Allô rumeurs ?


Des portes volantes auraient été aperçues dernièrement aux abords de l'aile est. Les complotistes s'affolent tandis que certains parlent déjà de migration.
Clique ici pour proposer ta rumeur



 

Le bar et le buffet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Sexe : Féminin Messages : 231
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Le bar et le buffet Jeu 8 Déc - 21:24





















LE BAR ET LE BUFFET




Une petite soif ? Pas de problème, Joy est là pour vous servir une boisson un délicieux cocktail qu'elle a soigneusement préparé. Les breuvages de couleurs sont nombreux, certains scintillent, comme mélangés à de la poudre de paillettes, et ils sont accompagnés d'appétissants petits fours et de délicieuses mini-pâtisseries. Cet apéritif vous permettra de patienter avant de déguster le repas concocté par les cuisiniers du réfectoire. Divers vins sont également à disposition des personnes majeures. Mais, attention aux abus. Les préparations de Joy sont, ce soir, à consommer avec modération...




_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mer 14 Déc - 23:10
Un bal pour Noël, comme c'était ironique pour un être démoniaque. Noël, la renaissance du Christ, cela me semblait mal placé de faire la fête, mais n'ayant pas beaucoup de choix niveau sortie, j’optais pour une petite robe noire. Pas bien différente qu'à mon habitude, hormis qu'elle avait un peu de dentelle blanche et de long gants qui couvraient entièrement mes bras. Bref, je ressemblais à une délicate poupée russe aux cheveux noirs. Une tenue très féminine qui ne m'était pas grand chose en valeur, car le bas de ma robe était très large et tombais jusqu'en dessous de mes genoux. La seule chose qui faisait ressortir mon sexe appel était mes chaussures à talons haut. Du dan délicat, sept centimètre de haut et une délicate petite attache venant sur le haut du pied. Somptueuse!

Soit, j'esquivais rapidement toutes les règles pour me jeter corps et âme vers le bar. Il me fallait un verre, voir deux ou trois. J'avais été tellement prise par les cours que cela faisait quelques jours que je n'avais pas mangé. Quand je parle de manger, ce n'était en rien de nourriture, mais plutôt de physique. Je pouvais tenir trois quatre jours, mais là ça en faisait juste deux. Autant dire que cela me mettait les nerfs en boules, autant que mon ventre.

Je souriais poliment à Joy, une des nombreuses et unique Joy, lui demandant un verre de rosé avant de prendre un petit four pour faire mine de manger quelque chose. Sauver les apparences, rester calme et tenir quelques heures avant de filer en douce. rester dans cette fête idiote ne me disait rien, je préférai partir ailleurs pour aller m'occuper d'un jeune homme ou d'une jeune femme et passer un moment plus agréable. Comme quoi le vin peut-être bon, la vraie faim rand les choses moins savoureuse, moins agréable.

Le verre en main, je remerciais Joy avant de regarder les élèves discuter entre eux. tout semblait se passer dans les règles de l'art, avec la joie et la bonne humeur. Ce qui n'était pas mon cas, pour ne pas changer, j'avais le talent d'être grincheuse dans des moments de bonheur. Une démone quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Ven 16 Déc - 19:24
Ce nouveau monde était si différent du monde que connaissait Dhaval que le jeune homme peinait à tout comprendre. Même ce qu'il comprenait était différent! Si toutefois il y avait quelque chose d'universelle, c'était bien les célébrations. C'est pourquoi Dhaval n'hésita pas une seconde à répondre présent lorsque l'opportunité se présenta. Une fête, c'était une fête, avec de la nourriture, de la danse et de la musique, ça ne pouvait pas être si différent de la contrée natale du monstre.

Comme après chaque décision prise à la hâte, Dhaval se mis à avoir quelques doutes. Il n'était pas sans connaissance des milieux civilisés et de leurs nombreuses règles. Peut-être était-il pertinent d'en apprendre plus sur cette fête avant de se présenter à la fête.

Le directeur de l'académie Shinsei vous invite chaleureusement à célébrer le premier Noël de ce nouvel établissement.
Rendez-vous samedi, au réfectoire de l'académie.
Venez avec votre cavalier ou cavalière, enfilez votre plus beau costume, votre plus belle robe.
L'académie Shinsei espère vous voir nombreux à son tout premier rendez-vous festif.

C'est la fête organiser par le directeur. Ça, c'est le chef de la région, donc il va être important de donner une bonne impression. Ensuite, Noël, c'est la fête de la naissance d'une personne morte. Probablement l'avatar d'un Dieu, il faudra faire attention à ne pas insulter la mémoire de cet avatar. Ça se passe au réfectoire, donc il va y avoir de la nourriture!

Il semble que cette célébration n'est pas trop compliquée. Alors, pour les détails... Venir avec cavalière, on oubli. Enfiler un beau costume, mieux vaut s'abstenir en attendant de mieux maîtriser la mode vestimentaire locale. Des vêtements normaux allaient suffire pour cette première fête.

Voilà qui ne semblait pas trop compliqué. Dhaval cessa alors de prêter attention à cette fête pour se concentrer sur les sujets d'importances, à savoir ses cours. Ce n'était pas parce que des festivités étaient annoncées que les travaux scolaires se voyaient diminués.

Lorsque le jour des festivités arriva, Dhaval n'avait pas pu s'empêcher une certaine anticipation. D'abord parce que cette activité n'avait rien à voir avec ses cours, mais ensuite parce que ce serait sa première fête à l'étranger.

C'est une légère déception qui attendit le jeune homme. Dhaval s'attendait à des festivités plus... festives. La décoration était impressionnante, la musique était étrange aux oreilles du jeune homme, mais elle n'était pas mauvaise pour autant. C'était le haut degré d'organisation qui perturbait l'étudiant. Tout avait sa place, tout était ordonné et même les participants à la fête étaient en quelque sorte, classé en fonction de leur activité. Dhaval était encore un invité en ces lieux, alors il avait encore beaucoup à apprendre. C'était probablement le style des fêtes dans la régions.

Puisque l'endroit fonctionnait par classement, le jeune homme se dirigea vers son centre d'intérêt premier: la section nourriture! Il y avait tant que Dhaval n'avait pas encore goûter et il semblait qu'en l'occasion de la fête, les restrictions de quantités ne s'appliquaient pas aussi sévèrement. Avec de la chance, il y aurait de la viande en grande quantité.

Il y avait alors deux personnes au bar. L'une servait et l'autre recevait. C'était une occasion pour tenter de faire quelques progrès social.

« Bonsoir! »

Le principal intérêt de Dhaval était alors la nourriture, mais il savait faire preuve de patience. L'important était de ne pas finir expulser de la fête. Puisque c'était une fête contrôlée, alors il fallait paraître en contrôle. L'objectif était de manger de tout sans ressembler à un glouton.

Dhaval se servi quelques entrées qu'il dégusta tranquillement, tâchant tant bien que mal de démontrer qu'il était au moins aussi intéressé à la discussion qu'à la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mar 20 Déc - 12:44
L'engouement de cette fête était sans équivoque. Les élèves courraient dans les couloirs ces derniers jours, bousculant Azarias deux ou trois fois durant la semaine. Ils s'excusaient à chaque fois rapidement à lui mais jamais notre professeur les avaient rappeler à l'ordre. Il comprend bien que leurs joies éphémères étaient logiques face à l'annonce des festivités. Aussi, peut-être que cette fête était l'occasion pour Azarias de se montrer plus... Plus sympathique que d'habitude.

Le jour même, toute les lumières et décorations lui faisaient mal aux yeux. Lui qui aime l'obscurité et les ténèbres ne se sentaient pas dans son élément. Trop de joie, trop de bonheur... Mais les grandes histoires dramatiques de ce monde ont toujours eu un point commun qu'Azarias n'avait pas ignoré, les tragédies commencent toujours avec un début joyeux !

Houla... Ne commençons pas à broyer du noir. Azarias chassa vite cette pensée sordide en tête pour se concentrer sur ce magnifique bar dans lequel il venait d'entrer. Sa tête pivota à gauche puis à droite, scrutant la salle. Il y avait du monde, mais on pouvait encore circuler sans encombre. Les gens c'étaient déjà regrouper en bande et les discussions semblaient déjà être bien entamées. Socialement parlant, on ne peut pas dire qu'Azarias était le roi de la fête. L'alcool ne lui faisait rien et la nourriture était aussi fade que son âme - s'il en avait bien une, à vérifier -.

Un détail vestimentaire lui sauta aux yeux. Les convives étaient tous sur leurs "31". Avait-il manqué ce détail. Probablement, la lecture de l'annonce du Directeur avait été lue de travers pas notre ancien faucheur. Donc, il était venu comme à son habitude, à cette fête hautement bien habillé... En quelques secondes, une ombre remonta de ses pieds, le long de son corps jusqu'à son cou, où se dessina un jolie nœud papillon noir, légèrement brillant. Azarias baissa la tête pour le regarder, c'était mieux que rien...

Lorsqu'il releva la tête, il décida d'avancer vers le bar où Joy avait déjà commencé le dur labeur de sa longue soirée. Il passa derrière une des professeurs qu'il reconnut vaguement pour s'assoir sur sa gauche. Elle lui tournait surement le dos, car une autre personne lui avait dit "Bonjour" quelques secondes plus tôt. D'une voix sombre mais assez hésitante, Azarias demanda à Joy de lui servir la même chose que la dite professeur. La boisson n'avait encore une fois, aucune importance pour lui. Même si le visage de la professeur lui disait quelques choses, il ne la connaissait aucunement. Les couleurs de ces habits lui parlait bien cependant, il aimait le noir, incontestablement... Quant à l'autre personne, qui c'était présenté à elle plus tôt, Azarais ne le connaissait pas. Inconnu au bataillon.

Ne voulant les déranger, Azarias resta discret. La proximité de ce genre de soirée était, socialement parlant, plus rapproché que lorsqu'on se rencontre dans la rue. L'alcool et l'ambiance faisait des miracles. La drague des jeunes pouvaient commencer, la discussion philosophique des alcoolisées aussi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mer 21 Déc - 0:36
Le verre aux bords des lèvres, je goûtais après avoir humé la saveur fruités et le petit détail important, délicate du fut de chêne. Du vrai de chez vrai vin ! La saveur envahie ma langue laissant une petite noté alcoolisée, parfait. Je sentais déjà la faim être moins vorace, je n'allais sauter sur personne pour lui voler son énergie vitale, je pouvais donc souffler un coup. Où pas, cela n'allait pas durer. Je ne pouvais pas me leurrer de la sorte bien longtemps. J'avais négligée mon régime alimentaire, ce qui était très mauvais signe, mais que la raison soit plutôt bonne. Je corrigeais beaucoup de devoir venant des élèves, certains avaient du mal et je passais donc beaucoup de temps avec eux dans ma classe. C'était la raison de mon invisibilité en salle des professeurs et cela même durant les heures de repas. Sans parlé de mes entraînement sévères avec Greg. C'était vraiment difficile pour moi de jongler avec tous ça et mon cher collègue devait lui aussi avoir du mal.


Je ne pensais plus qu'un rosé quand un élève me salua. Poli et bien habillé, il avait se regard digne d'un vampire, mais pas l'attitude. Je souriais doucement en le regardant. Je ne l'avais jamais vu, il y avait beaucoup de nouveaux ces temps si, minutes j'étais aussi là depuis peu.

'' Bonsoir. ''

Au vue de comment il se jetais avec retenue sur la nourriture, je ne peux que retenir un petit rire amusé. Le pauvre devait avoir aussi faim que moi. Bien que je ne pouvais que le devenir que dans ses gestes, je trouvais cela presque ironique de ne pas avoir pensé à manger quelque chose avant de venir. Ceci dit, je ne l'avais pas fais non plus !

'' Ne mangez pas trop vite. Il ne faudrait pas que vous vous rendiez malade. ''

Un homme plus âgé et plus sombre passa juste dans le coin de mon angle de vue, en peu plus et je le manquais. Je devinais qu'il était professeur, en fait je l'avais vu rentrer dans le locale des professeurs juste quand j'en sortais. Peut-être ne m'avait-il pas reconnu, il faut dire que j'étais pressée et je ne l'avais pas saluée. Impolie que voilà, je pivotais vers lui en entendant qu'il prenait la même chose à boire que moi. Étonnant, mais peut-être pas. Plus d'une créature possède un odorat d’exception qui leur permette de savoir ce qui est bon à des mètres sans y goûter. Peut-être en était-il un ?

Je me devais de rattraper mon impolitesse, et je lui souris le plus naturellement possible, autant dire trop vue que j'avais faim.

'' Bonsoir, Chrisa Luminaria, nous ne nous sommes que vaguement croisé en salle des professeurs.  ''

Instinctivement et surtout à cause de Greg, je ne lui tendis pas la main. Ce qui aurait due être une politesse, mais comme mon cher camarade ne pouvait être touché j'avais rapidement appris à ne toucher personne en première. C'était pour ne pas être trop envahissante, malgré le charme et glamour qui coulait hors de moi à tomber par terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Jeu 22 Déc - 0:07
Dhaval se retint de commenter sur la suggestion de la dénommé Chrisa. Devenir malade en mangeant? C'était tout bonnement impensable! D'un autre côté, il ne fallait pas se montrer égoïste. La nourriture devait être partagée, c'était la base même d'une fête.

Le jeune monstre se contenta alors de sourire à la dénommé Chrisa. Puis, l'attention de la femme se tourna vers une autre personne. Dhaval ne s'en aurait normalement pas préoccupé, c'était une fête, il y avait des personnes partout. Toutefois, la curiosité l'emporta et Dhaval suivi Chrisa du regard. Il se passa alors un phénomène étrange qui fit frissonner le jeune étudiant.

Lui, un Rakshasa, une créature insatiable de sang et de chair, n'avait aucun désir de dévorer le professeur, il en avait l'appétit coupé juste en le regardant. C'était le lot de tout Rakshasa de voir n'importe quel être vivant comme d'un repas potentiel. C'est pourquoi il était assez facile de se contrôler. Quand la nourriture abondait en variété et en quantité, il suffisait d'être sélectif et d'ignorer ce qu'une personne normale ne mangerait pas.

Ce professeur, cette... chose, ne pouvait pas être mangé, ou pire, elle ne « devait pas » l'être. L'estomac de Dhaval n'était pas doté de conscience, il ne pouvait pas détecter ce qui était comestible de ce qui était empoisonné. Par expérience, une seule chose pouvait coupé l'appétit du monstre, un cadavre en décomposition. Or, ce vieil homme n'avait ni l'odeur, ni l'aspect de la décomposition.

Un intense frisson parcouru le corps de Dhaval. Ses mains tremblaient, des gouttes de sueurs commençaient à perler sur son front et un grand sentiment de malaise envahi son esprit. Si ce n'était pas un cadavre, alors c'était la deuxième option, c'était « ce dont on ne devait pas manger ». Il devait y avoir quelque chose de divin chez ce professeur.

Est-ce qu'il transportait un objet bénit? Est-ce que c'était un prêtre? Est-ce que c'était un être divin?

Une multitude d'émotion contradictoire envahissait Dhaval. Le plaisir de goûter à une grande quantité de nourriture étrangère se heurtait à son instinct de survie qui lui criait de se sauver à toute allure. L'étudiant eut vite la tête qui tourne et dû s'accrocher à une chaise pour rester debout. La soirée n'allait quand même pas se terminer comme ça.

Dhaval devait se calmer et se reprendre. Le Rakshasa dissipa alors momentanément l'illusion qui rendait invisible une outre en cuir accroché en bandoulière. Le jeune monstre avala rapidement une gorgé du contenu. C'était un mélange de sang de chèvre et d'agent anti-coagulant dont Dhaval avait perdu le nom. Même pour un Rakshasa, le goût était désagréable. L'agent anti-coagulant, essentiel pour garder le sang liquide transformait complètement le goût du sang. Toutefois, du sang restait du sang, ce qui eu l'effet de vider toutes les penser de l'étudiant.

Dhaval referma rapidement l'outre et utilisa une nouvelle illusion pour qu'elle redevienne invisible. Le jeune Rakshasa forma une nouvelle illusion autour de lui pour effacer l'odeur de sang de sa personne. L'étudiant espérait que sa manœuvre passe un minimum inaperçu. Une deuxième illusion demandait un léger effort de concentration, mais ça avait le bénéfice de mettre temporairement de côté le problème du professeur. À ce moment, même un chien ne pourrait détecter l'odeur de sang émanant de l'étudiant. C'était bien. Il fallait maintenant espérer qu'il n'y ait pas trop d'individus avec ce genre d'odorat, le temps que l'odeur de sang se dissipe près du bar. Le jeune Rakshasa n'avait ni l'expérience, ni la puissance requise pour effacé les traces d'odeurs provoqués par l'ouverture de l'outre dès que Dhaval s'éloignerait.

Le Rakshasa n'avait pas l'intention de perdre plus de sa soirée à craindre ce professeur. Il avait retrouvé son calme, il était de nouveau en équilibre sur ses jambes et il était confiant. Tout en cherchant à éviter d'interrompre l'un ou l'autre des professeurs, Dhaval s'approcha de l'homme. Il s'employa à n'être pas trop discret pour surprendre ce dernier, mais pas trop direct pour éviter une provocation. Au final, c'était une approche assez timide.

Dhaval s'arrêta assez près pour pouvoir parler sans élevé sa voix, mais assez loin pour pouvoir éviter tout contact physique.
« Désolé de vous déranger Monsieur, mais serait-il possible de m'entretenir avec vous sur un sujet personnel? J'ai l'impression qu'il y a quelque chose de... divin sur vous et je suis... on pourrait dire allergique à ce genre de chose. Si ça ne vous dérange pas de me dire ce que c'est, je devrais être en mesure de prendre mes dispositions. »

L'étudiant paraissait alors assez petit. De fait, Dhaval avait instinctivement rétrécie sa forme humaine de quelques centimètres depuis son arrivé au bar et sa posture était assez basse pour lui permettre de fuir aussi vite que possible si les choses tournaient mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
Emploi/Situation : Troller
Humeur : Trollesque
Situation amoureuse : Tro-lente ?
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Jeu 22 Déc - 18:08





















LE BAR ET LE BUFFET




Alors que Joy est plutôt débordée par les demandes croissantes des invités assoiffés et affamés, personne ne remarque les trois farfadets qui se sont invités derrière le comptoir, invisibles de tous grâce à leurs capacités travaillées avec ardeur.
Ces créatures malicieuses ne sont pas là pour servir des chocolats chauds et des jolis petits cupcakes à la framboise, si vous voyez ce que je veux dire.
Le premier sort une fiole de son petit sac et verse une goutte d'un liquide transparent dans les verres pleins de boisson que les invités s'empressent de saisir. Après quelques gorgées, les étudiants et professeurs seront pris d'un fou rire pendant quelques secondes, sans comprendre pourquoi. Ils auront aussi très chaud.
Le deuxième farfadet saupoudre les mini-fours et autres biscuits apéritifs d'un sel léger et bien particulier, qui donnera envie à ceux qui les mangeront d'éternuer sans cesse, ce qui ne pourra que les déconcentrer. Cette gêne durera environ une minute.
Le troisième farfadet n'a pas de fiole. Il se met à courir entre les pieds des invités, avec l'intention de les bousculer un peu. Pour rappel, personne ne peur le voir ni sentir sa présence. C'est ainsi que Chrisa se retrouve comme poussée vers Azarias, manquant de tomber.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mer 28 Déc - 13:21
" Bonsoir, Chrisa Luminaria, nous ne nous sommes que vaguement croisé en salle des professeurs.  ''

Son verre désormais à la main, Azarias se retourna vers la professeur lui adressant la parole. Il leva les sourcils face au visage de celle-ci. Elle avait un certain rayonnement qu'Azarias n'avait pas encore vu. Un charme naturel, assez mystérieux, se dégagé d'elle. La créature qu'était Azarias ne pouvait vraiment ressentir de chaleur ou un battement de cœur irrégulier, mais face au visage de Chrisa, il se mit à sourire simplement, sans vraiment le vouloir.

" Bonsoir Mlle Chrisa, en effet je ne me souviens pas avoir eu l'occasion de vous parler. Azarias Grimmson, professeur d'Histoires et Légendes. "


Une présentation succincte qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de faire, mais l'ambiance générale était plutôt décontractée, alors pourquoi ne pas se fondre dans la masse pour une fois ?
Sans le savoir, cette courte présentation venait de camoufler le comportement étrange de l'élève qui se trouvait à quelques mètres d'eux. Si Azarias aurait vu ce qu'il c'était passé, il aurait tout de suite demandé, sans se retenir, ce qu'était l'objet que l'élève venait de dissimuler...

Le sourire et le regard fixe d'Azarias prit fin lorsque celui-ci se présenta à eux.

« Désolé de vous déranger Monsieur, mais serait-il possible de m'entretenir avec vous sur un sujet personnel? J'ai l'impression qu'il y a quelque chose de... divin sur vous et je suis... on pourrait dire allergique à ce genre de chose. Si ça ne vous dérange pas de me dire ce que c'est, je devrais être en mesure de prendre mes dispositions. »

Avait-il bu un verre de trop celui-là... Une allergie aux divinités ? Voilà quelque chose qu'Azarias n'allait pas oublier. Joueur, notre Faucheur s'apprêta à répondre à l'élève qu'il lui laissé l'opportunité de deviner ce qu'il était, mais soudain, Azarias sentit un fou rire arriver. Tout en tenant son verre, il approcha son bras jusqu'à son visage, couvrant sa bouche de sa manche, puis se mit à rire intensément. Son corps se pencha légèrement alors qu'il ne pouvait se retenir de rire au barbe des deux personnages l'entourant. L'élève comme lui-même pouvait se sentir gêner par sa réaction. Un quiproquo pouvait se créer alors que le professeur ne savait pas se qui lui arrivait ! On avait tous du mal à réfléchir durant un fou rire, aussi Azarias tenta de se contrôler. Un légers filament d'ombre échappa à son contrôle au niveau de ses épaules. Sa veste semblait comme se prolonger puis se déchirer en de fines ficelles d'obscurité.

Les ombres qu'il savait contrôler étaient toujours aussi vives et inexorablement hyper actives. Ce simple fou rire laissa alors échapper à son contrôle un demi pourcentage de ce qu'il était. Il ne se doutait de rien alors que son fou rire commençait à se terminer. Les filaments reprenant ainsi partie de son costume. Il posa son verre sur le comptoir et reprit sa posture droite. Son visage se ferma et ses sourcils se froncèrent instantanément. Son regard légèrement jaune cette nuit, tourna autour de lui, observant globalement la salle. Certaines personnes éternuaient, d'autres rigolaient. Les blagues faisaient donc partie de la fête... Si cet événement n'était pas un petit peu exceptionnel, Azarias aurait pu s'énerver contre cette mascarade... Mais bon, tout le monde pouvait comprendre qu'une bonne blague n'était pas de refus dans ce genre de fête.

Il remit le regard sur l'élève, qu'il regarda de bas en haut. Il demanda à Joy un autre verre "sans maléfice" cette fois-ci tout en lui répondant.

" Je le fus, il y a très longtemps. J'ai tout oublié de cette période, je ne retiens que la rancœur de ce qu'il m'est arrivé... Aujourd'hui, je suis autant bénéfique et divin qu'un diablotin venant des enfers. J'espère que mon aura, ne vous fera pas... Éternuer... Vous vous appelez ? "

Un sourire de citrouille menaçant, malgré sa volonté, se dessina sur son visage. Il était redevenu lui-même. Notre Faucheur était-il vraiment en train de s'amuser à cette fête ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Sam 31 Déc - 2:07
L'ambiance détendue, me parue soudainement étrange, comme si tout devenait d'une hilarité telle que je ne peux m'empêcher de rire. C'était pourtant pas le moment! Pas du tout, le jeune élève était perturbé et mon interlocuteur, charmé. La situation aurait due ma paraître plus sérieuse, d'autant que je creux sentir un instant la délicieuse saveur d'un sang immonde, mais ce n'était autre que la peur qui avait prit place sur la visage du jeune homme qui avait interrompu notre discussion. Alors pourquoi diable riais-je à en avoir mal au ventre? Pourquoi cela semblait-il si improbable et illogique de voir tout le monde rire soudainement? La question elle même me fit sursauter avant que tout ne ce dissipe doucement. Le rire laissa place à de nouvelle discussion et je vis d'étrange fils sombre, telle de volupté de flamme sortirent des épaules de mon collègue. Étrange et fascinant, je retiens mon souffle en admirant ce spectacle d'une seconde avant de l'entendre répondre.

Divin? Lui? Il n'en avait pas vraiment l'odeur, mais il le sentait en même temps, comme si c'est dire était fondé, je ne pouvais pas dire qu'il venait de chez moi, loin de là. L'enfer laissait une trace bien spécifique et très particulière, une marque que seul un démon peu reconnaître et admirer. Quand je dis chez moi, je dis bien chez moi. Ma maison n'était pas la terre, mon être même n'était pas de ce monde, j'avais besoin d'un corps que je modifie à ma manière, non pas d'illusion, mais de chair et de sang. Brouiller les os, les briser et reformer, je l'avais fais et depuis... Depuis? Non je ne pouvais pas nier le fait que j'étais nul en magie et que mon collègue le plus proche était aussi mon prof particulier. Étrangement, tout cela m'amusait moins. La soirée venait soudainement de me paraître plus lourde et sombre. Pesant était le mot, comme si j'étais une proie parmi les lions. Un frisson dans le dos et je posais mon verre.

Quelque chose percuta mes pieds, poussant sur mes mollets vers l'avant, je criais doucement de surprise en basculant. Les bras tendu je tombait vers mon collègue. Nez à nez avec lui, je sentie le rouge me monter aux joues, mais pourquoi étais-je tombée? Quand plusieurs personnes eurent la même surprise que moi, je compris qu'un être invisible passait par là, laissant un chemin de personne maladroitement bousculée les unes dans les bras des autres.

Durant un moment, je gardais les deux mains posées sur le torse de ce faucheur. Et oui, deviner était facile, d'autant quand on se servait ouvertement dans l'assiette d'une autre personne. Je croquais, métaphoriquement, à pleines dents son énergie pour la dévorer. Un contacte savoureux et très agréable qui pouvait rapidement mal tourner et surtout être mal interprété. Aussi reposais-je mon regard sur le visage près de moi avant de me reculer en toussant légèrement confuse par cette faim avide. Un léger sourire sur les lèvres, je posais un doigt délicat contre celle-ci en souriant. Délicieux, il était délicieux et je n'allais pas le cacher. Je compris mieux le " divin" dont parlait l'élève.  Toutefois, je me devais d'être plus délicate, aussi baissais les yeux en souriant avant de tousser délicatement en souriant plus chaleureusement.

-Pardonnez cette... intrusion?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mar 3 Jan - 19:27
De nombreux évènements vinrent perturber le calme précaire de Dhaval. Des gens qui toussent, des gens qui rient, des gens qui sont bousculé et le petit Dhaval au milieu de tout ce chaos qui cherchait à savoir s'il devait prendre direction de la plus proche sortie ou s'il devait se cramponner sur place.

Si la situation était chaotique à l'extérieur, la tête de l'élève bouillonnait d'idées diverses. Il était aisé de comprendre que la nourriture et la boisson avait été ensorcelé d'une manière ou d'une autre. Ce genre de tour était très populaire au village natal de l'étudiant. C'est pourquoi il était déçu de ne pas en profiter. Le Rakshasa avait une certaine connaissance de la magie, alors il était curieux de connaître ce qui avait été employé. D'autant plus, il aurait aimé savoir si le goût des aliments s'en trouvait changé, ou s'il restait le même. Tant de questions refoulées par la grosse enseigne « DANGER » qui flottait métaphoriquement au-dessus du professeur, lui-même affecté par la plaisanterie.

Au lieu de rire, Dhaval avait peur. Au lieu d'éternuer, il retenait pratiquement sa respiration. Au lieu d'être pousser contre d'autres personnes, il esquivait tout chose venant dans sa direction. Bref, ce n'était pas amusant. Et le pire dans cette situation, c'était que ce professeur était pris d'un fou rire qui ne manquait pas d'ajouter à la nervosité de l'étudiant.

Quand finalement ce Azarias parla, c'était pour plaisanter sur le seul sujet qu'un Rakshasa ne plaisantait pas. Aussi bénéfique qu'une créature des Enfers, non mais! Où est-ce qu'il avait été formé ce professeur? Et en plus il avait le culot de faire une blague. Il fallait peut-être faire un dessin pour qu'il comprenne que Dhaval ne trouvait aucunement la situation drôle? En plus de manquer de participer à ce tour collectif, voilà qu'on se moquait de lui!

Malgré la grande quantité d'émotions qui se bousculaient dans sa tête, c'est la peur qui resta dominante. Le règlement était claire, tout le monde en forme humaine et ce, tout le temps. Dhaval n'avait aucune envi d'expérimenté le processus de punition à un manque au règlement, sans parler qu'il s'en verrait sans conteste ridiculisé pendant les années à venir.

Par chance, les pensés négatives de Dhaval furent chassées lorsque la professeur dénommée Chrisa fit son interruption. Elle fut poussé par une présence invisible et se retrouva contre ce dernier. C'était une distraction idéale pour appuyer sur le bouton « redémarrage », trouver un semblant de calme intérieur et reprendre quelques centimètres. S'il continuait de rapetisser, Dhaval allait perdre ses vêtements.

Une fois redevenu de la taille d'un étudiant universitaire normal, Dhaval chercha à rester courtois avec le professeur.
« Dhaval. Je m'appelle Dhaval. Pour m'éviter un séjour à l'infirmerie, je vais devoir vous demander de ne pas me toucher. Il faut éviter que j'entre en contact avec vous, ou d'un objet que vous tenez. »

Dhaval prenait la précaution habituelle, pas de contact physique. Il manquait toutefois de connaissance pour juger le niveau de danger qu'Azarias représentait. Les anciens du clan Saradaar avaient été clair: tout ce qui est béni par les Dieux représente un danger pour un Rakshasa. Une créature divine est un outil pour les Dieux, alors forcément, d'une manière ou d'une autre, ces créatures ont la bénédiction des Dieux pour exister et avoir leurs pouvoirs.

L'étudiant aurait aimé tirer le professeur de la fête et l'interroger aussi longtemps que nécessaire pour savoir ce qu'il représentait et simplement en connaître le plus possible sur ce qu'il était et d'où il venait. Toutefois, le moment actuel n'était probablement pas adéquat. Dhaval ne voulait pas non plus se montrer insistant, ni manquer de respect envers le professeur, en espérant que ce n'était pas déjà le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Dim 8 Jan - 16:33
L'ambiance générale venait de se métamorphoser en une atmosphère étrange, des événements imprévus venaient d'arriver et c'est la surprise qu'on pouvait lire sur tout les visages des invités. Soudain, la jeune professeur faisant face à notre Faucheur semble trébucher maladroitement vers lui. Verre à la main, il tenta par réflexe de la rattraper par les épaules. Azarias inspecta la salle d'un mouvement de tête et comprit qu'une nouvelle farce venait d'apparaître. Il remit le regard sur Chrisa en souriant du coin de ses lèvres. Il lui demanda ouvertement si tout allait bien, par politesse, avant de sentir un contact assez froid sur son torse. Il sentit ses mains, mais aussi, une sensation de perte de contrôle momentanée. Un doigt de cette mystérieuse femme venant se poser sur lui. Elle semblait-être intimidée... Ou gênée ?

-Pardonnez cette... intrusion?

Le professeur haussa encore une fois les sourcils, prenant un air étonné. S'excuser t'elle de la sensation qu'il avait ressenti au touché de ses mains, ou du fait d'avoir trébuché sur lui ? Hésitant sur la réponse, il laissa un légers blanc tout en la regardant, le visage désormais fixe.

" Pas de mal... Vos mains sont... " hésitant, encore une fois, il laissa un légers blanc avant de finalement poser la question. " Quel est votre race, exactement ? "

La curiosité, toujours la curiosité, à croire que ne pas savoir était une sorte de souffrance pour Azarias. Lui qui connaissait beau nombre de créature a travers les âges et les contes, n'arrivait pas à mettre un nom sur le sentiment qu'il venait de ressentir. Quel monstre faisait cela...

Ses questions furent interrompu tandis que l'élève répondit à sa précédente question... Euh... Avait-il rapetissé ?! Peut-être était-ce un nouveau tour de cette soirée plus que spéciale. Mais Azarias n'hallucinait pas, ce jeune élève venait encore de perdre quelques centimètres... Décidément, tant de créature étrange et complexe, quel retraite intéressante pour notre professeur. Finalement, la soirée était passionnante, le sourire constant de citrouille d'Azarias ne pouvait pas passer inaperçu. Il était, ravi d'être là.

« Dhaval. Je m'appelle Dhaval. Pour m'éviter un séjour à l'infirmerie, je vais devoir vous demander de ne pas me toucher. Il faut éviter que j'entre en contact avec vous, ou d'un objet que vous tenez. »

Un élève à l'infirmerie à cause d'Azarias ? Hors de question. Notre Faucher était plutôt du style à embêter, semer le trouble, plutôt que de "frapper". Ne pas le toucher donc... Cette histoire d'allergie le rendait de nouveau perplexe, il rétorqua alors, sans hésitation cette fois.

" Bien... Je ne vous toucherez pas jeune homme. "

Il s'adressa ensuite aux deux personnes l'entourant, parlant de sa voix sombre, avec un très légers écho derrière celle-ci, comme une ombre sortant des abîmes, l'accompagnant dans ses paroles.

" Tâchons tous de nous amuser ici. Respectons la volonté de notre cher Directeur. " Il tourna la tête vers le bar en appelant, pas vraiment poliment, notre chère Joy. " Joy ! Remet nous la même chose s'il-te-plaît. "

Il passa ensuite le bras derrière Chrisa pour poser lentement sa main dans son dos, il se décala légèrement pour ouvrir la vue à Chrisa vers une table ronde au milieu de la salle, invitant ensuite celle-ci à aller s'assoir à cette table. En *gentleman*, il la laissa passer devant, puis il posa le regard sur l'élève, gardant naturellement ses distances avec celui-ci.

" Dhaval, souhaitez-vous boire un autre verre en notre compagnie ? "

En voilà de la politesse. Tel un Homme de soirée, il venait d'inviter ses compagnons à boire un verre à une table. Il cherchait simplement à s'assoir et discuter... Il en avait des questions à poser, alors autant prendre du bon temps autour d'une table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
Emploi/Situation : Troller
Humeur : Trollesque
Situation amoureuse : Tro-lente ?
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mar 10 Jan - 19:44





















LE BAR ET LE BUFFET




Pendant un instant, rires se mêlent à éternuements et chutes diverses. Joy s'empresse de débarasser le buffet avant d'aller chercher d'autres plateaux de gourmandises en cuisine. Celles-ci ne sont pas trafiquées. Le retour à la normale se fait progressivement.
Jusqu'à l'arrivée d'une file indienne joyeuse et très fêtarde, provenant tout droit de la piste de danse. On pourra dire merci au DJ pour avoir lancé une célèbre musique propice à cette tradition. Des dizaines d'étudiants et professeurs se tiennent par les épaules, dans l'objectif de créer la chenille la plus longue du monde. Le chef de file, un étudiant probablement un peu trop alcoolisé, mais ne voulant cependant pas faire de mal, conduit sa file de danseurs dans les différents lieux de la fête. Ainsi, après avoir quitté la piste de danse, la chenille se dirige tout naturellement vers le bar et le buffet pour tenter d'absorber les invités qui se désaltèrent et remplissent leurs estomacs.

Les personnages présents peuvent entrer dans la file indienne, contre leut gré ou pas, pour en ressortir, plus tard, dans un autre endroit, ou bien esquiver la chenille et rester sur place, afin de continuer à vaquer à leurs occupations.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
Emploi/Situation : Troller
Humeur : Trollesque
Situation amoureuse : Tro-lente ?
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Lun 30 Jan - 14:09





















LE BAR ET LE BUFFET




Après plus d'une heure de chenille, les élèves joyeux rentrent à l'intérieur pour investir à nouveau la piste de danse. Suivent alors plusieurs musiques, plusieurs danses... La fête continue.

Le directeur demande au DJ de couper la musique et prend le micro. Il se lance dans un joli discours après avoir appelé tout le monde à venir vers lui. Il remercie chaleureusement les Joy pour leur investissement. Il propose ensuite à chacun de prendre place à table pour le repas.

---> Le repas se déroule dans le sujet "Le bar et le buffet". <---




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Lun 30 Jan - 20:16
Lorsque Azarias proposa au jeune Rakshasa de prendre place à ses côtés, la première réaction de l'élève fut de décliner l'invitation d'un «non» précipité. Dhaval profita alors de la file indienne pour s'éclipser et de profiter de la fête sans se préoccuper du professeur. Trop d'émotions négatives n'avaient pas leur place dans une fête.

Malgré son désir de manger, faire la fête et de manger d'avantage, Dhaval ne s'éloigna jamais vraiment du buffet. Bien que le jeune étudiant profita amplement de cette proximité avec la nourriture, Dhaval ressentait le besoin de garder un contact visuel avec Azarias. C'était un mélange d'instinct de survie et de curiosité. Dhaval se sentait intimidé, mais parce que Azarias était potentiellement dangereux, il devenait la personne la plus intéressante de la salle.

L'avantage dans cette situation, c'était que l'étudiant n'avait pas manger plus qu'un adolescent affamé normal. Puis, le directeur s'adressa à la salle. Instinctivement, Dhaval se précipita vers le chef dès sa demande, les deux oreilles grandes ouvertes. C'était le chef, la personne la plus importante des environs et surtout, celui qui avait autorisé la nourriture.

L'étudiant resta des plus attentif au discours jusqu'à la prononciation du mot magique: «repas». Malgré son enthousiaste, Dhaval fit preuve de patience avant de prendre place. L'élève chercha d'abord du regard à identifier les professeurs, s'assurant que tous aient pris place avant de prendre sa propre place à table. Patientant d'avantage, le Rakshasa chercha Azarias du regard.

Dhaval avait décidé de garder ce professeur dans son champ de vision jusqu'à la fin de la fête, tel un chasseur attendant le bon moment pour frapper sa proie... à l'exception que le jeune Rakshasa allait fuir sa proie plutôt que l'attaquer.

Quant à savoir pourquoi Dhaval finit par prendre place presqu'à côté du professeur, ça il l'ignorait lui-même. Les mots: «sa semblait être une bonne idée à ce moment» lui résonnaient en tête alors que les places libres alternatives furent rapidement occupées.

À nouveau, Dhaval patienta. Il attendait que les professeurs aient entâmé leur repas avant de lui-même s'attaquer à son assiette. C'était la coutume du village et, à toute fin pratique, l'assiette était plutôt petite au goût du Rakshasa. Il aurait eu tôt fait de tout manger avant que tous n'aient pris place à la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Sam 4 Fév - 18:17
La maladresse avait eut du bon, bien que ce n'était pas de mon fait si j'avais percuté mon collègue. Certes j'aurai due ne pas goutter de la sorte son énergie, mais j'avais tellement faim et c'était une quantité si "petite" qu'il n'avait même pas du s'en rendre compte. Pas trop, le contacte de mes mains l'avait troublé, il n'en fallut pas plus pour avoir droit à une question épineuse et interdite, la nature de ma race. Je n'en disais pas mot, souriant poliment en penchant la tête sur le coté, mon air doux ce fit aussitôt taquin et un poil provocateur. J'articulais sans son un mot bien amusant. " Devinez."

Puis plus rien. Enfin si, le jeune élève invasif. Il avait quelque chose de louche, autre son parfum que je ne déchiffrais pas, il semblait un peu trop curieux et même proche de mon collègue. Moi qui voulait en profiter pour me faire des connaissances plus à mon gout, voilà que je ne pouvais même pas discuter calmement avec ce cher Azarias Grimmson. Ce ténébreux bel homme, il fallait le reconnaître, était assez à mon gout, surtout après l'avoir goûté de la sorte.

Les événements arrivèrent assez vite. D'abord une chenille me kidnappa, me faisant perdre de vue cet homme que je comptais mettre dans mon lit. Oui certes, je ne peux le nier ce n'est point élégant pour une femme, mais je suis une succube et mes pensées sont privées.

Aussi fus-je soulagée de me retrouvée enfin libre de cette monstrueuse danse qui manqua de me faire traversée toute la soirée. Maudit élèves! Mon image m'avait obligée à ne pas me montrée violente, mais c'était une tempête que je retenais par des chaînes pour ne pas en étrangler un ou deux. Toutefois, l'instant déplaisant ne dura pas outre mesure et je peux retrouver le chemin des boissons savoureuses. Tout du moins, jusqu'à ce que l'heure du repas soit annoncée.

Ma surprise fut de régale en découvrant que je m'installais juste en face de mon collègue, le faucheur. D'un sourire presque rassurée, qui ne dura qu'un instant, à la vue de l'élève qui semblait s'amuser d'être dans mes pattes. " Au nom de Satan je vais le tuer!". Pensées violente qui ne se peint miraculeusement pas sur mon visage. Juste un air surpris et peu amusé avant de poser mes yeux sur mon assiette.

D'un soupire lasse je tendis une jambe, trouvais le genou d'Azarias et feintais un sursaut avant de croiser les jambes. Un sourire amusé et un peu charmeur, un de plus.

-Pardonnez cette seconde intrusion. Dites moi Azarias, quel cours enseignez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Ange Incarné
avatar

Feuille de personnage
Level: Inconnu
Race de Monstre: ???
Karma:
200/200  (200/200)
Ange Incarné
Sexe : Masculin Messages : 258
Date de naissance : 26/11/1994
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
Emploi/Situation : Directrice
Humeur : Toujours bonne
Situation amoureuse : Mystère
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Lun 6 Fév - 14:28

Le bal hivernal


ft. Ades ♥ & le reste.





Plus de bruit. Plus de chenille.

Seuls quelques grincements constant, provenant des automates cassaient le silence. Le son berçait presque Luka. Le nez fourré dans la crinière d'Ades, les yeux fermés. Il appréciait pleinement le moment. Le nécromancien aurait presque été content d'être venu au final. Presque. Le couple fut à nouveau déranger par une voix. Celle du directeur qui invitait tout le monde à prendre place à table. Luka fronça les sourcils. Il n'avait pas spécialement envie de croiser l'octopus, mais il savait que son nekomata voudrait probablement goûter à tous les mets proposés. C'était sa soirée.. Donc pas le droit de se défiler.

Luka: On y va ? Je suis sur que tu as faim, j'entend ton ventre gargouiller depuis tout à l'heure. Dit-il dans un clin d’œil complice.

Le polymorphe laissa son époux le guider (le comble pour un pseudo aveugle /pan/) jusqu'au buffet.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Louve-garou
Karma:
95/200  (95/200)
Sexe : Féminin Messages : 231
Date de naissance : 05/01/1994
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 23
Humeur : Mélancolique
Situation amoureuse : Comment ?
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Dim 12 Fév - 18:22


allez venez Milord, vous asseoir à ma table

Toujours cachée dans les arbres, près du kiosque à musique, Raven attend que la file indienne d'élèves déguerpisse. Elle se trouve en compagnie -pas très agréable, la compagnie- d'un professeur. Puis, un visage connu apparaît ! Celui de Chelsea Jayden. Elle se cache aussi derrière les arbres. Raven est prise d'une envie irrésistible de foudroyer le professeur du regard : elle avait dit que personne ne devait connaître sa cachette ! Mais après, elle réalise que la jeune blonde s'est peut-être glissée entre les arbres de sa propre décision.

La louve ouvre la bouche pour répondre quelque chose à Chelsea, mais une voix venant du réfectoire la coupe dans son élan, tandis que la file indienne d'élèves câlins s'est enfuie. Le directeur appelle tous les invités à le rejoindre à l'intérieur. Il paraît qu'après, il y a même un repas. Raven ne dit plus rien, elle se tourne vers le jeune homme avant de fuir très rapidement son regard. Il représente l'autorité, alors il pourrait ordonner aux deux étudiantes de rejoindre immédiatement le réfectoire.

- Euh, à plus tard glisse-t-elle tout en s'extirpant des branches et des feuillages. Elle prend la fuite après avoir vérifié que personne d'autre ne se trouve dans les parages.

Elle pose un pied dans le réfectoire, et des dizaines et des dizaines d'élèves et adultes se pavanent sur la piste de danse ou bien près du buffet, avant de rejoindre sagement la grande table sur laquelle sera servie le repas. Remettant en place le grand foulard noir qui recouvre ses frêles épaules, Raven avance vers la table avec un air détaché. Comme elle est parmi les dernières à arriver, elle prend place n'importe où, sans regarder auprès de qui elle s'installe. Une fois assise, elle prend quelques grandes inspirations. Elle ne réfléchit pas encore à une technique pour faire disparaître le plat qui lui sera servi sans en prendre une bouchée. Pour le moment, elle attend.
claude gueuse

_________________
something about lonely nights
We are a hurricane drop our anchors in a storm. they will never be the same, a fire in a flask to keep us warm cause they know, i know that they don't look like me oh they know, i know that they don't sound like me (@astra)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mar 14 Fév - 12:00
Greg déboucha dans le réfectoire un peu contraint et forcé en compagnie d'un ancien membre du comité qui voulait visiblement ab-so-lu-ment lui parler du "bon vieux temps".  

Dire qu'il avait espéré fuir le reste de la fête et avoir la paix. Sitôt l'annonce faite et l'étudiante partie, il avait quitté Chelsea après quelques banalités et filé vers ses quartiers. Sauf que... les portes étaient fermés. Son ancien collègue était tombé sur lui à ce moment là et l'avait informé que suite aux ordres du directeur, tous les dortoirs avaient été cadenassés histoire d'éviter que les élèves trop enivrés décident d'aller cuver - ou faire des choses plus sales si tu vois ce que je veux dire, hein ? hein ? HEIN ? avait-il rajouté avec un clin d'oeil égrillard.

Et merde.

Là dessus il s'était mis à pleuvoir à grosses gouttes. Donc Greg avait eu le choix entre rester dehors, affamé, trempé et frigorifié ou finir au réfectoire au milieu de tout le monde, peut-être manger, probablement se réchauffer et attendre qu'on le laisse aller se coucher.

Et donc, le voilà là.

Vraiment une soirée de merde...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 24/10/2016
Emploi/Situation : Troller
Humeur : Trollesque
Situation amoureuse : Tro-lente ?
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Mar 7 Mar - 21:52





















LE BAR ET LE BUFFET




Après le discours du directeur de l'académie, chacun s'installe à table pour le dîner. Mais alors que les Joy commencent à apporter les assiettes, les lumières s'éteignent subitement et l'alarme à incendie retentit. Dans un grand fracas, les Joy laissent tomber les assiettes sous la surprise. Le directeur indique à Joy, par un regard appuyé, d'aller rallumer les lumières, mais quand celle-ci essaie, rien ne se passe : les ampoules ont toutes grillé en même temps. Dans le même temps, les portes donnant sur l'extérieur s'ouvrent, laissant entrer un peu de vent et beaucoup de pluie. Les élèves se lèvent nerveusement, sans savoir quoi faire. Les Joy perdent le contrôle de la situation et se retrouvent débordées par les événements. Certains entendront peut-être les rires narquois des farfadets fiers de leur farce, qui se rendent néanmoins totalement invisibles à tous les yeux.

Monsieur Poulpe se met à courir le long des tables, criant aux élèves de rentrer dans leurs dortoirs, déclarant ainsi la fête terminée. Certains membres du personnel sont chargés d'accompagner la foule d'élèves vers les dortoirs, d'autres doivent rester pour aider les Joy à remettre en place le réfectoire, tant bien que mal...

→ Chaque joueur peut, s'il le souhaite, poster une dernière réponse.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: S+
Race de Monstre: Miroir ambulant
Karma:
125/200  (125/200)
Messages : 166
Date de naissance : 09/05/1970
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 47
Emploi/Situation : Allongée.
Humeur : Mélancolique.
Situation amoureuse : Ah. Ah. AH. AH AHAHAHAH !
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Ven 10 Mar - 19:03
Lumières éteintes ? Alarme d'incendieYeeees !

Malgré le stress qui montait dû au fait d'être dans la pénombre et donc à la merci du moindre contact, Greg s'autorisa un demi-sourire avant de lancer un léger sort de protection autour de lui - peu de chose, juste de quoi ralentir quiconque l'approcherait pour lui donner le temps d'esquiver. Pas de lumière, pas de repas. Pas de repas, pas de raison de rester là. Exit. Finito. Couché panier.

Il croisa les doigts, espérant que personne n'arriverait à réparer la chose.. Et lâcher un petit cri de joie en entendant Mr Poulpe ordonner la fin de la soirée. Oh, merci, petit dieu des dysfonctionnements électriques !

Il se redressa, claqua des doigts, leva la main : en son creux brillait une lumière pulsatile façon torche de la statue de la liberté.

"Ceux de mon dortoir, suivez-moi ! Je vous emmène vous coucher !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Level: B
Race de Monstre: Rakshasa
Karma:
100/200  (100/200)
Sexe : Masculin Messages : 40
Date de naissance : 24/01/1990
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 27
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet Lun 13 Mar - 21:52
Une nouvelle journée s'achevait à l'étranger et de nouvelles épreuves devaient être surmontées. D'un côté, une fête sans banquet ne pouvait plus être qualifié de fête, devenant une déception. D'un autre côté, négliger les paroles de l'hôte du repas, c'était un manque de respect, voire même une insulte et on insultait pas celui qui offrait à manger.

Le vent, la pluie ou le manque de lumière laissait Dhaval de marbre. L'eau trempait les vêtements, le vent balayait les cheveux et l'obscurité n'était pas total. Mettre fin au repas principal avant d'avoir consommé ledit repas, ça, c'était grave. C'était un gaspillage de nourriture, c'était la perte du talent des cuisiniers et surtout, c'était la promesse d'une nuit avec un ventre partiellement rempli.

Comble du malheur, les professeurs étaient prompts à réagir aux ordres de leur directeur. Dans la confusion, il aurait été facile pour l'élève de s'éclipser et s'approprier du repas qui aurait dû être le sien. Le jeune homme ne cachait aucunement sa déception, grognant ouvertement son mécontentement. Dhaval se décida finalement à obéir au directeur.

C'était le chef et il avait ses raisons pour donner ses ordres. Peut importe ses doutes, l'élèves était dépendant du directeur et donc, l'obéissance était de rigueur. Toutefois, si le repas du matin n'était pas à la hauteur de ce repas perdu, ce serait un Rakshasa d'humeur désagréable qui se présenterait à ses cours. Il y avait des conséquences à la perte d'un repas et un Rakshasa de bonne humeur, c'était un Rakshasa repu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le bar et le buffet
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bal de Noël : Le (délicieux) Buffet.
» Le buffet
» Mission C : Buffet à Volonté ! (Pv; Seki Ryûsai)
» Pendragon : Buffet Médiéval au Kfée des Jeux
» + préparation du buffet. (4/4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPG :: Events terminés :: Event #1 - Que la fête commence-
Sauter vers: