortir. Voilà. C’est ce qu’il fallait faire. Elle fixa la jeune fille, pourquoi elle ne s'assoit pas ?

“Je t’ennuie c’est ça hein ?”

La jeune femme était là, debout, figée comme une bougie éteinte subitement et oubliée sur un coin de l’étagère. Ou peut être qu’elle ne souhaitait pas s’asseoir avec Chelsea. Cela paraissait logique : depuis quand on va s’asseoir volontairement avec un sourire aux lèvres à une table où se trouve une fille qu’on ne connaît pas, qui ne sourit pas et qui range son plateau repas d’une manière…. Originale ?
Chelsea prit son visage entre ses mains et murmura :

“Tu peux t’asseoir, mange, c’est… C’est important de manger.”


C’est une blague ? C’est toi qui dit ça ? Il faut rire c’est ça hein ? Toi qui ne mange rien, qui ne trouves pas l’appétit (oui enfin tu ne le cherches pas vraiment non plus), mais ce n’est pas une raison ! Et puis t’as l’air vachement convaincu.


Au fait faudrait peut-être lui rappeler qu’elle n’est pas très crédible hein, parce que c’est beau les mots mais si l’attitude ne va pas avec, c’est tout gâcher. La jeune fille secoua la tête, il fallait qu’elle arrête de se plaindre, de se critiquer, de perdre confiance. Après tout c’est pas de sa faute si Lazarus est parti, si le lycée Yokin’existe plus. Enfin, normalement... Si elle se souvient bien de tout.


Mais purée reprends toi. Tu la ferme, et grandit, avance. Tu tournes le dos au passé, et t’avances, et surtout tu la ferme !


Elle respira profondément en regardant l’autre fille toujours debout. Petite bougie. Petite bougie dure comme une plume et tendre comme de la pierre. Petite bougie qui ne bouge pas, pas même un poil de sourcil. Petite bougie figée… Dans le passé ?  Pourquoi elle ne s’assoie pas ? Elle a peur ? Peur d’être de nouveau allumée pour finir éteinte comme la dernière fois ?


Elle est plutôt pas mal en fait. Jolis cheveux. Et de beaux yeux. Et ses dents….

Ah bah voilà qu’elle recommence. Bientôt converser avec quelqu’un sera presque impossible si t’es distraite comme ça ma vieille. Je te jure qu’elle tête de mule celle là. Je parie qu’elle ne sait même plus comment elle s’appelle tellement elle est perdue.

Chelsea fut parcourut d’un frisson. Il faudrait vraiment qu’elle règle ça. Ce n’est plus possible de vivre comme ça. Elle fixa son assiette. Youhou. Elle devait vraiment renvoyer une image de folle. Quelle taré celle là, elle converse toute seule avec elle même et à la troisième personne !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Féminin Messages : 185
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Re: Sun comes up, i'm doing okay Mer 12 Avr - 17:11


sun comes up, i'm doing okay

Il se passe un long moment de silence, avant que quelque chose ne se passe, avant que l'une d'elles ne prenne la parole. Elles sont dans leurs pensées, chacune de leur côté. Ce moment semble durer des heures pour Raven, mais il ne dure en réalité que quelques secondes. La preuve : le plat de Chelsea est encore chaud, à croire la faible fumée transparente qui se dégage de son assiette. Elles se regardent, s'ignorent, se fuient des yeux. La louve tremble doucement, plus stressée que jamais par cette situation des plus gênantes. Et quand le blonde brise le silence de sa petite voix, ce n'est pas pour annoncer une bonne nouvelle.

- Je t’ennuie c’est ça hein ?

Mais que répondre à ce genre d'affirmation déguisée en question ? Loin d'être psychologue dans l'âme, Raven devine bien que Chelsea n'est pas dans son assiette aujourd'hui, mais la vraie question est : l'a-t-elle déjà été, depuis son retour à l'académie ? Depuis avant, même ?

- Non, répond-elle tout simplement, sans savoir quoi dire de plus. Raven n'est pas très douée quand il s'agit de rassurer quelqu'un ou de lui redonner confiance en soi. Son "non" résonne dans le vide et dans le tumulte de l'arrivée d'autres étudiants dans le réfectoire. Et pendant ce temps, la brune réfléchit à cette phrase, je t'ennuie. Chelsea ne l'ennuie pas, et en même temps elle n'est pas très bavarde. C'est comme si Raven se regardait dans un miroir. Finalement, elles se ressemblent quand même beaucoup, toutes les deux.

Et puis elle lui dit de s'asseoir, de manger, parce que c'est important. Sans rien dire, Raven s'exécute, dans l'élan d'un petit sursaut, comme si on venait de la tirer de ses pensées. Elle pose son plateau en face de celui de la jeune fille, puis tire sa chaise dans un crissement involontaire mais  des plus désagréables. Elle s'installe silencieusement, avant de fixer des yeux l'assiette de pâtes aux légumes, puis Chelsea, puis les pâtes, puis Chelsea.

Je vois ça. Si cela aurait dû être une petite blague gentille dans une autre dimension, il s'agit là d'une constatation sans détour qui pourrait bien vexer la jeune blonde. Pourvu que non. Pourvu que non.

Réalisant que l'humour n'est décidément pas son point fort, Raven boit une gorgée d'eau, mais l'eau a un goût amer, le goût du regret. Elle range une mèche de cheveux noirs derrière son oreille, puis croise ses mais sur ses genoux.

Toi aussi, tu es... Enfin... Toute seule ? demande-t-elle d'une voix faible, regardant autour d'elle pour s'assurer que personne ne les espionne. Chelsea saura très bien ce qu'elle veut dire. A la fin du lycée Yokai, il ne restait plus personne autour de Raven. Et c'est probablement le cas pour beaucoup d'autres personnes.
claude gueuse

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiments Communs :: Réfectoire-
Sauter vers: