Always be curious
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B+
Race de Monstre: Faucheur
Karma:
100/200  (100/200)
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 23/10/2016
Emploi/Situation : Professeur d'Histoires & Légendes
Humeur : Studieuse
Situation amoureuse : Aucune
MessageSujet: Always be curious Mer 23 Nov - 10:35
03h06

En cette nuit pluvieuse, Azarias n’avait pas sommeil. A t’il déjà vraiment eu sommeil ? Pas vraiment. Mais les coutumes s’automatisent rapidement, au bout d’un moment, à quoi bon rester lever si vous avez déjà tout fait… Le sommeil n’était pas mortel, mais l’ennui si. Lorsque le réflexe de s’allonger pour fermer les yeux n’arrivent pas, autant faire quelque chose de constructif. Surtout s’il est déjà 03h00 du matin lorsqu’on y pense !

03h15

Les lourdes portes de la bibliothèque s’ouvrirent dans un calme imposant. Les bras tendus d’Azarias, refermant derrière lui celle-ci, ne fermant pas à clef, pensant qu’il n’en avait que pour quelques minutes. Le sujet de sa présence était incompris, même pour lui. Il voulait se renseigner. Apprendre, toujours apprendre. Les histoires, les légendes, les mystères et secrets du monde, c’est ce qui piqué le plus la curiosité d’Azarias. Il ne savait pas vraiment pourquoi il était devenu si avide de ce genre de savoir. Peut-être qu’après de multiples années passé à entendre ou voir toutes les légendes des monstres sous ses yeux, il y avait pris goût. Ou peut-être, que ce n’était que la seule chose auquel il pouvait vraiment prendre goût durant son bannissement…
L’accès à la bibliothèque, à cette heure, était une sorte d’exclusivité, pas vraiment officiel. Azarias était un professeur responsable, et savez pertinemment que de toute manière, le couvre-feu des élèves avaient déjà sonné depuis longtemps, alors que risqué-t-il ?

03h20

Le livre fut trouvé, l’emplacement aussi. Assis au milieu des étagères, sur une table longue de dix mètres, Azarias alluma finalement la lumière de bureau. Cette unique lumière présente dans l’imposante bibliothèque ne donna que quelques mètres de lumière autour d’Azarias. Il ne pouvait voir qu’à cinq mètres à peine de lui. Le silence était un réel plaisir pour lire son livre. La poussière se jeta sur la table lorsqu’il l’ouvrit. Souffla légèrement dessus, il l’épousseta partiellement en faisant attention à ne pas abîmer les pages. Cet ouvrage, visiblement assez ancien pour posséder quelques millimètres de poussières, était un registre, recensant les dates de décès inexplicable au Japon. Forcément, celui-ci était d’origine Humaine…

03h40


Après seulement vingt minutes, la table d’Azarias comptait déjà plus de cinq livres ouverts. Il avait au préalable sortie son petit carnet, notant ainsi dessus tout ce qui lui attiré le regard. Mais que cherchait-il exactement…
Soudain, un bruit de pas le fit relever brusquement la tête. Il plissa les yeux tentant de percer l’obscurité presque totale de la pièce.

« Qui est là ? »


_________________
Thème d'Azarias
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Always be curious Jeu 24 Nov - 12:37
La lumière pâle filtrant sous la porte à peine entrouverte l'avait attiré dans la bibliothèque mais la voix ne fit que confirmer ses soupçons ; quelqu'un s'y était introduit en dehors des heures d'ouverture. Guidé par le bruit il s'avança un peu plus loin dans les rayons et s'arrêta à la périphérie du halo de lumière. Juste pour être sûr. Toujours controler la situation, c'était son crédo.

"Prof ?" demanda t il laconiquement, presque certain de son fait. Il voyait un homme assis à la table, pas un adolescent. Certes, l'apparence pouvait être un leurre, mais l'attitude de l'homme hurlait qu'il avait le droit de se tenir ici malgré l'heure indue ; tout élève, aussi imbu de sa personne qu'il soit, aurait eu le réflexe de fuir son regard ou au moins de se recroqueviller légérement sur sa chaise, sachant très bien que son incartade au réglement risquait de lui couter cher.

Il se rapprocha un peu plus de la table, laissant la lumière l'éclairer. Lui non plus ne craignait pas de sanction et ça se voyait à son maintien droit, dur. Certains prenaient cette rigidité pour un dédain à l'égard du reste du monde mais il était plus simple de laisser son corps prendre la posture la plus confortable pour lui que de le controler à tout moment et tout lieu.

Quant à l'homme... Etrange. Il ne distinguait pas vraiment ses traits. Seuls ressortaient de son visage ses deux yeux jaunes et une impression d'effrayante froideur. L'image lui vint spontanément à l'esprit d'un scientifique contemplant à travers un microscope un tissu bactérien, jaugeant, jugeant, estimant sans vraiment comprendre les êtres unicellulaires qui vivaient et mouraient sous sa lentille grossissante.  Mais dans ce lycée, la norme étant l'anormalité pour ainsi dire, il se contenta de noter l'information sans pour autant s'en inquiéter.

"Gregory Ogramann, prof au lycée. Maitrise des pouvoirs. Vous êtes ?"

Distraitement, il frotta l'intérieur de son gant. Le contact de sa pierre de pouvoir à l'intérieur, roulant légérement dans la paume de sa main, le rassura inconsciemment. Il était toujours tendu quand il entrait en contact avec des personnes inconnues ; savoir que désormais il pouvait se défendre sans aucun souci l'aider à calmer sa nervosité.

Tout comme l'observation, d'ailleurs. Etrangement, il avait toujours l'impression que sa vue devenait plus aigue, plus froide dans ce genre de situation, comme si elle tranchait sur ses émotions. Sur la table, plusieurs livres ouverts, assez anciens. Une fine couche de poussière ou de graisse luisait faiblement sur la couverture de l'un d'entre eux - mais vu le dragon qu'était la bibliothécaire, il doutait que la graisse et la saleté aient droit d'entrée ici donc sans doute de la poussière. Vieux livres, donc. S'il n'arrivait pas à lire, il distinguait sur les pages des colonnes de noms ou de mots, bien alignées et établies. Un compte rendu ou des documents de travail visiblement.

Il pencha légérement la tête, un peu curieux de ce qui avait bien pu attirer l'homme dans la bibliothèque. "Histoire ? Culture humaine ?" avança t il. Voilà qui collerait avec le type d'ouvrage sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B+
Race de Monstre: Faucheur
Karma:
100/200  (100/200)
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 23/10/2016
Emploi/Situation : Professeur d'Histoires & Légendes
Humeur : Studieuse
Situation amoureuse : Aucune
MessageSujet: Re: Always be curious Mar 29 Nov - 12:06
Concentré, comme à son habitude lorsque ses yeux étaient plongés dans les ouvrages, il entendit soudainement une voix s'éclamer dans la pièce.

"Prof ?"

Azarias tourna brusquement la tête vers la provenance du bruit. Fronçant les sourcils, il ne pouvait voir qui c'était camouflé parmi les ombres. Il hésita à contrôler les ombres pour les écarter afin qu'il puisse voir qui c'était introduit dans la bibliothèque à cette heure. Mais avant de le faire, l'intrus se dévoila sous la lumière en s'approchant de lui.

"Gregory Ogramann, prof au lycée. Maitrise des pouvoirs. Vous êtes ?"
"Histoire ? Culture humaine ?"


Azarias afficha un grand sourire menaçant sur son visage. La lumière se coupa discrètement mais brusquement sous le cliquetit de son interupteur. Plongé dans le noir, Azarias en profita pour se glisser à grande vitesse derrière ce fameux Gregory. Il ne fallut que quelques secondes à peine, avant que la lumière de la lampe reprit sous le même cliquetit. Son contrôle des ombres étaient assez théâtrale dans ce genre de moment. Il avait tendu une fine ombre jusqu'à l'interupteur de la lampe pour la désactiver, utilisant l'obscurité totale pour se mouvoir sous forme d'ombre jusqu'au dos de Gregory avant d'allumer du même procéder la lumière du bureau.

A quelques centimètres de l'épaule du professeur, il parla d'une voix grave et sombre, une pointe sournoise se cachant derrière tout ça.

"Enchanté Gregory... Puis-je vous demander la raison de votre présence ?" Son visage affichant un sourire digne d'un clown de film d'horreur, il avait été surpris et semblait ne pas être très content qu'on le dérange durant ses recherches...

Mains derrière le dos, il afficha ensuite un visage sérieux, mettant ensuite ses mains derrière le dos. Le dos parfaitement droit, on pouvait encore distinguer des petites effusions d'ombre s'échapper de ses épaules, comme de l'encre noire et liquide qu'on avait plongé dans de l'eau. Son pouvoir avait toujours son passage incontrôlable après son utilisation.

"Azarias Grimmson, Histoires & Légendes. J'avais quelques... Recherches à faire ici."

Soudain, il se mit à rire lentement quelques secondes en se pliant légèrement sur lui.

"Ne me dite pas que vous êtes rentré, parce que vous avez vu de la lumière ?"

Son humour n'était pas très compréhensible pour tout le monde, mais son rire était assez effrayant si on n'avait pas confiance en sa fonction de professeur.

_________________
Thème d'Azarias
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Always be curious Ven 2 Déc - 18:12
L'homme se tourna légérement vers lui, lui décocha un sourire de Cheshire qui le mot mal à l'aise et -Clic

Obscurité totale.

Oh merde.

Son corps se mit instinctivement en position de garde, prêt à réceptionner un coup - un réflexe acquis qui lui avait évité plusieurs fois une collision accidentelle et une ou deux fois un coup par surprise. Swain, pensa-t-il tout de suite. Ce petit con a décidé de passer à la vitesse supérieure niveau harcélement. Ne pas paniquer, c'était ce qu'il voulait. Rester calme. Respirer. Ecouter. Il était aveugle pas sourd. Léger contact avec Millie. Prêt à se défendre. Il tourna légérement la tête à droite, à gauche, dans l'espoir de l'entendre approcher. Qu'il laisse échapper un gloussement ou même légérement couiner la semelle de ses chaussures et il lui...

Lumière. Personne en vue. Sauv-

"Enchanté Gregory... Puis-je vous demander la raison de votre présence ?"

Son coeur fit un bond dans sa poitrine, lui donna l'impression de se figer une seconde avant de repartir à tout rompre. Sursaut brutal, immédiat. Il avala une grande bouffée d'air dans un bruit qui n'était pas sans rappeler le pouic d'un jouet pour chien. Il sentit le pouvoir essayer de s'échapper, de le protéger du contact. Le retenir. Sa posture raide s'avachit, il se pencha en avant, donnant l'impression de se recroqueviller, de se contenir.
Millie, non !
Hésitation. Rétractation. De retour en lui, stable. Une seconde avait suffi à calmer le tout mais qu'elle avait été longue cette foutue seconde !

Un pas tremblant en avant, il se retourna, une main sur le coeur et le souffle haletant. Derrière lui, l'homme. Bien sûr. Who else. Sauf que ce n'était pas possible. Il aurait dû l'entendre, pensa t il péniblement, sa tête pulsant encore sous le coup de ses battements de coeur effrénés. Il aurait dû l'entendre. Le sentir. Juste pas possible. Il n'avait pas entendu la chaise couiner lorsqu'il s'était levé, pas entendu le bruit de ses pas, même pas son souffle ! Rien !


"Azarias Grimmson, Histoires & Légendes. J'avais quelques... Recherches à faire ici."

Ses yeux perçurent le léger mouvement au niveau de ses épaules, le suivirent. Bulles d'obscurité, flottant paresseusement. Encore un.. un quoi ? Un croque-mitaine, un étalombre, un élémentaire d'ombre... Encore une saloperie qui pouvait se téléporter, quoi. Comment se faisait il qu'il n'ait en classe que des animorphes et des sorciers de bas niveau et que pourtant, tous ceux qui lui tombaient dessus étaient du genre à se téléporter en un claquement de doigt ? Y'avait une réserve secrète de trolls dans l'établissement ? Et pourquoi lui ?!

Greg releva les yeux vers son visage. Fermé, mortellement sérieux. Ses prunelles jaunatres surplombaient le tout comme deux lunes de moisson, transformant ses trait en face d'Halloween. Il résista à l'envie de détourner le regard malgré l'adrénaline qui lui courait encore dans les veines et la panique qui refluait en trombe. Au contraire. Il n'avait pas apprécié la blague. Pas du tout. La bibliothèque avait failli sauter. Hors de question de lui donner la satisfaction de détourner le regard.

Ce fut toutefois plus facile lorsque l'autre lui décocha un sourire dentu, accentuant encore plus sa ressemblance avec une citrouille d'Halloween. C'était peut-être effrayant, mais ça le rendais plus accessible. Plus humain.

"Ne me dite pas que vous êtes rentré, parce que vous avez vu de la lumière ?"

"Pas vraiment, non."

Sa voix était encore rauque, sa bouche asséchée par la peur. Il n'avait pas spécialement envie d'être aimable et posé en plus. Dommage, parce qu'en temps normal il aurait sans doute trouvé plutôt drôle la réflexion.

"Par contre, vous avez failli en voir de la lumière, vous. Des flammes, des étincelles, des feux d'artifice. Un aperçu de l'enfer sur terre. La bibliothèque l'a échappé belle. Vous aussi."

Ce n'était même pas une menace. Juste une constatation. Le dernier incendie involontaire qu'il avait causé à cause d'une explosion de panique avait rendu aveugle un humain. Atteint au visage- entre autres. Brulure au troisième degré sur la majeure partie du corps. Le pauvre bougre avait eu le malheur d'essayer de le braquer alors qu'il était en train de se faire déborder par ses pouvoirs.

"Ne recommencez pas. Vous êtes peut-être ignifuge mais le reste du bâtiment ne l'est pas, lui."

Lui aussi les bras croisés, il regarda l'homme. Le toisa presque mais ça, c'était dû à sa grande taille et à son maintien raide plus qu'autre chose. Une chose était certaine en tout cas : il n'avait aucune envie d'aller se coucher maintenant. Pas tant que la décharge d'adrénaline ne serait pas totalement absorbée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B+
Race de Monstre: Faucheur
Karma:
100/200  (100/200)
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 23/10/2016
Emploi/Situation : Professeur d'Histoires & Légendes
Humeur : Studieuse
Situation amoureuse : Aucune
MessageSujet: Re: Always be curious Mer 21 Déc - 14:18
En voyant la réaction de Greg, Azarias cessa d'afficher son visage satisfait, il recula d'un pas, mettant les mains en l'air, les coudes légèrement pliés.

"Bien bien..."
il se pencha en une légère révérence, une main se glissant dans son dos pour accentuer sa courbe, l'autre main venant vers son coeur, posant le bout de ses cinq doigts sur son torse. "Pardon pour ce petit égarement... En effet, je ne voudrais pas voir tout ses ouvrages brûler par cette bêtise"

Même si Azarias aurait eu plus tendance à dire *C'est à toi de te contrôler* il avait jugé plus sage de faire autrement. L'atmosphère se décontracta alors qu'il releva son torse, glissant ses mains derrière le dos en se tenant droit, comme à son habitude.

Les paroles de son auditeur lui piqua intérieurement la curiosité. Des flammes ? Des étincelles ? En était-il capable ? Probablement, les menteurs sont rares au sein de l'Academy.

Azarias tendit la main sur le bureau vers lequel il était précédemment assis.

"J'étais actuellement en pleine découverte... Les Légendes et autre Contes Humains vous intéressent-il ?"

Il marcha alors en contournant lentement Greg de quelques centimètres pour ne pas le brusquer, venant ensuite se mettre près du bureau, les livres toujours grand ouvert. Il se tourna ensuite vers Greg, l'invitant du regard à regarder les ouvrages présents sur la table.

Le plus vieux livre ouvert était un registre, la poussière et l'encre de certains mots rendaient la lecture difficile, mais à force de déduction, les textes étaient encore tout juste compréhensible.

Azarias posa le doigt sur une date précise, vers le bas de la page ouverte, puis fit la lecture à Greg pour gagner du temps.

"21 Décembre 1016 : Ici repose Erhan Delsoie, mort et enterré sous sépulture... Bien, regarder maintenant ici Greg..."
Azarias montra un autre registre sur la table, plus récent celui-ci, mais tout autant poussiéreux.
"21 Décembre 1516 : Ici repose Erhan Delsoie, mort et enterré sous sépulture..."
Le visage d'Azarias était passionné par ce qu'il était en train de montrer à Greg.

"Il s'agit du même Homme, vous l'aurez comprit... La question n'était pas pourquoi ni comment mais quand... 1016... 1516. 500 ans d'écart précisément. Du coup, au vue de votre présence j'aimerais vous poser une question. Connaissez-vous une race ayant besoin de mourir tout les 500 ans précisément ? Car vous êtes d'accord avec moi, ça ne peut pas être une coïncidence ?"

"Aussi, une dernière question... Savez-vous... Quel jour nous sommes ?"

_________________
Thème d'Azarias
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 159
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Always be curious Jeu 22 Déc - 12:35
Méfiant mais malgré lui intéressé, le doppleganger le suivit jusqu'à sa table de travail. Intéressé par quoi ? Oh... il ne savait pas trop. Peut-être par la chose qui pouvait convaincre Grimmson d'investir la bibliothèque en plein milieu de la nuit. Ou Grimmson lui-même. S'il l'avait croisé par le passé, il ne s'en souvenait pas. Quelque chose clochait dans sa façon de bouger et de se comporter, comme s'il imitait un gentleman anglais à défaut de savoir comment réagir par lui-même. Ou peut-être autre chose encore. Même lui ne savait pas toujours ce qu'il avait en tête.

Grimmson lui désigna les livres ouverts, entassés. Il aperçut sur la tranche de l'un d'entre eux la pastille marron réservée aux documents administratifs - cadastre, recensement, registres de décès - tout ces documents gardés "au cas où" mais que personne n'utilisait jamais ici. On était bien loin de l'imaginaire des légendes ; en eux reposait le prosaique, le matériel, le quotidien. Pas ce qu'il aurait pensé voir devant un responsable de ce poste. Il se pencha sur le registre en prenant soin de ne pas s'approcher de Grimmson - amusant d'ailleurs qu'un prof de légende se nomme Grimmson : le fils de Grimm, scribe de tous ces contes encore racontés de leurs jours. Probablement un pseudonyme inventé pour l'occasion. Si tel était le cas, il en appréciait la saveur délicate.

Malgré le temps, les écritures étaient encore lisibles mais leur contenu. Intrigué, il avança la main, lissa le papier. Même l'orthographe était identique. Date, nom et... lieu, s'aperçut-il. La même personne ? L'idée semblait impossible. 500 ans d'écart. Et surtout, le même nom, le même lieu ? Un yokai vivant aussi longtemps n'aurait il pas justement dû changer d'identité et de lieu de vie réguliérement afin de ne pas éveiller les soupçons des humains ? Pourquoi rester ? Ou revenir ? Sous le même nom ?

De la main droite, il rapprocha la lampe des livres. Comme si un peu de lumière pouvait en faire jaillir d'autres indices. Idiot. Mais il avait besoin de données supplémentaires. De réfléchir. Penser.

Des yokai vivant aussi longtemps ? Il y'en avait. Pas mal d'ailleurs. Mais devant mourir ? Il n'y en avait aucun d'avéré - à l'exception notable des phénix mais imaginer que l'un d'entre eux ait pu arpenter les terres du Japon pendant 500 ans sans être repéré semblait impossible. Depuis que les humains leur avaient donné la chasse au sixième siècle, pensant que leur sang apportait l'immortalité, ils s'étaient tous replié dans un kekkai dont personne aujourd'hui ne savait où était l'entrée. Non, il y avait plus de chance pour que ce soit une coincidence qu'un phénix - et c'était dire à quel point c'était improbable !

Ses doigts s'égarèrent sur les pages, cherchant d'autres cas avérés. Les noms ne se suivaient pas. Si c'était un yokai, c'était un solitaire. Un solitaire qui...il tourna quelques pages, murmura pour lui même quelques dates en les lisant. Non, pas de pic de mortalité aux alentours dans les mois voisins. Donc pas un carnassier chasseur d'humain. Voilà qui limitait aussi les possibilités. Mais pourquoi, pourquoi revenir sous le même nom ? A la même date ? Etait-ce vraiment la même personne ? La perplexité se lisait sur son visage tandis qu'il continuait de chercher.

S'il ne voyait pas de yokai "ressuscitant/remourant", il en connaissait par contre qui avaient pour coutume de se transmettre les noms. Ceux du folklore bouddhiste, déjà, pour qui le même yokai revenait encore et encore sous une apparence différente. Les Ibis d'Egypte aussi, qui ne disposaient que d'un tout petit panel de noms pour tout leur groupe - pour eux, l'individu était négligeable, seule comptait leur fonction de scribe de Thot aussi n'encourageaient ils pas la différenciation. Les adorateurs des Phénix aussi, bien sûr, en hommage au cycle de vie et mort de leurs divinités. Ou les Wendigo de la cote est, qui en appelait ainsi à la protection de leurs ancêtres. Sauf que...

Sauf que Japon. Péninsule loin de tous ces groupuscules, isolée. En ces temps là, il n'y avait que très peu de commerce avec l'extérieur et quasiment aucun flux de population. Donc soit un yokai qui avait la capacité de parcourir les mers par lui-même, soit un aborigène.

Se mordant les lèvres, il releva le regard sur Grimmson. Il séchait. Totalement. Si ce n'était pas une coincidence, c'était totalement hors de son champ de connaissance. Et ça, il n'en avait pas l'habitude du tout. Ayant des gens et des gens et des gens en tête, il savait toujours plus ou moins quelque chose sur n'importe quel sujet. Toujours. Quelque part, ce mystère le frustrait... Et le fascinait tout autant. Quelque chose qu'il avait l'impression de retrouver sur le visage de Grimmson.

Le jour. Bien sûr, réalisa-t-il. Ils étaient le 21. 21 décembre 2016. Peut-être qu'aujourd'hui...

- C'est loin ? lui demanda-t-il sans même le vouloir. 21 décembre. Vacances. Pas de cours ce jour-ci. Si jamais il voulait, il pouvait parfaitement s'éclipser pour le restant de la journée. Distraitement, il tapota du bout des doigts la ligne la plus ancienne du registre.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fast and curious
» Oxanna Prescott • tales of a curious blonde woman
» Oh i'm curious yeaah ! ♥
» Searching's day for some curious [PV Onyx, Ultia & Allan]
» What A Curious Day - Nuage Passionné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Université Shinsei :: Bibliothèque-
Sauter vers: