Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Dhaval Saradaar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 48
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Dhaval Saradaar Mar 15 Nov - 22:12
Shinsei Academy

SARADAAR DHAVAL


† Nom(s)
► Saradaar

†  Prénoms(s)
► Dhaval.

†  Âge
► 18 ans.

† Sexe
► Homme.

† Race
► Rakshasa.

† Origines & Nationalité
► Népal.

† Orientation Sexuelle
► Hétérosexuel.

† Situation amoureuse
► Célibataire.

† Ancien du Lycée Yôkai
► Non.

† Statut
► Élève.

† Objectif(s)
► Découvrir le monde.

† Alignement
► Neutre (influençable).

Autres
► La taille de Dhaval varie en fonction de son émotion dominante en forme humaine. Lorsqu’influencé par la peur ou la tristesse, Dhaval sera plus petit que la moyenne. À l’inverse, il sera plus grand s’il est en colère ou joyeux.


Aspect Physique


« Dhaval cherche à apparaître comme un jeune homme normal peu importe la culture ou le lieu dans lequel il se trouve. Issue d’une espèce dotée du pouvoir de changer de forme, Dhaval va instinctivement adopter l’apparence typique de son entourage.
Toutefois, trop fier de sa personne pour s’abandonner complètement à la transformation, les formes humaines apparaissent trop « normales ». Cet aspect de la transformation lui donne donc un air surnaturel, similaire à une peinture très réaliste qui aurait pris vie. S’il est aisé de paraître humain dans un groupe, dans une situation où l’attention se fixe sur Dhaval, l’absence de traits distinctif ou de défauts attire le regard et la confusion.
Contrairement à son apparence, qui est un problème d’inexpérience, la tenue vestimentaire de Dhaval est choisie afin de ne pas attirer le regard. Ses vêtements sont de couleur fade, le style vestimentaire se tient dans les limites de la mode courante. »


Rakshasa



« Le Rakshasa est un monstre qui apparut pour la première fois sur Terre en Inde. L’espèce est toutefois originaire du royaume des Dieux, bien qu’aucun Rakshasa n’existe en ces lieux divins.
Cette espèce de monstre fut créée par erreur par le Dieu de la création Brahmâ. Dans un sommeil en proie à de violents cauchemars, le souffle perturbé du créateur engendra de nombreuses créatures. Alors que le cauchemar de Brahmâ gagnait en intensité, les créatures devinrent de plus en plus nombreuses, violentes et avides de sang. Lorsque le cauchemar arriva à son apogée, les créatures se retournèrent contre leur créateur et commencèrent à le dévorer. Se réveillant brusquement, Brahmâ réalisa que son cauchemar devenait réalité. Vishnou, Dieu de la préservation, se précipita pour aider son confrère et banni alors toutes les créatures sur Terre. Les créatures se nommèrent alors « Rakshasa », une dérivation de la formule qu’utilisa Brahmâ afin que Vishnou vienne à son aide : « Rakshama », qui signifie, « protégez-moi ».
Créé sans but précis, banni précipitamment sur Terre, les Rakshasas ne connaissaient alors que la violence et la soif de sang. Ces derniers s’attaquèrent aux Humains et aux autres espèces de monstre et éventuellement, s’approprièrent terres et royaumes. Ils diversifièrent ainsi leurs intérêts et leurs connaissances. À force de conquêtes et d’expériences nouvelles, les Rakshasas devinrent civilisés et intelligents.
Bien qu’aucun royaumes Rakshasas ne subsiste, l’espèce est aujourd’hui beaucoup plus stable et variée qu’elle ne l’était à ses débuts.

Le Rakshasa mâle et la Rakshasi femelle partagent une apparence similaire. Dans leur forme naturelle, ce sont d’énormes et intimidantes créatures avec une paire de crocs protubérant de la mâchoire supérieure et des griffes acérées, affichant quelques traits s’apparentant à l’humain et au tigre. Ils sont capables de grogner comme des animaux et dotés d’un appétit insatiable, particulièrement pour la chair humaine.
Au-delà de leur apparence physique, les Rakshasas sont pourvus de facultés surnaturelles, issue de leur création par inadvertance. La source de leur pouvoir, le Maya, permet aux Rakshasas de voler, de changer de taille et de forme et même de créer des illusions. »

†Points faibles ►

  • Dans sa forme naturelle, le Rakshasa est une imposante créature pourvue de crocs et de griffes avec une force et une robustesse similaires aux grands tigres. En d’autres termes, ce n’est pas un monstre puissant ou même particulièrement résistant s’il se retrouve priver de ses pouvoirs surnaturels. Même avec ses pouvoirs, le Rakshasa ne peut influencer les objets, seulement les personnes. Les armes à projectiles sont pleinement efficaces dans la plupart des situations.

  • Tous les Rakshasas sont vulnérables aux objets bénis. Plus la bénédiction est près du divin, donc plus puissante, plus elle est efficace contre le Rakshasa, mais n’importe quelle babiole bénite par un prêtre suffis à augmenter l’efficacité de toute arme utilisée contre les Rakshasas. Ces armes ont la capacité de temporairement séparer le Rakshasa de son Maya, le contraignant ainsi dans sa forme naturelle. Plus puissante est la bénédiction, plus longtemps le Rakshasa se trouve séparé de son Maya.

  • La soif de sang inné est un fardeau insatiable pour tout Rakshasa, de sa naissance, jusqu’à sa mort. Plus qu’une prédisposition à la violence, la soif de sang est un véritable désir de consommer du sang, de façon similaire aux Vampires. Contrairement aux Vampires toutefois, les Rakshasas ne reçoivent aucune force ou pouvoir avec la consommation. Le désir de boire du sang s’apparente à une dépendance à l’alcool pour les Humains.


†Points forts ►

  • Le Maya est le nom donné à la source des pouvoirs surnaturels du Rakshasa. C’est l’étroite connexion entre les Rakshasas et le Royaume des Dieux. Bien que banni sur Terre peu après la création de l’espèce, les Rakshasas d’origines ont mangé la chair et bu le sang d’un Dieu. Puisque chacun de ces Rakshasas portaient en eux une part d’un Dieu lors de leur bannissement, ils absorbèrent et corrompirent ce pouvoir divin, pour ensuite le transmettre à chaque génération de Rakshasa.
    L’effet direct du Maya sur les Rakshasas est leur disposition à vivre éternellement. Rares, toutefois, sont ceux qui vivent longtemps. La plupart des Rakshasas meurent suite à des blessures, des maladies ou de famine. Il y a également un grand taux de mortalité infantile, si bien que l’espérance de vie moyenne du Rakshasa est similaire aux Humains.
    Puisque le Maya est un pouvoir qui a été arraché de force au Royaume des Dieux, il n’est pas aussi stable qu’un pouvoir donné. C’est pourquoi les objets bénis ont la capacité de perturber les pouvoirs des Rakshasas. La bénédiction divine de l’objet interfère avec le pouvoir corrompu des Rakshasas.

  • Grâce au Maya, le Rakshasa peut créer des illusions aussi vraies que nature. Ces illusions ont des effets bien réels sur les êtres vivants affectés. Grâce à ce pouvoir, le Rakshasa peut créer des objets, changer les apparences, protéger son corps et même devenir invisible. Comme l’illusion n’est pas réelle, elle peut être dissipée et n’a aucun effet sur les objets inanimés. L’influence de l’illusion peut toutefois perdurer après la dissipation, dans le cas des blessures, par exemple.
    Le Rakshasa étant la source des illusions par son Maya, plus l’illusion est près du Rakshasa, plus elle est puissante. Inversement, elle perd en force avec la distance. Le Rakshasa moyen peut produire des illusions à pleine puissance sur une distance équivalente à la porter de sa queue (approximativement la longueur de son corps). La quantité d’illusions qu’un Rakshasa peut matérialiser dépend de sa capacité à se concentrer sur chacune d’elles.
    À moins de couper le lien entre le Rakshasa et son Maya, ou de lui faire perdre sa concentration, il est difficile de dissiper les illusions d’un Rakshasa. La méthode simple est d’utiliser la magie pour contrer les illusions. La magie étant réelle et l’illusion ne l’étant pas, la magie prend aisément le dessus à tout coup. La méthode complexe est de se convaincre sans aucun doute que l’illusion n’est pas réelle, ce qui occasionne des résultats variés. Il est difficile de se convaincre qu’un couteau n’existe pas quand il coupe.

  • Le Maya permet finalement au Rakshasa d’altérer ses capacités physiques, lui permettant de voler, de changer sa taille et de prendre la forme de presque n’importe quelle créature.
    Contrairement aux illusions, les augmentations physiques sont réelles. Elles sont donc sujettes à toutes les contraintes de la Terre. C’est pourquoi une transformation trop hâtive risque de blessé sérieusement le Rakshasa. Pour éviter ce risque, les transformations sont lentes et successives afin de donner la chance de revenir en arrière si la transformation se passe mal. De même, un Rakshasa ne peut pas devenir la copie conforme d’un individu en se transformant. Une personne est un être trop complexe pour être parfaitement reproduite.



Mental et Caractère



Dhaval est un jeune Rakshasa ayant passé sa vie dans les montagnes de l’Himalaya. Sa connaissance de la culture humaine, et rakshasa par la même occasion, se limite à ce monde hostile où la survie de l’un dépend de sa coopération avec les autres.
Ce monde résulte d’un jeune monstre aisément influençable, n’ayant pas une grande expérience dans la plupart des domaines d’une société civilisée. Le mensonge, l’avarice et la cupidité sont des défauts quasi inexistants dans ces montagnes. Le jeune Rakshasa est donc vulnérable aux individus exploitants ces vices.
Si Dhaval est influençable, il n’est pas pour autant ignorant ou encore innocent. Ayant peu d’expérience en milieu civilisé, le jeune monstre ne cache pas ses émotions et ne ressent pas la pression d’uniformité typique de ce milieu. Dhaval n’hésitera donc pas à montrer sa colère ou sa peur.
Typique d’un Rakshasa, Dhaval ne place que peu d’importance à l’honneur ou les questions morales. Une victoire, peu importe comment elle est acquise, reste une victoire. Dans un combat comme dans les études, s’il existe un moyen de tricher ou de contourner un obstacle, alors c’est une option légitime. Ignorer ce genre d’option n’est que manque de discernement.

Si Dhaval à une faiblesse, c’est la nourriture, tout particulièrement la viande saignante. Habitué à contenir sa soif de sang, la nourriture est devenue sa façon de calmer ses pulsions meurtrières. Il est dit que les Rakshasas mangent pour se nourrir une seule fois par jour. Toute autre opportunité est appelé « collation » et aucune n’est refusée.
Attitude propre aux clans du Népal, ces Rakshasas, ne voient plus les Humains comme une source de nourriture, mais plutôt comme des créatures à protéger. Cette vision contre nature vient de la relation particulière Humains-Rakshasas du Népal, où les Rakshasas protègent les Humains et leurs demeures des dangers qui les entoure et vice-versa.

† Matières Favorites ►
Magie et Sortilèges, Maîtrise des pouvoirs et Sport.

Le Rakshasa est une espèce de monstre qui combine une forme limitée de magie à une bonne condition physique, à la fois pour le combat et la vie de tous les jours. Dhaval est donc naturellement à l’aise dans un environnement qui lui permets d’apprendre à repousser ses limites et à s’améliorer.

† Matières Détestées ►
Culture Humaine, Philosophie et Informatique.

Dhaval est tout droit sortie d’un monde rural montagneux. Si ça ne sert pas à survivre, si ça ne peut pas améliorer les conditions de vie et si ça n’apporte aucun plaisir à apprendre, alors c’est inutile.


Histoire



Le clan Saradaar est formé de plusieurs familles Rakshasas. Aujourd’hui le plus puissant clan au Népal, le clan fut à l’origine créé par le Roi-Rakshasa Ravana de Lanka afin de protéger le palais royal. Pour s’assurer de la loyauté de ses gardes, Ravana éleva leur famille au rang de la noblesse du Lanka. Tout guerrier-Rakshasa rejoignant les Saradaars élevait sa famille entière à la noblesse, s’assurant ainsi de la grande loyauté de sa garde.
Le royaume du Lanka prospéra pendant de longues années sous le règne de Ravana. Le Roi-Rakshasa, après des années de pénitence, reçu une bénédiction du Dieu-créateur Brahmâ. Ravana avait convaincu le Dieu de la création de le protéger de l’intervention des Dieux, des Démons et des Esprits. Ravana devint alors impossible à tuer par ce qu’il jugeait comme les seuls être à pouvoir entraver ses ambitions. Le Roi-Rakshasa s’estimait alors invincible.
La situation sur l’île de Lanka était alors favorable et on estimait qu’une longue période de prospérité attendait le royaume. Craint et respecté, le Lanka devint le plus puissant royaume que l’empire rakshasa connu, annexant également maintes terres sur le continent indien. C’est pourquoi Ravana devint le Roi-Rakshasa, le Roi de tous les Rakshasas.
Ravana n’était pas le seul membre de sa famille en position de pouvoir. Son jeune frère, Khara avait lui aussi conquis le royaume de Danda, dans la forêt indienne de Dandaka. Le Danda était la principale protection de la frontière nord du royaume de Lanka sur le continent indien.
Shurpanakha, sa sœur et le plus jeune membre de la famille, se maria avec un prince Danavas, une espèce de Démon qui était alors le principal ennemi déclaré des Rakshasas. Avec une trêve avec son principal ennemi et de bonnes relations avec le Roi Khara, le Roi-Rakshasa était alors l’une des créatures les plus puissantes de l’Inde.

Cette gloire fut toutefois éphémère, puisque les Danavas n’avaient aucune intention de maintenir une trêve avec Ravana. Le mariage avec Shurpanakha avait pour but d’assassiner le Roi-Rakshasa. L’assassinat échoua puisque Ravana était invulnérable aux Démons et le Roi-Rakshasa tua son agresseur, au grand regret de Shurpanakha, qui n’avait pas réalisé qu’on se servait d’elle pour atteindre son frère.
Maintenant veuve, Shurpanakha partagea son temps entre les royaumes de ses frères. C’est en se promenant dans les bois du aux abords du royaume de Danda que Shurpanakha tomba à nouveau amoureuse. La Rakshasi tenta de séduire Rama, un jeune Humain d’une rare beauté et prince en exile du royaume rival, le royaume de Kosala. Malheureusement pour la Rakshasi, Rama était déjà marié et il refusa de s’engager avec une autre femme.
Rejeté par Rama, Shurpanakha approcha Lakshmana, le frère de Rama, mais ce dernier rejeta également la Rakshasi. Humilié, Shurpanakha chercha à se venger sur Sita, l’épouse de Rama. La Rakshasi fut promptement vaincu par Lakshmana, qui lui coupa le nez avant de la renvoyer au Lanka.
Shurpanakha refusa de se laisser son humiliation impunie. La Rakshasi s’en alla chercher l’aide au Danda auprès du Roi Khara. Le Rakshasa dépêcha alors ses sept meilleurs guerriers afin de tuer Rama et son frère. Ce que les Rakshasas ignoraient, c’était que Rama et Lakshmana étaient plus que de simples humains, mais les avatars du Dieu de la préservation Vishnou et du Dieu des Nâgas Shesha. Les deux frères vainquirent aisément leurs opposants.
Suite à cet affront, Khara lui-même et son armée, forte de 14’000 soldats, se lancèrent à la poursuite de Rama. Le Roi Khara fut toutefois tué par Rama, qui reçut l’appui de son père, Dasharatha, Roi de Kosala. Avec la mort de Khara, le Roi de Kosala vit une opportunité pour mettre fin au règne des Rakshasas dans la forêt de Dandaka et se lança dans une guerre ouverte contre le royaume de Danda.
Alors que le royaume de Danda tombait, Shurpanakha se réfugia au Lanka et demanda audience avec son frère ainé, le Roi-Rakshasa Ravana. La Rakshasi convainquis son frère de marier Sita, vantant les vertus et la beauté de cette dernière. Malgré l’opposition du frère et conseillé de Ravana, Vibhishana, le Roi-Rakshasa kidnappa l’épouse de Rama afin de la contraindre à l’épouser.

Avec la chute imminente du royaume de Danda, les ennemis de Lanka se faisaient de plus en plus nombreux. Rama, ne pouvant compter sur l’armée de son père pour secourir son épouse, s’associa aux Vanaras, une espèce d’homme-singes du royaume de Kishkindha, afin de secourir son épouse du Roi-Rakshasa.
Le champion des Vanaras, Hanuman, trouva Sita sur l’île de Lanka. L’épouse de Rama était prisonnière du jardin de Ravana et résistait toujours au Roi-Rakshasa. Étant l’avatar de la Déesse de la prospérité Lakshmi, la femme était insensible aux pouvoirs du Rakshasa. Sita refusa toutefois d’être secouru par le Vanaras, puisque ce serait un affront à l’honneur de Rama, son époux. Ayant échoué à protéger son épouse, il incombait à Rama de sauver cette dernière de ses propres moyens.
Hanuman décida alors de rencontrer Ravana et tenter d’éviter une guerre ouverte tout en évaluant la force de l’armée de Ravana. À lui seul, Hanuman détruisit un grand nombre de propriétés et de palais et tua de nombreux Rakshasas sur son passage. Même la garde d’élite de Ravana, les Saradaars, étaient impuissants face au champion des Vanaras. C’est le fils de Ravana, Indrajit, qui captura Hanuman.
Indrajit avait été forcé utilisé une arme céleste, une arme créée par le Dieu de la création Brahmâ, afin de capturer Hanuman. Le Vanaras était immunisé aux effets de l’arme bénite, mais par respect pour Brahmâ, Hanuman se laissa capturer. Une arme céleste étant une arme à usage unique donnée uniquement à ceux qui en étaient jugés digne par Brahmâ, Hanuman ne voulait pas aller contre la sagesse du Dieu.
Le fils de Ravana ne manqua pas de parader son prisonnier dans les rues du Lanka suite à sa victoire, ce qui donna à Hanuman l’opportunité d’observer plus en détails l’armée du Lanka. Le champion des Vanaras se montra docile jusqu’à ce qu’il soit face au Roi-Rakshasa. Hanuman informa alors Ravana qu’il serait pardonné par Rama s’il retournait Sita honorablement.
Enragé par de telles paroles, Ravana ordonna l’exécution de Hanuman. Vibhishana, frère-conseiller de Ravana, s’opposa à l’exécution, puisque l’exécution d’un messager était un acte de déshonneur. Toujours en colère, Ravana ordonna qu’on mette feu à la queue du Vanaras. Hanuman résista quelques peu afin de frustrer les Saradaars qui tentaient d’obéir à l’ordre de leur Roi, avant de se laisser maitriser.
Sitôt sa queue en flamme, Hanuman démontra qu’il n’était pas du tout sous le contrôle des gardes et s’enfuit. Le champion des Vanaras utilisa alors le feu qui brûlait sur sa queue pour enflammer de grandes portions du Lanka, avant d’éteindre les flammes dans les eaux de la mer. Hanuman quitta ensuite le Lanka pour revenir auprès de Rama, satisfait de sa performance auprès du Roi-Rakshasa.

Informé de la location de son épouse, Rama mena les Vanaras à l’assaut du Lanka. Avec le chaos provoqué par Hanuman, l’île était beaucoup moins bien défendue, ce qui laissait à Rama et son armée la meilleure des chances pour remporter la victoire.
Au Lanka, plusieurs manifestèrent leur mécontentement contre les actions de Ravana et l’inaction quant à la situation du Danda. Le Roi-Rakshasa imposa rapidement sa volonté sur ses sujets, mais perdit l’appui de Vibhishana, son frère, qui s’en alla rejoindre Rama pour aider ce dernier à réparer l’injustice commis par Ravana.
Tentant d’enrayer l’avancé de Rama, le Roi-Rakshasa envoya ses meilleurs Saradaars assassiner Rama, alors que ce dernier se préparait à traverser la mer du sud pour atteindre l’île du Lanka. Les Rakshasas utilisèrent leurs pouvoirs afin de devenir invisibles et ils infiltrèrent le campement de Rama. Les Saradaars prévoyaient d’attendre à la tombée de la nuit pour attaquer Rama durant son sommeil.
Alors que les assassins de Ravana étaient en position et se préparaient à mettre fin au conflit, Rama reçu la visite du Rakshasa-traitre Vibhishana. Le traitre détecta la présence des Saradaars et força ces-derniers à redevenir visibles. Les assassins furent promptement vaincus, ce qui permis à Vibhishana de gagner la confiance de Rama.
Grâce aux conseils de Vibhishana, Rama et son armée réussirent à pénétrer dans l’île du Lanka et à prendre une position défendable, ce qui empêcha les défenseurs du Lanka de repousser Rama vers la mer.

La situation devenant de plus en plus désespérer pour les Rakshasas, Ravana décida d’utiliser son principal atout. Il réveilla son frère, Kumbhakarna, qui était considéré comme le meilleur guerrier de tout l’empire Rakshasa.
Au réveil de Kumbhakarna, Ravana informa son frère des difficultés qu’il éprouvait et de la guerre aux portes du Lanka. Le guerrier tâcha de convaincre Ravana que ses actions étaient mauvaises, mais le Roi-Rakshasa ne voulut rien entendre. Kumbhakarna resta malgré tout loyal envers son frère et Roi.
L’arrivée du guerrier Rakshasa renversa le courant de la bataille. L’armée de Vanaras, qui ne cessait de gagner du terrain fut dévastée. Kumbhakarna blessa grièvement Hanuman, assomma Sugriva, le Roi des Vanaras, et le fit prisonnier.
Alors que Kumbhakarna entrainait le Roi des Vanaras pour en faire un otage, Rama utilisa alors un arc céleste afin de tuer le guerrier Rakshasa. Lorsque le Roi-Rakshasa appris la mort de son frère, ce dernier compris qu’il avait perdu la guerre.

Alors que Ravana perdait espoir, Indrajit, le fils ainé du Roi-Rakshasa et dernier survivant parmi ses frères, rejoignit la bataille. Le jeune Rakshasa était un guerrier prodige et disposait d’un vaste arsenal d’armes célestes et d’armes démoniaques. Il se battait maintenant non seulement pour repousser les envahisseurs du Lanka, mais également pour venger l’humiliation de sa famille dans cette guerre. Durant trois jours, Indrajit et les Saradaars bloquèrent l’avancé de Rama et de son armée.
Le premier jour, Indrajit utilisa une arme démonique qui se transforma en d’innombrables serpents pour étouffer Rama et Lakshmana. Hanuman, qui se remettait toujours des blessures que lui avait infligé Kumbhakarna, aperçu Rama qui était au bord de l’asphyxie. Le champion des Vanaras envoya alors l’aigle Garuda sauver les deux hommes d’une mort certaine. Apprenant que Rama et Lankshmana avaient survécu, Indrajit jura de tuer au moins un des frères lors du deuxième jour.
Indrajit mena la charge des Rakshasas contre les Vanaras afin de forcé Rama et Lakshmana à se montrer. Le Prince-Rakshasa combina alors sa maitrise des illusions à sa science du combat. Le Rakshasa ne cessait de disparaître pour n’apparaître que dans le dos de ses ennemis, donnant un coup de sa lance. Indragit continua ainsi jusqu’à qu’il ait infligé une blessure à Lakshmana. Le Prince-Rakshasa activa alors le pouvoir de son arme démoniaque et tous ceux qui furent blessés par la lance d’Indragit, tombèrent inconscient, victimes d’un puissant poison, condamnés à mourir au lever du soleil.
Lorsque Hanuman découvrit le sort de ses compagnons, il ignora ses blessures et se précipita à la recherche d’un remède à la malédiction d’Indragit. Le champion des Vanaras découvrit que le remède se trouvait sur la montagne de Dronagiri, dans les Himalayas. Hanuman fut toutefois trompé par un Rakshasa de Ravana, qui s’était déguisé en sage. Le Roi-Rakshasa, découvrant que Lakshmana était aux portes de la mort, jugea que Rama allait plus que probablement abandonner la guerre si son frère périssait.
Hanuman fini par se rendre compte de la supercherie et tua le Rakshasa. Le champion des Vanaras avait perdu un temps précieux et il n’était pas en mesure d’identifier la plante à la base du remède au poison. N’ayant pas de temps à perdre, Hanuman souleva la montagne et la transporta au Lanka où le guérisseur du Roi Sugriva identifia l’herbe et réussi à préparer le remède pour Lakshmana. Ayant aggravé ses blessures, Hanuman dû se retirer de la bataille par ordre de son Roi.  
Avant le début du troisième jour, lorsqu’Indragit découvrit que Lakshmana allait survivre au poison, le Prince-Rakshasa commença à montrer des signes de désespérassions. Indragit décida d’accomplir un rituel qui lui permettrait de devenir momentanément invincible. Apprenant ce que son neveu prévoyait accomplir, le Rakshasa-traitre Vibhishana informa Rama du projet du Prince-Rakshasa. Vibhishana convainquis Lakshmana de l’accompagner pour neutraliser le rituel d’Indragit et débuter les hostilités avant le lever du soleil, ce qui était une tactique interdite à l’époque.
Indragit, qui n’était pas préparé au combat, tâcha de se défendre tant bien que mal face à son ennemi juré et à son oncle. À court d’option, le Prince-Rakshasa se résolu à utiliser trois de ses armes célestes. Au grand désarrois d’Indragit, les armes furent sans effet sur Lakshmana. C’est alors que le Prince-Rakshasa compris qu’il n’avait pas affaire à un Humain, mais à l’avatar d’un Dieu. En mauvaise posture, Indragit dû fuir la bataille, retournant auprès de son père pour annoncer ses découvertes. Lorsque le fils annonça à son père la nécessité de faire la paix, le Roi-Rakshasa était toujours aveuglé par son orgueil. Ravana alla jusqu’à accuser son fils de lâcheté pour avoir abandonné le champ de bataille.
La colère manqua de peu de submerger Indragit, qui se contenta de déclarer que même face à la mort, il resterait fidèle à son Roi. Le Prince-Rakshasa rassembla les derniers Saradaars du palais en état de combattre et se prépara à retourner au combat. Indragit était alors à court d’armes démoniaques et les armes célestes qui lui restait n’était d’aucune utilité face à Lakshmana ou Rama. Le Prince-Rakshasa fit donc ses adieux à ses parents, ainsi qu’à son épouse avant de retourner au combat. Sachant maintenant qu’il affrontait une incarnation divine, Indragit savait qu’il ne sortirait pas vivant de cette guerre. Le Prince-Rakshasa ainsi que la garde d’élite du palais, les Saradaars, allaient donc au combat afin de causer autant de pertes que possible à l’ennemi.
La troisième journée fut des plus sanglante, mais les Rakshasas faisaient face à une force en nombre qu’ils ne pouvaient vaincre. L’épuisement eut finalement le dessus sur le Prince-Rakshasa et Lakshmana lui coupa alors la tête. Le peu de Saradaars survivants ramenèrent la dépouille de leur prince au palais, où il fut incinéré par un bûcher funéraire lorsque les combats prirent fin au crépuscule. L’épouse d’Indragit procéda alors au rite du Sati et se laissa incinérer avec son époux.

Avec la mort d’Indragit, il ne restait plus personne pour mener les soldats Rakshasas à la bataille le jour suivant et l’armée Vanaras encercla le palais royal, demeure du Roi-Rakshasa Ravana. La plupart des soldats Rakshasas s’enfuirent alors. Il était évident que la guerre était perdue et que Ravana avait perdu la raison. Puisque le Roi-Rakshasa refusait de se rendre, le Rakshasa-traitre Vibhishana enseigna à Rama comment vaincre Ravana. L’avatar de Vishnou triompha du Rakshasa et sauva son épouse. Les Dieux avaient ainsi contourné la protection de Ravana qui empêchait les êtres divins d’intervenir directement sur le Roi-Rakshasa, en utilisant des avatars mortels humains.
Ayant vaincu ses ennemis, retrouver son épouse indemne et obtenu la victoire, Rama nomma Vibhishana Roi du Lanka. Le traitre Rakshasa avait prouvé sa valeur et son sens de la justice, allant jusqu’à s’opposer à sa propre famille pour réparer une injustice. Contrairement à ses frères, Vibhishana était un Rakshasa qui priorisait paix à la guerre. La culture Rakshasa, telle que valorisée par Ravana, priorisait la guerre et n’avait que peu d’importance pour l’honneur ou la droiture.
Le changement de régime incita de nombreux Rakshasas à quitter le Lanka, notamment les familles des Saradaars. Puisque la plupart des Saradaars avaient péri au combat, le Roi avait besoin de former une nouvelle garde. Vibhishana déclara que la garde de son palais devait être des exemples de droiture, d’honneur et de virtus. Les Saradaars étaient donc désuets et leurs familles n’avaient plus raison de conserver leur rang social. Les Saradaars étaient maintenant des reliques d’un passé révolu. Plutôt que de retourné au bas de l’échelle sociale, les Saradaars survivants ainsi que leur famille choisirent l’exile.

La chute combinée du Lanka et du Danda mena l’empire Rakshasa à sa ruine. L’unité des Rakshasas du sud de l’Inde était brisée. Puisque les royaumes du nord de l’Inde ne pouvaient plus espérer d’aide du sud, les ennemis des Rakshasas profitèrent de la situation pour lancer leurs propres attaques. Ce fut un massacre réparti dans l’ensemble de l’Inde.
En l’espace de moins d’une année, les Rakshasas sont passé d’une puissance de l’Inde à une civilisation brisée. N’ayant plus aucun endroit sûr, les Rakshasas s’éparpillèrent sur le territoire indien. Toutefois, si les Rakshasas étaient doué dans un art, c’était la déception. Bien que les Rakshasas furent divisés, l’espèce perdura, formant de petites communautés cachés.
Les Saradaars était trop nombreux et avait perdu trop de leurs guerriers pour rester caché en Inde. D’autant plus, Ravana avait acquis une mauvaise réputation auprès des diverses espèces en Inde, alors tous ceux qui lui étaient relié étaient traqués. Seul le Roi Vibhishana et ses suivants évitèrent cette mauvaise fortune, puisque le nouveau Roi devint rapidement populaire pour ses pratiques honorable et sa générosité.
Les Saradaars trouvèrent refuge au Népal, où le climat rude de l’Himalaya devint une protection contre les trop nombreux adversaires des Rakshasas. Après avoir traversé l’Inde, la dernière chose que voulait les Rakshasas était de se faire de nouveau ennemi. C’est pourquoi les Saradaars s’appliquèrent à laisser tranquille les autres habitants des montagnes, allant jusqu’à pactiser avec les Humains présents.

***

Des siècles plus tard, le Népal est le seul pays à considérer les Rakshasas comme des créatures bienfaitrices. Les Rakshasas sont toujours rependu dans les contrés de l’Asie, mais rares sont les individus prospères. En Inde, les clans se battent principalement contre les Humains. Les autres espèces ayant été principalement décimées par la forte présence humaine du pays, signe de la résilience des Rakshasas.
Au Népal, les clans se battent pour le compte des Humains contre les innombrables dangers des montagnes de l’Himalaya. En retour, les Humains offres des tributs aux Rakshasas. Les Rakshasas restent principalement caché du regard humain, mais parfois répondent aux demandes des Humains, s’ils apportent des offrandes convenables en échange.

De nos jours, le clan Saradaar est plus ouvert sur le reste du monde. En tant que clan dominant au Népal, les jeunes Rakshasas sont parfois envoyés parfaire leurs connaissances dans les pays environnants. Certains établissent des contacts avec les autres clans Rakshasas en Inde, alors que d’autres sont envoyés plus loin pour découvrir où en est le reste du monde.
Dhaval accepta de se rendre au Japon suite à une invitation de l’académie Shinsei. Le jeune Rakshasa fut choisi parmi ses frères et sœurs de clan parce qu’il était le plus « présentable ». Il était celui qui semblait le plus apte à côtoyer d’autres jeunes monstres dans un environnement civilisé. Il n’était pas trop bagarreur, il avait un minimum de manière en publique et surtout, il était capable de se tenir tranquille dans une salle de classe et de garder une forme humaine.
Le jeune Rakshasa avait pour but d’acquérir de nouvelles expériences, tout en continuant à travailler sur la maîtrise de ses pouvoirs.

Il n’y avait pas grand-chose d’autre à dire du jeune Rakshasa. Dhaval était jeune, ayant seulement vécu pendant 18 ans. Il manquait donc d’expérience pour tirer le meilleur de ses pouvoirs. Sa forme physique était excellente, mais son expérience du combat restait limitée. Ses compétences de survie en montagne étaient respectables, mais tout de même limité. En bref, Dhaval était jeune.
La principale réussite dans la vie de Dhaval fut sa sélection pour quitter le clan et apprendre du monde extérieur, dit civilisé. Cette sélection comptait une dizaine de jeunes de six branches différentes du clan. C’était donc une victoire pour la branche familiale de Dhaval, puisqu’aucun Rakshasa n’avait jamais été à l’académie de Shinsei au Japon, mais le jeune Rakshasa n’en ressentait pas de fierté réelle. La plupart des candidats furent envoyés soit en Inde, soit en Chine. En fait, ce n’était pas les destinations qui manquaient pour envoyer de jeunes ambassadeurs des Saradaars, mais les jeunes eux-mêmes. Dhaval ne compris donc pas sur le coup qu’il avait, en quelque sorte, été premier de classe.


PSEUDO


† Pseudo
► Dhaval.
† Âge
► 26.
† Avez-vous lu le règlement ?
► Bien sûr, Ô Grand Admin.
† Comment as-tu connu le forum
► Par avis sur l’ancien forum.
† Avis sur le forum
► J’ai hâte de découvrir cette nouvelle version du forum.
† Étiez-vous sur le forum Rosario Vampire ?
► Oui, sous le compte Siegfried.
† Présence
► Très bonne.
† D'autres comptes
► Non.
† Quelque chose à rajouter jeune yokai ?
► Il est grand temps de faire du RP.


© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 48
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Mar 15 Nov - 22:19
Premier essai de personnage. Je cherchais à créer quelque chose d'original, mais inspiré d'éléments moins populaire de la mythologie. Je suis allé dans la mythologie indienne (principalement le Ramayana) et j'ai essayé d'adapter le tout pour ce forum.

Après tout plein de découvertes intéressantes, voici un premier jet. Si ça ne plaie pas, aucun problème, je n'aurai aucune hésitation à tout recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Mer 16 Nov - 9:39
Salut salut !

Heureux de te revoir parmi nous !

Pour ma part je trouve la race interessante, et je ne vais pas te faire recommencer comme tu as du le faire sur rosario (souvenirs, souvenirs...)

Cependant, (mais tu le fais peut-être en connaissance de cause), le level qui te seras attribué est fortement lié à cette fiche et, te sachant capable de pretendre au A (pour l'instant je mettrais B la), je te laisse, si tu le souhaites, la possibilité d'en rajouter un peu dans les parties descriptions. Dans le cas contraire, pm moi et je te valide !

A très bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 283
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 23
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Mer 16 Nov - 9:46
Bon, tout d’abord re bienvenue!

Règlement a écrit:
• Vous devez demander si vous voulez jouer une race que le forum ne propose pas encore, le Staff se chargera de dire si la race est jouable ou non (certaines races ne sont pas jouable comme les archanges et seigneurs démons sont interdits car trop puissants), et certaines hybridations illogiques sont catégoriquement refusées.

"Vous devez"

Bref, j'aimerai juste une explication plus clair sur "le monde des cauchemar", avant toute validation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 48
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Mer 16 Nov - 20:03
Merci de ces réponses rapides. J'avais conscience de la règle de demander au staff pour jouer une race non proposée, d'où mon ouverture à changer (et la longueur plus modeste de la fiche).

Si je peux me permettre une suggestion, il serait bien de préciser une ou plusieurs personnes ressources dans cette section du règlement. C'est définitivement de ma faute, mais jusqu'à maintenant, je n'avais pas réalisé que l'auteur du poste des règlements (Luka) était membre du staff. J'ai été un peu trop distrait par l'idée que j'avais et comment l'adapter.

S'il n'y a pas d'autres éléments à prendre en compte, je vais approfondir mon concept.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 283
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 23
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Jeu 1 Déc - 11:34
Hoi

Tu en es où dans ta fiche?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 48
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Jeu 1 Déc - 22:05
Version 2.0 du personnage prêt. J'ai retouché pas mal toute la fiche et approfondi le personnage.

J'ai aussi remplacé le concept du monde des cauchemars. Ça soulevait plus de questions que ça n'apportait de justification et en approfondissant le concept, je n'aimais pas les implications (ça faisait du monstre un genre d'esprit, alors que je visais une créature surnaturelle).

J'ai finalement beaucoup détaillé la section histoire avec des évènements dans le passé entourant la famille du personnage (avec une forte inspiration d'une épopée de la mythologie indienne). Je vois la chose comme des histoires racontés par les anciens du clan, devenant du coup les héros et les vilains avec lesquels le personnage a grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 283
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 23
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar Mar 6 Déc - 10:32
J'ai beaucoup aimé l'histoire en tout cas, même si elle est moins centré sur ton personnage. Tout comme j'ai aimé l'origine de la race! Niveau pouvoir ça me semble un peu cheaté mais bon, comme ton personnage n'est pas très expérimenté pour le moment, je vais fermer les yeux :p mais tu seras surveiller, donc attention à ne pas abuser!

Validé Rang B et un karma de 100/200

Tu peux d'ores et déjà te choisir ton Aile de dortoir, t'inscrire dans un club si tu le souhaites, et rechercher compagnon de rp sur la chatbox ou le topic dédié à cela. N'oublie pas non plus de recenser ton avatar la et de choisir ta classe ici, si tu es un élèves!

Tu peux aussi t'inscrire pour le futur évent si le cœur t'en dit ! => [url:http://shinsei-academy.forumactif.com/t87-event-1-que-la-fete-commence]Par ici ! [/url]

Et surtout n'oublie pas de votez pour nous sur les Top-Sites ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dhaval Saradaar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Il y a un début à tout :: Présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: