Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Retrouv-aïe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 13:18

Surprise, je suis de retour







Les lieux avaient bien changés. Le kekkai était toujours le même, mais l’intérieur avait été radicalement transformé. Les souvenirs l'avaient submergées plusieurs fois pendant les premiers jours, qu'elle avait surtout du consacrer à la partie administrative des choses. Elle avait vu beaucoup de monde, dans l'administration, et avait réussi à obtenir ce qu'elle voulait obtenir. La reprise du comité, son inscription finalisée en première année de droit, et surtout, l'autorisation administrative de reprendre son ancien poste au club d'arts martiaux, si on voulait bien d'elle là-bas.

Elle avait vu de vieille connaissance, de loin, et surtout plein de nouvelles têtes un peu partout. Elle avait repris contact avec les corbeaux qui traînaient encore dans le coin et elle ne doutait pas de pouvoir leur faire reprendre du service assez tôt. Le dojo lui même avait bien changé. Il était plus grand, puisque la demande serait proportionnelle la la population de l’académie, bien supérieure à celle de l'ancien lycée, et semblait aussi mieux équipé, de ce que Naessala avait pu lui montrer en volant aux alentours. Elle constata vite que c'était le cas en passant la porte, quittant ses chaussures. La demoiselle corbeau expira longuement en appréciant l'atmosphère. Les cris, les coups, les odeurs, des choses qu'elle n'avait pu ressentir depuis un bon bout de temps. Certes, les diverses ambiances militaires dans lesquelles elle avait baigné étaient similaires, mais ne sentait pas bon la maison.

Elle étendit son "champs de vision", englobant tout le bâtiment pour constater l'étendue de celui-ci, et des adhérents. Et... elle manqua de trébucher. Déjà parce que malgré tout, l'effort que cela lui demandait était conséquent, malgré l'habitude, et parce qu'il était là. On vint l'aider mais elle refusa l'aide poliment, reprenant pied dans la réalité en rétrécissant son champs d'action. Vika était partagée. Par le soulagement d'une part, car l'avenir de celui qui avait, en quelque sorte, son premier et dernier protégé avait toujours torturé son esprit pendant ces longues années, et le savoir en vie, et suffisamment bien portant pour être ici la rassurait. Par l'appréhension aussi, car elle n'était pas sur que le revoir serait une bonne idée, pour lui ou pour elle.

Mais elle était là, et selon tout vraisemblance, lui aussi, en tant que représentant adulte si elle ne se trompait pas de bureau, ce que Vika trouva flatteur. Qu'il ait pris de lui même cette initiative la rendait heureuse. Elle se posta devant la porte, pris une grande inspiration pour s'armer de courage, et frappa à la porte, attendant l'invitation pour rentrer dans le bureau, ce qu'elle fit dès qu'elle entendit l'autorisation.


"Bonjour Greg. Ça fait un bail."

L'appréhension qui la rongeait disparu immédiatement, laissant place à la joie de revoir un vieil ami, qui lui avait manqué. Et aussi par l'idée de lui faire un sacrée surprise. Ou pas, s'il savait qu'elle était à l'academie

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 14:51
Toc toc toc entendit-il. Encore une fournée de listings en prévision. Chouette...

" Entrez !" lança Greg, accroupi devant son armoire, plongé dans les profondeurs ténébreuses de celle-ci. Il y régnait une telle obscurité qu'elle pouvait receler tout et n'importe quoi : un passage vers un autre monde, un squelette champion de cache-cache, l'intégrale du guide du voyageur galactique version papier voire - mais ça, c'était moins probable vu que ça faisait cinq bonnes minutes qu'il remuait ciel et terre à sa recherche - ce fichu formulaire A 38. Cela ne l'empêchait pas de continuer à fouiller ; après tout il fallait bien qu'il se trouve quelque part ce foutu papier, alors pourquoi pas là ? Ce n'est pas comme s'il venait de retrouver six lires dans un tiroir. Des lires. Une monnaie périmée depuis une bonne quinzaine d'années. Pourquoi pas un bout de Lucy sous la carpette tant qu'on y était ?

La porte s'ouvrit. Par habitude, il fit un vague geste désignant le bureau. Qu'on pose la pile de documents à parapher, consulter et compiler sur son bureau. Vu les montagnes de cellulose qui s'y entassaient déjà, elle ne risquait pas de s'y sentir seule. Il continua de feuilleter un épais dossier intitulé "Bidules et trucs 42", maudissant le précédent gestionnaire d'avoir été aussi...

"Bonjour Greg. Ça fait un bail."

Ses mains se figèrent, cessant leur feuilletage effréné. Elle ? Sans lâcher le classeur, il se redressa et se tourna pour la voir. Dans l'encadrement de la porte se tenait quelqu'un qu'il n'avait pas vu depuis des années mais dont il n'aurait jamais pu oublier la silhouette. Vika la métamorphe corbeau était de retour en son domaine.

Surprise, frayeur, joie, regret, honte, angoisse... La majeure partie lui semblait venir de lui mais difficile d'en être certain. Tout passa en un éclair avant qu'il ne se reprenne en main d'une poigne d'acier. Peu importait ce qui l'émouvait. Ce qui comptait, c'était uniquement ce qu'il choisissait d'éprouver et de montrer. Et c'était Vika. La Vika...

"Quatre ans déjà. C'est ça de se perdre de vue" fit-il bêtement spontanément. Un vieux tic. Echanger des calembours sur ses yeux dans l'espoir d'effacer le souvenir de... de ce moment. Ca n'avait jamais vraiment marché, mais ça lui avait au moins permis d'en parler de façon détachée. Rien que de prononcer cette phrase lui donna l'impression d'enfiler une paire de vieux chaussons pelucheux, moches et pas vraiment confortables mais tellement portés qu'ils en était devenus une seconde peau. Ca lui avait manqué d'une certaine façon.

Il lâcha le classeur sur son bureau, releva les yeux sur son visage. S'en sentit immédiatement tout gêné et hilare tout en même temps. Plus de bandeau ou d'orbites vides, non, Vika arborait désormais une splendide paire d'yeux rutilants tout comme une jeune femme nouvellement mariée exhiberait son alliance à la face du monde. L'ancienne image de son visage et la nouvelle luttèrent un instant avant de laisser place à cette nouvelle vision. Encore une surprise. Il n'aurait jamais pensé voir Vika s'inquiéter de l'aspect "cosmétique". Fallait-il la complimenter sur leur éclat ? Lancer un débat sur la couleur en vogue cette année ? Juste lui balancer un "T'as d'beaux yeux tu sais?" ? Il étouffa un ricanement malvenu sous la forme d'une toux. C'était les nerfs. Toujours les nerfs.

Oui, les nerfs. Surprise, tout ça. Il ne savait pas qu'elle était de retour. Les quelques derniers jours avaient été épuisants, il avait à peine mis les pieds en salle des professeurs, occupé qu'il était à surnager dans l'océan de paperasse mobilisée par sa double casquette de professeur et représentant du club. C'était peut-être pour le mieux ; s'il avait su, il se serait rongé les sangs à l'idée de la revoir, de lui reparler, et de quoi, et comment, et si, et sinon, et... Bref. Fallait improviser. Continuer à sourire, continuer à avoir mal au coeur, et accepter que les deux aillent de pair.

"Revenue botter des culs, j'imagine ?" se contenta-t-il de lui dire en lui désignant de la main une chaise libre en face de son bureau, sachant pertinemment qu'elle prendrait mal le fait qu'il prenne en compte son handicap.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 15:24

Surprise, je suis de retour







Vika ne fut pas surprise de voir un semblant de panique dans l'aura toujours aussi multiple de Greg. Au moins, elle était sure de ne pas le manquer au milieu de la foule ! Elle ne sut cependant ce qu'elle devait y comprendre, l'impression générale était elle-même assez fouillis. Mais elle ne lui jetterait pas la pierre, c'était un peu pareil pour elle.

"Il n'en reste pas moins agréable de voir qu'il y a des choses qui ne changent pas, en quatre ans. Désolé de te surprendre ainsi, avant de passer l'entrée du dojo, je ne savais même pas que tu étais dans le kekkai. "

Elle s'assit sur son invitation, ne sachant trop quelle distance adopter. La gêne des premiers instants, comme on pourrait l'attendre dans ce genre de situation. Vika était un peu penaude elle aussi. Elle avait assez mal vécu sa propre crise, sa détention et compagnie, et avait un peu fui le lycée dès que l'antithèse fut mise en déroute. Elle n'avait gardé contact avec personne à partir de ce moment là, a part peut-être ses parents, en de rares occasions. Elle ignorait si elle était toujours l'unique personne à pouvoir le toucher sans risque, ou si d'autres contacts avaient pu se faire, mais, en l'absence de signe de sa part, elle ne se le permettrait pas. Cela allait leur demander du temps, ou une bonne dose de courage.

"Je n'ai pas chaumé niveau bottage de cul depuis ma libération. J'ai bossé un peu en franc-tireur pour les grosses organisations qui font la guerre à Fairy Tales. Pour garder la main. Mais on en fait pas une vie, et me revoilà dans le coin. Reprendre mes études, reprendre le comité. Et le club, avec ton autorisation. C'est appréciable d'ailleurs que ce soit toi qui t'en occupes."

Il avait quand même l'air plus "stable", plus "normal". Elle ne doutait pas que c'était surement toujours pareil à l’intérieur en cas de crise, mais il semblait de toute façon plus maîtrisé, plus contrôlé. Ils étaient toujours pleins à l’intérieur mais sans s'agiter. Les livres restaient à leur place. Elle était fière de lui. Comme tout prof qui voit son élève réussir.

"En réalité, je suis venue faire du droit.-elle marqua une pause-, si tu sors que la justice est aveugle, tu vas m'entendre"lacha-t-elle en ricanant. Et toi, tu t'es mis à quoi?

Dejà, le fait qu'il soit un représentant adulte l'avait fait tiquer. Il devait faire parti du personnel, mais elle ignorait où. Quelle ne serait pas sa surprise...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 17:29
Vika mal à l'aise ? Spectacle rare. Proprement assise sur sa chaise, ses bras étaient croisés comme si elle cherchait à se rassurer. Greg n'en menait pas bien large non plus. C'était étrange, de se retrouver comme ça. D'échanger des banalités. Certaines de leurs connaissances étaient mortes pendant la guerre, eux-même avaient dû combattre chacun à leur façon, tout ça pour qu'ils échangent des ronds de jambes au sujet du dojo. Awkward.

Il dégagea sa chaise des Minutes de la réunion d'affectation du matériel sportif en vue de l'évolution des membres dans un milieu gazeux normal - 47 pages de pur bonheur à lire, corriger, signer et faire passer au voisin - et posa le tout sur le sol sans cesser de l'écouter. Le bonheur de savoir qu'elle allait bien était nuancé par les souvenirs évoqués. Fairy Tail. Libération. Savait-elle que Greg avait fui le kekkai avant la guerre ? Probablement. Il en avait encore honte - enfin, il savait que c'était la meilleure chose à faire pour tous, mais il s'en sentait obscurément coupable. Mais savait-elle qu'elle était l'élément déclencheur de son départ ? Sans doute pas. Et il ne le lui dirait pas, décida-t-il en s'asseyant à son tour. Hors de question qu'elle apprenne qu'il avait douté d'elle.

D'un tiroir, il tira deux mugs qu'il remplit à l'aide de la cafetière toujours pleine qui trainait sur son bureau. " Je te préviens, c'est un infâme jus de chaussette" fit-il en lui tendant le gobelet d'une main sûre. Mano à mano. Il ressentit une très brève bouffée de satisfaction, comme toujours - c'est bien Greg, t'as donné le café à la madame ! Certes, il avait quand même ses gants en protection mais il aurait été incapable d'accomplir ce petit geste quelques années plus tôt. Ca n'avait pas que du mauvais de vieillir.

Il lui donna le temps de goûter l'horrible café - l'occasion de détendre l'atmosphère : rien ne rapprochait plus les gens qu'un jus de bitume créateur d'ulcère - avant de reprendre.

- Le club t'attend. Tout comme le comité, j'imagine. Il était clair que je ne faisais qu'assurer l'intérim , je te le laisse de bon coeur. Surtout si tu gardes la paperasse. Au moins, toi, t'auras une excuse pour éviter les relectures.

Maigre sourire. Il manquait à cette phrase l'atmosphère lourde de sueur et de chocolat chaud - il n'avait jamais su d'où venait ce relent là, bien qu'il ait longtemps suspecté l'un des loup-garou du service d'être cacaonomane - qui régnait dans le quartier général du comité, ainsi que les nombreux coups d'oeil dérobés, tantot amusés tantot offusqués, qu'ils recevaient chaque fois qu'ils échangeaient des piques. Il n'aurait pas cru que ça lui manquerait autant et pourtant...

Mais son sourire s'agrandit lorsqu'elle lui demanda ce qu'il faisait là. Pour de bon, cette fois. Rien que d'y repenser, à chaque fois, il avait en même temps envie d'en rire et de fondre sur place.

- Je voulais faire chiropracteur, mais y'avait plus de place. Du coup, on m'a demandé d'aller enseigner aux petits lycéens à maitriser leurs pouvoirs dit-il, un rire clairement audible dans sa voix. Pas de morts, pas de blessés. Enfin, si on néglige le fait que j'ai collé ma collègue. Littéralement. Devant tous mes élèves... Mais sinon, tout va bien !
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 19:16

Surprise, je suis de retour







Elle accepta sans rechigner le café, aussi mauvais soit-il. Ne serait-ce que par politesse. Et, effectivement, il n'était pas fameux. Mais toujours plus que ce qu'elle avait pu croiser à l'AMIP. Elle accueillit avec un sourire la nouvelle. Elle était de nouveau au club, et elle en était plus que ravie. Elle allait pouvoir lui filer un bon coup de main, parce qu'il semblait moyennement organisé. C'était un combat de tous les jours, la paperasse. Elle en avait l'habitude.

"Je ne serai que la représentante élève, loin de moi l'idée de t'éloigner de toute ses relectures ! Tu as l'air d'être plus que paré pour l'exercice ! Mais je pourrais m'en occuper sans aucun soucis. Tu as l'air d'en avoir besoin."

Elle prit une autre gorgée en imaginant la cohabitation. Cela serait bizarre un bon moment. Peut-être même à tout jamais. On ne recolle pas aussi vite les morceaux. Et elle n'imaginait pas ce qu'il se passait si elle devait croiser Adam. Mais, le connaissant, il avait du partir quelque part avec son père, et vivre sa vie. Elle ne lui en voulait pas de ne pas l'avoir cherchée plus que ça. On l'avait fait passer pour morte. Elle non plus ne l'avait pas cherché une fois sortie. C'était trop tard, de toute façon. Puis, elle le vit sourire alors qu'elle cachait l'assombrissement du sien en levant sa tasse pour boire une gorgée. Qu'elle manqua de recracher aussi sec.

"Vraiment ? Ils ont osés? Tu te moques de moi?"

Elle s'était redressé en s’étouffant à moitié. C'était quand même sacrément ironique, puisque dans ses souvenirs "maîtrises" ne faisait pas vraiment partie de son vocabulaire. C'était plutôt chaos, foutoir et dispersion. Mais, d'un autre côté, il avait progressé, et comme tout ceux qui revenaient de loin, c'était ceux qui avaient le plus à dire sur le sujet. Alors, le premier moment de surprise passé, pourquoi pas. Elle était même plutôt impressionnée et fière de lui.

"Excuse moi. C'est peut-être plus crédible que tu ne le penses, Greg, professeur de maîtrise des pouvoirs. Mais quand même, t'as le chic pour te mettre dans des situations pas possible. Qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter un tel traitement?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Lun 5 Déc - 21:08
Ca valait la peine de le lui annoncer comme ça juste pour la tête qu'elle tirait. Zéro + zéro = la tête à Viko (avec café chaud). On aurait carrément pu en faire des tee shirts, des mugs, des cartes de voeu humoristiques !

Greg éclata d'un rire franc en la voyant essayer de ne pas se noyer dans la gorgée de bitume liquide qu'elle avait en bouche. Ca lui fit du bien. Non, ça leur fit du bien. L'atmosphère de la pièce s'en retrouva allégée. Certes, ils ne savaient pas trop où se positionner l'un par rapport à l'autre mais, hey, ils pouvaient au moins se considérer comme amis. Les autres casquettes pouvaient bien attendre un peu avant de peser sur leurs crânes !

Il calma son rire en avalant une autre gorgée de café puis en se tapant sur la poitrine du plat de sa main libre. Allez Greg, on respire !

- Si, ils ont osé. Mais je pense qu'ils avaient des raisons de me -

Mentalement, il approcha Millie et le laissa prendre le controle partiel. Sa gemme magique se mit à chauffer.
Pas de blague !
Même pas une petite ?
Millie...
D'accord rabat-joie.

Et la cafetière se mit à léviter jusqu'à planer au dessus de son verre. Greg étouffa un sourire en terminant sa phrase, la manoeuvre n'ayant pris qu'une fraction de seconde.

- proposer le poste. Du rab de café ?

Il ne savait pas trop ce qu'elle voyait, son familier n'étant pas présent. Mais il se doutait bien que via la lecture d'aura, elle avait dû percevoir un changement. Elle lui avait parlé de couleurs, par le passé, à ce qu'il lui semblait. Peut-être l'une d'entre elles avait elle pris le dessus. A moins qu'elle ne se soit mis à bouger différemment, ou qu'il ait fini avec des casiers de nuances Mondrian-style, ou que savait-il encore. Hey, c'était dans sa tête - même si cela ne voulait pas dire que ce n'était pas réel.

Et puis bon, au pire, c'était du café chaud. Elle devait bien sentir qu'une de ses joues cuisait !

Il fit redescendre la cafetière, souriant toujours, et fit mentalement signe à Millie de prendre la porte et de le laisser seul. Celui-ci lui obéit en grognant joyeusement, comme d'ordinaire. Parfois, leur relation ressemblait à un vieux soap américain.

- Et pour ma collègue, continua t il en levant les yeux au ciel, elle a joué. Elle a perdu. Elle s'est infiltré dans mon premier cours en se faisant passer pour une élève par simple envie de saboter mon autorité. Avertissement, colle, mise au coin. Je suis resté totalement professionnel.

Qui espérait il duper avec son ton angélique ? Professionnel ? Ah ! Il avait mis plusieurs jours à convaincre sa classe que non, il n'était pas Jack l'Eventreur sous couverture. Il avait un peu... et bien, paniqué. Un élève normal n'est pas censé venir narguer, draguer puis essayer de toucher son professeur en plein cours. Ca lui avait servi de leçon pour la suite au moins.

- Enfin, tu verras par toi-même. Elle enseigne à l'université, tu finiras bien par la croiser. Cherche les rires, elle en est au centre.

Son sourire s'atténua de nouveau. Elle était revenue, mais il y avait encore tant d'absents... Tant de gens dont il ignorait le destin. Il sentit l'atmosphère se tendre de nouveau et préféra lâcher le pavé dans la mare de suite .

- Tu as eu des nouvelles des autres ? Je n'ai retrouvé trace que de Sven et Yami pour le moment. Ceux du comité ? Je me dis que tu en sais peut-être plus. Et puis - il hésita un instant - Adam... ?

Il savait combien le loup-garou était proche de Vika même si lui même ne l'avait quasiment jamais cotoyé - il fallait dire que le lycanthrope l'avait à l'oeil pour ainsi dire...
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mar 6 Déc - 10:59

Café mortel






Vika rit de bon cœur avec lui. C'était peut-être tout ce qu'il fallait, une vraie bonne blague. Et qu'elle manque de mourir à cause d'une gorgée de café. Mais c'était bien la moindre de leurs aventures mortelles jusqu'à présent, et surement la plus amusante. Et elle le soupçonnait fortement d'avoir attendu qu'elle ait PLEIN de liquide dans la bouche pour lui lancer le bébé explosif de cette manière. Fourbasse.

On lui proposa le café, et elle ressenti le changement plutôt facilement. D'une part parce que maintenant, la cafetière lévitait, ce qui n'était décidément pas dans les attributions "classiques" de Greg, mais aussi parce que sa teinte avait changé. Comme si on avait mis une couleur à l'objectif, un filtre. Les couleurs étaient globalement toujours les mêmes, mais légèrement différentes, et pas comme quand l'autre tarée avait pris le contrôle. Si bien qu'elle ne se formalisa pas, et tendit sa tasse à la cafetière. Une fois servie et la cafetière sur le bureau, la teinte disparu.


"Tu remercieras ton ami magicien pour moi. Ils avaient surement leurs raisons oui. C'est assez impressionnant. Toujours certain de ne pas vouloir m'avoir avec eux?"

Elle connaissait déjà la réponse, cependant, et c'était plus pour plaisanter qu'autres choses. Mais si un jour, cela pouvait lui rendre service, elle le ferait de bon cœur. Et elle s'était toujours demandé si sa propre expérience serait bénéfique ou destructrice pour la façon de fonctionner de Greg. Mettrait-elle le bazar dans sa bibliothèque? Ou pourrait-elle au contraire devenir une vieille documentaliste aigrie qui gueulerait dès qu'il ne rangerait pas un truc à sa place. En attendant, elle était à peu près persuader de pouvoir le toucher sans risque, même sans préparation, et sans grands efforts. Elle n'était pas restée inactive pendant ces quatre années.

"Eh bien... C'est moyen pédagogique. Le DRH du coin me parait douteuse. Elle n'a eu que ce qu'elle mérite, j'imagine. Je ne suis pas sure d'avoir envie de la croiser, ni d'avoir le temps de chercher les rires."

La jeune métamorphe aurait cependant donné cher pour pouvoir revoir la scène (elle a l'air de pas y être allé de main morte). Mais elle nota l'information dans un coin, histoire d'être un peu prudente. Puis il parla des autres, et de lui. Son sourire disparu doucement, mais elle continua d'un ton neutre.

"Personne. Tout du moins, je n'ai cherché personne. J'ai bien croisé Siegfried à l'AMIP, mais même maintenant, je n'ai pas pris le temps de le faire. Après ce qu'il s'est passé, je peux comprendre que personne ne revienne vraiment. Il s'est passé pas mal de temps, et tout le monde n'a pas fait pause dans ces études comme moi, pour les reprendre après. Si je n'étais pas tant impliquée dans ce conflit, j'aurais fini mes études dans le monde humain sans trop de risque. Je ne m'inquiète pas forcement. Même pour lui. Je ne l'ai pas revu. Il a fui, il est revenu, on m'a cru morte, je pense qu'il aura fui de nouveau, quelque part. Je ne l'ai pas cherché quand j'ai quitté le kekkai. Peut-être que j'aurai du. Mais maintenant, c'est trop tard de toute façon, et retourner toute l'Irlande pour le retrouver nous causerait plus de mal que de bien."

Elle était lucide sur le sujet mais ça ne l’empêchait pas d'en souffrir tout de même. Il n'était pas comme elle, et Vika ne voulait pas l'impliquer dans un combat qui ne l’intéressait pas. Gérer sa meute était un exploit en soi, vu Dehvi et surtout, le connaissant, il était passé à d'autres choses, et n'avait aucune envie d'aller vérifier cette idée là, quand bien même elle comprenait. Tant pis.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mar 6 Déc - 13:47
Vika dans sa tête ? Seigneur, jamais ! Il l'appréciait bien trop pour vouloir lui faire subir ça - et il était bien trop égoiste en plus. Il profita d'un fond de café pour ne pas répondre à sa plaisanterie.

De toute façon, il n'avait plus vraiment à sourire maintenant. Il l'écouta, concentré sur le chaleur que répandait le mug encore tiède entre ses mains pour ne pas risquer de trop dériver. Pas besoin d'être un grand empathe pour saisir que le sujet était douloureux. Comme toujours avec Vika : clair, net, et tant pis pour les dommages. C'était compréhensible après tout ; il suffisait de voir à quel point il était compliqué de renouer le contact entre eux deux pour imaginer la difficulté que ce serait pour elle de refaire sa vie avec Adam. Elle pouvait juste espérer qu'il soit toujours vivant et en bonne compagnie. Ca ne devait pas être agréable pour autant...

Il se borna donc à relever les yeux sur elle et, après avoir rapidement avisé son expression, à hocher la tête. C'était fini. C'était dit. Ils n'en reparleraient plus.

Changer de sujet donc ? Il se repassa mentalement ses dernières paroles. Siegfried ? Il ne tenait pas à en savoir plus sur le sujet. Ils ne s'étaient pas vraiment quitté en très bons termes la dernière fois qu'ils s'étaient croisés.

"Tu aurais fini tes études dans le monde humain ? Où ça ? Je croyais qu'Avilksholm était éloigné de tout ?"

Et que les métamorphes-oiseaux n'étaient pas forcément pro-humains, d'ailleurs. Personne ne lui en avait jamais parlé mais vu leur fierté de yokai et leur esprit clanique, ils imaginaient mal les hommes-piafs s'abaissaient au niveau des rampants. D'ailleurs, maintenant qu'il y pensait, il connaissait très peu de yokai en général qui travaillaient dans le monde humain... L'ouverture n'était probablement pas pour demain malgré tous les efforts mis en ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mar 6 Déc - 16:26

Café mortel






Greg changea de sujet, et Vika ne pu que l'en remercier interieurement. De toute façon, il avait été creusé et il n'y avait rien à dire de plus. Les études, pourquoi pas.

"Eh bien, un peu partout au final. Tant qu'on y parle Anglais ou Japonais. Avilksholm est effectivement bien planquée pour un humain normal, mais quand on peut voler, on est près de tout, au final. Et puis ma famille est suffisamment fortunée pour se permettre de me loger quelque part dans le pire des cas.

Si je suis venu à Yokai à l'origine, c'était pour avoir le droit de ne plus vivre dans la cité, justement. Droit que j'ai gagné depuis un moment d'ailleurs. "


De toute façon, elle doutait que quiconque lui refuse quoique ce soit dans l'état actuel des choses. Si elle ne voulait plus vivre parmi les siens, c'est aussi parce qu'elle n'y avait plus vraiment sa place. Elle n'était plus une simple metamorphe et avait un statut implicite particulier maintenant. Un respect teinté de peur. Elle était devenue ce pourquoi les métamorphes se planquaient bien au chaud dans des kekkais. Quelqu'un de trop puissant pour être des leurs. Mais qu'on s'empresserait d'appeller en cas de problème dans la ville, à tous les coups.

"Comment tu t'es retrouvé ici au fait? Tu t'es proposé quand tu as su que c'était là? Des choses à savoir sinon? Sur le club, le coin, les gens. Genre, des choses qui ressemblent à l'antithèse?"

Elle preferait autant que non, mais elle ne doutait pas que Fairy Tales soit déjà sur le coup. Elle garderait la main, comme ça.

"Puis je suis aussi curieuse de connaitre l'etendue de tes progrès. T'as fais quoi, comment? Tu portes encore tes gants, j'en déduis que les contacts ne sont pas encore d'actualité, mais ça reste impressionnant."

Elle même avait quelques nouveauté à son arsenal, n'ayant cessé d'affronter des adversaires de plus en plus fort à avec l'AMIP. Elle était devenue une petite légende la-bas. Mais il y avait encore bien plus puissant qu'elle, et elle ne s'arreterait donc pas de s'entrainer.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mar 6 Déc - 22:31
Au temps pour lui, ils avaient mal dû juger les avimorphes. S'ils étaient si spécistes que ça, ils se seraient sans doute opposés au départ de Vika - qui après tout était la sauveuse de leur cité, si ce qu'il avait compris était vrai. Or, d'après sa façon de parler, ce n'était pas le cas et ils ne l'obligeaient pas à rester à Avilksholm. Il sourit faiblement en imaginant l'extrême inverse : le peuple des corbeaux mettant Vika à la porte, la tenant en respect à l'aide d'épouvantails, le tout en hurlant "Allez ! Pffft ! File ! Va t en l'oiseau !". Avec le petit accent paysan qui sublime le tout. Quand même. Histoire de peaufiner la caricature. Respect siouplait.

L'état des lieux ? Comment lui dire qu'il n'en savait pas beaucoup plus qu'elle ? L'installation avait été rude et la charge de travail pour un jeune professeur était phénoménale - du moins, pour un professeur qui avait à coeur d'aider ses élèves et pas juste de toucher son salaire à la fin du mois. Il se gratta le cuir chevelu tout en rassemblant le peu qu'il avait vu ou entendu depuis son arrivée. Pas les rumeurs - elle baignerait bientôt dedans en tant qu'élève - mais les faits avérés.

- Le club s'organise doucement. Le plus difficile n'est pas de trouver des membres mais de leur apprendre à se battre sans blesser l'adversaire. Pas mal d'élèves ont été témoin de batailles, quand ils n'y ont pas participé ; il leur faudra du temps avant d'intégrer que ce club a pour but de se défendre et pas d'attaquer. Quant à l'Antithèse, rien pour l'instant. Soit ils ne se sont pas encore reformé, soit ils ont appris la discrétion. Mais franchement, on se passe très bien d'eux pour l'instant. Le comité a bien assez de travail comme ça. Tous les élèves ne sont pas pacifiés et les incidents entre pro et anti-humains ont provoqué quelques passages à l'infirmerie. Ca se limite en général à des échanges d'insultes mais pour peu que l'un des élèves impliqués ait le sang chaud...

Il grimaça, lui laissant imaginer ce qui pouvait arriver. L'agressivité et le manque de controle pouvaient causer des ravages même en temps de paix. Avec un peu de chance, ce ne serait plus qu'un mauvais souvenir dans quelques mois, lorsque les élèves se connaitraient un peu mieux et auraient appris à se maitriser dans ses cours. En tout cas, il ferait tout pour.

Quant à sa présence... Il hésita un instant quant à ce qu'il devait lui en dire. Ce n'était pas la peine de remuer le couteau dans la plaie, pas si tôt. Ce n'était pas vital non plus. Peut-être plus tard, quand ils pourraient se poser et prendre vraiment le temps de discuter.

- J'ai passé beaucoup de temps avec ma famille. On a voyagé, vu de nouveaux horizons. Juste pour limiter les risques d'être repérés. J'arrivais quand même à avoir quelques nouvelles, ponctuellement.

C'était bien un des rares avantages d'avoir copié Areku : ce dernier avait en mémoire tout ce qu'il lui fallait pour faire profil bas tout en restant informé. Villages yokai isolés du monde, lieux mêlant les deux mondes, informateurs prêts à fournir le renseignement voulu pour un peu de monnaie... Parfois, le monde yokai n'était vraiment séparé que par un coin de rue du monde humain. Il fallait juste savoir quelle rue suivre pour tomber dessus.

- Alors quand j'ai appris que la situation se calmait et que le lycée rouvrait... Et bien...

Il s'arrêta un instant, cherchant les mots. Ne les trouvant pas.

A partir du moment où il avait su, il avait eu l'impression que sa vie redémarrait. Ces années de fuite lui faisaient l'impression d'être un mauvais rêve, un interlude entre deux moments de sa vraie vie. Il ne voulait pas y retourner, non. C'était plus fort que ça. Il devait y retourner. Revoir par lui-même les gens, les bâtiments, le monde. Se dresser seul devant tout ça et enfin laisser aller. Revenir dans son monde. Et peut-être, peut-être, combler le trou que sa lâcheté - pourtant justifiée - avait creusé dans son coeur. C'était un besoin qu'il avait ressenti, semblable le suspectait il à l'instinct qui donne le signal d'envol vers les pays chauds aux oiseaux migrateurs.

Il baissa la tête, soupira, blasé par l'impossibilité d'exprimer ça par la parole. Parfois, il aurait aimé pouvoir émettre ce qu'il ressentait au lieu de ressentir.

- C'est encore ici que je me sens le plus chez moi, finit-t-il simplement par avouer en lui décochant un petit sourire gêné. Il se sentait vraiment très, très idiot, là tout de suite. Désolé. J'ai oublié la question suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mer 7 Déc - 8:44

Café mortel






La jeune demoiselle n'était pas étonnée. C'était toujours pareil avec ce club, de toute façon. C'était comme ça quand elle était arrivée, c'était toujours un peu comme ça sous sa férule. Le club existait en partie pour permettre aux plus explosifs d'exploser dans un endroit fait pour ça. L'apprentissage était même secondaire pour certains. C'était une question de temps, mais cela leur passera. Elle fut soulagée de savoir que l'antithèse n'était pas encore active. Peut-être déjà dormante, mais pas encore en action, ce qui lui laissait le temps de s'organiser. Le reste ne l’étonna pas bien plus. L’académie était bel et bien le lycée en plus gros.

"Les jours se suivent et se ressemblent. J'ai l'impression de revoir ma première année, en peut-être moins pire, puisque le comité ressemble à quelque chose. Et il ne tient qu'à nous de faire en sorte que cela se passe bien."

Elle fit heureuse d'apprendre qu'il n'avait pas vraiment eu de réels problèmes ces dernières années. Vika avait assisté à ce que la "guerre" pouvait donner en dehors du lycée, et c'était pas forcement très joli à voir. Il était rare cependant que Fairy Tales s'attaque à une personne en particulier, mais cela arrivait quand la cible était de valeur, et elle ne doutait pas que quelqu'un comme Greg puisse l'être. Elle comprenait que trop bien pourquoi il était revenu. C'était un peu pareil pour elle après tout. Elle avait investi son temps, sa vie et pas mal d'autres choses dans ce lycée, elle ferait de même avec l’académie. Et si cela ne semblait pas aussi significatif que les affrontements dehors, c'était pour elle d'importance capitale. Et au moins, ici, elle était plus qu'un simple soldat parmi les autres.

"Je pense que nous ne sommes pas les seuls à l'avoir vécu comme ça. Nombreux doivent être revenus pour cette raison."

Vika soupira, amusée. Elle avait toujours tendance à parler vite et dans tous les sens, et Greg avait souvent du la faire répéter.

"Encore une fois, certaines choses ne changent pas. Je m’interrogeais sur tes progrès et ce que tu avais pu découvrir sur tes pouvoirs. Mais, encore une fois, tu n'es pas obligé de répondre. Et tu peux me faire visiter le nouveau club à la place. Ou les deux."

Elle s'était faite volontairement discrète depuis son retour, et si des rumeurs avaient du annoncer sa présence, ce n'était pas une réalité pour tout le monde. Se montrer dans le dojo, et bientôt avec l'uniforme du comité ferait surement son petit effet. Pour certain, elle était peut-être encore morte en fait, le chaos de la dernière bataille n'ayant pas forcement avéré sa libération. Elle ne l'aurait pas avoué, mais elle comptait sur sa propre légende pour mettre un certain cadre dans tout ça. Faut bien que ça serve, les mythes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mer 7 Déc - 15:03
Tiens, elle aussi ? Il aurait pourtant cru que son lieu de repli serait plutôt sa ville natale. Après tout, toute sa famille s'y trouvait, ainsi que ses amis d'enfance. A moins que les rumeurs sur les combats soient avérées et qu'elle soit en partie détruite ? Il cilla, chassant la pensée. Pourquoi devait-il toujours voir le coté négatif ?

- Progrès ? Surtout en matière de controle. Je m'entends bien avec la plupart de mes pensionnaires, je sais garder à distance les plus dangereux. Il n'y a pas eu d'incident grave depuis très longtemps.

Trois ans, en fait. Ca avait surtout été matériel, fort heureusement. Ce village avait dû couter une fortune à rebâtir... Et puis vraiment, ce n'était pas de sa faute cette fois là. Combien y avait il de chances qu'il se retrouve pris dans un braquage à main armée au milieu d'humains ? Une sur un million ? Alors pourquoi fallait il que ça tombe TOUJOURS sur lui ? Il évacua la pensée, continua son résumé de la situation en se redressant quelques piles de paperasse en voie d'effondrement.

-Pour le contact, pas bossé. Pas vraiment chaud pour tenter ce genre de chose en milieu humain et sans garde-fou. Ca fera partie de mes devoirs cette année. Par contre, j'ai appris deux ou trois trucs en matière d'auto-défense. Juste pour m'occuper. Je n'ai pas l'intention de passer toute mon année le cul visé sur cette chaise, vois-tu ?

Il lui lança un sourire entendu en se relevant de ladite chaise - et en s'étirant la nuque une fois debout parce que nondidju, elle était encore plus raide qu'une barre de fer amidonnée. Au moins, ça ne l'encouragerait pas à rester assis derrière ce bureau.

- Allez, debout ! Je vais te faire visiter les locaux. Et puis, je suis certain que tu ne dirais pas non à une entrée en beauté, hein ? Allons jeter un coup d'oeil aux petits nouveaux.

Oh, il riait d'avance en imaginant la tête des étudiants réalisant que devant eux se tenait Vika, la légende vivante du dojo !
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mer 7 Déc - 17:25

Nouveaux Locaux






S"il lui confirma des progrès, il ne lui indiqua pas comment il s'y était pris. Fair enough, le simple fait de savoir sa vie plus facile était suffisant en soi. Elle imaginait bien qu'il n'avait rien tenté au niveau du contact. Il suffisait d'une erreur pour copier une nouvelle personne, un nouveau livre, ce qu'il voulait éviter à tout prix. Elle serait la pour ça. Puisqu'elle était la seule capable d'y résister, elle était aussi la seule avec qui il pouvait tenter de se maîtriser sans risque. Et comme on lui avait offert l'utilisation des pouvoirs d'autrui pour s’entraîner, elle ferait de même avec lui, s'il le souhaitait.

"J'espère bien, tu t’empâterais et on pourrait plus t'en sortir après. Bref, allons-y, je te suis, faisons mon entrée en beauté."

Vika n'osait pas imaginer le budget total. L’académie était gigantesque, bien plus que ne l'était le lycée. Le dojo avait donc subis un upgrade conséquent. Plus de salle, des mannequins d'entrainement digne de ce nom, tout une batterie d'arme émoussée, un stand de tir à l'arc, un terrain extérieur plutôt large et un semblant d'arène comme dans l'ancien lycée. Et n'oublions pas les douches royales. Il ne manquait que les robots hyper sophistiqué d'entrainement et on se serait cru dans un film.

Leur balade ne passa, effectivement, pas inaperçue. Des anciens étaient là, et la saluèrent respectueusement avant de reprendre l'entrainement, redoublant d'ardeur. Les plus jeunes, s'il ne la connaissait pas forcement, s'empressèrent de se renseigner une fois qu'elle eut le dos tournée (ce qui n'est pas forcement très utile puisqu'elle peut voir derrière elle quand même), et ouvrait des yeux ronds en en sachant plus. D'autres n'eurent que besoin de la regarder pour la reconnaitre. Elle ne donnait quoi, qu'une demi-heure pour que la nouvelle soit officielle.


"Ça va marcher bien plus qu'on ne l'aurait cru, je crois. En tout cas, on ne s'est pas fait avoir à la reconstruction. On va pouvoir s'amuser. Des têtes que je dois retenir plus que d'autres?"

Elle avait repérée deux trois auras pas forcement très agréable, mais a part la fougue de la jeunesse, rien de bien inquiétant en dehors de cela. Après, tout le monde n'était pas forcement là. Elle aurait vite l'occasion d'en savoir un peu plus sur tout le monde, vu le temps qu'elle avait tendance à passer ici.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Mer 7 Déc - 20:40
C'était puéril de tirer la langue ? Alors Greg venait avec plaisir de replonger dans la puérilité avant de la trainer dans les couloirs. Dire qu'il allait s'empâter ? Lui ?! Il aurait pu servir de porte-toast ou d'antenne téléphonique ! Ses élèves avaient déjà commencé à le surnommer l'"Epouvantail" (mais comme il y avait bien pire comme surnom et que, pour être honnête, ça le faisait marrer aussi, il laissait courir ce pseudonyme).

Arborant un air faussement vexé, il lui tourna le dos et commença la visite. Vestiaires, nouveaux dojos (oui, au pluriel), salles de repos, matériel d'entrainement élaboré pour le combat à main nue, à l'arc, à l'épée, au bâton, se succédaient. Le paradis du combattant de son point de vue. Les élèves avaient l'air plutôt d'accord avec lui, mais c'était le distributeur de soda à l'entrée qui les avait décidé. Ca et la possibilité de crâner avec une épée trop classe bien sûr. Peut-être même qu'un jour ils apprendraient à distinguer la lame de la garde.

Tout fier qu'il soit de lui présenter les lieux, Greg ne se laissa pas aller à plus d'effusions ou d'enfantillages. Désormais, ils avaient un public. La petite visite de présentation prenait des airs d'happening présidentiel. Et vas y que je salue Vika, que je la désigne du doigt aux potes, que je la regarde avec de grands yeux... D'ici peu, ils allaient lui demander de poser pour un selfie du genre "Moi et ma bestah Vika on kass des Q <3' .Au fur et à mesure de leur avancée, le flot d'élèves en train de s'entrainer s'accrut très étrangement jusqu'à le mettre mal à l'aise. Alors qu'il n'était même pas le centre d'attention, si ce n'était pas un comble !

Il lui fit signe de le suivre plus loin dans la visite, sortant des vastes dojo pour emprunter des couloirs moins fréquentés - du moins il l'espérait. Dès que la porte se rabattit derrière eux, il imagina la totalité des élèves courir vers l'autre issue (musique de Benny Hill en fond, s'il vous plait) pour les recroiser comme par hasard un peu plus loin.

"A mon avis, tu dois avoir des partisans dans le conseil d'administration. Le bâtiment a été fini dans les premiers, avant même que les dortoirs soient remis aux normes. Faut dire aussi que trois années sans destruction de locaux et reconstruction à la va-vite, ça a dû leur faire de sacrées économes !"

Voyons, combien de fois avait il vu le lycée en totalité intact pendant sa scolarité ? Le résultat se chiffrait sur les doigts d'un bandit manchot : zéro. Quand un combat entre élèves ne faisait pas sauter le plafond de l'aile ouest, c'était un chêne qui germait dans la bibliothèque ou une gargouille qui ravageait les cantines. Le détail des polices d'assurance devait être amusant à lire dans le monde yokai au moins.

"Quatre ou cinq anciens qui se sont retrouvés bien placés lorsque l'AntiThèse a pris le pouvoir, quelques nouveaux aux transformations imprévisibles. Et Eren, la Banshee. Mauvaise perdante, elle a crevé deux tympans pour l'instant. Pas de gros problème pour le moment. Ca viendra bien assez vite. Enfin, tu verras par toi-même."

Porte battante au bout du couloir donnant sur l'extérieur. Il la poussa, ayant l'intention de lui montrer les terrains d'athlétisme couplés au dojo. Derrière, surpriiiiiise ! Il soupira lourdement, le battant encore à la main. Mais d'où est-ce qu'elle sortait, cette meute d'élèves ? Ils n'avaient pas autre chose de plus intéressant à faire ? Il se tourna à demi vers Vika et lui glissa :

"Va falloir prolonger ta tournée on dirait. Tes fans te réclament."
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Animorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Messages : 49
Date d'inscription : 23/10/2016
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Jeu 8 Déc - 18:04

Nouveaux Locaux






Elle avait, peut-être, effectivement des partisans, vu la vitesse à laquelle elle avait pu reprendre ses postes, mais elle doutait que cela avait eu un quelconque rapport avec sa venue, puisqu'elle avait été une surprise pour tout le monde, peut-être même pour elle. Mais ça n'allait bientôt plus être une surprise pour personne. Elle allait devoir raser les murs tant que l'effervescence ne sera pas retombée un peu.

"C'est une bonne chose, en soi. Bien qu'un peu étonnante. Mais autant en profiter du coup."

Il était vrai que le lycée avait subi, plusieurs fois, pas mal de démolition. Mais ça faisait parti du jeu aussi. Puis, elle parlait budget, mais elle était persuadée qu'une bonne partie de l'infrastructure était générée magiquement, sans en avoir réellement la preuve. Elle nota la présence d'une banshee dans le coin, et fera donc attention à ne pas laisser traîner ses oreilles un peu partout.

"Ça leur passera vite, de toute façon. Après, si tu me trouves une fenêtre un peu hors de vue, on peut effectuer une retraite tactique qui leur laissera chercher un peu partout. Ça leur fera les pieds."

Ah, vous ne saviez pas que Vika aimait faire des blagues? Pourtant, il est connu que le rassemblement du corbeau se veut plein de trait d'esprit et de plaisanterie. Le tout sans alcool, en plus. Mais la fuite était aussi, il fallait le dire, une solution commode à l'attroupement qui s'était formé.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe Jeu 8 Déc - 19:53
Bon, l'idée que Vika prenne la fenêtre au lieu de la porte le faisait rire mais il était hors de question qu'il retourne dans le bâtiment avec elle. Sinon, c'est lui, Greg, qu'ils allaient harceler toute la journée pour savoir où trouver leur star. Vu le niveau moyen des adolescents du lycée, ils étaient même capables de lui demander si elle prévoyait une séance d'autographe. Déjà qu'il n'arrivait pas à gérer sa propre paperasse, il n'allait pas en plus jouer les secrétaires !

Aussi lui désigna t il du pouce le couloir d'où ils venaient.

- Premier couloir à droite, monte les escaliers. Toilettes des filles. Cadenasse toi z'y avant de t'envoler. Je me demande combien de temps ils tambourineront à la porte avant de comprendre, conclut-il, un léger rictus aux lèvres. Quant à moi, direction la salle de profs. Je dégusterai mon café en les regardant chercher, confortablement installé. Bye !

Il lui fit un petit signe de la main avant d'avancer vers la foule. Les élèves s'écartèrent par à coups ; le fait qu'il ait mis à terre sa collègue juste parce qu'elle avait envahi son espace vital avait ce genre de conséquences. "Elle arrive, partie se repoudrer le nez" répondit-il laconiquement à un seconde qui lui demanda sans fioriture où était la "chef". Hé bien, ça commençait fort pour elle ! Bonne chance Vika, évite bien les paparazzi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouv-aïe
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiments Communs :: Édifices sportifs :: Dojo-
Sauter vers: