Thank you for Smoking
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 165
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Thank you for Smoking Dim 4 Déc - 22:13
Ah, il était là. Les élèves avaient raison, le meilleur moyen de lui tomber dessus c’était d’attendre qu’il céde à son addiction : la cigarette.

Greg sortit du bâtiment par la porte la plus proche. La pluie tombait à grosses gouttes., froides et molles. Temps déprimant, vraiment. Il parcourut la cour à petites foulées jusqu’à arriver sous le grand chêne qui servait d’abri aux fumeurs de l’école en cas d’intempéries. La cloche avait sonné quelques minutes plus tôt mais de légères volutes de fumée assombrissaient encore l’atmosphère, floutant le visage de Sven Alexanderson, le surveillant qu’il voulait voir. Aussitôt au sec, il ralentit et lui adressa un vague geste de la main de salut. Pas facile de parler à quelqu’un que vous n’avez que rapidement cotoyé dans le cadre du comité. Pas assez proches pour savoir vraiment qui est en face, mais pas assez inconnu pour vraiment se présenter. Enfin, pas le choix.

- Je -

Il n’alla pas plus loin. La toux le saisit aussitôt, atroce. Foutues vapeurs de clope. Décidément, il ne comprenait pas ce qu’on pouvait trouver dans la nicotine. Physiquement parlant, en tout cas. Dents jaunes, souffle court, impression qu’un hérisson était venu mourir au fond de votre gorge… Pourquoi tant de gens continuaient à tirer sur leurs tubes de tabac ?  Ses pensées passèrent en un éclair, vite submergées par l’urgent besoin de respirer. Ecarlate, il fit signe à l’homme de le suivre un peu plus loin sous le chêne, vers un coin plus respirable.

Une petite minute pour se reprendre. Quelques gorgées d’eau de la bouteille qu’il trainait toujours dans son sac l’aidèrent à faire passer la brûlure mais pas le goût de bitume qui lui tapissait désormais le fond de la gorge. Enfin, il s’éclaircit la voix.

- Greg. J’étais dans le comité avec toi dans le temps, mais on a jamais vraiment discuté. Tu te souviens de moi ?

Fort probablement qu’il se souvenait de lui. Comme le gars bizarre qui trainait toujours tout seul. Cela dit, Sven n’était pas non plus connu comme un modèle de sociabilité – quoique, la pause clope aidait à créer des liens à ce qu’il paraissait.

- Je suis désolé de t’accoster comme ça, mais j’aurais besoin de ton aide. Ca a rapport avec tes… tes capacités, disons.

Il grimaça en prononçant ces dernières paroles. Il n’était pas censé être au courant. En fait, personne n’était censé être au courant. Il doutait fortement que le surveillant apprécie l’idée que des inconnussachent pour Kulis, mais il ne voyait pas vraiment de bonne façon d’aborder le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Meta-Humain
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 21
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 26
MessageSujet: Re: Thank you for Smoking Lun 5 Déc - 19:52
De la pluie. De la pluie. Et encore de la pluie. Comme si elle ne voulait pas s’arrêter. Comme si la météo avait décidé de pourrir la vie de Sven. Par-delà les fenêtres de la salle de permanence qu’il gérait, le temps décidait de s’écouler lentement au bruit des gouttes frappant contre les carreaux. A l’intérieur de la salle, le surveillant perdait son temps à surveiller la dizaine d’élèves se trouvant là. En clair, une bien bonne journée morose. Comme toutes celles qui s’étaient écoulée depuis son retour à l’Académie nouvellement fondée sur les ruines du lycée. Rien. Il ne se passait rien. La vie suivait son cours tel un fleuve tranquille et rien ne s’emblait pouvoir la dévier de sa rivière. En gros …  le suédois se faisait chier. Royalement. Ce constat contrastait pourtant avec le sentiment de paix qui l’animait. Comme si se trouver ici à cet instant précis lui faisait du bien et que ces deux dernières années, qui ne furent que de la fuite et des combats, étaient derrière lui. Comme s’il était en sécurité … chez lui.
La cloche sonna la fin d’une nouvelle heure. Les élèves se levèrent et partirent en récréation. Et pour Sven, qui dit récréation dit bonbons. Ses bonbons à lui. Ses cigarettes. Profitant du calme de la salle vidée de ses étudiants, le suédois en profita pour regarder son bras droit. Ses bandages étaient légèrement rosés. «Bien» s’exclama t’il en remettant sa manche de costard. Puis il sorti de la salle et plus généralement de l’enceinte de l’Académie afin d’aller rejoindre le grand chêne servant d’abri aux fumeurs.
Tandis qu’il marcha en direction de l’arbre, les gouttes d’eau ruisselèrent sur son visage. Mis à part les fumeurs (et encore), personne d’autre n’osait s’aventurer à l’extérieur avec ce temps. Pour le surveillant, ce temps était à la limite de la perfection. Une cours déserte, un chêne avec peu de monde dessous, ce temps était parfait pour lui faire apprécier une cigarette à sa juste valeur. Une fois sous l’arbre, le suédois s’adossa contre l’arbre, retira ses lunettes de soleil afin de les essuyer, les remirent puis ouvra légèrement son haut afin de prendre une cigarette de sa poche intérieure. Sous les craquements de l’eau frappant contre les branches, ceux du briquet se faisaient discrets. Après avoir allumé sa cigarette, le suédois la porta à sa bouche et ferma les yeux. Le temps de profiter d’un moment intemporel à ses yeux.

??? : Je …

Des quintes de toux, alliées à des mots qui semblaient lui être dirigés, lui fit rouvrir les yeux. A côté de lui se trouvait un jeune homme qui semblait avoir attrapé un mauvais rhume. A moins que la cause ne soit que la fumée de cigarette. Après avoir fait un semblant de signe entre deux quintes de toux, l’individu s’éloigna légèrement de la masse de fumée ambiante. Le suédois était intrigué. Ce visage lui disait quelque chose. Quelque chose de vague, mais pas si vague que cela. Sa curiosité le poussa à rejoindre le jeune homme dans un endroit qui lui semblait plus respirable. D’ailleurs, l’individu semblait avoir repris quelque peu son souffle après avoir bu un peu d’eau. Ce dernier toussa une dernière fois et repris la parole.

??? : Greg. J’étais dans le comité avec toi dans le temps, mais on a jamais vraiment discuté. Tu te souviens de moi ?

Greg … Ce nom ne lui était pas inconnu. L’ancien mafieux regarda le jeune homme dans les yeux et fini par faire le rapprochement. Greg Ogramann. Ancien membre du comité et nouveau professeur de Maitrise des pouvoirs. Un être dangereux si l’on doit en croire les registres lu par le surveillant. Cependant, la n’était pas la question. La véritable question qui venait à l’esprit du suédois était : Est-ce l’ancien du Comité ou le professeur qui vint à ma rencontre ? Sven regarda son interlocuteur et lui fit un rapide mouvement de tête pour lui signifier qu’il se souvenait de lui. Puis prit une bouffée de cigarette. Cette journée allait peut être s’éclaircir quelque peu …

Greg : Je suis désolé de t’accoster comme ça, mais j’aurais besoin de ton aide. Ca a rapport avec tes… tes capacités, disons.

Le suédois eu le mauvais réflexe d’avaler la fumée en entendant cela, ce qui le fit tousser de manière puissante et lâcher sa cigarette par la même occasion. « De quoi parle-t-il celui-là ? Il connait Kulis ou quoi ? » pensa le suédois, toujours en train de cracher ses poumons. Une fois la surprise passée, il se redressa et remit son smoking proprement. Cependant, cela ne réglait pas la question. Pourquoi était-il-la ? Et pourquoi lui posait-il cette question ? Sa main droite le démangeait d’attraper le fourreau de Kulis. Non pas pour attaquer. Mais pour être sûr que sa lame n’était pas en danger. Le suédois passa par toute les étapes avant de se ressaisir complètement et de repenser calmement aux dires du professeur. De quoi parlait-il ? Il n’y avait aucune certitude qu’il parlait de Kulis en disant « capacité ». Cependant, d’un autre côté, il ne voyait pas de quoi il pouvait parler d’autre. Le suédois détestait ce genre de personne. Tel Martoni, un confrère italien du temps où il était chez Hemlig, il était incapable de savoir s’il bluffait ou non. Mais à l’instar de ce mafieux napolitain, il y avait un je ne sais quoi dans les dires qui pouvait faire tomber même le plus habile des politiciens. Sven n’avait donc que deux choix. Répondre avec honnêteté (grosso modo lui dire de venir discuter un peu plus loin dans le cas de Sven), ce qui voudrait dire que Greg est au courant pour Kulis. Où feindre l’ignorance, ce qui viendrait corroborer les dires de Greg. Il était coincé. Cependant, à mesure qu’il cherchait une solution, son excitation montait. Sa journée était en train de devenir des plus intéressantes. Il reprit de nouveau toute la situation calmement. En face de lui se tenait le professeur de maîtrise des pouvoirs, qui était un ancien membre du Comité. Comité ou Sven était afin de pouvoir conserver Kulis. Kulis que seul le proviseur du lycée pouvait connaitre. Donc … Normalement Greg ne connaissait pas l’existence de Kulis. A moins qu’il l’ai déjà vu l’utiliser lors des nombreux conflits au sein du lycée. Possible, mais pas probable. Du coup, il allait devoir la jouer finement.

Sven : Mes capacités dis-tu ? Qu’en sais-tu précisément ? J’aimerai bien en savoir plus sur mes capacités moi aussi. Tu pourrais peut-être me donner un cours …

Avouer sans avouer. Nier sans nier. Un air de défi animait le visage du suédois. Alors que Greg venait d’avancer sa tour sur le territoire du suédois, ce dernier venait de le prendre avec son fou avant d'appuyer sur le timer. Qui sera le premier à en dire plus qu’il ne le faut ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 165
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Thank you for Smoking Mar 6 Déc - 0:49
Sven ouvrit un bref instant de grands yeux - à peine visibles derrière ses lunettes noires - avant d'arborer la position du "dragon mugissant" : penché en avant, de grands râles rauques sortant de sa gorge et des volutes de fumée des narines. La grimace de Greg se teinta d'amusement malgré lui ; il détourna légérement la tête, soucieux de laisser au surveillant le temps de se reprendre. Du pied, il écrasa la cigarette tombée près de lui. Il doutait que quoi que ce soit s'enflamme vu le temps mais il était prof de maitrise des pouvoirs, pas de botanique. Autant ne pas tenter le diable - surtout que celui-ci était censé être en cours de sortilège avec le reste de sa classe, s'il ne se trompait pas.

Du coin de l'oeil, il vit l'homme se redresser et fermer compulsivement la main, comme s'il se retenait d'attraper quelque chose. L'air de rien, il recula d'un pas. Sauf erreur de sa part, Sven devait avoir Kulis à portée de main et il n'avait aucune envie d'être considéré comme un ennemi par un possesseur d'arme maudite. Les textes n'étaient pas tous d'accord sur les dangers encourus à être tailladé par ce type de lame, mais Greg n'avait aucune envie de vérifier de première main lesquels d'entre eux disaient vrai. Il était à peu près certain que l'assurance scolaire ne couvrait pas ça.

Mais le possible instant d'alarme se dissipa vite. Pas la tension. Sven, sitot redressé, le fixa, regard fermé. Avec ses lunettes noires et ses traits abrupts, il aurait pu l'impressionner; Dommage que la fine volute de fumée grise qui lui sortait encore par à-coups de la narine droite en ruine tout l'effet. Greg soutint donc son regard, se retenant à grand peine de sourire lorsque le souffle du dragon fit frémir les quelques poils rescapés du rasage de sa lèvre inférieur. Ne pas le brusquer, lui laisser le temps de récupérer.

Sauf que visiblement, Sven récupérait très vite. Le visage plein de défi, il botta en touche. Ne pas nier. Ne pas approuver. Recueillir le maximum d'informations. Greg avait presque l'impression de suivre ses pensées, obéissant à la ligne à un quelconque programme de récupération d'information. Il le dévisagea, se demandant où il avait bien pu travailler pour acquérir ce genre de réflexe et ce genre de procédure. Armée ? Police ? Mafia ? Illuminati-Raptor-Jésus ? Mais bon, chacun ses secrets. Remuant doucement la tête, il se rapprocha de lui pour lui lâcher un nom d'une voix neutre. "Kulis." Presque un murmure. Cela pouvait sembler menaçant, mais ce n'était pas le but. Il ne voulait juste pas que ce secret tombe dans une oreille indiscrète.

Sitôt le nom prononcé, il recula de nouveau, sortant de l'espace personnel de Sven. Il haussa les épaules, gêné. C'était vraiment très bizarre comme situation. Pluie glauque, cour déserte, deux hommes qui ne se connaissent pas, l'un qui en sait trop, l'autre qui n'en sait pas assez... Ca avait tout du vieux film noir. Une secrétaire bien roulée habillée d'un mini tailleur viendrait leur servir un petit café serré sous peu si ça continuait. Ou Sven et Greg se retrouveraient tous deux à chanter sous la pluie, parapluie à la main. Pourquoi pas. Il fallait juste éviter de songer aux fanfictions érotiques qui s'ensuivraient.

Trop de tension. Pas sexuelle, juste... de la suspicion. Le doppleganger grimaça une nouvelle fois, se frotta les mains l'une contre l'autre comme s'il pouvait froisser les malentendus et les jeter au loin ensuite.

- Je ne veux pas te faire chanter ou quoi que ce soit. C'est juste que ce n'est pas l'endroit le plus sûr pour en discuter.

Il haussa les épaules une fois de plus. Une évidence pour lui mais comme on n'arrêtait pas de le lui signaler, il avait tendance à la paranoia. Ce à quoi il répondait toujours que vu le monde dans lequel il vivait, la paranoia était plus un réflexe de survie qu'autre chose. Il y avait plus d'une demi-douzaine d'animorphe-insectes au lycée cette année, et à peu près autant d'élèves qui pouvaient - dans une certaine mesure - devenir invisibles. A ça, il fallait rajouter les télépathes, les hyper-accousiques, les manipulateurs de temps, et tant d'autres... Non, vraiment, discuter là tout de  suite de ça, ce n'était pas une excellente idée.

- Si tu as vraiment envie de savoir exactement ce que je sais, allons ailleurs. Je parlerai clairement. Sinon, on peut rester ici et communiquer de façon cryptée. Ca me va aussi, j'adore les devinettes et j'ai quelques heures à perdre.

Si Sven jouait aux échecs, Greg était plutôt dames : Toujours tout droit face à l'adversaire - jusqu'à pouvoir proprement l'achever dans le dos, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Meta-Humain
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 21
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 26
MessageSujet: Re: Thank you for Smoking Mar 6 Déc - 18:39
Après avoir déplacé son pion, le suédois remit son dos contre l’arbre tout en continuant de fixer Greg. Ce dernier semblait accepter le défi lancé par l’ancien mafieux même si par deux trois fois il manqua de sourire, la faute à une situation qui semblait le dépasser. Ou bien était-ce la fumée qui continuait de jaillir quelque peu des narines du surveillant à la suite de sa mésaventures qui rendait l’instant quelque peu burlesque. Toujours est-il que le surveillant fut quelque peu surpris lorsque Greg s’approcha de lui pour lui murmurer un mot avant de reculer promptement. Kulis. Il connaissait son nom. Il ne bluffait pas. Le suédois regarda le professeur lui faire un petit hochement d’épaule gêné comme pour lui dire qu’il n’en savait pas plus. Cependant, c’en était déjà trop pour Sven. Sa première envie était de le tuer. Ici et maintenant. Il en savait trop. Cependant, le manuel du bon petit mafieux stipulait page 27 que « Tuer une personne sans lui avoir soutiré d’informations, c’est comme manger une tablette de chocolat sans enlever le papier d’aluminium autour. C’est mangeable, mais pas très bon. » Se rappelant de cela, et aussi du fait qu’un mafieux se doit d’être calme en permanence, Sven décida d’abandonner l’idée. Tout du moins pour l’immédiat. En effet, une autre idée lui vint en tête, une idée beaucoup plus digne de son passé dans la Mafia. Le suédois se mit du coup à fixer de plus en plus intensément le jeune homme et fit le point sur tout ce qu’il savait sur lui. Greg Orgramann, ancien membre du Comité et professeur de maitrise des pouvoirs. Qui dit ancien du comité dit connaissance des forces et des faiblesses de chacun de ses membres. Qui dit professeur de maitrise des pouvoirs sous-entend lecture approfondie de livres traitant des pouvoirs. Aurait-il lu un livre concernant Kulis ? Possible, mais rien ne pouvait lui laisser savoir qui était son porteur. Alors la faute viendrait-elle du Comité ? Possible, après tout Greg devait être la personne qui devait lui faire découvrir le Comité. De plus, l’envie première que le suédois avait en rentrant dans le lycée était de conserver Kulis, qui même sous runes la rendant invisible s’il n’y a aucun contact entre elle et la main de Sven se devait d’être retirée. Le lien pouvait donc venir de là. A moins … A moins qu’il ne soit un agent de Smitherson qui ai infiltré le lycée afin de prendre Kulis à Sven.  Cependant, cette hypothèse n’était pas la plus probable, d’autant plus que Greg était venu lui murmurer le nom à l’oreille, comme s’il ne fallait pas ébruiter la conversation. Mais elle avait le mérite d’exister. Et si c’était le cas, alors l’homme qui faisait face à Sven était un très très bon mafieux. Une fois mit tout ceci bout à bout, le surveillant lista les principaux problèmes auquel il était confronté. Le premier était sa méconnaissance totale des pouvoirs de Greg. S’il avait du temps, il pourrait aller regarder dans le registre des professeurs. Cependant, s’il s’agit d’un espion, alors il aura menti dessus. Donc cela menait à une fausse piste. Ensuite …

Greg : Je ne veux pas te faire chanter ou quoi que ce soit. C'est juste que ce n'est pas l'endroit le plus sûr pour en discuter.

Le professeur le sorti de sa réflexion intense. Greg était visiblement très mal à l’aise. Sven baissa les yeux et vit le professeur frotter frénétiquement ses mains l’une contre l’autre. Le suédois ne savait pas quoi penser de lui. Cependant, il avait raison sur un point : le lieu n’était pas des plus sûr pour la conversation. Pour Sven, aucun lieu n’était sur dès que les dires portaient sur Kulis de toute façon.

Greg : Si tu as vraiment envie de savoir exactement ce que je sais, allons ailleurs. Je parlerai clairement. Sinon, on peut rester ici et communiquer de façon cryptée. Ca me va aussi, j'adore les devinettes et j'ai quelques heures à perdre.

Tiens. Surprenant cela. Proposer directement de tout déballer sans demander son reste. Soit la pression le faisait craquer, soit c’était définitivement un mafieux de génie. Cependant, la situation était telle que Sven n’avait pas trop le choix. D’autant plus qu’il mourrait d’envie d’en savoir plus sur Greg et sur ses connaissances de Kulis. Après tout, il n’avait eu que rarement l’occasion de Kulis avec quelqu’un d’autre que sa famille, Henrik et Smitherson. Ce qui rendait Greg encore plus dangereux à ses yeux. Comment connait-il son nom ? Que sait-il sur ses capacités ? Que sait-il sur Sven ? Dans tous les cas, il en savait trop. Beaucoup trop. Cependant, peut-être qu’il n’en s’avait pas assez pour mourir. Peut-être sa connaissance de Kulis ne s’arretait qu’à l’interaction Comité-Maitrise des pouvoirs. Dans tout les cas, une petite discussion s’imposait. Discussion qui allait donner à Sven sa direction concernant le professeur. La vie ou la mort, sans savoir qui allait mourir, la faute à la méconnaissance du suédois sur le pouvoir de Greg. Il fallait du coup jouer finement. Le suédois se redressa, lui sourit, et prit la parole.

Sven : J’aimerai beaucoup pouvoir discuter avec vous. Seulement, mon emploi du temps est chargé. Cela peut-il attendre ce soir ? Si oui, venez dans ma chambre, nous aurons alors tout le loisir de discuter de mes … capacités.

Sven lança un nouveau regard de défi. Si la réponse du professeur est positive, alors il aura le loisir d’aller voir ses pouvoirs dans le registre des professeurs et de préparer la conversation selon ses modalités dans un lieu qu’il sait sécurisé. Dans le cas contraire …

Sven : Sinon, si vous êtes pressé d’avoir cette discussion, pour une raison ou une autre, allons discuter dans un lieu de votre convenance. Par contre, vous prendrez l’entière responsabilité de ma retenu en votre compagnie au proviseur de l’Académie. Histoire qu’il sache pourquoi je ne suis pas en train de surveiller les étudiants.

Le surveillant dit cela le plus nonchalamment du monde tout en passant à côte de Greg pour retourner sous la pluie. S’il prend la seconde option, il sera forcé d’être sous une surveillance tacite du proviseur. En somme, il sera coincé. Pion noir sur B5. Greg touché. Mais encore loin d’être coulé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 165
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Thank you for Smoking Mar 6 Déc - 20:27
Il rêvait ou son regard s'était fait plus violent ? Imperceptivement, Greg affermit sa posture : pieds bien campés dans le sol, il était prêt à se défendre si jamais Sven avait un geste malheureux. Pas à le combattre, juste à le bloquer. Pour leur sécurité à tous deux. Il était relativement certain d'arriver à parer un coup - on n'aurait pas dit à le voir mais il avait quelques années d'arts martiaux derrière lui - mais ne pouvait s'empêcher d'être surpris par cette agressivité soudainement déployée. Ils étaient dans la cour de l'académie, nom d'un chien ! A cent mètres derrière eux, des salles de cours emplies d'élèves donnaient juste sur eux ! Pourquoi se comportait il comme s'il l'avait tiré dans un coin sombre et essayait de le chloroformer ?

Mais le moment passa vite, le laissant un peu benêt. Ca avait des accents de crise de paranoia... mais l'autre en face n'avait pas l'air bien plus serein. Au contraire, même. Toute l'agressivité s'était évaporée, le laissant le fixer comme un loup-garou qui aurait un petit creux contemplerait un porcelet. Est-ce que ça valait le coup de courir après le petit cochon ? Ou est-ce qu'il valait mieux le laisser jouer tranquillement et le déguster en plat principal au lieu d'apéritif ? L'awkwardité de ce moment... Il sentait la gêne tourbillonner et menacer de se transformer en rire nerveux. Ris petit cochon, ris (de veau) !

Sven se concentra. Ses yeux, au début rivés aux siens, louchaient légérement. Par accès, ils partaient par à-coups en bas à gauche puis à droite. Dialogue internes et souvenirs. Du moins c'était comme ça pour la majeure partie des gens. Visiblement, le fait que Greg soit au courant pour Kulis lui posait un gros, très gros problème - et ses tentatives pour le rassurer ne faisaient qu'empirer le tout.
Vous allez bien vous entendre entre parano !
Il tiqua légérement, renvoyant Millie plus loin. Le situation était plutôt tendue et le sorcier était du genre à animer les entrevues à coups d'invocation de chatons mignons et de coussin péteur.
Ca n'est arrivé qu'une fois !
Chut !


Enfin le Suédois cligna des yeux et reprit contact avec la réalité. Greg attendit sa réponse, essayant de paraitre plus détendu qu'il ne l'était réellement. La combinaison "sourire + regard de défi" ne l'y aidait pas, bizarrement. Le surveillant avait l'air de tout prendre pour une attaque personnelle. C'en était presque vexant. Allez, ne le braque pas. Il ne sait pas qui tu es, c'est normal. Rappelle toi comment tu étais il y a quelques années.

Maintenant ou plus tard ? Greg cligna des yeux, un peu surpris. Plus tard bien sûr. C'était important, mais pas urgent à ce point là. Sven croyait il vraiment qu'il allait lui demander de jouer les couteaux suisses sur place ? Si encore Kulis faisait détecteur à formulaire A 38 (il ne l'avait toujours pas retrouvé celui là...), pourquoi pas mais en l'état actuel des choses...

- Ce soir, ça ira très bien. Ma classe est sécur...

Mais le Suédois ne lui laissa pas le temps de finir. Sa chambre ? Oula. Il pencha un peu la tête, se demandant ce qui avait bien pu lui passer par la tête. Le meilleur moyen d'attirer l'attention sur leur rencontre, c'était encore de faire venir Greg dans sa chambre. Il ne donnait pas deux heures avant que les élèves ne commencent à se répandre en rumeurs sur leur "relation".Sa chambre, c'était vraiment personnel. Non non, il voyait le mal partout. Après, peut-être était elle parfaitement sécurisée. Ou avait il l'intention de lui offrir un dernier verre après coup. Ah ah ah. Quelle blague. Hein. Hein ?

Greg se sentit rosir subitement. La discussion avec sa collègue lui avait rappelé que, contrairement à lui, la majeure partie du personnel de ce lycée avait à faire avec leurs hormones. N'ayant pas du tout l'habitude d'observer ce genre de comportement envers lui, cette source d'inquiétude ressurgissait de temps à autre quand il avait du mal à cerner son interlocuteur. Mais non. Nooon. Là, c'était lui qui était paranoiaque. Si Sven l'avait fixé ainsi, c'était uniquement parce qu'il se quest -
Dialogue interne et souvenir ? Il vérifie si tu es à son goût, oui !
Ses joues cuirent un peu plus sous les rires de Millie. C'était vraiment pas le moment !

- Non je... euh... je préférerais ma classe" lui dit-il après s'être repris. Où était passée son assurance quand il avait besoin d'elle, bordel ? "C'est sécurisé et... enfin... je préviendrai le directeur que tu..." euh, non, pas le tutoiement, reprendre ses distances ! " que vous êtes avec moi, pas de souci...

Il se mordit la lèvre inférieure une dernière fois en le laissant partir.
Regarde, il se sauve en te laissant mariner
Ta gueule Millie !

Putain. Mais dans quoi il venait de s'embarquer ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: C+
Race de Monstre: Meta-Humain
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 21
Date de naissance : 08/04/1991
Date d'inscription : 14/11/2016
Age : 26
MessageSujet: Re: Thank you for Smoking Mer 7 Déc - 9:01
A mesure que le temps passait à la suite des propositions, Sven voyait son interlocuteur se décomposer. Il devenait de plus en plus rouge, commençait à se mordre la lèvre inférieur et semblait ne pas être seul dans sa tête. Ses mimiques ressemblaient énormément à celles qu’effectuerait une fille dans un animé lambda lorsque quelqu’un l’accoste. Bizarre. A mesure que Greg se décomposait, Sven commençait à se demander qui était vraiment l’énergumène en face de lui. Passons. Le professeur, dans une gêne des plus intenses, lui donna un lieu, sa salle de classe, ainsi qu’un moment, la soirée. Le tout entrecoupé de petits râles étranges et d’une tentative de tutoiement. L’ancien mafieux était content. Il avait retourné la situation en sa faveur. Le professeur proposa même d’avertir le proviseur. Pour Sven, cela enlevait une hypothèse : sauf retournement de situation Greg ne travaillait pas pour Smitherson. De lui-même en tout cas. Du coup, la solution finale, la mort, pouvait être partiellement écartée. Mais pas complètement non plus. Après tout, cela allait dépendre des connaissances du professeur sur Kulis.

Sven : Parfait. A ce soir. Je vous rejoindrais à 20 heures. Bonne journée, professeur.

Sans se retourner, le surveillant avança en direction du bâtiment principal. 20 heures. Il devait être quelque chose comme 16h30. Cela lui laissait suffisamment de temps pour se préparer et surtout chercher des infos sur Greg. Sa première direction fut d’aller aux toilettes, son bras droit commençant à le faire souffrir. Après lui avoir injecté un antidouleur, il prit la direction de la salle des surveillants et commença à regarder le registre du professeur. Greg Orgramann, 46 ans ; « si vieux ? » se dit le suédois tout en continuant sa lecture ; doppleganger. « Un quoi ? » s’exclama le suédois. Le surveillant referma le registre et fila rapidement à la bibliothèque afin de savoir ce qu’était cette étrange créature. Après avoir demandé au bibliothécaire des renseignements, ce dernier le guida vers un livre traitant de ce genre de particularité. N’ayant pas le temps de tout lire, il regarda juste la définition donnée dans le livre. « Un doppleganger à la capacité de copier l'apparence, les pouvoirs et la personnalité de sa cible de façon partielle, ponctuelle et volontaire, que ce soit par toucher ou, pour les plus puissants, par un simple regard ». C’était bien sa veine sa … Le suédois reposa le livre et se prit la tête entre ses mains. La personne en face de lui … Qui-est-ce ? Est-ce vraiment Greg Orgramann ? Ce … monstre était-il assez puissant pour lui prendre d’un simple regard toute les informations concernant lui et Kulis? Réfléchit Sven, réfléchit … Il ne devait pas être si puissant que cela, sinon il n’aurait pas proposé une rencontre dans un lieu tierce. De plus, il semble quelque peu hésitant lui aussi, car il aurait pu le toucher lorsqu’il est venu lui murmurer à l’oreille. Cependant, la question principale subsistait réellement : A qui avait-il affaire ? Le spectre de retomber sur un agent de Smitherson ressurgit brutalement. C’était typiquement le type d personne qu’il aimait embaucher. Un couteau suisse parfait.

La cloche signalant 18 heures se mit à sonner. Plus que 2 heures avant l’entrevue. Et le suédois n’était pas plus avancé. Pour tuer un doppelganger, il faut détruire sa forme originelle. Autrement dit, c’est presque mission impossible. Sven alla reposer le livre à sa place et parti en direction de sa chambre afin de remettre ses idées au clair. S’installant à sa fenêtre pour fumer, les idées se bousculaient dans sa tête. Il lui faudra retirer le maximum d’informations possibles lors de l’entretien, quitte à se battre. Savoir pourquoi il en savait autant sur Kulis, savoir … Attend ! C’est normalement un doppelganger. Même hésitant, il faudrait toucher quelqu’un pour avoir toute les infos qu’il veut. Et si … Et si Greg, ou peu importe qui il est, avait touché l’une des rares personnes l’ayant vu manier Kulis ? C’était une possibilité à étudier. Mais qui dans ce cas ? Une des personnes qui étaient sur le train avec lui ? Peut-être. Yûko ou Yu ? Il n’en avait pas intérêt. Sven commença à bouillir à cette idée. Bien que « détestant » les deux pour leur manière d’être attachante (pour Yu, à sa manière), il ne voulait surtout pas qu’il leur arrive du mal. Sa manière de détester est différente des autres. Greg n’avait pas intérêt de les avoir touchés ou de leurs avoir fait du mal pour soutirer des informations sur lui. Le surveillant finit sa cigarette et attrapa Kulis, ce qui la révéla. Il la déposa sur son lit, s’asseya et prépara son bras droit. Nettoyage, injection d’antidouleurs puissants, changement de bandages … Tout y passa. Le suédois se préparait de la même manière de quand il travaillant dans Hemlig. Il va y aller pour soutirer toutes les infos nécessaires. Pour rien d’autres. Et quand il aura fini, si les réponses ne lui plaisent pas … doppelganger ou non, qu’il faille 2 heures pour le tuer ou non … il se chargera de son cas. Il espérait ne pas en arriver la … Mais en mettant bout à bout toutes les informations à sa connaissance, la finalité ne semblait pas pouvoir être autre chose. Cependant, l’adaptabilité d’un mafieux est sa plus grande qualité avec son calme. Sven se calma un peu, fuma une dernière cigarette, nettoya ses lunettes, puis parti en direction de la salle du professeur doppelganger. En quête de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Gokudera Hayato alias Smoking Bomb
» The Weed Smoker
» Attention chien méchant [libre]
» Twitter de Kara Zor-El (RealSupergirl)
» (28/07 à 2H00) - smoking time dudes - c a p u c i n e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lycée Shinsei :: Cour extérieure du lycée-
Sauter vers: